Étude de l’histoire: Les conservateurs reculent d’un pas

Les conservateurs ont jeté un peu de lest. L’étude de la diffusion de la connaissance historique ne cherchera plus à réaliser un «compte rendu comparatif détaillé des normes pertinentes et des cours offerts dans les écoles primaires et postsecondaires de chaque province et territoire».

Ce recul s’est produit hier après-midi, au comité du Patrimoine. Au député néo-démocrate Pierre Nantel qui dénonçait l’intrusion dans un domaine de compétence provinciale et qui tentait d’arrêter l’étude au grand complet, les conservateurs ont répondu en offrant de retirer de leur résolution le passage à l’origine de la controverse.

Difficile de refuser. Les néo-démocrates ont donc accepté, les libéraux aussi. Au bureau de M. Nantel, on avertit cependant que cette «petite victoire» ne leur fera pas baisser la garde. À suivre.

Laisser un commentaire
Les plus populaires