Francine Gadbois

Âge : 62 ans Maire depuis : 1994 Municipalité : Boucherville Population : 40 480 habitants

Votre premier dossier chaud

La ville avait besoin d’un important redressement des finances publiques, ce que nous avons réussi à faire en un mandat et demi, soit jusqu’en 2000, au moment où l’on a commencé à parler de fusion municipale. Il fallait également bien gérer la dette, car celle-ci grimpait de façon exponentielle, et je ne souhaitais pas augmenter les taxes.

Les réalisations dont vous êtes la plus fière

En premier lieu, la défusion. Nous avons ainsi réussi à retrouver notre autorité et nos lettres de noblesse en 2004. Puis, les travaux de réaménagement de la bibliothèque municipale et d’agrandissement de l’espace disponible. Ces travaux, qui viennent de se terminer, constituent une belle réalisation pour les citoyens de Boucherville. Enfin, je pense que les citoyens sont très fiers de la construction et de l’ouverture, en 2002, d’un centre multifonctionnel pour les activités sportives et de loisir.

Ce qui a le plus changé entre le début et la fin de votre mandat 

Nous avons maintenant un conseil d’agglomération à cause de la fusion et de la défusion. Ainsi, nous devons nous soumettre aux décisions des cinq municipalités de la Rive-Sud au sein de ce conseil. Nous avons aussi un taux de taxation plus élevé, dû encore une fois à la fusion municipale. Aujourd’hui, nous payons encore les factures de l’époque ! À cause de la fusion et du regroupement des forces de police et d’incendie prévus par des modifications de loi en 2000, la facture totale de la ville a quadruplé ! 

Le secret de la longévité d’un maire 

La franchise et la détermination. Les citoyens ont eu confiance en mes capacités et en mon équipe. Je suis ainsi devenue la première femme à être élue à Boucherville, aussi la première à être élue par acclamation en 1998 et en 2005. Toutes mes promesses ont été tenues, ou au moins 95% d’entre elles, car certaines seront réalisées pendant les mandats subséquents. Je connaissais parfaitement mes dossiers et je savais comment et où les utiliser. 

Le principal défi de votre successeur 

Maintenir les relations avec l’agglomération de Longueuil. En effet, à la suite de ces élections, nous allons avoir de nouveaux acteurs. Il est aussi nécessaire de maintenir la gestion de la dette. Je souhaite que l’équipe que je soutiens, mon équipe actuelle, s’en occupe. Enfin, il va falloir maintenir la politique d’urbanisme, l’entretien des parcs, de nos milieux humides et de nos boisés. C’est toujours un défi que de prendre des dossiers en cours et d’en assurer la continuité, mais j’ai confiance.