Gagnez Ignatieff à la loterie

Avis aux intéressés. Si vous rêvez voir le chef libéral Michael Ignatieff atterrir dans votre voisinage, vous n’avez plus que quelques heures pour participer à une loterie toute particulière. C’est la dernière trouvaille du Parti libéral pour mousser le recrutement de nouveaux membres.

Le fonctionnement est simple. Toute personne qui devient membre du parti ou qui en recrute un avant minuit aujourd’hui pourra participer au tirage, qui devrait avoir lieu à la fin de cette semaine. Depuis le début du concours, à la fin mai, le parti a recruté entre 30 000 et 40 000 nouveaux membres. Le prix qu’ils se disputent est la participation du chef libéral à une activité de leur association locale, cet été, et la possibilité pour chacun d’avoir un tête-à-tête avec M. Ignatieff. C’est original, mais ça illustre combien on mise sur la popularité du chef, plutôt que sur ses idées, pour relancer le parti.

Selon le directeur général du parti, Rocco Rossi, le parti aurait aussi engrangé cinq millions de dollars depuis le début de l’année 2009, presque autant que durant toute l’année 2008. Il a tenu à le faire savoir à au moins deux quotidiens, hier, question d’atténuer l’impact négatif que pourrait avoir le dévoilement prochain par Élections Canada du rapport financier 2008 des différents partis. M. Rossi avait fait à peu près la même chose à la veille du congrès du PLC, à la fin mai. Il avait dévoilé les résultats financiers du parti pour les trois premiers mois de 2009 avant qu’Élections Canada ne publie ceux de tous les partis. Il avait ainsi attiré l’attention sur les progrès du PLC et récolté quelques bonnes manchettes, avant que la presse puisse comparer sa performance à celle toujours plus reluisante des conservateurs.

De leur côté, les conservateurs prévoient se réunir à la fin juillet pour se préparer pour une possible élection à l’automne. La tactique est simple : offrir une démonstration de force pour intimider l’adversaire avant un éventuel duel.

Tous ces préparatifs électoraux montrent bien que l’entente Harper-Ignatieff au sujet d’un groupe de travail sur l’assurance-emploi avait bien peu à voir avec le sort des chômeurs, mais tout à voir avec une trêve avant le véritable affrontement, celui de l’automne.

Laisser un commentaire

Bonjour le problématique n’est pas les chefs de parti mais une réorganisation sérieuse de nos institutions .

Il faut réorganiser le gouvernement fédéral sans opposition car de toute manière quand le gouvernement fédéral à des affaires à faire alors il passe par qui ? le ministre des finance et le premier ministre de chaque province et les trois-territoires.

Les terres du Canada et le peuple à besoin d’un gouvernement fédéral sans opposition .

La responsabilité de l’opposition est retrouver dans les treize États ( dix provinces et trois-territoires ).

Eh bien! Voilà la façon: un tirage. On copie les marchés de grande surface.
Mais, au fond les concours fonctionnent en regard du prix accordé.
Mais il y a toujours un pourcentage d’individus qui participent à tous les concours.
On dit de ces gens qu’ils souffrent d’un déséquilibre. Le premier symptôme est la naïveté qui inclus l’insécurité et la couleur rouge et qui mène à la croyance qu’un individu ci-devant un prince au sang russe et qui change d’idées 5 minutes après avoir exprimé une opinion ou un engagement représente un messie.
Bande de tarés.

Je trouve que notre ami Joseph manque d’imagination.

Zidane est en ville Joseph… Je l’ai bien vu la fois où il s’est servi de sa tête. Iggy en perdrait ses sourcils. Ce serait bon pour la galerie, une rencontre fracassante entre Zizou et Iggy non…?!

Je retiens votre dernier paragraphe et j’aimerais bien avoir un tête à tête avec Inactif pour lui dire qu’il est inactif et qu’il n’aura jamais mon vote.

Les plus populaires