Éric Duhaime: la réplique de l’exterminateur!

Le cofondateur du groupe de droite Liberté-Québec, Éric Duhaime, que je connais bien, n’a pas totalement apprécié que je cite, dans ce billet, sa chronique du Toronto Sun — et des autres journaux de Sun News — ou il se réjouit de l’extermination du Bloc Québécois.

Duhaime au ROC: Voici comment exterminer le Bloc, mon ancien parti!

Voici ce que j’en écrivais:

Pour mémoire, Éric a été pendant plusieurs années conseiller de Gilles Duceppe, avant de passer au Reform Party à l’Alliance Canadienne, puis à l’ADQ et plus récemment à Liberté-Québec. Lisons-le :

Pour planter le dernier clou dans le cercueil du Bloc, Harper doit maintenant respecter sa promesse de couper le financement public des partis politiques.

Selon la loi actuelle, le Bloc pourrait encore recevoir 1,8 millions $ par an des contribuables canadiens. Ce financement est probablement la meilleure — sinon la seule — raison restante de justifier l’existence du Bloc.

Avant leurs résultats désastreux de lundi soir, avec 50 députés, le Bloc ne pouvait pas récolter de fonds substantiels de sa base de militants. Imaginez la difficulté, maintenant, avec quatre députés et pas de chef.

Alors qu’ils n’ont plus de raison de chialer contre le Canada et sans un sou venant de vos portefeuilles [Duhaime parle aux Ontariens], le Bloc pourrait bien ne plus avoir de raison d’exister. Si et quand il mourra, espérons qu’il y aura un rappel sur la tombe du Bloc pour souligner le rôle de Harper comme exterminateur.

Le concept de « petite gêne » ne semble pas exister dans la conscience de cet ancien conseiller de Gilles Duceppe.

Éric m’écrit:

Salut Jean-François!

J’aimerais simplement apporter quelques précisions au sujet de ta chronique “Message du ROC: Me parlons pas Qc!”. D’abord, je n’ai JAMAIS été conseiller du Reform Party. J’ai adhéré à l’Alliance canadienne après que le parti de Preston Manning se soit sabordé.

Deuxièmement, contrairement à ce que tu mentionnes, mon message au sujet du financement public des partis politiques fédéraux ne s’adressait pas exclusivement aux Ontariens. Cette chronique a été publié dans plus de trente journaux, partout au Canada. J’ai même fait une intervention sur le même sujet, jeudi soir dernier, à l’émission de Mario Dumont à V-Télé.


Ce n’est pas parce que, comme de nombreux Québécois, j’ai participé à la vie démocratique du Bloc que je vais aujourd’hui me taire (ou me garder une “petite gêne”) sur ce que je considère être un parti politique sans raison-d’être dans le Québec de 2011.


Si d’ex-bloquistes s’étaient aussi fait entendre un peu plus ces dernières années au lieu de se laisser museler par la garde rapprochée du chef, le Bloc n’agoniserait peut-être pas autant aujourd’hui.


Le mouvement souverainiste aurait intérêt à prendre acte du rejet du Bloc par l’électorat plutôt que chercher un bouc-émissaire. La complaisance au nom de la cause n’aide personne.


Le Québec sort affaibli au lendemain de la dernière élection fédérale à cause de l’incapacité du Bloc de se moderniser ou de se saborder. Et ça, ce n’est certes pas la faute des électeurs.


À bientôt,

Éric Duhaime

Ma réponse:

Salut Éric,

Merci pour ces précisions. Je corrige donc dans le texte: tu étais à l’Alliance Canadienne et pas au Réform. Quant à ton opposition au financement public des partis politiques, je confirme que tu souhaites en tout temps que l’État ne s’en mêle pas et que les riches puissent davantage peser sur les messages politiques que les pauvres.

Cependant lorsque tu écris en anglais pour des lecteurs canadiens-anglais que c’est leurs taxes qui paient pour le Bloc — et non celles des électeurs québécois du Bloc –, tu renforces un stéréotype anti-nationaliste québécois. Assume.

Je défendrai jusqu’au sang ton droit à la liberté d’expression, y compris celle de n’avoir aucune gêne.

Claude Garcia, maintenant à l'ADQ. En 1995: "il faut écraser!" les souverainistes.

Cependant je ne peux m’empêcher de constater qu’à l’heure où Claude Garcia, qui avait dit lors du référendum de 1995 qu’il fallait “écraser” le mouvement souverainiste, est maintenant président de la commission politique de l’ADQ, Éric Duhaime, co-fondateur de Liberté-Québec, donne, en anglais, des conseils à Stephen Harper sur comment “exterminer” un parti — le Bloc — qui a reçu 23% des voix au Québec, donc davantage que le parti de Harper (16,5%).

Et davantage, pendant que j’y pense, que l’ADQ (16%). Devrait-on aussi « l’exterminer » ?

Bien cordialement,
Jean-François

Laisser un commentaire

@M. Lisée: les pauvres ont le droit de vote (un vote d’ailleurs égal à celui du milliardaire ou du savant). Ils ne paient pas d’impôts. Ils reçoivent subventions et bénéfices non disponibles aux riches. De plus, le riche est très limité quant à la contribution financière qu’il peut faire à un parti politique. Certains pensent que c’est suffisant.

A vous de prouver qu’ils ont tort. Vous ne l’avez pas fait. Au lieu de cela, vous faites du pathos sophistique au nom du pauvre. Ce pathos a fait long feu. Il est fini le temps où le mot “pauvre” peut donner cours à tous les abus et toutes les déformations. Il est normal que celui qui pait tous les impôts et en retirent très peu en bénéfices ne se sente pas complètement floué et abusé.

Dans une société juste, on a le devoir d’aider le pauvre. Mais ce devoir a certaines limites. Le pauvre contribue moins aux partis politiques, tout comme il voyage moins, il va moins à l’opéra et… j’aimerais dire qu’il fume moins et boit moins, mais ce n’est pas sûr…

« Pour planter le dernier clou dans le cercueil du Bloc, Harper doit maintenant respecter sa promesse de couper le financement public des partis politiques. »

Avec cette seule phrase, M. Duhaime démontre que pour lui la démocratie se résume à la loi du plus fort.

Désolé, mais voir le financement public des partis comme étant un simple vol d’argent dans les poches des contribuables, c’est une pensée qui fait régresser la démocratie.

M. Duhaime a-t-il assez de mémoire pour retourner moins d’un an en arrière et se souvenir de la Commission Bastarache? Est-il en mesure de se rappeler de Mme « Post-it » et les rencontres qu’elle avait avec des collecteurs de fonds pour « comparer les listes de candidats »? Est-il en mesure de comprendre que le pouvoir de l’argent diminue le pouvoir du citoyen payeur de taxes, puisque ses opinions et valeurs sont remplacées par les détenteurs de capitaux qui tentent d’imposer les leurs, et de placer leurs pions pour faire avancer leurs causes?

En démocratie, la vraie, c’est une voix, un vote. Ce n’est pas démocratique de laisser l’argent avoir une influence sur les enjeux qui concernent l’ensemble des citoyens. On le voit, les entreprises tentent de s’attirer des faveurs avec du lobbying intensif, se rapprochent des dirigeants en employant d’anciens fonctionnaires et ministres, ont utilisé la tactique de prête-nom pour financer des partis en espérant un retour d’ascenseur… (la liste pourrait continuer…)

Que M. Duhaime penche à droite, qu’il soit libertarien, qu’il soit en faveur de la diminution du pouvoir des syndicats, c’est son droit le plus strict. Mais qu’il atteigne un sommet d’inconscience en parlant du droit à la liberté individuelle tout en souhaitant l’abolition du financement public des partis, laissant toute la place aux grands argentiers de contrôler l’agenda des partis politiques, c’est tomber dans un ridicule qui mine l’ensemble de son oeuvre (qui est somme toute très négligeable).

La liberté ne peut exister que dans une réelle démocratie où tous ont un droit de parole, et que cette parole compte en bout de ligne. Le politique sous l’emprise de l’argent n’est pas ce qui se rapproche le plus d’un idéal démocratique, bien au contraire.

Je demeure dans la région de Québec et ça m’écoeure d’entendre Éric Duhaime déblatérer sur les souverainistes à tous les jours ou presque. Il vomit sur les souverainistes dans le Journal de Québec et dans les radios poubelles. Je trouve cela déguelasse.

Vous avez bien raison de lui rappeler que l’ADQ représente seulement 16% de la population et qu’il a seulement 4 députés sur 125 tandis que le Bloc représente 4 députés sur les 75 circonscription du Québec.

Depuis que le journal de Québec est entre les mains de PKP, je ne l’achète plus. Au lieu d’être un journal qui montre les visons de gauche et de droite, souverainiste et fédérailiste, c’est plutôt un journal de droite très conservatrice et pro-adéquiste.

Ces pseudos journalistes(Éric Duhaime, Jacques Samson, Michel Hébert) devraient se présenter comme député au lieu d’essayer d’influencer les gens du Québec par leur idéologie de droite. Ils ne parlent pas en mon nom et je trouve inconçevable qu’on laisse ces gens écrire des articles dans une tribune. Les journalistes devraient être neutre et le prochain gouvernement devrait faire le ménage dans ces journaux. Et ce n’est pas de la censure mais juste de rapporter les faits comme de vrais journalistes et non de le faire en étant baisier. On a juste à regarder Radio-Canada, on sait pas si tel journalistes et de droite ou de gauche, souverainiste ou fédéraliste et c’est cela la beauté de la chose. Mais la vision de PKP me dégoûte, son père doit être déçu….

Ce n’est pas un phénomène nouveau que de voir des Québécois ex-indépendantistes offrir leurs services à ces partis fédéraux. De cette manière, ils pensent se rendre intéressants – après avoir probablement subi un rejet dans leur première adhésion politique – auprès d’une clientèle qui ignorait jusqu’à son existence.

Qu’est-ce qui est le plus rétrograde à l’heure actuelle? Le Bloc ou les Conservateurs qui promouvoient des valeurs étriquées du temps de Charles Dickens, quand le monde découvrait le capitalisme et ses horribles excès?…

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Dickens:

« Écrivain engagé, Dickens a su concilier – grâce à son talent de conteur – condamnation de la misère et de l’exploitation industrielle et description de petits tableaux de la vie quotidienne, bourrés d’humour. Ses personnages caractéristiques et inoubliables, de même que ses évocations animées et symboliques des paysages urbains ou campagnards, ont fait de lui un écrivain dont la popularité reste immense et une figure centrale de la littérature européenne du XIXe siècle. »

C’est gens de droite sont entrain de foute le bordel partout au canada et aux États unies. Bienvenue dans le nouveau canada ou la paix et la quiétude disparaîtra pour laisser place à la violence et aux interventions guérrières. Cette génération d’individualiste qui ch** sur la génération qui les ont mis au monde et leur ont permis de vivre dans un pays libre et prospère. Ce sont tous des petits gâtés, des enfants roi, qui veulent tout s’approprier et faire des « soleil vert » avec leur parents. Mais le temps est la seul justice. Quand ils auront 70 ans et vivront dans le monde qu’ils auront créé, leurs enfants viendront leur mettre une balle dans la tête pour suivre leur doctrine.

L’essentiel n’est pas dans le message : après tout, il n’est pas surprenant de voir Éric Duhaime tenter de creuser la tombe du bloc.

Ce qui est triste, c’est le choix des mots : un exterminateur, ça s’occupe de la vermine. Disons que la comparaison entre un adversaire politique et une bestiole nuisible est, pour le moins, disgracieuse.

D’ailleurs, c’est une constante dans le discours de Duhaime : dire trop et trop fort, dans l’espoir de choquer et de faire parler de soi. Une succession de tentatives maladroites qui visent à canaliser la colère des électeurs. En tant que porte-parole d’un mouvement qui reste plutôt marginal au Québec, c’est sa seule manière de faire sa place au soleil (médiatique, s’entend). Ce qui est dommage, c’est que ces sorties désagréables et répétées viennent polluer le discours politique en général.

On peut être en désaccord avec un parti, critiquer les idées. Mais vouloir les « exterminer »?

«Le Québec sort affaibli au lendemain de la dernière élection fédérale … » écrit Éric Duhaime dans sa réponse à votre article. Il considère donc que l’absence d’une majorité de députés du Bloc n’est pas une bonne nouvelle pour le Québec. S’il considère que le Bloc n’a pas sa raison d’être, pourquoi qualifie-t-il le Québec comme étant affaibli depuis la dernière élection ? Il y a là, une certaine incohérence dans son argumentaire. Quant au propos voulant que l’on soit en 2011, il faut rappeler que la souveraineté d’un peuple ne sera jamais une histoire dépassée, bien au contraire. Y’a rien de plus moderne et actuelle que la volonté d’un peuple à devenir la seule nation à décider de son sort et ne pas être gouvernée par une autre nation qui est à l’opposée de nos résultats de la dernière élection.

Plus cons. que ça tu meurt, le Québec n’a pas rejeté le block, pas plus que le PLC, la vague orange n’a pas pu arrêter le tsunami blue marin, mêmes si on auraient voté 75 oranges le Québec en aurait sorti affaibli et ce nEst pas Maxime Bernier qui va peser sur la balance. Il faut voir les choses lucidement, le Québec est à genoux devant le conquérant, la seule chose à faire maintenant est de demander pitié en attendant de faire mieux, faute de pouvoir.

Monsieur Duhaime est un dépendantiste et un monarchiste, de facto, puisqu’il encourage ce régime. Qu’il soit à droite m’importe peu, il travaille en faveur de la dépendance et de la monarchie, voilà tout. Alors qu’il écrive en ce sens dans les journaux canadiens, en quoi est-ce surprennant?

Surtout qu’on parle d’un monsieur qui a été professeur de démocratie en Irak pour une « ONG » américaine…

Merci Monsieur Lisée de remettre ce décevant jeune homme que j’ai côtoyé et que je n’ai guère su lire.
Lorsqu’il a quitté, j’avais comme dans l’impression qu’il quittait forcé pour toutes de sorte de raisons et qu’il cherchait à se venger.
Je suis tombée en bas de ma chaise quand j’ai compris que son engagement envers la droite était sérieux.
Et pourtant, je l’ai côtoyé dix ans à travers toutes sortes d’instances et jamais il ne tenait de tels propos.
Comme quoi, nul n’est prophète en son pays.

Sandra Lefebvre,
Anjou

N’est-ce pas ce même M. Duhaime qui accuse ce bon vieux Amir d’avoir un agenda Islamiste caché… Je ne suis pas un partisant de Québec solidaire, mais la démagogie crasse me fait rire et M. Duhaime vous en êtes un exemple des plus fabuleux! Si vous voulez que les gens vous prennent au sérieux, essayez donc de tenir des propos cohérents, ça va être un bon début!

Comme dirais Jean Perron: Ça ne prend vraiment pas la tête à Bobino !

Sur ce,

Cordialement, Peter Powell

Je constate avec plaisir qu’un homme puisse évoluer durant la vie que le Créateur lui prête et c’est le cas de M. Duhaime. On a beau dire que lorsqu’on prend une position on la garde jusqu’à ce qu’elle ne semble plus servir la cause, alors on se ré-aligne. Tout cela pour dire que les bornes ont été dépassés par le Bloc autant sur sa raison d’être que sur les fonds payés par le fédéral pour aider le Bloc à le combattre. Faut-il être naïf pour croire que Harper va laisser le Bloc amasser des fonds pour combattre l’existence même du pays s’il eu rmporter assez de sièges pour être encore un parti reconnu. Je suis de centre et jamais je n’aurais toléré une telle chose. Les Québécois ont gaspillé 20 ans d’options de pouvoir alors que des nuls de par leur forces parlementaires ont pris la place de gens qui au pouvoir auraient certes fait beaucoup mieux qu’eux au lieu de se plaindre sans pouvoir ne rien faire. J’appuie M. Duhaime parce qu’il dit simplement les vraies affaires. Fini les pro qui sont archi nuls parce qu’ils pensent détenir la vérité à tout coup, on a juste à voir où le Québec se trouve dans le précipice de la désolation pour le constater.

C’est ce qu’on appelle river son clou à ce petit monsieur, comme aurait dit quelqu’un de bien connu. Bravo Jean-François.

J’aurais adoré répondre à Monsieur Duhaime directement sur la page du Toronto Sun, malheureusement il semble que les commentaires ne soient plus acceptés sur cette page. Suis-je surpris quand son maître Harper lui aussi adore faire en sorte que la critique ne puisse s’exprimer. Démocratie …

Peter Powell

M. Duhaime n’est surement pas un grand analyste de la vie politique.
J’ai voté moi-même pour le NPD car c’était le parti le plus susceptible, avec sa montée, de faire obstacle aux conservateurs de Harper.
(En passant les conservateurs ont été exterminés au Québec).
Par contre, si il y a un nouveau référendum sur le souveraineté du Québec, je voterai oui, sans hésitation.
Je ne dois pas être le seul à avoir fait de cette façon.
Autre point, le discours de M. Duhaime semble me paraître incohérent.
Il prône la liberté d’expression et l’émancipation personnelle mais il semble contre l’émancipation d’un état??
Il semble encourager la politique du mouton pour le peuple québécois tout comme les conservateurs: Votez pour le pouvoir!!.
N’est-ce pas aux antipodes de sa philosophie…de vie.

« Et davantage, pendant que j’y pense, que l’ADQ (16%). Devrait-on aussi “l’exterminer” ? »

Euh non, pour la simple raison que l’ADQ a une chance de gouverner la province contrairement au Bloc qui ne gouvernera jamais le pays, donc est inutile.

Je crois qu’ont devrais trouver un exterminateur du reseau liberte quebec.

Le systeme de finacemenr des partis politiques doit demeurer pour une meilleur democratie et mois d’enveloppe brune.

Duhaime il est tres bon pour chier sa tete du peuple et favoriser les plus riches ben content de pas etre parent avec ce con je serais tellement gene et aurais tellement honte bon assez de temps perdue a parler de cette individue qui cherche juste a diviser les quebecois et surtout les generations.

» je protégerai jusqu’au sang ta liberté d’expression »…..ouais bon….Voltaire aurait aussi pu dire que la liberté d’expression d’un porte-étendard du libéralisme sera toujours très bien protégée anyway par la classe dominante…nul besoin d’y laisser son sang, sa sueur ou ses larmes (Churchill).

Oh que je viens d’aimer voir l’inbuvable et narcissique Duhaime se faire répondre!
Selon Duhaime, l’idéal politique serait une ploutocratie où le poids du porte-feuille devrait faire foi de tout.
Exit l’humanisme.
Exit la démocratie si elle ne pousse pas dans le bon sens.
Exit l’égalité devant la loi.
Exit les chances pour un enfant mal-né d’espérer aboutir ailleurs que dans une prison.
Il n’y a qu’une justice: celle du dollars.
Les drettistes à la sauce bilirubine on cessé depuis longtemps de considérer comme humain les gens sans pouvoir économique décisionnel comme des humains mais ne voit en eux qu’une masse ovine manipulable, du bétail de travail devant servir uniquement de «nègre» à la haute bourgeoisie et devant servir leur confort tout en restant le plus ignare mais fonctionnel possible.

Il faut l’entendre à CHOI incontinent de mépris pour les institutions devant outiller le peuple.
Duhaime est le troll parfait d’un visqueux populiste et abrutissant Fox News canadien à la sauce Péladeau.

Les detteux sont ennemis du Québec, souvent fédéraleux ils vendraient leur mère pour lui faire faire faire le trottoir.

Ils sont tantôt souvrainistes ou fédéralistes selon ce que sa paye.

Quand ils ne sont plus conseiller pour les Québécois pour l’entreprise d’état, ils peuvent l’être pour l’entreprise privée afin de promouvoir la privatisation d’Hydro Québec.

Il y a au moins une chose d’eux qui est à l’avantage des Québécois, ils sont maladroits.

Ce sont eux ces traîtres qu’il faudrait exterminer.

Une statistique de plus ferait mon bonheur. A-t-on calculé le nombre de comtés où les conservateurs ont obtenu une majorité de voies ?
J’aimerais voir une carte illustrant ces comtés qui ont véritablement voté à droite. Ça nous permettrait de mieux nuancer l’ampleur de cette victoire conservatrice…

Plus on s’éloigne de la dernière grande guerre et aussi, plus la bulle du capital mondial gonfle, il me semble que l’esprit de Droite, l’intolérance et même le fascisme semblent de plus en plus gagner en popularité.

C’est l’esprit du boss qui a toujours raison, même quand il a tort.

Enfin, ce sont les idéologies qui prennent le dessus sur la raison.

La fin justifie les moyens et la démocratie est assiégée !!

P.S. Je n’ai jamais fait de différence entre le ‘reform’ et ‘the alliance’.

@ Éric Duhaime

Adhérer à l’ Alliance réformiste conservatrice canadienne du même sang que les fédéralistes de Harper à l’extrême droite et conseiller le Bloc, faut le faire, faut le constater aussi.

C’est vrai que vous n’avez même pas une toute petite gêne.

« Le mouvement souverainiste aurait intérêt à prendre acte du rejet du Bloc par l’électorat… » (Duhaime)

Soyez en absolument sûr Duhaime que les Québécois en prennent note et c’est exactement ce qui se passe au tour de moi au moment où j’écris ces lettres, mais pas au sens où les dretteux veulent nous le faire voir.
Mais vu que vous êtes ce que vous êtes je ne manquerai pas de rappeler à mon entourage ce que vous êtes ce qui est très difficile à exprimer ici, mais très facile à dire aux miens devant une assemblée.

Sur ce M. Duhaime, bonsoir et sur ces mots, je vais chercher sur le web des précisions sur la signification du mot traître et Judas si sa ne vous gêne pas.

Que peut-on s’attendre de ce personnage infect qui rêvent de restaurer l’aristocratie au nom de la démocratie.

Commentaire contradictoire? Presque chaque phrase de ED est antinomique. Il n’y a que lui qui ne s’en rend pas compte.

Bonsoir.
Les fameux penseurs de parti ont-ils vraiment la vrais facon de changer les choses « NON » il appartient au peuple de définir leur avenir point.

La seule et unique manière demeure la constitution québécoise voter par le peuple et entériné par l’assemblée nationale par tous les partis comme entente constitutionnelle car si c’est bon pour le Québec ont vote pour.

Mais il y a un mais les penseurs des partis non pas encore compris mais heureusement que le peuple lui comprend voilà.

Bonne réflexion « SIR »ou « Lord »

Il fallait bien s’en douter qu’il répliquerait.

Monsieur Lisée, j’aimerais tant avoir votre façon de remettre à sa place quelqu’un dont le propos n’est pas assumé, j’avoue, vous êtes le meilleur!

On s’entend, l’Alliance, c’est le Reform (il est où lui!?) et la gauche ce n’est pas de l’interventionnisme bébête de l’état : c’est la répartition des coûts sur plusieurs têtes pour s’offrir des services. Autrement, certaines gens devraient mendier pour se payer une visite chez le médecin.

Je trouve que leur droite c’est avoir plus d’argent pour soi tant qu’on est capable de travailler et la dépenser pour payer des trucs pour nous.

Mais même s’il a plus d’argent dans les poches, il devra dépenser plus pour ses besoins vu que l’état n’offrira pas grand-chose et au bout du compte il sera plus pauvre à la fin après avoir payé ses primes d’assurance individuelle, ses soins de santé, l’éducation de ses enfants, etc.

En sommes : quand ça va bien, c’est bien l’fun d’en avoir plus d’argent, mais s’il y a un coup dur : maladie, décès, chômage !?!? La répartition des coûts reste à mon avis la meilleure solution.

On a un beau projet de société, pourquoi le scraper au complet au lieu d’améliorer ce qui existe?

Il va être content : le parti conservateur veut s’ajouter 30 sièges dans l’Ouest pour être bien certain que le Québec ne pourra pas l’empêcher d’être majoritaire encore. Je vais vomir!!! (bon, la souveraineté Monsieur Lisée, on la fait dites? :o))

De plus, j’aimerais beaucoup connaître ce que son mouvement prévoit faire avec les handicapés, les autistes, les malades, les aînés (qui sont une richesse inestimable d’expérience et de connaissances!), les schizophrènes, les prisonniers en réinsertion, bref, tout ce beau monde qui ne peut pas faire de l’argent au détriment du plus pauvre mais qui a le droit de vivre.

Il existe une gauche efficace n’est-ce pas? :o)

Félicitation Monsieur Duhaime vous montez de plus en plus dans mon estime. Il est vrai qu’à l’époque où vous étiez au Bloc vous étiez à la hauteur de la semelle de mes souliers, à cette époque vous n’aviez pas réalisé que vous aviez un problème de bipolarité nationaliste. Puis vous avez adhéré à l’Alliance canadienne après que le parti de Preston Manning se soit sabordé, là vous avez commencé à constater que vous aviez un problème qui en fait n’était pas un problème de bipolarité nationaliste mais sans savoir qu’il s’agissait plutôt un problème de double personnalité. Pas facile d’être un fidèle apôtre de Jésus lorsqu’on a le même modus operandi que Judas. Pas facile de cogner à la porte du parti Québécois maintenant que vous aviez fait un stage à l’Alliance canadienne, ce n’est certainement pas la gêne qui vous en aurait empêché mais vous saviez qu’ils ne sont pas aussi dupes au PQ. Il ne vous restait qu’une seule option pour continuer votre emploi de carriériste politique, celle de joindre le club école des stratèges politiques soit l’ADQ. Les vrais adéquistes on les reconnaient, les autres aussi. En fait je me suis toujours demandé qu’est ce que vous pouviez faire de positif pour ce parti. La réponse ne tarda pas à arriver lorsque j’ai appris que vous étiez le cofondateur du groupe de droite Liberté-Québec. Là je me suis dit: « Pauvre Éric il n’a toujours pas régler son problème de double personnalité », celle d’un co-animateur TV que peu de personne écoute et celle d’un co-fondateur d’un groupe folklorique de droite qui essaie de ramasser les appuis des désillusionnés de l’ADQ de Mario Dumont et des ex-partisans du parti Libéral du Québec. Un groupe qui vacille en se demandant combien de postes seront à combler au sein de l’équipe Libéral de Jean Charest lors des prochaines élections. Monsieur l’exterminateur Duhaime ne chercher plus, vous l’avez le contrat et ce sans appel d’offre, le parti Libéral du Québec yé plein de bibite! Exterminez-le!

Aux dernières nouvelles, les pauvres ont le droit de vote.

Encore une fois, JF Lisée l’a échappé…

P.-S. Si un parti ne peut pas subsister via un financement populaire (celui de ses membres),alors ce partie ne n’a aucune raison d’être.

On subventionne déjà assez de chose au Canada sans qu’en plus on subventionne des politiciens.

Je me réjouis déjà de savoir que la fin des subventions au parti va sortir d’Ottawa le bois mort.

En fait la fin des subvention au parti c’était ma raison #1 de voter pour Harper.

Le Conservateurs veulent abolir le financement public des partis fédéraux, Duhaime évite toutefois de relever que ces mêmes Conservateurs acceptent pourtant l’argent à chaque élection au lieu d’être logiques et de refuser ce financement en retournant le chèque.

Vont-ils refuser l’argent cette fois-ci ?

@ Sylvain Gauthier (# 2):

Mais la démocratie, C’EST la loi du plus fort (i.e.: celui qui a le plus de votes l’emporte non?)!!!

Vous y voyez matière à scandale? Moi pas…

Eric Duhaime est une personne d’une logique et d’une conséquence inattaquables et SURTOUT, il a su évoluer avec son temps.

À lire les commentaires hargneux et querelleurs des intervenants gauchistes qui hantent ce blogue, ce n’est pas leur cas, figées et engoncés qu’ils sont dans leur pensée jurassique.

Évoluez les boys…

Le Che est mort! Get over it!!!

Monsieur Lisée,

Cet homme (ce demi-homme) qui parle à travers son chapeau ne fait que montrer son ignorance!
Sa grande ignorance même! s’il connaissait le moindrement l’histoire de notre peuple, depuis sa fondation, il se reconnaîtrait parmi ceux qui nous ont empêcher de développer un plus grand humanisme.

Selon moi, un tel comportement égale la petitesse et l’étroitesse d’esprit. M. Duhaime n’est pas un homme bon.

Bonjour,
En ne croyant pas du tout qu’il faut en faire une question gauche versus la droite, le fait demeure que le Bloc Québécois s’est largement servi de sa grosse caisse électorale financé à près de 90 % par le Canada et les Canadiens. Les nationalistes québécois qui s’époumonaient sur tous les blogues et sur toutes les tribunes de la grande utilité du Bloc Québécois et de sa plus que nécessaire présence à Ottawa étaient soit trop chiches, trop radins ou peut être bien trop pauvres pour donner même un vieux $ 5.00. Ah bon ! Que le Bloc Québécois est donc utile à Ottawa mais donner un vieux $ 5.00, c’est trop demander ! En croyant que cette manifestation du problème, la cause est là et cela saute au yeux. Étant toujours habitués de recevoir, nos nationalistes québécois devraient au moins être capables d’essayer de chausser les souliers de l’Autre, soit celui qui crache toujours le pognon ! Étant le seul parti parti aux élections Fédérales à prendre l’argent de l’Autre pour se payer à chaque élection une TOUNE ÉLECTORALE, entre vous les nationalistes et nous les Canadiens, a t’on besoin d’avoir une TOUNE pour se fouetter les flancs en tapant du pied sur le rythme entraînant d’une musique pour adolescents attardés afin de dénigrer le Canada ? Cela frôle l’indécence ! Money Talk ! Cela donne cette évidence que les thuriféraires de la Cause Nationale considéraient leur clientèle de nationalistes comme des adolescents attardés et rien de plus. Une bonne Toune entraînante avec les discours dithyrambiques des meneurs de claque nationale et l’affaire était dans le sac ! Un bon job assuré à plus de $ 150,000.00 par année plus un compte de dépenses de plus de $ 100,000.00 pour une cinquantaine d’entre eux afin de vomir sur le reste du Canada. Le même syndrome que Feu Pierre Falardeau exerçait afin de téter l’Office National du Film du Canada pour arracher de l’argent et de faire sortir ses Elvis Gratton. Et comme Monsieur Lucien Bouchard avait si bien dit aux nationalistes québécois il y a plus d’un an, la seule raison qui incita cet honnête homme à devenir un souverainiste, c’était simplement pour s’assurer que les nationalistes québécois puissent enfin s’assumer, ce qu’ils n’ont jamais fait car c’est toujours la faute de l’Autre. Et bien non, c’est pas moi ! C’est ma soeur qui a brisé la machine à vapeur…… Bien à vous, John Bull.

Et dire que Monsieur Duhaime a déjà eu un mandat pour enseigner la démocratie en Irak. Depuis quand est-ce que la démocratie passe par l’extermination des partis politiques? Depuis quand est-ce que la démocratie sort gagnante de l’affaiblissement de la diversité politique?

Bien difficile à comprendre.

Encore des échanges qui de part et d’autres nous font grandir comme peuple (canadien et/ou québécois, s’es selon). Bravo messieurs Duhaime et Lisée. De toute manière, le bloc est mort le jour où il s’est restreint à défendre les intérêts du PQ au lieu de ceux du Québec.

Êtes-vous bien sûr Monsieur Lisée que vous parlez de Éric Duhaine? j’étais persuadé, et je vous assure que je ne suis pas le seul, que c’était féminin

Vive la démocratie, d’abord quelle va dans MA direction, sinon faisons là taire.

C’est le message que j’entends derrière le bruit des mots de ED.

N’est ce pas la une excellente facon de faire un choix et de prendre position.. Il a travailler avec plusieur parties alors il a vue ce qui s’y passe..Contrairement au gens qui ont commenter sur ce blogue de gogauche qui ont vue rien et qui reste sur leur idée fixe! Désolant de voir tout ca!

Est-ce que vous allez réellement accepter ce genre de commentaires haineux sur votre site Monsieur Lisée? Des gens ont été poursuivis pour beaucoup moins que ça sur d’autres sites web. Ha dire que pendant quelques jours les médias s’en donnaient à coeur joie sur un prétendu discours guerrier de la droite. Non seulement c’était dans leur imagination mais en plus, ils auraient dû regarder de l’autre bord du spectre politique (c’est pas très dur, suffit de regarder les commentaires ici et sur vigile!).

Contradictions, Éric Duhaime fulmine contre le tout État et ses lois « généreuses » pour les moins nantis. Mais, il demande tout de même à ce même État de passer des lois pour améliorer le pouvoir de l’argent des mieux nantis. L’argent redistribué aux moins nantis ne part pas dans des placements rentables, il est immédiatement remis dans le circuit pour acheter les biens de bases pour vivre et parfois survivre. Cet agent permet ainsi aux plus nantis qui possèdent le circuit de production et de distribution de l’être un peu plus, nantis. (Dernier rapport entre le salaire moyen des employés dans les grandes entreprises et les émoluments des Pdg 1 à 300, il était de 1 à 30, il y a trente ou quarante ans.

Écraser l’idée, exterminer le Bloc… Mais qu’est ce qui fait si peur? Le Bloc québécois défend les intérêts des Québécois à l’intérieur du régime fédéral qu’on nous impose et est favorable au projet de souveraineté. Et alors? On est loin d’Al Quaïda quand même! Non mais diable, qu’y a t il d’illégal ou immoral à ce qu’un parti utilise les fonds que lui accorde la Loi pour défendre les intérêts de ses commettants? Est-ce qu’il y a des idées comme la question nationale, qu’il faut s’abstiendre de débatre au Canada? Si le ROC le souhaite, rien ne l’empèche de s’en créer un parti voué à la défense de ses intérets.
Mais diable, qu’y a t il d’illégal ou immoral à ce qu’un parti utilise les fonds que lui accorde la Loi pour défendre les intérêts de ses commetants? Est-ce qu’il y a des idées comme la question nationale, qu’il faut s’abstiendre de débatre en politique? Si le ROC le souhaite, rien ne l’empèche de s’en créer un parti voué à la défense de ses intérets.
Vive le Bloc et ne vous étonnez pas de le voir rebondir avec force dans quatre ans.

Une autre différence avec entre le ROC et ici: Duhaime passe surement pour un grand intellectuel au Canada Anglais tandis qu’ici on peut rire de lui sur les ondes de V et de CHOI radioX.

Je lui suggère de se proposer comme futur gouverneur du Texas, emploi qui lui irait à merveille! 😉

Il est pour la monarchie, je vois un rapprochement entre lui et le Roi Lear…

Lâche pas Duhaime! Tordant de voir les gaugauches nous insulter car ils voient que les gens sortent de leur captivité d’uniligue franco fermé sur le ROC! C’est sur qu’un message qui dit qu’il faudrait travailler pour avoir quelque chose, on attend pas après l’état, c’est pas mal brutal pour eux!

Bonjour, je ne tenterai pas ici de convaincre personne. Mais l’idée de la droite au Québec c’est de prendre le pouvoir qui est aux mains des fonctionnaires et le redonner aux individus. Mais en lisant les commentaires, encore une fois, je ne peux m’empêcher de constater que personne n’amène d’argument, vous êtes très fort sur l’insulte et le mépris mais ou sont vos arguments? Comment le Québec fera-t’il pour vivre avec cette dette, le vieillissement, le manque de productivité, le trop grand nombre de fonctionnaires? La sur imposition (taxe à l’effort) Qu’est-ce que les Québécois feront quand il restera uniquement des fonctionnaire et des pauvre au Québec? Le bloc est à terre parce que Duceppe est un leader qui n’écoute personne. Malgré le rapport Allarie (ça vous dit qq chose ça?) Il a fait fi de ces recommandations (bloc trop Montréalais, trop gauchiste) Maintenant les députés du bloc sont remplacé par des quasi adolescents boutonneux mais à gauche. C’est pas ce qu’était le bloc, un parti de gauche? Ah non dans la dernière semaine ils étaient re devenu souvrainistes.

Moi M. Duhaime je l’aime bien, j’aurais aimé voir le Québec au pouvoir à Ottawa, mais on préfère chialler au Québec plutôt que d’aller travailler à changer les choses. On vote en mouton ignorant pour des pancarte. Vous n’aimeriez pas ça payer moins d’impôt? Vous n’aimeriez pas ça payer moins de taxes et de taxe qui taxes LES AUTRES taxes. Ça vous fait pas réfléchir que t’en de fonctionnaire au Québec est ont est toujours les BS de la confédération? On pourrait pas attirer l’argent au Québec au lieu de l’éloigner? Pourquoi les meilleurs école sont privées au Québec? Elles fonctionnent sans commission scolaire! Ha quel sacrilège. Ça vous tenterait pas de prendre vous même votre destiné et de l’enlever des mains des syndicats? Ils empochent 830 millions uniquement au Québec avec des cottisations obligatoires. Que diriez-vous d’être comme en Alberta pas payer d’impôt provincial et pas de taxe de vente? Ça vous dit rien ça? Ça fait 40 ans qu’on a un débat souvrainiste ou fédéraliste et je crois que ça change et les syndicats (les vrais boss de Pauline et Gilles et Jean) aiment pas ça. ça vous tenterait pas de mettre vos énergie ailleur comme faire en sorte que le Québec soit indépendant financièrement avant qu’il le soit politiquement?

P.S: A tous ceux qui emploient l’expression extrême droite pour qualifier les conservateurs, je dirai ceci. Vous crachez et mérpisez sur les victimes de l’extrême droite du passé en associant les conservateurs à de l’extrême droite. Aller vous renseigner, regarder ce que les parti d’extrême droites sont et revenez vous excuser après. Lisez le programme des conservateurs, regardez sont bilan après 5 ans et une dépression économique. Le gars ne mérite pas le traitement que les médias biaisés gauchiste lui ont fait subir. Arrêtez d’utiliser ces expressions chargées d’horreurs. Aller regarder de l’autre côté de votre télévision québécoise(gauchiste et surtout syndicaliste et dépendante financière du reste du Canada). Arrêtez d’écouter uniquement Guy A Lepage, radio-canada ou télé-Québec, vous risquez de changer d’idée ou à tout le moins d’être capable de prendre une vrai décision en connaissant les deux côtés, pas uniquement celui que la CSN-FTQ-CSQ veullent bien que vous connaissiez.

Un peu de démagogie à la Duhaime pour la route:

Être un militant ou ex militant de l’ADQ nous qualifie d’adéquiste.

Si l’on dit de quelqu’un qu’il a des kystes (adéquiste 😉 ), cela signifie qu’il a une ou plusieurs tumeurs bénignes ou malignes…

Si on fait un raisonnement à la Duhaime est-ce dire que l’ADQ est une forme de Cancer???

Bonne journée
🙂

Peter

L’électeur bloquiste ne contribue-t-il pas personnellement à la caisse électorale via le financement public? Plus important encore, le Québec ne paie-t-il pas d’impôt? À hauteur de 50 milliards par année?

Je n’ai pas voté Bloc, ceci dit Jean-François Lisée perd son temps. On peut débattre de beaucoup de choses, du libertarisme, du nationalisme, de la souveraineté, de la droite et de la gauche, mais la classe on en a ou pas, et Éric Duhaime n’en a pas, ça ne se discute pas cela transparaît ou non.J’aime les gens qui sont un peu gênés, ça veut peut-être dire qu’ils ont parfois des scrupules, une retenue.

Monsieur Duhaime,

En voulant abolir le financement public des partis, voue n’êtes pas sans savoir que vous pratiquez une énorme brèche dans l’expression démocratique de la volonté populaire. Le menu fretin donnera au mieux quelques dollars; les riches s’occuperont des vraies affaires et feront élire les candidats de leur choix.

Ainsi donc, seuls les plus riches (les plus méritants, selon vous) méritent de peser lourd sur les décisions de la classe politique. En retour, ils obtiendront les faveurs auxquelles leur contribution financière leur permet de prétendre.

Vive l’individualisme; vive les gros, gras et parvenus; au diable ceux qui ont des problèmes, qu’ils se débrouillent…

Faire appel à un exterminateur signifie que l’on souhaite se débarrasser de la vermine. Mais si la vermine n’était pas là où vous la croyez?..

Imaginons un instant un financement public quasi total des partis politiques, c’est-à-dire la fin des dons privés des individus. Bref la fin des dons des particuliers aux partis politiques, à l’exception peut-être du coût de la carte de membre et de l’adhésion au parti, pour un montant de 25$, 50$ ou 100$ au maximum.

Qu’est-ce que cela voudrait dire sur le fonctionnement des partis et la façon de faire de la politique?

Ce serait la fin des prête-noms. Aucun entrepreneur, aucune firme de génie-conseil, aucune entreprise qui souhaite obtenir des contrats du gouvernement ne pourrait financer massivement le parti susceptible par après d’intervenir en sa faveur.

Ce serait la fin des cocktails et soupers de financement. Les rencontres où le coût d’entrée peut constituer une forme de service rendu au parti politique, un événement pendant lequel Monsieur X démontre au Politicien Y qu’il a un grand intérêt pour ses idées, mais également plusieurs intérêts ($$$) qu’il aimerait faire évoluer.

Ce serait la fin du pouvoir des collecteurs de fonds. L’année dernière, une commission a mis de la lumière sur l’influence des collecteurs de fonds sur les partis politiques. Mme « Post-it » qui rencontre des collecteurs pour « échanger des listes de candidats » dans un bureau non loin de celui du Premier Ministre. Dans un monde où les partis n’ont plus besoin de collecteurs de fonds, ce genre de situation disparaîtrait.

Ce serait la fin pour les Ministres de l’obligation de ramasser 100,000$ pour le parti. Plus besoin de perdre du temps à faire des téléphones et des rencontres uniquement dans le but de financer le parti. Et donc beaucoup plus de temps passé à gouverner.

Dans un monde où le financement des partis politiques serait quasi entièrement public, les députés passeraient moins de temps à quêter de l’argent, et plus de temps à débattre d’idées et promouvoir un programme.

C’est ça la démocratie.

La démocratie n’est pas d’être redevable uniquement à ceux qui mettent de gros moyens financiers pour appuyer un parti politique, espérant implicitement obtenir des contrats en retour.

La démocratie ce n’est pas de gouverner de façon autoritaire en faisant fi des opinions contraires parce que le système de répartition des sièges fait en sorte qu’avec 35 à 40% des voix vous obtenez la majorité de ces sièges. Être majoritaire en sièges mais pas en voix exprimées, ça ne vous donne en aucun temps le droit de ne pas tenir compte des autres opinions et idées. Et même dans le cas d’une majorité de voix et de sièges, la véritable démocratie serait de tenir compte des voix de l’ensemble de la population.

========================================

Mais bien évidemment, pour un homme comme Éric Duhaime, la démocratie se résume à la loi du plus fort, le plus fort étant celui qui possède l’argent pour imposer ses idées.

La liberté pour lui, c’est la liberté du riche de faire ce qu’il veut avec son argent, pendant que le pauvre n’est libre que de rêver.

On ne peut pas être entièrement libre dans une société où les chances ne sont pas égales pour tous. On ne peut pas être entièrement libre dans une société où les droits de tous et chacun se mesurent en fonction de l’épaisseur du porte-monnaie. On ne peut pas être entièrement libre lorsque les inégalités sociales fragilisent le tissu social et augmentent le recours à la criminalité. On ne peut pas être entièrement libre lorsque l’on doit vivre constamment en usant de méfiance envers l’humain qui est devant nous.

La vie en société a un prix. La démocratie a un prix. Pour certains cela semble compliqué à comprendre…

Éric Duhaime, Maxime Bernier et j’en passe, comment des leaders souverainistes peuvent entretenir des gens pareils dans leur organisation? Mystère et boule de gomme!

Tout ce que peut dire ou écrire un gars de cette trempe n’a que la consistance et le goût du vomi pour moi et encore, je suis consilliant.

Ces conversations sont vraiment lassantes. Quand on lit et relit le contenu de ces débats, on dirait un groupe d’autistes qui s’obstinent à dire que leur manie est la meilleure, prime time, aux yeux des téléspectateurs ennuyés sur un canal unique.
Essayez donc de vous connecter sur la vie et de comprendre que personne à part les politico aficionados n’est cantonné dans un camp ou l’autre. En fait, le citoyen moyen cherche des solutions afin d’éliminer l’hibernation nationale, c’est tout.

Allez resquieurs, au travail!

Ce n’est pas en coupant les vivres au Bloc québécois que les fédéralistes réussiront à exterminer le mouvement souverainiste et la ferveur nationaliste des québécois.

La seule avenue possible est qu’ils puissent réussir à “réintégrer le Québec dans la constitution canadienne dans l’honneur et l’enthousiasme”.

Ceux qui pensent avoir mis définitivement le couvercle sur la marmite se bersent d’illusions!

Les riches… excusez-moi pour être riche il faudrait peut-être qu’on arrête de piger à volonter dans mon argent. Est-ce qu’on peut OUVRIR les yeux… Nous sommes au bord du gouffre pour ne pas dire dedans… Et j’en ai marre que la « gauche » qui possède le monopole des médias cesse un peu de diaboliser la droite sans retenu. Quand un gauchiste traite les droitistes de « crosseurs » c’est seulement une petite excuse (à peine prononcé) qui pardonne tout. Si la droite fait le MOINDRE faux pas… c’est du « QUÉBEC BASHING », et ils deviennent des traitres à la NATION… On a DéBloqué et c’est très bien comme ça. Passons maintenant aux choses sérieuses L’ÉCONOMIE !

@Caroline

Dans la vie, faut pas avoir peur des discussions. débats et tout cà.

Ce type n,a pas juste pas de gêne, lui et ses partisans ont La Haine. M’excuse, mais les mots des fois utilisés pour les BS, syndicats, etc…

J’ai fait la connaissance d’Éric en 1996 ou 1997. Tout de suite nous avons parlé politique. J’avais dirigé une des campagnes du PQ en 1994, lui travaillait pour le BQ à Ottawa. Ses idées étaient plutôt libertariennes et de son propre aveu son objectif était de devenir millionnaire à 40 ans. Ce n’est pas un crime. Voit-il des conspirations partout seulement pour des fins stratégiques, comme Duplessis voyait des communistes partout, ou y croit-il vraiment? En démocratie, il faut que l’éventail des idées soit complet pour que l’électorat puisse choisir. Quand on accusait Duplessis de vouloir éliminer les Libéraux, yl répondait en riant qu’il fallait en garder quelques uns afin de pouvoir les battre à chaque élection.

Au fait, Éric est-il enfin millionnaire ?

@ Patrice. Le Québec au pouvoir à chaque fois Qu’on l’a eu on s’est fait fourrer, une entre autre, la fois ou on en a envoyez 74 qui nous ont enfoiré Sa gracieuse Majesté, il y a encore des Québecois qui se demande ce qu’elle fait ici lorsqu’elle nous rend visite, ils ne se sont pas encore rendu compte que depuis 1982 Elle est maintenant la reine du Canada unilatéralement, de sorte que si Elle est déchue un jour en Grande Bretagne, nous devront l’héberger avec sa cour à nos frais, mr Patrice

Eric Duhaime, une autre girouette à la Guy Bertrand. Je prend les paris… On a que le voir à la télé,il est dans sa phase… fédéraliste canadien avec un enthousiasme que même Stéphane Dion trouverait suspect.

Pour tout ceux qui pensent que l’abolition du financement publique aux partis politiques est anti-démocratique alors dites-moi :

Est-ce que le Canada est devenu démocratique qu’en 2004 lors de l’instauration de cette nouvelle règle? 🙂

Ah ce foutu démon Harper!

@Bull

Y’a 6,1 millions d’électeurs au Québec. On finance rien nous autres?

Si 90% du budget du Bloc vient du Canada (je ne sais pas où est-ce que vous prenez vos chiffres anyway?), quel pourcentage du budget du PCC vient du Québec?

Le PCC compte 600,000 électeurs au Québec. A 2 piasses chaque, c’est 1,2 million qu’on envoie à ce parti de rednecks

Évidement il faut abolir le financement lié au vote mais pas les crédit d’impôt assumer par TOUS les payeur de taxe même si il n’ont pas voté pour le dit parti. Donc si le PCC récolte beaucoup d’argent alors les donateurs verront leurs taxes diminuer et je devrai payer des mes impôts des dons pour des partis que je voudrais voir exterminé de la carte.

Moi ce que je trouve fabuleux c’est à quel point certain commentateurs (re)deviennent aussi rapidement Quebec Basher et à quel point dès qu’ils en ont l’opportunité ils sortent de leur 3ieme sous-sol miteux pour exprimer leur hostilité. Mais nous bonasse nous continuons a nous vautrer dans leurs carcans. Mais nous auront aussi toujours notre lot de collaborateurs (dans les page éditoriale) qui iront en notre nom conseiller ces personnes hostiles.

Monsieur Duhaime si les partis politique n’avaient reçu aucune subvention probablement que le bloc serait encore là.
Quoi qu’en dise plusieurs, ce mode de financement éloignent les politiciens des gens. Les partis politique orientent les politiques avec les sondages et des lobbyistes autant à de gauche comme à droite.
Si les canadiens ou québécois trouve normal exemple; que madame May à reçu chaque année près de deux millions pour son parti Vert( À part du remboursement électorals) presque d’une seule personne (poteaux disparaissent après les élections) autant que les 43 députés du Bloc?
D’Autant plus que même sans parti politique 30% des gens voteraient pour Legault, La mairesse Boucher sans aucun budget etc comme quoi le Bloc avec ses membres avaient les moyens de ses ambitions. Vous êtes dans les patates!
Bien que je sois contre les subventions aux partis politique ou beaucoup moins,on ne doit aucunement accepter le financement des corporations. La démocratie est au peuple et non aux corporations ou aux OSBL. Il serait plus utile à faire progresser la démocratie plutôt que des orientations de la RRQ en niant les pertes de la Caisse de dépôts ou la corruption ou bien des corporations québécoise devenu coquilles vides étant plus présent à l’étranger et continuant de profiter du manque d’information (médias à droite) pour recevoir de notre argent par différents mécanismes au Québec. Une droite qui défend des bandits ou presque en avons nous besoin?

@ Diane Leclerc

Les subventionx aux partis c’est 2$/vote.

Si durant une année une personne ne peut pas trouver le moyen d’économiser 2$ pour le donner au parti de son choix, alors ce parti mérite de mourir.

Je constate que plusieurs bloquistes sont en mode panique depuis que le Bloc a été exterminé au Québec. Et le Bloc a été exterminé par les Québécois, ne l’oublions pas 😉

J’adore !

Si vous voulez ressuscitez votre bloque, vous avez juste a donné 2$ à ce parti. Aussi simple que ça.

P.-S.: Je constate que les propos menaçants dirigés contre Éric Duhaime ont enfin été effacé. Il était temps…

Comment est-ce mathématiquement possible qu’un électeur de Toronto puisse financer le Bloc s’il ne peut pas voter pour lui et lui donner son 2$?

@David

Qui subventionera les partis? les riches. Et ca sera pas les partis progressistes.

L’utilisation du mot « exterminer » est vraiment disgracieux et irrespectueux. Duhaime, hystérique, compare le BLOC et du même coup ses électeurs à de la vermine et ça, je ne le prend pas. Vais-je « exterminer » le parti conservateur et Harper parce que je n’aime pas ses politiques? Non. Par contre je souhaite la souveraineté, des politiques justes et équitables, des politiciens, hommes et femmes inspirants et respectueux afin de grandir avec le Québec. Des modèles qui nous amèneront la confiance pour bâtir l’avenir.

Moi, des « exterminateurs » cela ne m’intéresse pas et quand j’entends des propos de la sorte ça me déprime. Alors Duhaime, ne te présente pas en politique parce que tu es déprimant comme bien d’autres l’on été. Tu n’apporte rien en jappant de la sorte.

David :
mai 8, 2011 à 18:04

Je constate que plusieurs bloquistes sont en mode panique depuis que le Bloc a été exterminé au Québec. Et le Bloc a été exterminé par les Québécois, ne l’oublions pas.
– – – – – – – – – – – – –

Quand un gars ne voit pas l’illogisme et le ridicule dans ce qu’il écrit laborieusement.

Les dretteux sont encore dans le brouillard de leurs croyances.

C’est bien ainsi.

@Dany Lavoei

« Pour tout ceux qui pensent que l’abolition du financement publique aux partis politiques est anti-démocratique alors dites-moi :

Est-ce que le Canada est devenu démocratique qu’en 2004 lors de l’instauration de cette nouvelle règle? 🙂

Ah ce foutu démon Harper! »

Vous sombrez dans la démagogie.

Le Canada était un pays que l’on peut considérer démocratique bien avant 2004. Mais en 2004, il est devenu PLUS démocratique.

Avant 2004, même les entreprises et les syndicats avaient le droit de financer les partis.

De toutes façons, dans une saine démocratie, les partis politiques seraient financés totalement par le financement publics et de manière égale. Tous les partis devraient être financé au même montant. Ainsi, ils seraient tous sur un pied d’égalité et c’est celui qui a les meilleurs idées qui serait élu. Présentement, les partis les plus riches ont plus de faciliter à faire passer leur message, ce qui est un entorse, selon moi, à la démocratie.

@Luc Drouin

Comparez la démocratie à un bien de consommation ou de service, faut le faire!
Pour les riches qui retire très peu de bénéfices pour l’impôt qu’ils paient, c’est a ce demander comme ils font pour être riches!

P.S.: Au Québec, il se donne près de 6 milliards en subventions aux entreprises… contre 2 milliards pour les moins nantis! Faut croire qu’il y a bien des subventions et bénéfices non dispionibles aux « pauvres »!

@Francois 1

Arrêtez votre fixation sur les gauchistes à la sauce léniniste, il y a 1000 fois moins que les néo-libérale comme vous. Sortez de votre aire jurassique!

@John Bull

La réalité est qu’un citoyen qui vote pour un parti politique donne doit à $2 annuellement dans la caisse de ce parti.
Pourle Bloc, je ne crois pas qu’un canadien à l’extérieur du Québec est donné accès à ce 2 piastres au Bloc!

@Phil

Effectivement, pourquoi M. Duhaine devrait attendre après l’état alors que l’entreprise privé le subventionne!

@Patrice

Le plus drôle dans l’histoire des fonctionnaires, ce n’est pas les fonctionnaires syndiqués qui siphonnent l’état mais le fonctionaire cadre!
Meilleur salaire, meilleur prime, meilleur pension. Petit lavage de cerveau de dire que les fonctionnaires syndiqués sont la cause de tout les mots.

@Phil Champagne

D’après votre argument, les États-Unis doit étre très socialiste…. pour s’autodétruire comme ça!!!

@Francois Doucet

Les riches sont riches parce qu’ils voient à leurs affaire… pas parce qu’ils pleunichent que l’on pige trop dans leur poche, ce qui est une attitude plutôt loser!

@Alain

Si Duhaine n’est pas millionnaire, c’est sûrement la faut des autres!

@Dany Lavoei

Pour répondre a votre question:
C’est une démocratie plus juste pour le citoyen. On peut toujours s’améliorer…

@David

Vaut mieux une subvention publique qu’une subvention du privée. C’est une question que le pouvoir revient au citoyen et non pas a quelque riches!
C’est ça la démocratie…

M.Lisée…Oui je sentais que vous vouliez dénigrer M. Duhaime…Hmmm! Vite Harper… coupez les subventions aux partis et Dieu merci celles du Bloc. Quelle humiliation et honte ce parti était pour les Québecois. Maintenant, ce sont nous les vrais Québecois, des fédéralistes et nous allons le redire souvent. Notre patrie c’est le Québec …et notre pays…le Canada et personne va fracasser notre pays! Personne! Nous avons perdu 20 ans, il nous faut travailler fort pour reprendre ces 20 ans.

M. Lisée, je crois que vous montrez un peu de jalousie envers M.Duhaime parce que lui a évolué, vous, vous continuez à marcher sur place, faisant la promotion du pays des merveilles qui est contre tout et chiale sans arrêt. C’est fini le party. There is no more booze and freebies. Pack your bags and fold your tent. You were on the wrong side!

Le financement public des partis va complètement à l’encontre de notre système politique, puisque nous ne votons pas pour des partis. On doit abolir non seulement la subvention annuelle de 2 $ par vote, mais le remboursement des dépenses électorales des partis et l’exemption fiscale remboursable pour les dons aux partis.

L’avenir appartient aux groupes d’intérêt. Tiens, tiens, un exemple. Vous souvenez-vous de John Williamson ? Il est le candidat conservateur élu d’une circonscription du Nouveau Brunswick; je ne serais pas surprise de le voir au cabinet.

Monsieur Williamson dirigeait autrefois la Fédération des contribuables canadiens (Canadian Taxpayers’ Federation). Les journaux et autres media adoraient Williamson et sa Fédération. Lors de la campagne de 2005-2006, tous les média, tous les jours, nous fournissaient le total des promesses libérales. Ils avaient tous le même chiffre : celui de la Fédération. La Fédération existe toujours, mais elle s’est faite très discrète lors de cette campagne. On peut en devenir membre et leur donner de l’argent mais la liste des membres et donateurs n’est pas publique; c’est une organisation privée, pas un parti politique.

Nous recevons une pluie abondante de ce genre d’organisations. On a un intérêt spécial, disons religieux, on met en ligne, quelques jours avant le déclenchement d’une élection, un site de quelques pages dont une contenant la liste des candidats les plus aptes à représenter vos convictions religieuses; et une autre pour faire un don privé, sans limite légale, puisque ce n’est pas un don à un parti politique, et la liste des donateurs est donc privée. Voici un exemple:

http://www.voteprayserve.ca/Vote.html

Sait-on, les principaux intéressés se retrouveront peut-être candidat conservateur lors de la prochaine élection – à moins qu’il ne travaillent déjà dans le bureau du premier ministre.

» …les gens sortent de leur captivité d’uniligue franco fermé sur le ROC! » (Phil)

Un peut de culture ne ferait pas de tort.

Ce sont les gens du ROC qui sont unilingues fermés. Les Québécois sont bilingues.

======

« Je me réjouis déjà de savoir que la fin des subventions au parti va sortir d’Ottawa le bois mort. »

Pour y entrer du bois pourris.
=====

@ Francois Doucet

« Les riches… excusez-moi pour être riche il faudrait peut-être qu’on arrête de piger à volonter dans mon argent. »

Alors il faudrait d’abord que vous demandiez aux riches contre les mesures égalitaires et normalement de droite de piger dans vos poches pour vous appauvrir.

@ David

« Et le Bloc a été exterminé par les Québécois, ne l’oublions pas

J’adore ! »

C’est ce que l’on appelle vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.

@ the Ubbergeek

Tu as raison, seul les riches peuvent donner 2$ à un parti politique.

2$ ça représente un énorme sacrifice de 0,5¢ par jours.

@ Benton

La démocratie c’est donner volontairement au parti de son choix.

@David

« La démocratie c’est donner volontairement au parti de son choix. »

En réalité, la démocratie ne se résume pas qu’à ça.

La démocratie, c’est de s’assurer qu’elle ne soit pas acheté par les plus nantis. Si ce premier point n’est pas garanti, la liberté et le volontariat n’est peu de chose.

« La démocratie c’est donner volontairement au parti de son choix. »

Évidemment une vision personnelle.

La démocratie c’est le choix de l’ensemble du peuple.

« le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple. » (Abraham Lincoln)

« Par le peuple » Sa veut dire que c’est le peuple dans son ensemble qui décide et le peuple ne peut décider que par l’ensemble de ses voix et non d’un individu.

Ce sont les citoyens qui décident du comment et non pas l’individu libertarien enfant roi qui est frustré parce qu’il est obligé de cotiser à une assurance groupe parce que ses parents ne payent plus pour lui.

Si M. Duhaime souhaite la disparition du Bloc, c’est son opinion aujourd’hui en 2011. Il n’y a aucune loyauté envers ses anciennes allégeances politiques à avoir lorsqu’il s’agit d’opinion. Les mieux placés pour critiquer le Bloc sont probablement ceux qui ont déjà côtoyé le parti.

Je persuadé que M. Lisée est surtout insulté que M. Duhaime ait osé parler contre le Bloc à des médias anglophones de l’Ontario. M. Lisée est un séparatiste pur et dur (il a d’ailleurs travaillé pour Parizeau et Bouchard). Il semble aussi éprouver de la haine envers le ROC. On a d’ailleurs pu voir sa frustration, sa condescendance et son arrogance dans sa réplique au Maclean’s l’an dernier. Pour un séparatiste comme M. Lisée, il ne faut pas dénigrer le Bloc et ne pas parler à l’ennemi. On a donc droit à des attaques sur la crédibilité de M. Duhaime plutôt qu’à un vrai débat d’opinion sur la pertinence du Bloc et l’idée d’abolir le financement public des partis. Quelle attitude déplorable.

@ Benton (# 81):

« La démocratie, c’est de s’assurer qu’elle ne soit pas acheté par les plus nantis. » (sic)

Donc, vous sous-tendez que le vote du peuple est à VENDRE???

Eh ben…

Je crois personnellement que le mot « éradiquer » est plus descriptif que « exterminer ».

Comme dans « le cultivateur Québécois qui éradique le chiendent de ses terres pour y faire pousser des plantes qui donneront généreusement leurs fruits. »

Vous avez deviné que le chiendent est le Bloc et le cultivateur, les Québécois…

Dommage que M. Duhaime ne soit pas revenu sur ce fil. Il y a des commentaires à son sujet qui auraient mérité une réplique de sa part.

En réponse au policologue Ghislain Dufour, monsieur Duhaime disait l’autre jour à l’émission d’Isabelle Maréchal que monsieur Harper était trop généreux d’accepter de répondre à 4 questions par jour étant donné le manque d’impartialité des médias. Pour être cohérent, il faudrait qu’il avise l’ancien journaliste Gerard Deltell, chef de l’ADQ, de limter aussi ses réponses à 4.
Moins nous en savons, plus nous il sera difficile de suivre les vrais enjeux politiques et des pseudo analystes politiques populistes sans rigueur comme M. Duhaime pourront espérer avoir de l’écoute.