Guerriers nordiques

Plus de 1 500 soldats canadiens, américains, français et polonais ont pris part à un exercice militaire de trois semaines sur le territoire de la Baie-James. Au programme : simulation de la tenue d’un sommet international, opérations de sauvetage et mise au point de techniques de survie en milieu subarctique.

Galerie d’images
Infos
Fermer
Plein écran
      Les commentaires sont fermés.

      Très bien présenté et les photos disent tout.

      Très heureux de constater qu’il y a des braves qui s’occupent du Territoire canadien. Si on pense au réel et potentiel attaques de cette zone de souveraineté, on doit être prêt et les simulations…testent le physique, le moral, la logistique et la coordination et comment on répond comme Humain et comme Matériel.

      Bravo à ses hommes et femmes qui mettent ainsi leur vie en péril pour vous et moi!

      Serions-nous prêt à en faire autant?

      Bonne continuation dans vos articles et chroniques!

      Gilles

      C’est excellent de pratiquer un déploiement dans cet environnement,mais il faut aussi tenir compte de la réalité à l’effet que le territoire est immense et encore plus hostile dans la partie plus au nord du pays, plus près du passage maritime de l’articque, la partie où il sera plus probable d’intervenir pour assurer notre souveraineté et la sécurité de l’exploitation des ressources naturelles nécessaires. Donc il faut continuer et évoluer davantage pour se donner cette capacité d’intervention. Les exercices du genre « Sovereign Viking » qui ont pris fin en 1981, ont été des expériences qui ont mis en évidence les limites de nos compétences et les rapports de l’époque pourront sûrement être une base d’infos pour aider à développer les compétences pour être performant dans ce milieu.