Harper attrape le virus de la panique NPD

Hier soir en Ontario, Stephen Harper a fait un Gérald Larose de lui-même, en déclarant que Layton était « all smiles and snake-oil » (un vendeur de faux médicaments).  On est pas loin de « l’imposteur » évoqué par le bouillant Larose, les snake-oil salesmen étant par définition des « crapules », autre terme utilisé par l’ex-chef de la CSN.

Le cauchemar de Harper: être renversé avant Berlusconi !
Le cauchemar de Harper: être renversé avant Berlusconi !

Mais cela devait finir par arriver. La panique dans le camp Harper. Ce matin à Niagara Falls, le futur ex-premier ministre Harper a évoqué le spectre d’un gouvernement de coalition dirigé par Jack Layton.

Les Canadiens doivent comprendre combien les choix sont différents lorsque vous envisagez deux parlements:
* un avec une majorité conservatrice,
* l’autre avec un parlement minoritaire avec une coalition broche-à-foin dirigée par le NPD qui ne va pas durer mais qui va causer énormément de destruction.

En version originale :“Canadians need to understand how dramatically different the choices really are when you are looking at two Parliaments: one with a Conservative majority, the other a minority Parliament with a ramshackle coalition led by the NDP that will not last but will do a lot of destruction.”

Cette phrase est proprement extraordinaire. Décomposons-la:

1) Harper concède le rôle d’opposition officielle au NPD. Ignatieff a disparu.

2) Harper prédit que s’il n’est pas majoritaire lundi soir, il ne gouvernera pas. Il sera remplacé par un gouvernement de coalition dirigé par le NPD !

Dire cela, aujourd’hui, c’est préparer l’opinion à l’inévitabilité de ces événements.

Harper, réduit à convaincre ses propres électeurs de ne pas appuyer Jack !

À qui parle-t-il lorsqu’il ajoute les choses suivantes, affirmant que le NPD est anti-USA, anti-libre-échange et pro-augmentation de taxes ?

“The alternative that the opposition offers, symbolized most dramatically by the NDP, are enormous increases in government expenses, the raising of taxes, the raising of prices which we know will have a devastating effect on consumers’ pockets and ultimately on our economy and the destruction of jobs.” […]

“The NDP has been Canada’s most consistent, most vociferous and most aggressive opponent of a strong trading relationship with the United States” […].“The NDP approach to issues like trade has not changed since the Cold War. It is an ideological throwback.”

Il parle à la fois aux électeurs libéraux centristes qui glissent vers le NPD et à une partie de ses propres électeurs ontariens, tentés par les smiles and snake-oil !

Nous avons ainsi la confirmation que les sondages internes des conservateurs — de loin les plus précis de l’univers politique canadien — confirment ce que nous disent les sondages publics.

Laisser un commentaire

Y’a l’feu dans la cabane au Canada!

Le vent de panique qui a commencé à souffler au Bloc, s’est propagé chez les Libéraux et voilà maintenant qui frappe à la porte des Conservateurs.

Tout ça me semble trop beau pour être vrai.

L’on disait que les électeurs allaient profiter du long congé pascal dans les chaumières afin de se faire une idée sur l’issu du vote de lundi prochain.

D’après ce que je peux constater, les électeurs ont mis le feu dans la baraque et seul le « bon Jack » semble avoir réussi à tirer ses marrons du feu.

Si ça continu comme ça, pourrait-il y avoir un gouvernement minoritaire NPD qui résulte de l’exercice?

J’anticipe une soirée des élections aussi palpitante que le 7e match Canadien-Bruins !!

Il faut un nouveau sondage afin de savoir si l’adversaire est à 2,3% des conservateurs.

Pour le reste, un gouvernement minoritaire coalisé NPD-Lib risque d’être l’expression d’un gouvernement centralisateur remarquable d’aveuglement unitaire canadien et multiculturel obligé de noyer la différence culturelle majeure du Québec.

La centralisation des opérations de l’État fédéral risque de diminuer l’autonomie existante et pourtant partielle des provinces dont le Québec. Ajouter à la bureaucratie administrative de l’État fort rêvé des néodémocrates celui le seul qui importe celui d’Ottawa.

Sur le plan social, tout parti à caractère socialisant et associé aux libéraux de centre droit lié à une structure économique de l’économie de marché ne peut faire des miracles.
La solution à la maintenance de la santé publique au Canada et au Québec ne sera pas plus magique par le NPD. Nous pouvons imaginer un gouvernement NPD-Lib imposer à l’échelle canadienne, une politique de santé publique obligatoire redevable d’un ticket modérateur individuel. Une politique de santé publique décidé à Ottawa par le NPD et géré par les provinces. Un beau bordel quoi! Des gouvernements sociaux démocrates l’ont fait en Occident, le NPD n’est pas différent.

Un gouvernement Lawton, Harper? La gouvernance reste canadienne unitaire et non adéquate pour le Québec.

Ça devient de plus en plus intéressant cette campagne électorale. Et dire qu’on l’avait prévue terne et sans relief. Ça devient même excitant. Peut-être que les politologues patentés devront se mettre à la réécriture de leurs manuels.

«La politique a sa source dans la perversité plus que dans la grandeur de l’esprit humain.»
[Voltaire]

Layton n’aura pas besoin de coalition pour gouverner. Il va prendre le pouvoir minoritaire. J’ai confiance aux électeurs de l’Ontario. Ils vont prendre la vague le 2 mai prochain.

Et un rapprochement PPC/PLC pour éviter « l’apocalypse socialiste » selon les prophètes de Bay Street, personne n’ose y songer.

Pourtant, durant le débat en anglais, Layton a carrément dit jusqu’à Ignatieff qu’il était le meilleur ami de Stephen Harper au parlement au cours de son règne comme chef d’opposition officielle.

Qui dit que le rapprochement ne serait pas possible si le vote Orange sort trop fort? Je ne parle pas de coalition mais de collaboration ponctuelle.

Après tout, Harper ET Ignatieff ont affirmé être allergiques aux positions « idéologiques » du NPD.

De plus, Ignatieff n’a jamais fermé les yeux sur aucune proposition du PCC dans le passé.

Avant de me dire que je déconner, demandez-vous qui voyait Jack Layton chef de l’opposition officielle il y a tout juste deux semaines….

Politics make strange bedfellow…

Je crois que le jour ou Harper perdra la face, il s’éclipsera de lui même, il est trop égocentrique dans sa manière de faire et il n’acceptera jamais se faire contrôler, je souhaite que ce jour arrive.

Harper sait arpenter les terrains fertiles aux divisions. Pour régner.

En cela, il ne représente pas l’intérêt présent : celui du changement. Il est fait : Done.

Et autrement, Layton aura tout à prouver, si d’aventure il était élu.

Et pour les odds : salutations à vous Jaune Boule.

Depuis le début de la campagne M.Harper pense que le prochain gouvernement sera dirigé dit par les conservateurs majoritaires ou par une coalition. Il était effectivement difficile de prévoir une telle remonté des néodémocrates ce qui a pris tout le monde par surprise. Pourquoi parce qu’il est en train de faire sortir ceux qui s’abstenaient depuis un certain temps ne voyant pas d’option qui les intéresse vraiment. Voyant ce toujours du chicage de guenille. Mais un chef est sorti de l’ombre et se dit prêt a concilier, trouver des consensus pour faire avancer les canadiens dans des options qui tiennent compte des besoins de chacun. Évidement il n’a pas toutes les réponses mais est intéressé a trouver des solution au lieu de promouvoir des solutions toutes faites qui ne conviennent pas a la pluspart des canadiens en bout de ligne. Comme il est ouvert a trouver des solutions on le presse de toute part pour les connaitre. Elles viendront les solutions quand toutes les provinces auront mis sur la table leurs priorités. ce qu’il montre c,est l’ouverture nécessaire a trouver des consensus en laissant plus de liberté a chacune des provinces en mettant en commun ce que tout les partenaires veulent bien mettrent en commun. Ce qui sera intéressant dans la nouvelle donne de la carte. C’est que ce soit conservateur ou néodémocrate a chaque élection partielle on pourra élire un député de plus au pouvoir. Je crois que les qualificatifs de M.harper sont motivé par des incertitudes en Alberta particulièrement. Pour le reste les conservateurs et les néodémocrates se disputent les anciens libéraux et bloquistes. Excellent. Un majorité mais avec une oposition forte. C’est plus avantageux pour nous comme ça. Qui sera au pouvoir qui sera dans l’oposition àa reste à voir. Mais il n’y aura pas de coalition. ON devrait tout de même voter une loi pour avoir une coaltion forcée pour gouverner (en demandant tout dabord aux indépendants de joindre un parti et ensuite de forcer les 2 partis avec le plus de sièges, sinon majoritaire les 3 pour que ça fasse une majorité). Pour ne plus qu’un gouvernement se fasse renverser par des partis impopulaires et s’assurer que les canadiens soient représenté par les élus ont de leur choix. Inutile d,avoir une oposition nous avons un déjà un sénat, on peut instituer une régle que lors qu’il y a une décison impopulaire pour lequel une pétition en ligne de plus de x personnes est signée que le sénat a son tour devra réevaluer la question et voter la décision finale. Il faut bien qu’ils servent a quelque chose.

Comment se fait-il que nos radio et télé ne nous rapportent pas ces insultes de Harper adressées au bon vieux Jack ?
Objectivement la convergence Gesca-Radio Can contrairement au traitement médiatique des propos Claude Larose va taire les propos purs et durs des conservateurs, l’ennemi à abattre dans les médias, la presse écrite et parlée au Québec est le nationalisme québécois. Colonie quand tu nous tiens…

Néanmoins la conclusion de l’élection est une affaire d’arithmétique.

Voyons voir si le NPD gagnera autant de sièges que ce que lui promettent les sondages.

Très bonne chose. C’est ce que la majorité des Canadiens veulent , que ce clone de W.Bush arrête de gouverner le pays.

J’aime mieux attendre le 3 mai les résultats pour voir si les sondages était pertinents mais une chose est sur, c’est excitant d’assister à une campagne aussi étonnante, c’est-à-dire que personne ne peut vraiment savoir qu’est-ce qui va arriver le 2 mai!

Comment peut-on croire faciliter la réalisation d’un projet de pays normal pour le peuple québécois ou même assurer plus d’autonomie politique à la colonie Kwibek dans un Rocanada uni en affaiblissant le rapport de force politique d’un parti voué à ces objectfs ?

Affaiblir le Bloc à Ottawa en appuyant un parti national rocanadian est impensable chez de véritables nationalistes, autonomistes et souverainistes.

Renier ses propres convictions pour obtenir je ne sais quoi de réconfortant à court ou moyen terme pour ensuite reprendre le bâton du pèlerin et continuer le combat pour la même cause est pour le moins de la bouillie pour les chats.

Tenter de leurrer les gens avec un argument aussi stupide ne peut être que l’action « d’un imposteur d’autant plus crapuleux quand il se drape d’un drapeau social et un « cr…… professionnel… ».

Que M. Harper, déçu du résultat de l’élection du 2 mai, forme un parti de séparatists de l’Ouest canadien, qui créerait un nouveau pays avec ces 4 provinces à l’ouest de l’Ontario, à nommer » Western oily christian Canada « .

Le Canada trad est en train d’imploser par ses propres tiraillements fédéraleux.

Good riddance !

« Objectivement la convergence Gesca-Radio Can contrairement au traitement médiatique des propos Claude Larose va taire les propos purs et durs des conservateurs, l’ennemi à abattre dans les médias, la presse écrite et parlée au Québec est le nationalisme québécois. »

Bien vrai, mais peu de gens peuvent imaginer une telle chose.

Les gouvernement fédéraux, provinciaux, la Presse écrite et radiocan sont dirigés par le même propriétaire Depuis Johnson PM père. Le PQ et le Bloc font exception.

en autant que le Bloc débarque… c’est tout ce qui compte pour moi… une bonne raclée au souverainiste… ensuite.. Charest va repasser au Quebec…ne vous en déplaise… Jusqu’a ce que Legault se decide…c’est le moins pire des choix.

Cela ne veut pas dire lorsqu’on est entouré de « crapules » que l’on sait reconnaître que le voisin est une crapule!

Ou bien l’on ne sait pas reconnaître une crapule lorsqu’il est dans notre entourage, ce que je doute, ou bien n’est pas crapule lui qui nous sert!

Ce pays bancal qu’est le Canada a cessé de fonctionner normalement.

Le Québec s’y reconnait de moins en moins.

Le temps presse pour le Québec de réaliser son indépendance, car avec le tonnes d’immigrants que le gouvernement Charest nous amène chaque année (50 000), ça va devenir de plus en plus difficile.

Et dire qu’il pourrait se trouver des souverainistes, Khadir compris, qui, au lieu de voter Bloc dans leur intérêt, voteraient pour le NPD centralisateur, opposé au libre-échange et louvoyant quant à la suprémacie du français au Québec.

Le Bloc doit rester fort. Vivement sortir le Canada du Québec!

J’aurais aimé «réentendre» le n’importe qui sauf Harper («anyone but Harper»)que j’ai eu la joie d’entendre à l’élection précédente…

Cette fois-ci, rappellons-nous seulement que le ministre conservateur de la technologie ne reconnait pas les théories de l’Evolution de Darwin…C’est assez probant merci sur ce parti…et ça constitue un argument très suffisant pour ne pas accorder un vote à ces huluberlus (excusez-là!)…

Si nous nous souvenons bien, Micheal Moore (le documentariste américain) avait bien saisi notre presonnage de premier misistre avant la dernière élection en le comparant à G.W. Bush fils et sa droite…

En fait comment un homme (peu importe sa position sociale) peut mentir et «agrémenter» (comme agré – menteur) la réalité, sinon toutes les réalités pour berner les citoyens de ce pays, et se présenter à table avec sa femme et ses enfants? Ayez honte M Harper!!!

Canalysons notre vote vers le Bloc (qui paradoxalement «maintient» la fédération vivante) mais qui est nécessaire pour la défense du Québec…Un jour viendra au autre pôle de l’intérieur de cette fédération et tout volera en pièces…

D’ici là, on va voter, tous et tous pour le Bloc!

Il n’y a pas une semaine les conservateurs applaudissaient à la montée du NPD. Sur les blogues, ils encourageaient anonymement à voter NPD afin de diviser le vote, planter le Bloc et en profiter pour assurer leur majorité. J’espère M.Lisée que vous soulignerai ce fait à Tasha Keiriddin lundi soir; elle a été une des premières à se commettre dans le National Post.

En tant que Québécois indépendantiste, la possibilité que le Bloc Québécois perde des sièges est un réel problème d’un point de vue stratégique.

Le P.Q. sera notre prochain gouvernement à Québec. Si le Bloc n’est plus la formation québécoise représentant le plus les sièges que nous faisons élire à Ottawa, ça va poser un réel problème pour le P.Q. dans son plan de match.

En tant que citoyen involontaire du Canada, le NPD est la moins pire option pour le Canada, que ce soit en opposition officielle ou en tant que gouvernement de coalition. Je suis un homme de gauche, pour une gauche efficace. Pour des raisons idéologiques, le NPD sera fort probablement plus ouvert aux revendications du Québec que tout autre parti fédéraliste.

Il ne faut pas minimiser le danger que constitue le virage à droite initié au Canada par Jean Chrétien et accentué par Harper. Le NPD mettrait un frein à cela, ce qui est une excellente perspective.

Certains diabolisent un éventuel gouvernement de coalition, ce qui est totalement démagogique. D’un point de vue strictement comptable, la configuration de l’actuel échiquier politique fait en sorte que jamais le gouvernement canadien n’a été aussi peu représentatif du choix de l’électorat. Harper est minoritaire, donc la majorité des citoyens ont voté pour quelqu’un d’autre que lui et son parti. Un éventuel gouvernement de coalition, bien que plus difficile à gérer, serait bien plus représentatif des aspirations de l’électorat.

Mais peu importe qui sera au pouvoir à Ottawa, les décisions qui émaneront de ce gouvernement seront forcément inadéquates pour le Québec. Le ROC refuse la moindre concession au Québec, ce qui veut dire que, malgré toute l’hypothétique bonne volonté de Layton envers le Québec, il sera toujours ramené en arrière par le ROC qui menacera de lui préférer un autre gouvernement. Comme Layton fera tout pour gagner la confiance de la majorité des électeurs et que tous et chacun avons des intérêts divergents, le « bon Jack » cherchera d’abord à plaire au ROC.

Et, une fois de plus, on se retrouvera à la case départ.

La seule issue possible est l’indépendance du Québec. Et ça, ce n’est pas à Ottawa que ça se décide mais à Québec. Mais comment voulez-vous crédibiliser votre option si la majorité des Québécois élisent un parti fédéraliste à Ottawa?

@Marc Chapleau
Je suis tout a fait d’accord avec vous. Cependant, je décide d’y mettre un hola, et de déclarer que si nous élisons des députés du NPD, il ne s’agira de rien de moins que notre dernière chance de réconciliation que nous donnons au Canada.
Duceppe a raison: Cette élection est, en quelque sorte, pré-référendaire.

J’ai toujours favorisé la souveraineté association et non l’indépendance du Québec. C’est pourquoi j’ai voté oui aux deux référendum de 1980 et de 1995. J’ai toujours eu un petit faible pour deux hommes politiques qui ont influencé ma vie. René Lévesque et Tommy Douglas. J’ai 71 ans et j’ai commencé à faire de la politique en 1960. J’ai souvent milité au NPD depuis les dernières anées. J’ai un peu milité pour le Bloc à l’occasion de l’élection de Gilles Duceppe en 1990 et pour le PQ lors des élections provinciale en 1970 et en 1973.J’ai aussi milité pendant le référendum de 1980. Depuis 1982 j’ai milité au niveau municipal à Montréal.

Ce qui me choque le plus chez les libéraux et les conservateurs c’est leur manque de connaissance historique. Soit qu’ils mentent, soit qu’ils ne connaissent pas leur histoire.

1- Tommy Douglas n’a jamais fait de déficit pendant 20 ans alors qu’il était premier ministre de la Saskatchewan.

2- Ce ne sont pas les libéraux qui ont initié l’assurance maladie au Canada mais Tommy Douglas, premier ministre de la Saskatchewan,en 1964. Il l’a fait après une longue lutte contre la grande majorité des médecins du Canada et des Etats-Unis.

3- C’est Tommy Douglas qui a voté contre les mesures de guerre de Pierre Elliot Trudeau en 1970. Il était le seul en Chambre probablement avec David Lewis à le faire. Il a pris de gros risque en posant ce geste.

Je trouve drôle que le chef libéral actuel oublie Pierre Elliot Trudeau quand il parle de la grande tradition libéral remontant à Wilfrid Laurier. Il oublie Pierre Ellion Trudeau qui n’a pas été une figure insignifiante même si son approche était épouvantable face qu Québec.Justin de doit pas être content.

4- Jack Layton a une longue expérience dela politique. Il a été l’un des meilleurs conseillers municipaux de la Ville de Toronto. Il a aussi été le président de la Fédération canadienne des municipalités. Sa femme Olivia Chow qui siège avec lui à Ottawa a probablement été la meilleurs conseillère municipale de la Ville de Toronto, À Toronto les conseillers municipaux sont tous indépendants. Il n’y a pas de partis politiques dans cette ville. Layton sait de quoi il parle quand il parle de négociations.

Oui le NPD est un peu frileux sur la souveraienté association. Mais un nombre suffisant de députés NPD provenant du Québec pourrait changer la donne. Depuis sa fondation en 1961, le NPD a eu deux ou trois députés provenant du Québec, M. Edmonston, Thomas Mulcaire et un inconnu. venant du parti conservateur. Le rapport de force n’était pas fort pour le Québec à l’intérieur du caucus du NPD. La situation pourrait changer avec 20 députés provenant du Québec.

Le parti Conservateur « panique »?

Quelqu’un a entendu quelque part que Mulroney viendra à la « rescousse » de Harper comme l’ont fait les vieux croûtons comme Chrétien, Parizeau, Marois et Larose pour leurs chefs respectifs?

Bien sûr que non car Harper, LUI, est parfaitement capable de faire face à la situation seul avec son équipe, comme un grand!

@ André Cardinal

« J’ai 71 ans et j’ai commencé à faire de la politique en 1960. J’ai souvent milité au NPD depuis les dernières anées.____La situation pourrait changer avec 20 députés provenant du Québec. »

Alors M. Cardinal, pourriez-vous nous donner des exemples où le NPD à fortement appuyé le Québec tout au long de ces 50 ans où vous avez eu connaissance de la politique canadienne?

========
@ Guillaume

« …si nous élisons des députés du NPD, il ne s’agira de rien de moins que notre dernière chance de réconciliation que nous donnons au Canada. »

Guillaume je suis plus jeune que M. André Cardinal, mais sa fait aussi 40 ans que j’entends d’une élection à l’autre qu’il faut donner une chance au Canada.

Quand un parti au Québec comme le NPD présente des candidats unilingues anglophones qui résident en Ontario ou certains autres partis en vacances à Las Vegas et en Europe pendant les élections, J’ai de la misère à imaginer que nous serons représenté à Ottawa et que la situation pourrait changer.

De plus, au cours des années, le NPD c’est opposé à tout changement constitutionnel pour reconnaître le Québec.

Autrement dit M. Guillaume ce que vous suggérez a été fait plusieurs fois.

le bloc,m a aider à gagner,sur le dossier du sang contaminé.
mon député,m a jamais laisser tomber.
en plus de recevoir les documents en anglais.
comment -peut-on,oublier que notre francophonie est toujours menacer.
merci,encore.
martine

@François 1

Vous demanderiez l’aide à Brian Mulroney si vous étiez mal pris?
Ce serait génial: l’ex-premier-ministre le plus méprisé du Canada Anglais, dont la fin de règne a entraîné la pire défaite conservatrice de son histoire, que le PC a EXCLU de son parti à cause de son porte Schreiber, serait appelé en renfort!
En tout cas, si on se fie aux pubs conservatrices, ils ne paniquent pas mais ils ont peur de tout le monde en maudit! Des journalistes, des socialistes, des séparatistes, Ignatieff et SON ALLIÉ Gilles Duceppe(ils l’ont dit, oui mossieur!), les coalitions dirigées par le PLC, non, le NPD, avec le… euh… sans le Bloc… Et maintenant le Québec, cet endroit si pénible où vous êtes pogné pour vivre, est en train de virer majoritairement socialisss!!!!
Heureusement qu’ils ne paniquent pas. Ils ne seraient pas du monde!

@Francois 1

Harper s’est déjà assez entouré de gens malhonnêtes qu’il n’a pas besoin d’en rajouter avec Mulroney!!!

@François 1

Un gars qui dit une connerie, ça n’enlève rien dans mes poches. Un ministre qui fait bâtir des monuments dans son comté en prétendant que c’est pour le G20, ça oui. Un non-lu qui tord un bras pour faire nommer une personne à un poste, ça aussi. Un contrat d’avions qualifiés de « money pit » par le trésor américain, ça oui.
Mais c’est sûr que Gérald a l’air plus maladroit. En plus, imaginez! Il est « vieux »!
C’est donc important.

Les plus populaires