Gaétan Barrette et l’importance de ne pas croire un politicien qui parle en public

Électeurs, ne commencez pas à mélanger des choses, dit le blogueur Mathieu Charlebois. Des choses comme «dire ce que l’on croit vrai» et «parler dans un micro».

Que diriez-vous d’un petit voyage dans le temps ? (Non, pas pour tuer Hitler. On fera ça plus tard.)

Projetons-nous d’abord en 2012, le 4 septembre, à 18 h 35, alors que le candidat caquiste Gaétan Barrette, défait aux élections, y allait de ce tweet amer :

barrette-1
@DrBarretteCAQ a fait disparaître son compte Twitter peu après. Heureusement, internet s’est chargé de l’archiver: https://politwitter.ca/user/DrBarretteCAQ

Remarquez, s’il se présentait pour le poste de président, c’est normal qu’il ait été déçu.

Rembarquons dans notre DeLorean pour faire une visite au Dr Gaétan Barrette du 5 février dernier.

barrette-PAS

C’est clair.

On revient à aujourd’ hui, le 3 mars 2014, et… coup de théâtre !  Gatéan-Barrette-sera-candidat-aux-prochaines-élections-(mais-pas-avec-la-CAQ).

Qu’est-ce qui a convaincu le Gaétan Barrette de 2014 de se lancer avec le PLQ ? L’excellence de l’équipe santé du Parti libéral, dit-il. Une excellence que n’hésitait pas à… hum… «souligner» le Gaétan Barrette de 2012.

barrette-8

Philippe Couillard et Yves Bolduc n’auraient laissé aucun héritage en santé ? Ça me semble un peu exagéré. Je suis sûr qu’on peut trouver, quelque part dans une salle d’attente, des gens qui y sont depuis l’époque de Couillard et Bolduc. Ça ne compte pas, ça ?

Qu’avait-il d’autre à dire, Barrette édition 2012, à propos du PLQ ? Beaucoup. Par exemple…

Le PLQ est un parti qui ne fait rien :

barrette-5

Le PLQ est un parti corrompu :
barrette-3

Barrette-7barrette-6

Pour citer un grand homme : «Oufffff !»

Mais peut-on vraiment, 18 mois plus tard, remettre sous le nez de Barrette ce genre de déclarations passées ? Benoit Dutrizac a essayé. Voici ce qu’il s’est fait répondre :

C’est ça qui est le problème. Le problème, c’est que vous mélangez certaines choses. La vie publique c’est une affaire… dans la position où j’étais c’est la position où j’étais.
(…)

Un moment donné, y a les débats publics et y a les décisions qui se prennent au quotidien, dans un environnement autre que devant une caméra ou un microphone.

Électeurs, ne faites pas la même erreur que Dutrizac : ne commencez pas à mélanger des choses. Des choses comme «dire ce que l’on croit vrai» et «parler dans un micro». En politique, ce sont deux actes très très différents. Quand Gaétan Barrette parle en public, donc, évitez de le croire.

***

Tout cela dit, comment réagir devant le retour et le changement de d’allégeance de Barrette ?

Si vous êtes un caquiste, vous ne vous étonnez pas trop de l’opportunisme de l’homme. Après tout, il s’est déjà présenté pour la CAQ.

Si vous êtes un libéral, vous applaudissez la qualité de ce nouveau candidat auparavant honni (rappelez vous : ne pas mélanger les choses, devant une caméra, etc.).

Si vous êtes un citoyen, vous vous désolez probablement de ce qui contribuera sans doute à rendre les gens encore plus cyniques (même si on sait tous que le cynisme, c’est la faute de Gabriel Nadeau-Dubois).

Pour ma part, puisque je suis payé pour écrire de l’humour à propos de la politique, ma réaction a plutôt été celle-ci :

Laisser un commentaire

Je trouve que le PLQ se tire dans le pied avec ce personnage qui n’a que l’ambition d’être ministre. Je n’en veux pas comme ministre de la santé… qui n’est pas en santé. Alors, à cause de lui, je ne voterai pas pour le parti libéral. Mettez le dehors.. Il nous faut des gens qui veulent notre bien avant le leur

« On ne peut pas dire la vérité à la télé, il y a trop de gens qui regardent! » Coluche

Voilà une sacrée bonne raison de ne pas voter libéral. C’est sûr que Barrette a dû accepter d’être candidat sur promesse d’être ministre de la santé en cas de victoire. Le type est tellement opportuniste que ça ne peut pas être autrement. Barrette ministre de la santé ce serait une catastrophe.

En tout cas, Barrette y’é pas barré!

Barrette, c’est un peu le Aubut de la santé: un bulldozer sans manière. La fin justifie les moyens. Tassez-vous j’arrive.

Philippe Flop Couillard lui à promis le poste de ministre de la santé….Quel manque de jugement encore une fois….Le gros Barrette n’est même pas capable de s’occuper de sa propre personne.

Et pourtant…

Le Parti québécois l’a approché pour faire de ce personnage « pas capable de s’occuper de sa propre personne » (sic) le Directeur Général du CHUM, le plus GROS hôpital de la nation québécoise.

D’autres commentaires?

Il a l’air con, le Parti québécois, lui qui’avait approché de Docteur Barrette pour diriger le CHUM, le plus GROS centre hospitalier du Québec mais ce dernier a refusé, préférant se rallier au parti politique qui s’occuperait des VRAIES AFFAIRES et qui a le plus de chances de l’emporter, plutôt que de faire comme les péquistes et gaspiller notre temps et notre argent en bavardages insignifiants sur une charte totalement inutile et en quête d’un problème à régler et en financement infâme de chaires de recherche sur l’identité. Oui…oui…des « chaires de recherche sur l’identité »!!!

Ça ne s’invente pas!!

On a bien besoin de ça alors que NOS malades crèvent dans des corridors et que notre dette « nationale » compte parmi les plus lourdes du monde civilisé.

Je crois le Docteur Barrette beaucoup plus crédible pour s’occuper de notre santé que les récents candidats comédiens que nous présente le Parti québécois. Pas vous?

LES VRAIES AFFAIRES comme vous dites, l’UPAC est en train de s’en occuper. Faut vraiment détester son peuple pour faire le chien chien devant le PLQ. J’ai un peu de pitié pour vous! Mais peut-être n’êtes-vous pas québécois. Je vous soupçonne d’écrire à partir de Toronto.

Et si vous nous parliez des « deals » entre Pauline Marois, son mari Claude Blanchet et la mafia syndicale? Hein?

Vous êtes lassant avec ce pseudo deal. Je n’ai rien à vous dire de particulier, l’UPAC et la commission Charbonneau feront le travail. Nous verrons bien qui du PQ ou du PLQ en sortira le plus amoché. Il faut quand même noter que depuis le début de la commission et des interventions de l’UPAC que le financement au PLQ a fondu comme neige au soleil alors que le financement au PQ est demeuré stable.

Si son but est de gérer le statu quo, pas de problème. On a vu ce qui est arrivé avec les réformateurs dans le gouv. Charest (Bellemare, Séguin, etc.).

Un article aussi biaisé ne mérite pas sa place dans l’Actualité. Ne prenez pas vos lecteurs pour des morons. Nous sommes assez matures et réfléchis pour juger et jauger ces nominations QUELLES qu’elles soient. Nous n’avons surtout pas besoin de CLOWNS pour animer cette campagne des plus importante. SVP l’Actualité, si vous prenez le temps de vérifier les commentaires de vos lecteurs, prenez aussi le temps de vérifier la pertinence de vos articles et le sérieux de ceux qui les signent. Cet « HUMORISTE » n’est tout simplement pas à sa place. C’est CYNIQUE comme pauvreté de débat.

Quel trio cela ferait?
Deux médecins qui ont occupés le poste de ministre de la santé.
Deux sauveurs de notre système de santé qui ont promis de changer complètement et positivement, que positivement les choses…en peu de temps…en très peu de temps: un mandat.
Qu’ont-ils changé qui soit significatif?
Ont-ils amélioré véritablement quoi que ce soit en santé?
Si oui, je suis ouvert à en lire la liste!

L’un avait beaucoup de succès dans un hôpital régional en appliquant une méthode de gérance d’une grosse compagnie automobile. La méthode Toyota! Cet ex-candidat vedette a passé près de 18 mois dans l’enfer de simple ministre.
L’autre revenait d’un long séjour à l’étranger. Dans ses amis connus en Afrique, un autre docteur: le fameux docteur Porter. Le docteur Porter, cette sommité, a occupé au travers le monde et ici aussi divers postes clés, au Canada et au Québec. Le docteur Porter est soupçonné de diverses malversations et si une sommité il est à quelque niveau, ça pourrait être à celui là! Hors ce médecin, non pas ce dernier…mais l’autre, voyant un Jean Charest rester chef du parti Libéral trop longtemps à son goût, poste qu’il convoitait depuis sa première minute comme libéral, il décida de quitter. D’autant plus que les chances de déconfiture étaient très fortes…ce n’est pas ce qui c’est produit. Et donc, rapidement il s’en alla travailler comme lobbyiste auprès du gouvernement du Québec pour un consortium pharmaceutique et de la santé. Gros conflits d’intérêts dans la mire. Mais tout ça, tout le monde le sait: ce n’est pas grave, ce n’est pas ce que cela a l’air et puis on a tous oublié!
Le « petit dernier » lui, est celui, qui avec les deux premiers ont négociés et signés des ententes qui font que dans les 10 dernières années, les médecins ont doublé leurs revenus. Et vous? En connaissez-vous beaucoup des salariés qui ont doublés leurs revenus de travail depuis les 10 dernières années? En plus, ce « petit » a des solutions pour tout…parce que, lui, il sait, il connait les solutions et malgré son poids, il est un « petit » vite: l’action ça lui connait…mais pas quiconque d’autres. On l’a entendu la dernière fois qu’il a perdu! Il fera des miracles, là où tout les autres ministres de la santé ont lamentablement échoué peu importe le parti.

Quel trio riche de riches promesses ses trois riches feraient?

Je dis: feraient.
Parce qu’en donnant son comté d’Outremont à la sœur de l’actuel porte parole et chef de Québec Solitaire et en se présentant dans Roberval, il se peut bien que le docteur Couillard redevienne lobbyiste avant la fin d’avril.
Parce que Madame Fatima Houda Pépin ayant confirmé qu’elle sera l’adversaire du docteur Barrette dans le comté, même comme indépendante dans ce comté libéral de La Pinière, il est loin d’être assuré d’une victoire. Je serais peiné pour lui, si pour une deuxième fois, son égo sous le bras il devait subir une deuxième défaite…de suite! J’exprimerais cependant ma peine en rigolant tout de même un peu. J’espère qu’il ne mangerait pas trop alors ses émotions!
Le docteur Toyota redeviendra certainement au minimum député. Mais dans cette perspective, voudra-t-il rester et attendre une course à la chefferie du parti libéral en cas d’un gouvernement péquiste majoritaire? Et risquer de perdre cette course? Je l’anticiperais plus essayer lui aussi un poste de lobbyiste! Par exemple pour vanter le renouvellement de la flotte automobile du gouvernement vers des hybrides Toyota!!!?

Je tiens à souligner que je suis très déçu de ma première ministre en apprenant qu’elle voulait du docteur Barrette pour diriger le CHUM. Cependant je dis un très gros merci à ce docteur d’avoir refusé. Il aura au moins un point positif à mes yeux. Il doit bien en avoir plusieurs autres, beaucoup d’autres que je ne connais pas!

p.s.: En écrivant ses lignes, j’apprend qu’un Canadien sur cinq souffriront d’obésité en 2019. Dans ce sens, le docteur Barrette serait-il le meilleur exemple comme ministre de la santé? Quoi que s’il s’y attaquait lui aussi en même temps ? Peut-être? C’est vrai que cette statistique n’est valable qu’au Canada. Heureusement nous habitons le Québec!

n.b.: Au cas ou tout les lecteurs ne m’auraient pas compris, mon commentaire reflète parfaitement ma position, mais ma façon de l’exposer se veut aussi sous le sens d’un certain humour. Il ne faut pas tout prendre au premier degré. Le mandat du bloggeur ici se veut humoristique!
Quel trio cela ferait?
Deux médecins qui ont occupés le poste de ministre de la santé.
Deux sauveurs de notre système de santé qui ont promis de changer complètement et positivement, que positivement les choses…en peu de temps…en très peu de temps: un mandat.
Qu’ont-ils changé qui soit significatif?
Ont-ils amélioré véritablement quoi que ce soit en santé?
Si oui, je suis ouvert à en lire la liste!

L’un avait beaucoup de succès dans un hôpital régional en appliquant une méthode de gérance d’une grosse compagnie automobile. La méthode Toyota! Cet ex-candidat vedette a passé près de 18 mois dans l’enfer de simple ministre.
L’autre revenait d’un long séjour à l’étranger. Dans ses amis connus en Afrique, un autre docteur: le fameux docteur Porter. Le docteur Porter, cette sommité, a occupé au travers le monde et ici aussi divers postes clés, au Canada et au Québec. Le docteur Porter est soupçonné de diverses malversations et si une sommité il est à quelque niveau, ça pourrait être à celui là! Hors ce médecin, non pas ce dernier…mais l’autre, voyant un Jean Charest rester chef du parti Libéral trop longtemps à son goût, poste qu’il convoitait depuis sa première minute comme libéral, il décida de quitter. D’autant plus que les chances de déconfiture étaient très fortes…ce n’est pas ce qui c’est produit. Et donc, rapidement il s’en alla travailler comme lobbyiste auprès du gouvernement du Québec pour un consortium pharmaceutique et de la santé. Gros conflits d’intérêts dans la mire. Mais tout ça, tout le monde le sait: ce n’est pas grave, ce n’est pas ce que cela a l’air et puis on a tous oublié!
Le « petit dernier » lui, est celui, qui avec les deux premiers ont négociés et signés des ententes qui font que dans les 10 dernières années, les médecins ont doublé leurs revenus. Et vous? En connaissez-vous beaucoup des salariés qui ont doublés leurs revenus de travail depuis les 10 dernières années? En plus, ce « petit » a des solutions pour tout…parce que, lui, il sait, il connait les solutions et malgré son poids, il est un « petit » vite: l’action ça lui connait…mais pas quiconque d’autres. On l’a entendu la dernière fois qu’il a perdu! Il fera des miracles, là où tout les autres ministres de la santé ont lamentablement échoué peu importe le parti.

Quel trio riche de riches promesses ses trois riches feraient?

Je dis: feraient.
Parce qu’en donnant son comté d’Outremont à la sœur de l’actuel porte parole et chef de Québec Solitaire et en se présentant dans Roberval, il se peut bien que le docteur Couillard redevienne lobbyiste avant la fin d’avril.
Parce que Madame Fatima Houda Pépin ayant confirmé qu’elle sera l’adversaire du docteur Barrette dans le comté, même comme indépendante dans ce comté libéral de La Pinière, il est loin d’être assuré d’une victoire. Je serais peiné pour lui, si pour une deuxième fois, son égo sous le bras il devait subir une deuxième défaite…de suite! J’exprimerais cependant ma peine en rigolant tout de même un peu. J’espère qu’il ne mangerait pas trop alors ses émotions!
Le docteur Toyota redeviendra certainement au minimum député. Mais dans cette perspective, voudra-t-il rester et attendre une course à la chefferie du parti libéral en cas d’un gouvernement péquiste majoritaire? Et risquer de perdre cette course? Je l’anticiperais plus essayer lui aussi un poste de lobbyiste! Par exemple pour vanter le renouvellement de la flotte automobile du gouvernement vers des hybrides Toyota!!!?

Je tiens à souligner que je suis très déçu de ma première ministre en apprenant qu’elle voulait du docteur Barrette pour diriger le CHUM. Cependant je dis un très gros merci à ce docteur d’avoir refusé. Il aura au moins un point positif à mes yeux. Il doit bien en avoir plusieurs autres, beaucoup d’autres que je ne connais pas!

p.s.: En écrivant ses lignes, j’apprend qu’un Canadien sur cinq souffriront d’obésité en 2019. Dans ce sens, le docteur Barrette serait-il le meilleur exemple comme ministre de la santé? Quoi que s’il s’y attaquait lui aussi en même temps ? Peut-être? C’est vrai que cette statistique n’est valable qu’au Canada. Heureusement nous habitons le Québec!

n.b.: Au cas ou tout les lecteurs ne m’auraient pas compris, mon commentaire reflète parfaitement ma position, mais ma façon de l’exposer se veut aussi sous le sens d’un certain humour. Il ne faut pas tout prendre au premier degré. Le mandat du bloggeur ici se veut humoristique!

Si mon commentaire du 4 mars 2014 à 13 h 29 min passe tel quel, comme je l’ai par erreur doublé. Désolé.
(Il se termine avec le paragraphe: n.b.: …se veut humoristique!)

On nous oblige à manger santé
On a sorti le junkfood des écoles, des hopitaux, des cafétérias
Le candidat ministre de la SAnté va devoir expliquer pourquoi lui a un poids anormal?

Je pense que la candidature de Gaétan Barrrette prouve à quel point le PLQ vit en mode panique et comment son chef Couillard est incompétent. Si j’étais du PQ je serais mort de rire. À part les citoyens qui voteraient libéral même si un cochon peint en rouge se présentait dans leur circonscription, l’ensemble des citoyens normaux ne peuvent que rire devant cette nouvelle. Si j’étais libéral, je serais insulté que mon parti politique fasse une telle erreur de jugement.
Si j’étais un électeur indécis, je le serais beaucoup moins après cette stupidité du PLQ. Le PLQ serait éliminé de mes hypothèses de votes. Si j’étais électeur dans La Pinière, l’affaire serait vite classée.

«Rien n’est si dangereux qu’un imbécile qui a les apparences d’un homme intelligent.»
[Edouard Herriot]

Donc, le Parti québécois qui voulait faire du Docteur Barrette sont Directeur Général du CHUM, le plus GROS hôpital de la nation québécoise, était dans le champ gauche?

Merci de votre aide Denis.

Ce serait une honte d’avoir un représentant de la santé si peu représentatif de ce que c »est être en bonne santé! Quelle image? Faites ce que je dis et non ce que je fais!