Forces et faiblesses des candidats à la Maison-Blanche

L’épreuve de force entre les deux candidats à la présidence tire à sa fin. Quels éléments peuvent faire pencher la balance?

(Photo: Rick T. Wilkins / AP / La Presse Canadienne)
Les deux candidats à la présidence, Hillary Clinton et Donald Trump, lors du premier débat télévisé les opposant, le 26 septembre 2016. (Photo: Rick T. Wilkins/AP/La Presse Canadienne)

HILLARY-FILETForces

  • Sa vaste expérience politique, comme première dame, sénatrice de l’État de New York, puis secrétaire d’État.
  • L’argent. Pour le sprint final de la campagne, elle jouit d’un véritable trésor de guerre, avec 130 millions de dollars à dépenser.
  • Meilleure organisation sur le terrain.
  • L’appui des minorités, en particulier celui des Noirs et des hispanophones.
  • L’appui d’un grand nombre de républicains influents, incapables de se rallier à Trump.
  • L’appui de Bill Clinton, l’un des présidents les plus populaires de l’histoire récente, qui fait activement campagne pour elle.
  • Première femme candidate d’un grand parti à la présidence, ce qui pourrait motiver les électeurs à marquer l’histoire.

Faiblesses

    • La fatigue des électeurs à son endroit.
    • Sa santé: sa pneumonie, en septembre, a soulevé des doutes sur son état de santé… et sur sa transparence.
    • Le scandale de ses courriels hébergés sur un serveur privé lorsqu’elle était secrétaire d’État.
    • Première femme candidate d’un grand parti à la présidence. Les États-Unis ont élu un Noir à la présidence, mais sont-ils prêts à élire une femme? Le sexisme est-il plus fort que le racisme?

À lire aussi:

L’insoutenable dilemme américain


TRUMP_FILETForces

  • Son image de businessman milliardaire qui (malgré des échecs retentissants) a créé un empire.
  • Son statut d’outsider qui désire mettre fin à l’«immobilisme» à Washington.
  • Ses coups de gueule, sa capacité de capter l’attention des médias, qui lui fournissent de la publicité gratuite.
  • L’appui du puissant lobby des armes à feu.

Faiblesses

  • Ses mensonges et demi-vérités. Selon le site FactCheck.org, il est le champion toutes catégories.
  • L’argent: même s’il finance en partie sa campagne, il recueille trois fois moins de dons que sa rivale.
  • La scission au sein de son propre parti : de nombreux leaders républicains refusent de l’appuyer.
  • Sa fondation. Il se serait illégalement servi de fonds de la fondation Trump à des fins privées.
  • La Trump University: d’ex-étudiants de sa défunte école de l’immobilier le poursuivent en justice.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie