Ghislain Lévesque

Âge : 60 ans Maire depuis : 1997 Municipalité : Sept-Îles Population : 25 867 habitants

Votre premier dossier chaud

Incontestablement, le règlement de la contestation des évaluations des trois grandes entreprises locales : l’aluminerie Alouette, la compagnie minière IOC et les mines Wabush. En 1997, nous étions en procès contre ces compagnies qui n’étaient pas d’accord avec notre évaluation foncière, mais nous avons fini par trouver une solution à l’amiable. Les deux parties y ont gagné. 

La réalisation dont vous êtes le plus fier 

La deuxième phase de l’aluminerie Alouette, qui a permis la création de 400 emplois tout en consolidant notre diversité économique. De plus, sur le plan social, accueillir les Jeux du Québec durant l’été 2007 a été une initiative formidable pour laquelle la population s’est mobilisée et qui aura des répercussions pendant plusieurs décennies en matière d’infrastructures sportives et de promotion du sport. 

Ce qui a le plus changé entre le début et la fin de votre mandat 

La communication entre les citoyens et l’appareil municipal, sans aucun doute. Il y a eu un rapprochement évident, au moyen d’interventions publiques, d’apparitions à la télévision communautaire et grâce à la création d’un bulletin municipal et d’un site Web. Tout cela n’existait pas il y a 12 ans. Bien sûr, la qualité de vie et la qualité économique sont essentielles, mais établir un lien de communication avec les citoyens est devenu fondamental. C’est pourquoi j’ai été très visible dans les médias et très impliqué dans la communauté. 

Le secret de la longévité d’un maire 

Être animé par la passion. Il faut aimer ce qu’on fait au quotidien, aimer aussi les gens, car c’est pour eux qu’on fait ce travail. Ce sentiment ne m’a jamais quitté durant mon mandat, et j’ai l’impression qu’il a été réciproque puisque j’ai été élu trois fois de suite.

Le principal défi de votre successeur

Continuer de diversifier notre économie et d’améliorer la qualité de vie de nos citoyens. Tout cela passe par des investissements dans les infrastructures, car la qualité de vie et le développement économique vont de pair. Nous avons deux projets d’envergure en voie de réalisation : la construction d’un complexe fonctionnel d’une valeur de 30 millions de dollars et celle d’une piscine et d’un parc aquatique pour un montant de 16 millions. Il faudra aussi mettre en valeur le bord de l’eau, la baie de Sept-Îles. Pour des gens qui vivent dans une ville supposément nordique, nous nous en tirons pas mal.