Et le prochain chef du NPD sera…

La course à la direction entre dans son sprint final. 

Photo: La Presse canadienne

En s’inspirant de la couverture médiatique obtenue par les quatre candidats toujours en lice, du financement qu’ils ont généré et des résultats des sondages menés auprès des membres du parti, L’actualité a conçu un tableau — résolument non scientifique — qui fait état des chances de chacun de l’emporter. Le prochain chef sera connu d’ici la mi-octobre.

Niki Ashton

Seule femme de la course, jeune, enceinte et déterminée, elle ne domine aucun sondage et son financement est à la traîne.

Guy Caron

L’économiste du Bas-Saint-Laurent est le seul représentant du Québec. Populaire dans l’est du pays, peu connu ailleurs. Il est loin derrière les deux meneurs.

Jagmeet Singh

Populaire dans les médias et les réseaux sociaux, premier dans le financement, mais tire de l’arrière dans les sondages. Excellent français.

Charlie Angus

Premier dans les sondages, deuxième dans le financement, aimé par les néo-démocrates de longue date. Ne parle pas très bien le français.

Candidats à la chefferie du NPD
Dans la même catégorie
2 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Bof , le prochain chef du NPD ; on s’ en fout carrément ! M. Castonguay passez à un sujet plus intéressant , mais bien plus important que le troisième trio !

Bien que le NPD soit le 3e partie du Canada, il est toute de même une option pour les plusieurs Canadiens. Il est rassurant que l’Actualité s’y attarde et que ce magazine analyse de l’information à ce sujet. Cela nous permet de prendre des décisions éclairées. Merci pour votre travail !