Facéties sur le Discours du Trône

D’abord, cramponnez-vous, voici la phrase la plus intéressante du discours livré à Ottawa au nom du gouvernement par Son excellence Michaëlle Jean :

Un discours télégénique. (Photo: Bureau du PM.)
Un discours télégénique. (Photo: Bureau du PM.)

Notre pays laisse encore couler de l’encre sur les pages de son histoire.

C’est dans la version française. Je suis allé voir la version anglaise pour m’assurer que nos compatriotes anglophones avaient eu droit à une envolée stylistique d’aussi bonne tenue. Mais voici ce qu’on a préparé pour eux:

We are a country whose story is still being written. (Ma traduction: Nous sommes un pays dont l’histoire s’écrit encore.)

Vous aurez remarqué l’injustice ? Pour les francos, une phrase lyrique, très songée, offrant malheureusement une image de doigts tachés. Au moins, un effort culturel certain. Pour les anglos, rien : une platitude.

Vous me direz, c’est un détail qui n’intéresse que l’ex-scribe de discours que je suis. Certes. Il y a beaucoup plus dans ce long texte post-prorogation. Toute une section se présente, du moins à mes oreilles, comme une publicité pour que le Québec fasse immédiatement sécession du Canada. Vous en doutez ? Jugez vous-mêmes :

Il y a deux ans, nous avons célébré le 400e anniversaire de fondation de la ville de Québec. Cette année, nous soulignons le quadricentenaire de la fondation de Cupids, à Terre-Neuve-et-Labrador. Dans deux ans, notre gouvernement conviera des millions de citoyens à approfondir leur connaissance du Canada et à en tirer fierté. Il les mobilisera en fait à l’occasion de la commémoration du bicentenaire de la guerre de 1812, un conflit qui a contribué à façonner l’identité canadienne et, par la suite, à donner naissance à notre pays. La même année, les Canadiens fêteront le 60e anniversaire de l’avènement de Sa Majesté la reine Elizabeth II, Reine du Canada, et notre gouvernement a chargé un comité du jubilé de diamant de préparer cet événement historique. [… et 2010 est] une année où Sa Majesté la reine Elizabeth II célébrera la fête du Canada en compagnie des Canadiens.

Si ça ne vous donne pas envie de déguerpir avant ce déluge d’anniversaires, je ne sais pas ce qui le fera. Mais il y a plus. Pour qui sait décoder les signaux envoyés, Harper ouvre directement la porte à Gilles Duceppe. Nous remettant en mémoire une promesse jamais tenue, il fait dire par Michaëlle que son gouvernement continuera à « respecter les champs de compétence des provinces et à restreindre l’emploi du pouvoir fédéral de dépenser ». Bon d’accord, il annonce par ailleurs qu’il va accroître sa présence chez les étudiants universitaires et dans la formation, qui sont des champs québécois. Mais on ne va pas chipoter. En expliquant son plan de retour à l’équilibre budgétaire, il tend cette perche :

[Le gouvernement] entreprendra un examen des services administratifs afin d’en accroître l’efficience et d’éliminer le chevauchement.

Éliminer le chevauchement ? Mais on a plein de bonnes idées pour vous, Monsieur le Premier ministre. Un seul rapport d’impôt ? Un seul ministère de la culture ? de l’Agriculture ? du développement régional ? On en a plein. Gilles, au travail !

Les commentaires sont fermés.

Vite une coalition nouvelle pour en finir une fois pour toutes avec ce gouvernement rétrograde illégitime.

Shame on Michaëlle Dernière.

J ai deja entendu Mme. Jean dire que la France avait exécuté ses Rois et ses Reines…J ai sursauté devant son manque de connaissance en histoire pour une journaliste et sa facon d envoyer n importe quoi en l air!….Voila pour Mme. Jean…
Coté francais, Louis 16 et Marie-Antoinette ont été éxécutés….Ensuite il faut remonter (peut-etre!…) des Carolingiens j ai pas vérifié mais surement des descandants de Clovis….Les Mérovingiens…..C est maigre comme Régicide!…Voyons du coté de Sa Gracieuse….
Anne Boylein 1536
Catherine Howard 1542
Charles Premier 1649
Marie Stuart 1587
Et les assassinés:
Edouard 2 1327
Edouard 5 1483
Et je suis pas certain si j en ai pas oublié! Notons aussi la chaleureuse présence dans gallerie de Marie La Sanglante qui a laissé son nom au Bloody Mary! Pas exécutée e3lle! Mais elle l aurait du! Lol!…
Hi!Hi!..Et voila pour Mme Jean!….Its ok! Your welcome! lol!…Waiter!!!!

c,est une bonne idée !! Eliminer les chevauchements a commencer par les 2 ministères du revenus,il yen a 1 de trop (fédéral)on a réussi a le faire avec les taxes de ventes ou devrait pouvoir le faire avec l,imnpot.

L’indépendance nationale, rien ne vaut ça ! Rien n’est plus précieux pour une nation que d’être indépendant. La supranationalité, le fédéralisme, toutes les velléités de mise en cause de notre souveraineté, ce ne sont que des menaces contre lesquelles il faut lutter. Il nous faudra sans cesse lutter. Les gens ne comprennent pas que les Américains sont des Anglais qui ont voulu vivre leur vie une fois devenus grands.

Bonjour M.Lisée
Est-ce à dire que la potiche de luxe (expression empruntée à Vincent Marissal) a enterré la hache de guerre avec Stephen Harper et ne chevauchera plus comme chef de l’état canadien, si on peut appeller cela ainsi.

Quel est le rapport ave Cupids et le Canada, puisque Terre-Neuve est entré dans le Canada au milieu du siècle dernier ?

Vous prenez la peine de lire tout ça vous?

Bonsoir, Monsieur Lisée,

Le contenu de votre livre, « Pour un Québec Efficace » pourrait me donner le goût de tenter le jeu. Celui de Monsieur Parizeau « La Souveraineté, Hier, Aujourd’hui et Demain ». Aussi.

Les aniversaires symboliques? Bah.. soyons sérieux. Ce ne sont pas de raisons de déguerpir.

Et même les chevauchement.

On quite la fédération quand on à la certitude que l’épanouissement de la société est freiné par le régime, pas parce-que le régime aime bien fêter la Saint-Barthélémy.

J’ai également pu constater à mon émerveillement le nombre impressionant de pistes de remontrances ou de sévères critiques que fournit le gouvernement canadian dans ce discours du trône. Le gouvernement conservateur a maintenant fournit des munitions aux partis d’oppositions (notamment le Bloc Québecois qui pourra reitérer le fait que le Canada ne pourra jamais rejoindre les aspirations du Québec), qui profitera du même temps de couverture médiatique que la question des détenus afghans, c’est-à-dire 2 semaines. Ce qui ma d’abord frapper,ce sont les nombreuses vestiges symbolique de commémoration: la frioture patriotique (comme si les québécois en ont pas assez ingéré durant les Olympiques) musée de l’immigration ou alors monuments au victimes du communisme!! En faisant fi de la réalité québécoise, particulièrement au niveau du secteur forestier, le gouvernment Harper retrouvera les troupes de monsieur Duceppe pour perpétuer ou renforcir l’idée de sa formation et de sa pertinence à Ottawa:la voix du Québec dans le gouvernement Canadian!

En lisant une série d’articles sur votre blogue, j’ai l’impression de revivre ce que nous connaissons en Belgique: des gens vivant ensemble mais qui n’ont pas la même idée de ce que ça induit! Chez nous les flamands (c’est-à-dire les habitants de la Flandre, une des quatre régions de la Belgique), imposent leur loi aux autres régions sous prétexte qu’ils sont les plus nombreux! Et comme chez vous ce soucis de domination est caché derrière un (pseudo)affrontement linguistique et culturel!Ils veulent présenter la Belgique comme un pays majoritairement flamand et veillent à la représenter dans le monde dans ce sens: premier ministre, ministre des affaires étrangères, de la défense nationale, Commissaire européen et même Président de l’UE sont flamands! Et ces flamands préfèrent souvent parler anglais (qui n’est pas langue officielle en Belgique) plutôt que de parler français (une des 3 langues nationales) quand ils ne peuvent parler le néerlandais!
Ils se servent de la Belgique quand elle est à leur avantage (le premier ministre fait appel à la solidarité nationale pour éponger les effets de la crise)mais la rejette le reste du temps au nom de l’identité régionale!
Vous voyez que l’histoire de la Belgique n’est pas plus simple que la vôtre et après tout, en temps que francophones, ne sommes-nous pas cousins ? Logés à la même enseigne?

Ce service de la GG nous coûte près de $100 millions par année et tout cela pour se faire dire un nombre considérable de niaiseries et de facéties lesquelles lui sont dictées par ce gouvernement très intellectuel de Stephen Harper ! Il est a espérer que cette chère Michaelle se sent un peu honteuse mais elle sera a la retraite en juin avec une jolie pension de plus de $100 mille … Au prochain et vogue la galère dans ce pays de dingues ……

La fête de NOTRE reine?
Wow! Ça sent la réouverture du débat constitutionnel! Vivement 2012!

Comme dans l’union européenne les États ne devraient pas payer plus de 20% au lieu de 50% et même 60% aux unionistes fédéralistes .
Comme dans l’union européenne les États ne devraient pas accepter que leurs élus représentent l’union fédéraliste au lieu de représenter l’État ou ils sont élus
Comme dans l’union européenne les États devraient avoir droit de se retirer à volonté soit en partie , programme par programme, ou en totalité.
Mettons fin à cette folie de financer des étrangers sans exiger une réelle représentation , et ne soyons pas assez bêtes et niais de croire que ce fédéralisme canadian sans représentation va un jour nous rendre justice avec nos argents au lieu de nous détruire ( langues, culture, Québec Inc, internationalisation etc..) systématiquement comme ils font en endoctrinant à coups de milliards de nos impôts les faibles contre tous nos intérêts .
Mettons fin à ce colonialisme royaliste honteux qui nous écrase depuis 1763 .

Monsieur Lisée, je suis parfaitement d’accord avec vous: éliminons les différents ministères provinciaux et laissons les administrateurs fédéraux s’en occuper.

Le Canada n’a pas une belle et intéressante histoire nationale.Après que les premiers et véritables Canadiens(devenus Québécois)aient terminé de défricher la vallée du St Laurent et de dominer l’hiver tout en cohabitant aves les Amérindiens.Pendant aussi que nos coureurs des bois parcouraient et découvaient l’Amérique en compagnie des autochtones en y laissant leurs empreintes partout sur cet immense territoire.C’est durant cette épopée que les premiers futures Canadians firent leur apparition rejetés par la nouvelle république Américaine de Washington et de Jefferson. Ces futures Canadians étaient des loyalistes,plus tard se joignirent à eux des Orangistes puis ce fût l’histoire peu glorieuse de cette drôle de nation qui débuta. Les exemples ne manquent pas ;La déportatios des Acadiens,les Patriotes ,les Métis de Riel,printemps 1918 à St Rock etc…

Donc des symboles ils en veulent et en ont besoins pour la »nation building » car ceux existants et qui ont fait l’histoire ne sont pas très beaux… Je crois aussi que l’on prépare le grand rendez-vous de 2017:le 150e de la Fédération.À suivre….

Présenter un discours du trône ou pas ne change rien si ce n’est de démontrer qu’il y a du sérieux.
Aujourd’hui, il y aura quelques os lancés aux meutes adverses qui seront en désaccord avec le goût et la dureté des os. Toutefois ils se lècheront la patte chacun dans leur coin préférant la tranquilité que d’une course à obstacles.
Ce sera dans les faits un avant-goût des vacances avant les vacances. Bien sur les médias s’efforceront pour maintenir les nouvelles politiques pour plus de deux jours.
Le bon peuple sera tenu en halène avec peut-être des augmentations d’impôts ou de taxes et on les rassurera par des tours d’illusionnistes et le bon peuple les remerciera.
Ce sera le meilleur moment de savoir à qui on appartient. Est-ce que l’on s’appartient ou leur appartient-on? Et si on répond que l’on s’appartient, alors pourquoi accepte-t-on d’être manipulé?.

@ Francois 1:
excellent raisonnement… sauf qu’au Parlement canadien nous sommes minoritaires: il vaudrait mieux concentrer tous les pouvoirs à Québec plutôt qu’à Ottawa. Qui préfère se placer en état de minorité, quand l’inverse est possible? À moins que vous ne croyez pas les québécois capables de se gouverner eux-mêmes.

Je suis tanné de la monarchie , de la reine , de la governeur général……Ah! que je suis tanné .AU SECOUR

@ TACO:

Bien sûr que je crois les Québécois capables de se gouverner eux-mêmes. On n’a qu’à constater avec quelle réussite ils administrent leurs ministères de compétence exclusivement provinciale comme la Santé (nos corridors sont remplis de mourants mais c’est temporaire…), l’Éducation (on fabrique des décrocheurs qui développent leurs compétences transversales dans des jobines mais c’est temporaire…), les Transports (nos routes sont remplies de nids-de-poules qui font penser à une ville après un bombardement mais c’est temporaire…), etc. Bref, c’est la félicité…l’enchantement…la totale quoi!

Moi je suis tanné que la reine soit considéré comme un enjeu.

C’est manquer de respect envers les choses importantes que de monter un polémique autour de la reine.

La légitimisation de la séparation du Québec, passe par la démonstration claire qu’il y a divergences de vue majeure par rapport à la facon de gérer notre avoir et notre futur collectif. Par par rapport a qui le fait, mais bien comment
le fait.

Les inégalités dans le programme de sauvetage l’économie? Bien. Les inéquités dans la réciprocité des investissent spécifiques à certains secteurs régionaux de l’économie nationale? Ok. L’engagement et la forme de cet engagement dans des conflits égrangers? D’accord. La visions par rapport à la dépendance énergétique au hydrocarbures. Passe encore. Une visions progressiste plûtot que conservatrice du rôle de l’état? Passe encore.

Mais la reine et des questions sémantiques? Êtes-vous sérieux?!?

Salut François 1er,

Je ne crois pas que les choix ‘discutables’ à propos des routes, des hopitaux et de l’éducation qui ont été fait au Québec soient vraiment à mettre en relation avec la capacité à se gérer. Les outils et les institutions sont en place, la couleur qu’on leur donne dépend de pour qui on vote.

D’une part il y a le problème bien réel des priorités différentes selon les régions du Canada.

D’autre part il y a la gestion provinciale.

Mais si le gouvernement Canadien était un symbole d’efficacité et fonctionnait sans ratés, peut-être auriez-vous raison.

Y a moyen d’être efficace dans tous les systèmes politiques et il y a moyen de prendre de mauvaises décisions dans tous aussi.

Vous défendez votre idée selon laquelle un gestion plus à droite est un meilleur choix. Ok. Qu’est-ce que ca a à voir avec l’étendue du territoire sur laquelle elle s’applique? (Genre le Québec au lieu du Canada tout entier)

De la part de quelqu’un qui croit que les structures sont asphyxiantes on pourrait s’attendre à ce que l’élimination d’un chevauchement, soit fédéral, soit provincial, soit considéré comme bon. Peu importe lequel.

Plus ils prennent conscience de leur totale obsolescence et plus ils en beurrent « épais ».

Deux gouvernements au Québec, c’est un gouvernement de trop et un immense gaspillage de temps, d’énergies et d’argent.

Arrêtons de chercher les économies réalisables à petite échelle, constatons la dilapidation de nos ressources à travers le prisme du fédéralisme moribond.