Évaluation environnementale fédérale: les torpilles conservatrices

Comme je le mentionnais en janvier, le gouvernement Harper souhaite depuis un moment de remodeler le processus fédéral d’évaluation environnementale. Les travaux en comité, l’automne dernier, avaient déjà donné un indice de la direction souhaitée par les conservateurs, c’est-à-dire la dilution. On en a eu la confirmation avec le dépôt mardi du rapport sur le sujet produit par le comité permanent de l’environnement. Les intentions sont limpides et conformes au biais du gouvernement en faveur des entreprises actives dans le secteur des ressources naturelles. Je ne peux le résumer mieux que mon collègue Louis-Gilles Francoeur, du Devoir. À lire.

Laisser un commentaire
Les plus populaires