Et si on se retirait temporairement?

Les maires de Mascouche, de Terrebonne, de Saint-Jérôme, l’inspecteur-chef Duchesneau, tous se « retirent temporairement » le temps qu’une enquête soit faite sur leur probité.

C’est une bonne idée, ce retrait temporaire. Et si les contribuables québécois se « retiraient temporairement » du paiement de taxes et d’impôt au Québec, le temps qu’une enquête soit faite sur l’utilisation éthique de cet argent ?

Ce n’est qu’une suggestion, comme ça, pour faire jaser!

Laisser un commentaire

Je suis totalement en accord avec votre proposition. Évidemment, c’est très utopique, mais il me semble que ça passerait le message ultime que le peuple québécois en as raz-le-bol, chose qu’une pétition ne fait qu’en parti.

C’est une bonne idée. Mais comment pratiquement faire cela ? Voila la question 🙂

Mais voici une autre proposition : une grève générale. Je crois qu’en France ça se fait. Tout le monde reste à la maison pour 3 jours. Nous pourrions en profiter pour descendre dans la rue, question de bouger.

Mais avant, il faudrait créer un fonds national dans lequel tous les salariés de la province verseraient l’équivalent de 3 jours de paie par année qui leur seraient retournés après participation prouvée à la grève. Si dans l’année il n’y a pas eu de grève nationale nous pourrions remettre le tiers (1 jour sur 3) au parti politique ayant recueilli le plus d’appui dans une pétition nationale ou un autre genre de vote électronique. Cadeau !

Les 2 autres journées resteraient dans la cagnotte et s’y accumuleraient pendant 5 ans. Puis chaque contributeur pourrait en réclamer l’équivalent de 5 jours pour se payer des vacances à son choix. Ainsi il resterait toujours un petit fonds pour des imprévus.

Le truc serait de bien choisir la période de l’année pour la descente nationale dans la rue. Pas en été, trop chaud et il y a les vacances, trop d’absents. Mais mettons vers le mois de septembre, si possible lors de l’été des indiens, ce serait parfait.

Ha ! Une dernière idée, un flash. On pourrait organiser un concours national de déguisement sur le thème provocant la descente dans la rue. Par exemple, cette années se serait sûrement la corruption. Le prix pourrait être, disons, 10,000$.

Bon, il y aurait sans doute plein d’autres bonnes idées pour enrichir le concept.

😉
😉
😉

Quelque chose qui me tiraille depuis longtemps au sujet des fiefs municipaux. Je ne vous en voudrais pas, M. Lisée, si vous me censurez sur ce commentaire-ci.

Avec l’arrivée du PQ sur la scène provinciale, dans les années ’70 et surtout après sa première élection au pouvoir en 1976 – et on se rappellera les émanations d’un pouvoir fatigué à la fin de Bourassa I -, on aurait dit que les Libéraux se sont alors repliés sur les paliers municipaux. Une sorte de prix de consolation, en quelque sorte. D’autant plus qu’à ce niveau politique, on aurait dit qu’il ne se faisait pas de politique mais de la gestion locale de services destinés au citoyens.

Et voilà que les incessants retours d’ascenseur au fil des années dans les affaires municipales – et au bout d’une trentaine d’années « festives » – tout cela finissait par remonter à la surface. Et que ce « malaise » était rendu public.

Que restera-t-il à faire quand un nettoyage sera effectué à ce niveau-là? Peut-être que la prochaine métamorphose d’une certaine gente politique sera de se replier cette fois-ci dans les commissions scolaires…

Désolé, c’était plus fort que moi. 😉

Vous n’êtes pas le seul à y avoir pensé. Donc nous vous appuyons.

Voici ce qu’on écrivait sur notre blogue à la suite du Budget Bachand 2010

http://www.985fm.ca/blogue/hey-allumes/2010/04/budget-2010-violeur-financier-arnaqueur-a-cravate-voleur-a-la-tire.php

: …

Comment s’en sortir si on est de la classe moyenne?

Si vous êtes de la classe moyenne il n’y a qu’une seule manière de s’en sortir. Changez. Arrêtez de payer. Oui, arrêtez simplement de payer. Un jour quelqu’un dira : « Aie, il n’y a plus personne qui paie, faudrait bien faire quelque chose? »

Gardez votre argent pour vous, arrêtez de la donner au gouvernement, à l’impôt, à la banque, à Lacroix, à la police, au juge, au « pusher », à la SAQ. Vivez. Vivre, ça vous dit quelque chose?

Mais les 20% qui qui s’opposent à la tenue d’une enquête, et dont certains sont connus ici, ne pourraient pas cesser de payer.

Faut qu’ils s’assument, quoi.

Comme disent ces apôtres : « Fair and balanced ! »

Héhéhé

C’est une idée fantastique, mais utopique, puisqu’elle nécessite une chose que les Québécois n’ont jamais eu : le courage.

On vit déjà à crédit. Refuser de payer l’impôt ne fera qu’augmenter notre très lourd hypothèque. L’argent est une religion. Aucune religion ne possède de code d’éthique.
Comme les religions, l’argent possède plutôt ses vertus théologales: la foi, l’espérance et la complicité. Seuls les gens de peu de foi vont s’offenser de cela.
Salutations

Bonne suggestion. En ce qui me concerne, il y a bien longtemps que j’ai cessé d’alimenter les requins du fisc en complétant un rapport d’impôt. En fait j’ai cessé de me « conformer » lorsque les juges prévaricateurs de la basse-cour du Québec ont rendu toute une série de jugements tous plus farfelus les uns que les autres et tous parfaitement contraire à l’esprit et la lettre du code civil et criminel. Aujourd’hui, après les audiences devant Bastarache, nous avons tous compris que la justice au Québec est livrée sous l’influence du parti libéral lui même sous l’emprise du crime organisé. Il n’est pas honorables d’engraisser la mafia par le biais de nos impôts

Lolo…

Bien sûr, mais combien de personnes au juste attendent qu’une paye, qui est complètement liée a ces taxes, tombe dans leur compte de banque a la fin du mois?

La solution ne pas vient d’une bataile de rue pas plus que d’une oppoturniste pétition a l’intégrité alléatoire…

« Et si les contribuables québécois se “retiraient temporairement” du paiement de taxes et d’impôt au Québec, »

Sérieusement, les impôts sur le revenu = environ 18 milliards annuellement.

Remplaçons ça uniquement par une taxe -à la consommation- progressiste, comme en Europe…

Par exemple:

Auto de 20 000 $ ou moins = 20% (de taxe)
Auto de 20 000 à 50 000 = 40 %
Auto de 50 000 et plus = 60%

Taxe chargé à la frontière…

Et même principe sur les maisons…

Ah oubliez ça, nos politiciens se servent des impôts pour aller chercher des votes(i.e. mille et un ‘bonbons’ fiscaux).

Bonjour,
Il faut à tout le moins être dupe comme un nationaliste québécois pour croire que la population du Québec se mobiliserait comme ailleurs sur la planète afin de débrayer par solidarité sur une grève générale. Les couteaux voleraient bas, soyez en sûr car la solidarité québécoise n’existe tout simplement pas. Peut-être que beaucoup de québécois ne savent même pas ce que solidarité veut dire dans le milieu du travail… Au plaisir, John Bull.

Idée dangereuse monsieur Lisée. Une incitation à l’irresponsabilité, ça n’est clairement pas votre meilleur proposition.

En effet Monsieur Lisée, nous pourrions nous retirer à notre tour, à la manière de Henri David Thoreau, » La désobéissance civile ».

…Et on s’y prendrait comment? Les marchands me prennent la taxe de vente sans me demander mon avis et refuseraient sans doute de me vendre si je ne la payais pas. Et quant à mon employeur, il prélève les impôts à la source, sans que je puisse rien n’y faire. L’idée est bonne, mais on s’y prend comment?

C’est le système fédéraliste canadian qu’il faut extirper des municipalités .
Les commandites fédéralistes d’Ottawa se sont incrustrés dans les municipalités pour pouvoir contrôler les élus de Québec par ses mafias
Et s’il y avait une enquête sur le bandistisme c’est ce que cette enquête révèlerait.
Aussitôt élu le PQ doit passer une loi pour empècher Ottawa de financer directement les municipalités en construisant ainsi des régions entières partitionnistes contre la Nation Québecoise.

Tant qu’à y être, pourquoi pas une (autre!) pétition électronique Monsieur Lisée?

Au point où on en est…