Hervé Kempf et le « stade terminal du capitalisme »

Pour le journaliste et auteur français Hervé Kempf, nous sommes déjà entré dans le post-capitalisme. Il m’explique à Planète Terre comment dans une entrevue suivant la sortie de son livre Pour sauver la planète, sortez du capitalisme !

Pendant les vacances, je vous suggère quelques entrevues de Planète Terre que vous avez peut-être manquées.

Une charge contre le système...
Laisser un commentaire

je partage tout à fait les conclusions de Kempf sur le mal, mais je ne suis pas certain que nous verrons bientôt venir la fin du mal.

Une question :
Je regarde parfois Planète Terre sur le Canal Savoir. Avez-vous déjà pensé essayer de diffuser cette émission sur un canal comme Télé-Québec ?

En retard dans les nouvelles.

Annoncer la fin du capitalisme, ça fait tellement 2009.

En 2011 on voit un retour de la droite et des principe de saine gestion des finances publiques.

Désolé les gauchistes, votre « lutte finale » devra attendre.

Est-ce que c’est lui qui a attaqué le Plan Nord?
Est-ce que c’est lui qui ne croit pas au 11 septembre?
Je me trompe peut-être mais il y a tellement d’étoiles filantes dans le monde médiatique. Tellement de génies soudain qui sortent de nulle part et qui ont trouvé LA solution à tous nos problèmes.

Pauvre Lisée…encore en train de gratter les fonds de tiroirs pour trouver une brindille d’espoir qui corrobore son système gauchisto-nationaliste en perdition.

Pas facile la vie de socialiste hein Monsieur Lisée?

Depuis que le monde est monde qu’il existe des oiseaux de malheurs qui nous prédisent hautement « la fin du monde capitaliste » et devinez quoi? Il se porte à merveille le capitalisme. Avec ses hauts et ses bas.

Tous les autres systèmes qui ont tenté de le miner reposent dans le cimetière des chimères, certains après avoir engendré des centaines de millions de morts (comme le communisme!) mais le capitalisme résiste, LUI.

Pourquoi? Parce qu’il est maléable, qu’il s’adapte aux besoins des gens et qu’il procure une LIBERTÉ qu’aucun autre système n’a su engendrer. AUCUN!!!

Bonjour,
Bien sûr que le capitalisme a fini par s’écraser le nez dans un mur depuis quelques années. La plus grande évidence est la politique monétaire d’à peu près tous les pays industrialisés qui sont contraints par l’entremise de leur Banque Centrale de maintenir les taux à 0 % où à 1 % car, sinon tout s’écroulerait en montant les taux de seulement 1 % ou 2 %. Cela veut tout dire où plutôt signifie ce qu’est être assis sur une brèche. Et de mémoire, il y a de cela deux où trois ans, qui ne se souvient pas de la Norvège, je crois, dont la Banque Centrale poussa l’ironie à promulguer le taux directeur à moins ½ % ! Faut le faire car de cette façon, ce pays scandinave de mémoire voulait de cette façon lancer un défi aux investisseurs. Mais que l’on ne s’y méprenne pas, cela est plutôt le signe évident d’un point de rupture qui va culminer tôt ou tard.
En effet, ayant passé une grande partie de ma vie dans le courtage immobilier en plus d’y avoir été investisseur à Montréal avec 9 maisons à revenus, soit 77 logements, je me souviens fort bien de la crise économique de 1979-1982 alors que les taux hypothécaires ont grimpés à 22.38 sur un amortissement d’un an. Au même moment, j’avais placé un dépôt à terme d’un an à 17 % dans une banque connue. Cela veut dire qu’à cette époque, il y avait énormément de bonnes raisons pour avoir de l’épargne qui en vaille la peine avant impôt.
De plus, si beaucoup s’en souviennent, la crise de 1989-1992 vit des taux hypothécaires de 12½ % et 13 % en première hypothèque sur une propriété avec une hypothèque fermée amortie sur un an. À cette époque encore bénie, nous pouvions placer à terme sur un an de l’épargne à 7 % sur un an.
Finalement, la dernière crise économique amena les taux d’escompte des banques centrales de tous les pays industrialisés à 0 %, soit le taux sans intérêts. Les banques essayaient de faire des prêts hypothécaires à 3 % ou 3½ % avec des montants astronomiques payés sur la brique. Et l’effet pervers de tout ceci, c’est que le taux donné à un épargnant sur un dépôt à terme ne valait, excusez l’expression, PAS LE CUL.
En conclusion, l’évidence est belle et bien là. Si nous y allons d’une rétrospective où les taux des banques centrales montèrent à 24 % en 1979-1982 avec des taux à l’épargne à 17 %, la crise de 1989-1992 amena des taux de 12 % et 13 % des banques centrales avec des taux d’épargne à 7 %. Donc, afin de justifier mes propos, si la tendance se maintient à la baisse, soit de 24 % à 12 ou 13% en 1989-1992 puis pour passer à 0 % lors de la dernière crise, il n’y a plus maintenant aucun intérêt d’AVOIR DE L’ÉPARGNE avec des taux ridicules de 1½ % à 2 % imposable s’il vous plaît! A QUAND LES TAUX DE BANQUES CENTRALES À MOINS 10% ET DES BANQUES PRÊTANT À MOINS 5 % afin de relancer les économies agonisantes en payant des investisseurs afin de les motiver d’investir tout en sachant qu’il n’y a à peu près plus d’épargne et que les citoyens sont endettés par dessus la tête avec aucune motivation à l’épargne qui ne donne plus rien en étant le corollaire des bas taux d’intérêts. Le système capitaliste s’est pris dans son propre piège, parait-il ! Bien à vous, John Bull.

C’est tellement beau, ça a l’air si scientifique et si…magique de laisser tomber le capitalisme mais, le capitalisme, ça lui tente-tu tellement de tomber ?

Je comprends que les coopératives et les mutuelles vont probablement prendre la place, ce qui va augmenter le nombre de patrons pour une même entreprise qui sera gérée par une seule personne quand même et administrée et surveillée, de plus en moins loin, par un conseil où personne n’est vraiment responsable, comme dans un gouvernement.

La perfection est si difficile à atteindre. L’homme « et la femme » voulant naturellement s’accaparer le plus de biens possibles pour leurs descendances en laissant les miettes aux autres pour ne pas qu’ils soient trop tentés de lui perturber la vie. Les exceptions sont rares, très rares.

L’homme et l’hommerie, ce qui s’applique à la femme aussi.

@David – « En 2011 on voit un retour de la droite et des principe de saine gestion des finances publiques. »

Où peut-on voir cela?

Ha ha, c’est David3 qui vit sous un caillou, ou bien a la tête là où ne luit jamais le soleil (OK j’arrête les attaques ad hominem, mais c’est lui qui a comencé, Nan!)

Bon, pour indiquer aux néophytes que Kempf n’est pas seul, je signale le regroupement des « économistes atterrés », Y a aussi Paul Jorion avec sa capsule video les vendredis pour ceux qui n’ont pas le temps de lire plus. À l’opposé, pour ceux qui aiment se casser la tête sur des textes poilus et substantiels il y a la pompe à phynance de F. Lordon. Bonnes lectures et discutez-en avec vos amis, voisins, beaufs. Il faut préparer l’avenir.

Je ne crois pas à la fin du capitalisme.

Le capitalisme est une force brute qui doit surtout être maîtrisée et éduquée. Toute les forces peuvent être dangereuses, si on n’arrive pas à les contrôler.

On a plein d’exemples comme le gaz de schiste, le pétrole, et même tout dernièrement, chez les médias, l’affaire Murdoch.

Il devient alors important d’avoir un État de droit solide.

Civilisation, éducation, honnêteté, intégrité, démocratie, environnement, État, etc, seront toujours appelés « gauche » par ceux qui sont incapables de se maîtriser.

La gauche est un élément essentiel du capitalisme. On ne peut s’en passer, sinon une attitude mafieuse se substitue au véritable capitalisme, et le droit à la propriété privée n’est plus qu’une illusion.

@David

« En 2011 on voit un retour de la droite et des principe de saine gestion des finances publiques. »

Vous avez un don naturel pour l’ironie… et vous vous s’en rendez même pas compte!

Que faire d’ici dix ans ?

1 – Retenir que la morale devrait être au centre de l’économie. Merci Martial Foucault. Au centre, c’est beaucoup, je ne suis pas sûr que ça marcherait mais je ne suis pas sûr non plus du contraire. Si vous êtes inexpert en morale, lire Le code pour une éthique globale de Rodrigue Tremblay. Savez-vous Paul Bernard si The New York Times en a fait une revue ? Lecteurs, si vous êtes judéo-chrétien-laïcisé, avec Rodrigue, vous ne partez pas de zéro.

2 – Avertir Éric Duhaime et Analystes ainsi que Joanne Marcotte que « la liberté serait remise en cause par la sauvegarde du capitalisme. Le néo-libéralisme n’est pas le libéralisme. Nous serions dans le post-capitalisme. Le néo-libéralisme minerait les institutions sociales.

3 – Qui de plus libertaire que Henry David Thoreau auteur de Walden ou la vie dans les bois? Qui de plus ingénieur social que B.F. Skinner pour avoir écrit en 1945 un roman utopique fondé scientifiquement. Son éditeur a accepté de publier après trois ans d’hésitation sous le titre de Walden Two. J’ai résumé par chapitre, en voici un aperçu.

À David : <>
Elle est bonne celle-là. La droite est présente depuis toujours aux USA et on voit ce que ça donne. Ils sont endettés jusqu’au cou mais ils trouvent les moyens de guerroyer un peu partout sur la Planète. Ici au Canada, Harper va nous acheter des avions de chasse inutiles et très coûteux sans appels d’offre. Vous appelez ça de la bonne gestion ? Ce ne sont que quelques exemples des dégâts que font les idéologues de droite.

Le capitalisme est dans les gènes de l’humain. Le sacro-libre-marché (Dieu) a les mêmes règles que le marché noir et son argent blanchi (Diable). Ils existent depuis que le singe a des neurones et ils perdureront jusqu’à la fin des temps.

Le Tea party et le néolibéralisme sont à faire réaliser la prophétie de Jean de Patmos: L’Apocalypse. A bon entendeur, salut!

Le capitalisme actuel survit grâce à la générosité des États. Alors que les pays injectent des fonds énormes dans l’économie, ils deviennent encore plus dépendants du système, notamment par leur dette nationale. Les récessions n’étant pas des crises économiques mais plutôt des cycles naturels du capitalisme, la pauvreté de l’État va en s’accroissant, tout comme les inégalités économiques.

L’État n’a plus, dans ce contexte, les moyens de corriger les fautes du capitalisme (récessions et autres crises). Tout comme il a de moins en moins de moyens pour diminuer les inégalités. En fait, il privatise pour payer sa dette, et les services collectifs sensés fournir une chance égale à tous sont fournis au plus offrant.

Résultat: l’écart entre très riches et très pauvres s’agrandit, voyant par le fait même la disparition de la classe moyenne. Les mieux nantis résistent assez bien aux crises ou aux privatisations, mais le commun des mortels n’a plus de marge de manoeuvre pour payer les impôts qui vont à la dette et les services privatisés.

Un principe économique simple est celui du marché: quand un acteur prépondérant ne trouve plus de financement, il s’écroule. Cela est vrai pour les États, mais ça l’est aussi pour les très riches. Lorsque les richesses (que nous produisont comme jamais) s’accumuleront dans quelques poches, même le travail le plus acharné des gagne-petit ne suffira pas à nourrir le système. Et comme l’État ne peut plus, artificiellement, financer le système, il sera laissé à lui-même. Cette crise sera longue et difficile.

Voilà pourquoi il faut maintenant réfléchir à nos rapports économiques. Kempf est un observateur parmi d’autres, mais grandement intéressant.

J’aime mieux un capitalisme avec des défaillances que le socialisme à la Cuba ou tous sont égaux mais pauvres. Il me semble que l’ex URSS a essayé quelque chose de différent avec les résultats qu’on connait.

Cessons de rêver et faisons face à la réalité. Le capitalisme est le meilleur système bien qu’imparfait.

« Tous les autres systèmes qui ont tenté de le miner reposent dans le cimetière des chimères, certains après avoir engendré des centaines de millions de morts (comme le communisme!) mais le capitalisme résiste, LUI. »

Le capitalisme ne laisse pas sa place pour le nombre de mort. Seulement depuis le début du XXe siècle, il a eu la Première Guerre mondiale, la Deuxième guerre, toutes les saloperies de guerre faites en douce aux pays voulant l’avènement du capitalisme (ex:Nicaragua), le capitalisme a aussi maintenu en place les pires tyrans de la planète (Ben Ali, Moubarak, la monarchie saoudienne). Et on ne parlera pas des milliers de gens qui meurent de faim, car l’Occident les dépouille de toutes richesses.

«mais le capitalisme résiste, LUI. »»

Le féodalisme a perduré pendant des centaines d’années lui aussi. Il en était pas pour autant meilleur.

SVP, arrêtez d’agiter l’épouvantail du communisme qui, on le sait, n’a pas fonctionné pour de multiples raisons (notamment parce que l’URSS n’a jamais été vraiment communiste). C’est de la petite démagogie type année 50. C’est lassant, non productif et vous perdez en crédibilité.

Il n’y a pas que communisme et capitalisme qui peut exister comme système. Ouvrez vos horizons.

Le capitalisme ne fonctionne pas. Le peuple ne fait que perdre au change face aux mieux nantis comme c’était le cas avec le système féodal. Il faut être complètement aveugle ou pire, dogmatique pour ne pas voir que le peuple ne fait que s’appauvrir depuis plus de 30 ans, soit depuis le début règne néolibéral.

Vous devriez plutôt nous avertir si jamais un Français se prononce pour le capitalisme…ça, ce serait une nouvelle!

« Vous devriez plutôt nous avertir si jamais un Français se prononce pour le capitalisme…ça, ce serait une nouvelle! » (Eric # 19)

Ha bon, la France n’est plus capitaliste.

Sacrable démon d’enfer, toute une nouvelle!

Comment peut-on être dans un monde post-capitaliste si 1) il n’a jamais vraiment existé et donc 2) n’a jamais prouvé son échec?

TOUTES les crises économiques peuvent être reliées à des interventions du gouvernement : 1929, 1974, 2008…

» Ils sont endettés jusqu’au cou mais ils trouvent les moyens de guerroyer un peu partout sur la Planète. »

parce que ce sont des « cosnervative » qui mènent, pas des libertariens

« le capitalisme a aussi maintenu en place les pires tyrans de la planète »

depuis quand le capitalisme soutient l’impérialisme?

« Le capitalisme actuel survit grâce à la générosité des États »

l’Internventionnisme survit grâce à l’intervention de l’État, pas le capitalisme

» Les récessions n’étant pas des crises économiques mais plutôt des cycles naturels du capitalisme »

les cycles économiques sont UNIQUEMENT causés par l’État, et particulièrement par les banques centrales et le crédit facile.

» l’écart entre très riches et très pauvres s’agrandit, »

écart qui n’a AUCUNE importance puisque personne n’a les mêmes habiletés. Malheureusement, certaines personne sont destinées à devenir concierge.

» l’épouvantail du communisme qui, on le sait, n’a pas fonctionné pour de multiples raisons »

Mises avait prédit sa faillite DÈS LE DÉBUT. Un système sans propriété privée ni marché ne peut fonctionner parce qu’il n’y a pas allocation optimale des ressources

» Il faut être complètement aveugle ou pire, dogmatique pour ne pas voir que le peuple ne fait que s’appauvrir depuis plus de 30 ans, soit depuis le début règne néolibéral. »

vraiment? Les salaires ont diminué en 30 ans? Il n’y a eu aucune croissance réelle du PIB? Il n’y a eu aucune avancée technologique? notre style de vie a régréssé?

J’aimerais bien que le moutongris nous donne la référence de ses réponses dogmatiques copiées-collées, tirées du « Petit catéchisme virtuel libertarien ».

Qu’on « rise » un peu.

@lemoutongris

« TOUTES les crises économiques peuvent être reliées à des interventions du gouvernement : 1929, 1974, 2008… »

La crise de 1929 n’est aucunement lié à l’intervention de l’État. C’était les années folles, tout le monde jouait à la bourse. On cherchait à s’enrichir sans limite. C’est une énorme bulle qui a explosé et créer une crise qui dura 10 ans.

La crise des années 70 est lié à la crise du pétrole qui a causé une inflation difficilement contrôlable.

Quant à la crise de 2008, si vous preniez vos informations ailleurs qu’à Fox News, vous auriez su que ce sont les grands de la finance de Wall Street qui ont causé cette crise en jouant à la bourse comme des imbéciles.

« depuis quand le capitalisme soutient l’impérialisme? »

Êtes-vous sérieux dans votre réponse?

Si l’Occident a soutenu des dictateurs comme Moubarak,Ben Ali, Pinochet, la royauté saoudienne, etc., c’est pour des impératifs strictement économiques. L’Occident a protégé et protège toujours de tels tyrans dans le seul but de s’enrichir. C’est du capitalisme.

Arrêtez de jouer au fin finaud.

« l’Internventionnisme survit grâce à l’intervention de l’État, pas le capitalisme »

Dah! L’interventionnisme survit parce que l’État intervient. Merci de nous l’apprendre. Moi qui croyait que l’interventionnisme ne pouvait survivre que si l’État n’intervenait pas.

Sérieusement, c’était vraiment un argument cette phrase?

Le capitalisme survit uniquement parce que l’État intervient. La crise de 1929 a nécessite l’intervention des gouvernements pour remettre l’économie sur les rails. C’est sans parler de la Deuxième Guerre mondiale où les gouvernements intervenaient dans tous les champs de l’économie et qui a permis à l’économie de croître à vitesse grand V.

« les cycles économiques sont UNIQUEMENT causés par l’État, et particulièrement par les banques centrales et le crédit facile. »

Vous êtes comiques, vous. Les banques centrales, en particulier la FED, ont été créées sous la pression des plus riches de ce monde. Le Federal Reserve Act a été voté en douce durant le temps des fêtes (29 décembre 1913), car le peuple était contre, la Banque centrale ne servant que les riches banquiers.

Voyez-vous les riches de ce monde ne veulent pas d’intervention de l’État, à moins que ça leur rapporte des avantages. Les dirigeants de GM se sont mis à genoux devant Obama pour qu’ils interviennent, mais ils sont les premiers à critiquer les gauchistes qui veulent un État interventionnistes.

Ce sont des visages à deux faces. Ils sont les premiers a bénéficier des impôts et des taxes payés par la classe moyenne, mais ils essaient de nous faire croire que l’impôt est mauvais et qu’ils ne doivent pas être imposés.

« Mises avait prédit sa faillite DÈS LE DÉBUT. Un système sans propriété privée ni marché ne peut fonctionner parce qu’il n’y a pas allocation optimale des ressources »

Ouais,et Karl Marx avait prédit que le capitalisme allait engendré crises par dessus crises, qu’il allait augmenter l’écart entre les riches et les pauvres, que la richesse allait se concentré de plus en plus dans les mains des plus riches, que le capitalisme allait créer guerres par dessus guerres.

Le communisme n’a pas failli parce qu’il n’y avait pas de marché et de propriété privée, mais bien parce que le capitalisme lui menait une guerre. Si l’URSS voulait survivre, elle n’avait d’autres choix que tomber dans la surproduction d’armements. Surproduction et communisme ne peut aller ensemble. Cette course à l’armement a causé leur perte à cause de la présence du capitalisme qui se veut expansionniste. Cette guerre a aussi nécessité a aussi empêché l’avènement du vrai communisme, c’est-à-dire l’absence de l’État. Contrairement à ce que dit la propagande, le communisme et dictature sont opposés. Les pays communistes ont dû garder à leur tête un homme fort et créer un État policier pour combattre les forces capitalistes. Rapidement, les dirigeants communistes sont devenus avides de ce nouveau pouvoirs.

L’avènement du communisme n’est jamais venu à cause du capitalisme.

« Les salaires ont diminué en 30 ans? Il n’y a eu aucune croissance réelle du PIB? Il n’y a eu aucune avancée technologique? notre style de vie a régréssé? »

En 1980, on était plus riche avec un salaire de 14$/heure qu’aujourd’hui avec un salaire de 20$/heure. La classe moyenne est les plus démunis se sont considérablement appauvries durant les 30 dernières années. Le coût de la vie ne faisant qu’augmenter sans que les salaires suivent.

Le PIB est, quant à lui, une mauvaise donnée pour analyser le niveau de vie de 90% du peuple. Ce n’est pas parce que le PIB augmente que le peuple s’enrichit. Cette richesse va entre les mains des plus riches. Par exemple, certains pays de l’Afrique voit leur PIB augmenté depuis 20 ans. Pourtant, le peuple est toujours aussi pauvres, car celui-ci ne profite pas des nouvelles richesses créé.

Avancées technologiques n’égalent pas augmentation de la richesse. Ce n’est pas parce qu’on est passé de du VHS au Blue-Ray, de la TV à tube à la TV ACL HD, que nous sommes plus riches. Ce n’est pas parce qu’on a l’air climatisé et des GPS dans notre char qu’on est plus riche qu’il y a 40 ans. Le VHS coûtait aussi cher à l’époque que le Blue-Ray. Les deux avaient la même valeur.

Notre style de vie a régressé, oui. Je me souviens de mes parents, en 1990, qui avec un salaire pouvait se payer une maison avec un grand terrain, une beau système de son, une piscine et faire plein d’activité. Aujourd’hui, ils peinent à avoir autant avec deux salaires (leur revenu a triplé depuis) et avec deux enfants de moins à charge. Ce n’est pas de l’enrichissement ça.

La situation est la même pour une grande majorité de la classe moyenne qui voient depuis quelques années leurs aisance diminués sans cesse.

Réconfortons-nous.

Pour la gauche humaine et civilisée, il sera toujours plus valorisant d’être un souverainiste ou un fédéraliste, que d’être un nain avide et avaricieux.

@ Lemoutongris,contrairement a M. Kempf tu n’est qu’un « concierge » qui croit naivement détenir la vérité.

Non, le capitalisme n’est pas prêt de disparaître. Il a eu différents visages à travers les siècles. Il a été omniprésent dans notre culture catholique romaine.

Jésus n’a-t-il pas chassé les vendeurs du temple? Et cet autre riche héritier qui ne pouvait renoncer à la fortune que lui avait léguée son père, même en échange de la vie éternelle. Pourtant, il me semble bien que dans la parabole de l’enfant prodigue, Jésus a un tout autre comportement vis à vis de ce père capitaliste qui fait tuer le veau gras pour marquer le retour de son fils au foyer.

La démocratie que nous connaissons a réinventé le capitalisme. Je crois que le ballast qui aurait dû donner la stabilité à notre société démocratique se nomme: la justice.

C’est là que se situe notre faiblesse. Dans ce marché de surconsommation qui nous caractérise, la justice est devenue juste une autre commodité que doivent absolument posséder, un bon nombre de nos capitalistes.

Salutations cordiales.

@ Kevin:

Une seule réponse, mais quelle réponse:

Hans Rosling’s 200 Countries, 200 Years, 4 Minutes – The Joy of Stats – BBC Four

Authe chose Kevin?

« nous donne la référence de ses réponses dogmatiques copiées-collées »

Ça s’appelle la réalité. la gauche adore la distordre à son avantage

» C’est une énorme bulle qui a explosé et créer une crise qui dura 10 ans. »

à cause de l’intervention massive de la Fed. Et aux premiers signes de la crise, Hoover a massivement augmenté les impots

« La crise des années 70 est lié à la crise du pétrole qui a causé une inflation difficilement contrôlable. »

à cette époque, Nixon a abandonné l’étalon-or. les monnaies n’avaient donc plus aucun point de référence de valeur sinon la garantie que le gouvernement assure sa sûreté. Le choc pétrolier n’a fait qu’accélérer la chose

» vous auriez su que ce sont les grands de la finance de Wall Street qui ont causé cette crise en jouant à la bourse comme des imbéciles. »

UNIQUEMENT parce que le gouvernement a nationalisé les hypothèques à risque, ce que le NY times a rapporté en 1999 : http://query.nytimes.com/gst/fullpage.html?res=9C0DE7DB153EF933A0575AC0A96F958260&sec=&spon=&pagewanted=print
AUCUN financier ne prendrait autant de risque sans soutien

« . L’Occident a protégé et protège toujours de tels tyrans dans le seul but de s’enrichir. »

l’impérialisme n’est pas du capitalisme

« . La crise de 1929 a nécessite l’intervention des gouvernements pour remettre l’économie sur les rails. »

l’intervention du gouvernement a prolongé la crise de 7 ans au moins. FDR s’est inspiré de Mussolini pour organiser l’économie

« Ce sont des visages à deux faces. »

et je les exècre pour ça. SI tu peux pas survivre sans l’État, tant pis.

« Ouais,et Karl Marx avait prédit que le capitalisme allait engendré crises par dessus crises »

à l,Époque de Marx, le commerce international était embryonnaire. C’est ce qui permet à tout le monde de s’enrichir.

» qu’il allait augmenter l’écart entre les riches et les pauvres, »

mesure sans aucune importance sinon susciter la jalousie

» que le capitalisme allait créer guerres par dessus guerres. »

le capitalisme ne crée aucune guerre. C’est TOUJOURS par soif de territoire ou de pillage des richesses, ce que le capitalisme n’est pas

« mais bien parce que le capitalisme lui menait une guerre. »

si le communisme était si supérieur, alors il aurait survécu. L’URSS avait « le choix » de ne pas avoir plus d’armes.

» le communisme et dictature sont opposés. »

Alors comment expliques-tu la DICTATURE du prolétariat?

» Ce n’est pas parce que le PIB augmente que le peuple s’enrichit. »

c’est vrai, ça dépend du niveau d’intervention du gouvernement. Dans la majorité des pays d’Afrique, l’État s’approprie la richesse produites avec une rég;ementation

« Avancées technologiques n’égalent pas augmentation de la richesse »

donc, exit les guichets automatiques, les lecteurs de carte et les lecteurs à puce, les ordinateurs, l’Internet, les cellulaires…?

« Aujourd’hui, ils peinent à avoir autant avec deux salaires (leur revenu a triplé depuis) et avec deux enfants de moins à charge. »

remercie le gouvernement.

« tu n’est qu’un “concierge” qui croit naivement détenir la vérité. »

1) je suis étudiant à la maitrise en économie
2) je connais mieux la vérité que cet illuminé socialiste

@ Jacques Faille

« Non, le capitalisme n’est pas prêt de disparaître. Il a eu différents visages à travers les siècles. »

À travers les siècles. Main combien de siècles?

@François 1

Que montre ce vidéo qui va à l’encontre de ce que j’ai mentionné?

Que le salaire moyen ait augmenté ne prouve pas que nous nous sommes enrichis. Ce petit graphique ne montre pas comment le coût de la vie a augmenté. Faites un rapport entre le coût de la vie et le salaire moyen et vous verrez que la courbe ne monte pas aussi rapidement.

Parlant de courbe, n’avez-vous pas remarqué comment le graphique est frauduleusement truqué. Voyez-vous la ligne des revenus passe de 400 à 4000 à 40000.

Des bons exponentiels! Assez inusité, non? En effet, dans un graphique, les bons doivent être constant. Avec un graphique honnêtement constitué, l’inclinaison de la courbe serait beaucoup moins spectaculaire. En fait, il n’y aurait pratiquement pas de courbe.

Ce graphique nous induit en erreur en nous faisant croire que nos revenus augmentent à une vitesse folle. Imaginez maintenant un VRAI graphique qui prend compte de l’augmentation du coût de la vie, la démonstration serait ridicule.

Bel essai, tout de même!

Les libertariens nous font croire que notre niveau de vie a augmenté… Hey, dans les années 50-60, un seul salaire convenait pour qu’une famille de 4 personnes puisse vivre très bien. Aujourd’hui, pour le même niveau de vie, il faut deux salaires en plus de faire travailler les ados car on a pas les moyens de leur payer leurs études.

@ Kevin (# 30):

De grâce, ne vous enfoncez pas encore plus dans le ridicule. Votre inclinaison actuelle est suffisante.

Le graphique, préparé avec soin et rigueur par une équipe de spécialistes est inattaquable et met en relation le confort relatif (espérance de vie) des populations d’environ 200 pays avec l’évolution de l’industrialisation (le capitalisme) à l’intérieur de ces mêmes pays et TOUS les pays de la planète y sont représentés. Sans exception.

Si, suite à l’industrialisation, le coût de la vie y était insoutenable, l’espérance de vie en serait immédiatement influencée, or, c’est tout le contraire que l’on peut constater.

Ayez la magnanimité d’admettre l’évidence (ça serait déjà un bon début!) et l’humilité de remettre en question vos dogmes devant la compétence et le professionnalisme.

@Youlle

À travers combien de siècles me demandez-vous?

J’y vais de mes souvenirs très approximatifs et je laisse à J.-F. Lisée les études poussées.

Dans mon commentaire, je remonte à Jésus, donc, 20 siècles en arrière. Si je me référais plutôt à la parabole du frère qui vend son droit d’aînesse pour un plat de lentilles, je crois bien que je retournerais en arrière une quarantaine de siècles.

En fait, je pense bien que le capitalisme aurait pu être présent dans la culture des Homos sapiens. Toutes les espèces vivantes doivent être des prédateurs pour survivre.

Là où se différencie l’être humain, c’est dans son besoin d’en avoir plus que les autres. Quand le capitalisme raisonnable ne suffit plus à combler certains besoins, d’aucuns n’hésitent pas à avoir recours au capitalisme sauvage.

Ce n’est pas un hasard que ce soit dans le pays le plus riche et le plus puissant de la terre que se soit développé le capitalisme le plus dangereux, capable de tuer l’économie du pays.

Salutations cordiales.

@Youlle

50 siècles, le capitalisme n’a atteint la fin de son histoire que grâce à la démocratie libérale, mais il a toujours existé, depuis qu’il y a un marché et de l’import-export entre les frontières. Depuis que la Grèce Antique exportait de l’huile d’olive aux Égyptiens. Marché ce qui se trouve être au fondement même de l’Europe, le capitalisme est à la civilisation, ce que l’agriculture est aux sociétés primitives de chasseurs-cueilleurs. Le principe capitaliste est dans la nature humaine, devenu civilisée, elle respecte le bon fonctionnement de toute société et est la seule garante de son épanouissement. L’alternative est toujours contre-nature, donc ne peut qu’échouer, en laissant plusieurs millions de morts dans son sillon. Car pour réussir, depuis Marcuse en particulier et les soixante-huitards, son seul dessein est de détruire la civilisation pour réinventer de nouvelles valeurs (contre-nature) qui avilissent l’homme. Il n’y a que de faux-humanistes, des dupes et des tortionnaires derrière cette mouvance inhumaine, cruelle, sauvage, qui nous retournerait aussi rapidement en sacrificateurs de vierges. C’est à dire que l’immoralisme intrinsèque du socialisme ne mène qu’à la barbarie sanguinaire.

La démocratie libérale, c’est la fin de l’histoire, il n’y a pas de suite, car il n’y a aucun «système» qui peut la surpasser. Tous ceux qui ont essayés l’ont fait en massacrant les peuples qu’ils prétendaient émanciper. Dès lors qu’on sort des dogmes de la démocratie libérale, on court immédiatement à notre perte. Le capitalisme est le seul système qui peut se prétendre démocratique. Le démocratie promet l’égalité des chances et des opportunités. Elle est perfectible, mais irremplaçable. Le socialisme est une barbarie qui nous déshumanise et nous fait reculer vers nos plus creux instincts. Car on nait égaux, on ne le reste jamais, chacun a des aptitudes diverses qui sont peut-être où non prisées par nos sociétés actuelles. Ce n’est donc pas vrai que ceux qui ont du succès sont nécessairement ceux qui ont les meilleurs aptitudes, ce sont seulement ceux qui ont des aptitudes recherchées au moment présent et la créativité pour accomplir leur dessein. La vieille ritournelle que les pauvres sont toujours plus pauvres et les riches toujours plus riches est un mensonge éhonté, qu’on base sur le fait que le concept même de pauvreté est toujours révisée à la hausse. Le seuil de la pauvreté est illusoire. Elle n’est aucunement ce qu’elle était dans les années 30, où être pauvre à Montréal, ça voulait dire ne pas être en mesure de chauffer son logement, ça voulait dire ne pas manger à sa faim. C’était de ne pas avoir de quoi vêtir et chausser ses enfants. Si vous voulez savoir c’est quoi la vrai pauvreté, vous n’avez qu’à porter attention aux chansons de La Bolduc, qui en parle amplement. À ce moment là, les pauvres étaient plus pauvres et les riches étaient moins riches. La lutte des classes a été vaincue par le fordisme… et plus tard, par l’automatisation et la robotisation. Les classes populaires, ouvrières, prolétaires, ne sont maintenant qu’une minorité. La très large majorité de la population est «bourgeoise» dans son concept classique. Le plus absurde dans tout cela, c’est que le prolétaire aujourd’hui gagne aussi bien sa vie que le bourgeois. Le travail de bureau n’est pas mieux rémunéré que le travail d’usine, vous devriez le savoir, vous savez combien ça gagne un type qui travaille dans une usine de carton ou c’est trop conceptuel pour vous?

Souvent, le contraire est vrai. Tout comme le monde de la construction, bastion d’une certaine mafia qui ruine notre pays et nous tiersmondise, s’arrache à qui mieux-mieux le bien public… et dans tout cela, le travailleur professionnel du milieu de la construction gagne bien sa vie. Malgré que c’est à nos dépens. C’est donc pour qui cette «fin du capitalisme»? Les classes populaires sont celles qui votent le plus à droite, en Europe comme au Canada comme aux États-Unis… et c’est la petite-bourgeoisie institutionnalisée qui prêche encore dans le vent pour ses révolutions inhumaines et réactionnaires. Vous n’avez aucune base pour mettre fin au capitalisme. Si le Québec en venait qu’à élire Québec Solidaire, je déménagerais dans le ROC (dans un pays civilisé), en attendant de déclarer la guerre au Québec révolutionnaire (car ça ne pourrait se terminer autrement que par une guerre civile), où je me rangerais bien fermement de l’autre côté de la clôture. Le seul parti anti-capitaliste, c’est lui… donc, si vous souhaitez la fin du capitalisme, c’est peut-être pour ça qu’aujourd’hui le Parti Québécois risque de disparaître (comme l’Union Nationale à une autre époque, dont François Legault sera le renouveau), car il n’admet plus aucune droite votre PQ et encore moins le BQ… et joignez-vous à Québec Solidaire, qui garantira la destruction du Québec en tant que nation occidentale. En fait, il ne pourrait subsister ce Québec, on aurait besoin d’un embargo pour l’isoler… et il serait mis à sang éventuellement pour restituer la démocratie. Et non, le socialisme ne peut, par nature, être démocratique. C’est la «liberté collective» de Rousseau, qui n’était qu’illusoire, car toute liberté ne peut être qu’individuelle. Rousseau et la Révolution de 1789, c’est La Terreur. Tout comme le communiste, c’est le Goulag (c’est la finalité des deux). Deux révolutions qui ont été des erreurs historiques, qu’on doit condamner, pas essayer de répéter.

Le stade terminal du capitalisme, ce serait le déclin de l’empire américain, les invasions barbares et l’âge des ténèbres (pour reprendre la trilogie d’Arcand qui utilise de forts bons titres). C’est ce qui nous guète en fait, déjà… le système est à changer, mais pour réaffirmer nos démocraties libérales et ce capitalisme contre la social-démocratie, qui n’est qu’un stade intermédiaire, où la démocratie est lentement dévorée par le socialisme. Où nos libertés sont toujours plus restreintes (pour notre propre bien, toujours). C’est la tyrannie gentille, maternelle, infantilisante, qui veut toujours améliorer l’homme par toujours plus d’État. C’est autoritaire, mais vendu comme ce l’est pour le bien commun, personne ne s’en plaint… sauf les conservateurs, qui veulent une liberté inconditionnelle, même si elle est nocive pour la santé.

Au lieu du stade terminal du capitalisme. je parlerais plus du stade terminal de la social-démocratie, étouffée par son insolvabilité ultime.

@François 1

« Si, suite à l’industrialisation, le coût de la vie y était insoutenable, l’espérance de vie en serait immédiatement influencée, or, c’est tout le contraire que l’on peut constater. »

Le coût de la vie a, évidemment, un effet sur l’espérance de vie, mais cette un effet plus ou moins négligeable. Même qu’au contraire, l’augmentation de l’espérance de vie et du coût de la vie sont en lien direct.

Nos aliments sont mieux traités, augmentation de leur coût.
Nos maisons sont mieux isolées et résiste mieux à la moisissure, augmentation de leur prix.
Nos services d’aqueduc et d’égouts se sont améliorés, augmentation des taxes.
Soins de santé amélioré, augmentation des coûts.
Etc.

Ce n’est pas parce que le coût de la vie augmente que notre espérance de vie doit diminuer, surtout que le niveau de salubrité a augmenté beaucoup plus rapidement que le coût de la vie. Et c’est sans parler des soins de santé « gratuits » et universelles qui font augmenter considérablement notre espérance de vie.

Je ne dis pas que notre situation se dégrade, que nous vivons dans de moins bonnes conditions de vie. Je dis qu’on s’appauvrit, que nous devons de plus en plus travailler pour vivre. Heureusement, les avancées technologiques ont réduit l’impact de cette appauvrissement.

Ça ne change rien au fait que en 1960, un salaire pouvait faire vivre une famille de quatre enfants. Aujourd’hui, deux salaires n’est pas suffisant pour faire vivre une famille de 4 enfants, deux est le maximum.

Pour en revenir au graphique, celui-ci ne prend pas en compte du coût de la vie. Prendre en compte seulement l’état de nos revenus n’est pas suffisant, car cette donnée, à elle seule, ne veut rien dire.

L’échelle de mesure, quant à elle,(400, 4000, 40 000) est trompeuse. Elle ne change rien à l’idée, soit que nos revenus ont augmentés. Mais le graphique nous dit que nos revenus ont augmenté à une vitesse quasi exponentielle, ce qui n’est pas le cas.

Ce graphique est trompeur, il nous donne une fausse image de la réalité. La croissance a été beaucoup moins rapide que ce que nous montre le graphique, ce qui fait qu’il est plus spectaculaire et frappe plus l’esprit.

Admettez que le graphique fait défaut. C’est une évidence

« Le graphique, préparé avec soin et rigueur par une équipe de spécialistes est inattaquable »

Désolé, mais l’histoire nous a démontré à plusieurs reprises que les experts peuvent nous induire en erreur. Souvent, les experts le font volontairement pour faire passer un message ou un idée (Ex: les experts de l’équipe de Fox News). Parfois, ils nous induisent en erreur sans le vouloir pour vulgariser. Je crois que c’est le cas ici. BBC Four voulait nous montrer, entre autres, comment nos revenus ont augmenté considérablement dans les 200 dernières années, ce qui les a amené à faire un échelle avec des bonds exponentielles, ce qui a eu pour effet d’exagérer la chose.

» Aujourd’hui, pour le même niveau de vie, il faut deux salaires en plus de faire travailler les ados car on a pas les moyens de leur payer leurs études »

Remercie le gouvernement. Lews taxes et impots sont maintenant la depense la plus importante des menages

» L’alternative est toujours contre-nature, donc ne peut qu’échouer, en laissant plusieurs millions de morts dans son sillon. Car pour réussir, depuis Marcuse en particulier et les soixante-huitards, son seul dessein est de détruire la civilisation pour réinventer de nouvelles valeurs (contre-nature) qui avilissent l’homme. »

As-tu lu Bastiat? Peu importe, chapeau!!

@lemoutongris

« Remercie le gouvernement. Lews taxes et impots sont maintenant la depense la plus importante des menages »

Ce n’est pas les taxes et les impôts qui font en sorte que le sac d’orange cueille au Maroc est plus qu’il y a 20 ans, ce n’est pas à cause des taxes et impôts que le prix des automobiles ont augmentez, mais bien parce que des oligopoles se créer et limite la concurrence, c’est parce que nos ressources se raréfie ce qui augmente les prix des produits, c’est parce que la monnaie ne cesse de se dévaluer.

Même dans les pays très peu taxés, le coût de la vie a augmenté et continue d’augmenté.

Les taxes et impôts ne sont qu’une minime partie de cette hausse. Surtout que ces taxes et impôts nous est redistribués en service (en théorie).

L’étalon-or… ou l’économie pour les nuls!

L’or comme valeur refuse, cela fait Séraphin. Bon, je peux bien croire que l’or c’est plus concret par rapport à ce qu’on produit, mais s’est un peu stupide de se réfugié dans l’or.
M’enfin, c’est fait le jeux des spéculateurs…

Le retour de l’étalon-or comme référence au 21ième siècle, c’est comme demander le retour des phares dans la navigation!

Je ne savais pas qu’un homme tout seul comme Amir pouvait être aussi « apeurant ».

Pour l’instant, il a surtout empêché que l’on fasse taire les citoyens, et qu’on les vole.

On pourrait dire qu’il a fait « oeuvre de civilisation ».

Ajoutons que tout le monde sait que le PQ est un parti de droite. Mme Marois s’est pratiquement mise à plat ventre devant les adéquistes et devant M. Péladeau, un grand « propagandiste » de la droite. Il ne faudrait pas insulter le parti de M. Péladeau.

« mais bien parce que des oligopoles se créer et limite la concurrence, »

aucun rapport. La limitation de la concurrence se crée UNIQUEMENT à cause des gouvernements (électricité, agriculture).

» c’est parce que nos ressources se raréfie ce qui augmente les prix des produits, »

alors 1) on cherche d’autres sources et 2) on utilise les ressources rares plus intelligement. Les électtroménagers consomment en moyenne 45% de l’énergie qu’ils consommaient il y a 60 ans

« c’est parce que la monnaie ne cesse de se dévaluer. »

à cause des banques centrales qui impriment des billets sans valeur et des gouvernements qui dépensent de l’argent qu’ils n’ont pas.

« Les taxes et impôts ne sont qu’une minime partie de cette hausse. »

augmentation des impôts depuis 50 ans : 1681%
augmentation du logis: 1168%
IPC: 642%
vêtements: 510%
nourriture: 498%
salaires: 1348%

c’est pas mal les impôts qui ont augmenté

« Le retour de l’étalon-or comme référence au 21ième siècle, c’est comme demander le retour des phares dans la navigation! »

et pourquoi donc? Jusqu’en 1971, le système monétaire fonctionnait ainsi, obligeant les gouvernements à dépenser (en théorie) raisonnablement et freinant qq peu l’inflation.

« Ajoutons que tout le monde sait que le PQ est un parti de droite »

par rapport à qui ou quoi?

« et pourquoi donc? Jusqu’en 1971, le système monétaire fonctionnait ainsi, obligeant les gouvernements à dépenser (en théorie) raisonnablement et freinant qq peu l’inflation. »

À partir de 1945, pratiquement tout l’or de ce monde c’est retrouvé entre les mains des américains, étant le principal fournisseur d’armes et nourritures!
En réalité, l’inflation était partout… sauf en Amérique du Nord!

@Thomas B. – Demeules

Ce qui fait qu’Amir est « épeurant », c’est qu’il soulève plus de questions de que réponses.

Ça reste toujours dangereux une personne qui soulève des questions… surtout pour des groupes qui ne donnent que des réponses!

@ Joel Cuerrier

Comme vous le faites on peut faire dire ce que l’on veut à un mot. Vous, vous faites du mot capitaliste de la petite politique fédéraliste/séparatiste bas de gamme, alors qu’il est très clair que l’économie du Québec et du Canada est basée sur le capitalisme.

Alors votre fizolophie fédéraliste n’impressionne pas beaucoup de gens.

Vous savez certainement que l’instruction et la culture sont surtout des acquis des gens qui sont pour une société plutôt égalitaire ou pour les très, très riches.

Les très riches savent que le partage des richesses donne une économie plus prospère, mais eux étant déjà très riches ne veulent pas partager et ne veulent rien savoir.

Quant au reste lisez l’histoire plutôt que la déduire et vous apprendrez que les temps les plus prospères de l’Amérique est celle qui à suivie la naissance ses syndicats, un meilleur partage de la richesse et au temps où les impôts étaient les plus élevés. En fait, le contraire de maintenant. L’économie des USA en dèche stagnante depuis trois ans en est l’exemple avec ses impôts les plus bas jamais vus et ses quelques riches qui se sont enrichis de 25% en 2008 alors que l’économie produisait à son plus bas. Pourtant ces riches ne créent pas d’emploi malgré leur record de richesse. Contrairement au petit catéchisme des libertariens les Paul ont déshabillé les Pierre pour s’enrichir.

===

À Jacques Faille

On pourrait dire que les échanges artisanaux en 1350 étaient du capitaliste. Mais le mot capitalisme est né vers 1750 et signifiait une personne qui possédait de la richesse.

Le capitalisme tel qu’on le connaît maintenant est né avec la révolution industrielle. C’est l’énergie qui lui a donné son envol. Mais aujourd’hui, est un serpent qui se mange la queue pour s’engraisser. Rendu à l’anus de ce dernier, ne pouvant plus manger les riches, ce sera l’effondrement parce que leurs sous ne vaudront plus rien.

« As-tu lu Bastiat? » (lemoutongris
Bien oui Bastia, un polémiste, né avant la révolution industrielle qui a fini par être oublié, tout un exemple et juste bon pour les libertariens..

« C’est pas mal les impôts qui ont augmenté » (lemoutongris)

Mais le moutongris, comme tous les libertariens, qui ont tous un bilan à une seule colonne confondant le rouge et le noir, se retient bien de dire que le gouvernement donne plus de services pour ces taxes.

Le catéchisme libertarien, celui de lemoutongris, me fait penser au petit catéchisme catholique avant les années 70. Il fallait le connaître par coeur. La maîtresse posait une question et li fallait savoir la réponse et la maîtresse donnait la réponse et il fallait poser la question.

C’est exactement la même chose pour les libertariens; Ils ont appris leur catéchisme par coeur.

« lemoutongris

« aucun rapport. La limitation de la concurrence se crée UNIQUEMENT à cause des gouvernements (électricité, agriculture). »

Apple, Microsoft? C’est le gouvernement? Telus, Bell, Rogers, encore une fois le gouvernement j’imagine. Shell, Ultramar, Olco, Eko…allez-vous accuser le gouvernement pour ceux-là aussi? Metro, IGA, Loblaws, toujours le gouvernement? Wal-Mart, Costco? Rona, Canadian Tire? GM, Chrysler, Honda, Toyota…

Je peux continuer longtemps comme ça.

« alors 1) on cherche d’autres sources et 2) on utilise les ressources rares plus intelligement. »

Bien d’accord avec vous, mais le capitalisme sauvage actuel ne l’entend pas de cette manière. Si l’on cherche d’autres ressources, cela créer de la concurrence entre celle-ci et fait baisser les prix, chose que les grands industrielles ne souhaitent pas. Les grandes compagnies d’exploitation de ressources naturelles n’y voit aucun intérêt. Et il ne faut surtout pas leur demander d’utiliser les ressources qui se raréfie intelligemment. Ils ont de l’argent à faire avec ça.

Laisser nos ressources naturelles entre les seuls mains du privé sans contrôle et intervention de l’État est un danger, car le privé ne cherchera jamais une alternative et n’exploitera jamais intelligemment.

« à cause des banques centrales qui impriment des billets sans valeur et des gouvernements qui dépensent de l’argent qu’ils n’ont pas. »

Vous avez tout à fait raison. Êtes-vous au courant que les banques centrales ont été implantés à la demande des grands banquiers qui y voyaient un moyen de s’enrichir sur le dos du gouvernement et du peuple? Les banques centrales sont des sociétés privés ne l’oubliez pas, dirigez par de grands banquiers. Aux États-Unis, le Federal Reserve Act a été rédigé par des banquiers et non des élus et a été discrètement adopté par le Congrès durant le temps des fêtes. Le concept de banque centrale est la plus grande escroquerie créer par les puissants de ce monde, en particulier la Fed. À ce sujet, je vous conseille Zeitgeistmovie. (Vous pouvez le trouver sur Dailymotion, sélectionner la partie 4 de 6) C’est très révélateur.

augmentation des impôts depuis 50 ans : 1681%
augmentation du logis: 1168%
IPC: 642%
vêtements: 510%
nourriture: 498%
salaires: 1348%

« c’est pas mal les impôts qui ont augmenté »

Nourriture+vêtement+logis= 2176% de hausse, soit 1.2 fois plus que la hausse des impôts. Le prix de nos besoins de base a augmenté 1.29 fois plus vite que nos impôts, rajoutez à cela tous les autres achats que nous devons faire. D’ailleurs, une partie de la hausse des impôts est directement lié à l’inflation. Ça coûtait beaucoup moins cher achetez de l’asphalte, du béton et autres matériaux de construction il y a 40 ans. L’État a dû augmenté ses impôts pour continuer à suivre.

« né avant la révolution industrielle »

naissance de bastiat : 1801
début de la Révolution industrielle : 1750

« qui a fini par être oublié »

ou plutôt, volontairement ignoré. Malgré l’âge de ses dires, ils sont encore criants de vérité

» se retient bien de dire que le gouvernement donne plus de services pour ces taxes. »

« services » totalement inefficaces qui engendre gaspillage et corruption. Sans compter un ralentissement de la croissance économique

« C’est exactement la même chose pour les libertariens; Ils ont appris leur catéchisme par coeur. »

impossible à apprendre par coeur parce qu’il demande de réfléchir. Les socialistes, eux, ont bien un mantra : le gouvernement fait toujours mieux et sans lui, c’est la catastrophe. Ils utilisent la passion pour faire peur aux gens

Il est amusant de voir la droite insister pour que l’on considère le PQ comme étant de la gauche.

Mme Marois fait de grands efforts pour plaire à la droite, et cette droite ne cesse de lui dire que le PQ est à gauche. Alors, Mme Marois « semble » tomber dans le panneau, et continue à tirer la couverture vers la droite. Maintenant, elle se demande pourquoi le tissu s’est déchiré, pourquoi son parti est divisé. Si elle était une bonne couturière, elle saurait qu’un tissu traité de cette façon, en vient toujours à se déchirer. Les valeurs ne sont pas élastiques.

Il est assez évident que pour la droite, le PQ sera toujours à gauche, peu importe ce que fera Mme Marois.

Mme Marois serait-elle naïve ? Je crois plutôt qu’elle est complice de la stratégie de la droite. Il faudrait savoir, désire-t-elle vraiment que son parti soit de « centre-droit » ?

À mon avis, libéraux, adéquistes, conservateurs et même François Legault, ne tiennent pas à ce que le PQ soient considéré comme étant un parti de droite. Cela leurs ferait de la concurrence auprès de certains électeurs.

Le PQ est de plus en plus à droite, et s’il poursuit sa route ainsi, il pourrait se rendre très loin à droite.

La droite, ce n’est pas très bon pour un souverainiste. On finit par ne plus considérer que sa carrière, l’argent, etc. Puis, un jour, on devient trop « intelligent », et alors, on s’aperçoit que notre coeur est sec, qu’il n’a plus d’idéal, de compassion et d’humanité.

Je crois que nos modèles doivent être M. Jacques Parizeau et M. Pierre Elliot Trudeau.

Quand on est un souverainiste, on est un souverainiste, quand on est un fédéraliste, on est un fédéraliste, et quand on est de gauche, on est de gauche.

Qui n’a pas une fois admiré ces « purs et durs », ainsi nommés par certains journalistes pas très futés ? Parizeau et Trudeau n’ont jamais été des « extrémistes », mais des hommes de convictions.

M. Trudeau avait une sensibilité à gauche. Parfois, il allait même visiter Fidel Castro à Cuba, et se faisait traiter de « communiste » par certains Américains. Pourtant, il a été « Premier Ministre du Canada » pendant de nombreuses années, et le Canada est loin d’être devenu communiste.

Il faut arrêter de « charrier ». Il n’y a rien de mal à vouloir un monde plus honnête, plus intègre et plus humain.

Il faut dénoncer la coalition de droite du camembert, ces « trolls » avides et avaricieux qui n’aiment que ce qui sent mauvais, qui se déguisent en souverainistes ou fédéralistes et qui trompent tous les citoyens.

Quand on voit certains capitalistes comme Gesca ou le groupe Rogers dénoncer la corruption, c’est qu’il y a un véritable problème.

@lemoutongris

Tintin et «L’oreille cassée», chef-d’oeuvre d’humour et de finesse.

Bastiat et «La vitre cassée», grossier essai de sophismes accrocheurs pour ados en quête d’identité.

@ lemoutongris

“aucun rapport. La limitation de la concurrence se crée UNIQUEMENT à cause des gouvernements (électricité, agriculture).”

Une façon de dire que ce sont les gouvernements qui créent les monopoles sans l’écrire.

Allez donc vous informer sut la Standard Oil et les pétrolières et vous apprendrez que ce ne sont pas les gouvernements qui ont créé les monopoles ou empêché la concurrence. Les pétrolières détruisent d’un simple revers de la main les petits libertariens qui veulent faire de la concurrence.

Plus de 30 vidéos pour corriger votre catéchisme libertarien.

Vous en avez pour quelques jours à étudier le capitalisme.

http://www.youtube.com/watch?v=I3PprczRVug

@ Raymond Campagna (# 49):

« Bastiat et «La vitre cassée», grossier essai de sophismes accrocheurs pour ados en quête d’identité. » (sic)

Vous pourriez peut-être nous éclairer sur le sens de cette intervention tout en évitant vos phrases creuses habituelles?

« Une façon de dire que ce sont les gouvernements qui créent les monopoles sans l’écrire. »

oui, tout à fait.

« Allez donc vous informer sut la Standard Oil et les pétrolières et vous apprendrez que ce ne sont pas les gouvernements qui ont créé les monopoles ou empêché la concurrence. »

Oui, ce sont les gouvernements. Standard Oil n’avait qu’un monopole TEMPORAIRE. Aux débuts de l’ordinateur, IBM avait le monopole; aux début de la photocopie, c’était Xérox; aux débuts de l’auto, c’était Ford.

Un monopole sous-entend UN joueur. Or, sans réglementation, TOUT LE MONDE peut rentrer sur le marché sans problème. Les lois anti-trust aux ÉU sont généréalement invoquées par des compagnies incapable de compétitionner (Netscape vs Microsoft ou Amex vs Visa et MC)

« grossier essai de sophismes accrocheurs pour ados en quête d’identité. »

prouve qu’il a tort.

@lemoutongris

« augmentation des impôts depuis 50 ans : 1681% »

Comme le taux d’imposition des riches a basé depuis 50 ans, ce n’est pas d’eux que vienne l’effort!

@Francois 1

Heureux de voir que vous vous référez à un pro-syndicaliste qu’est Bastiat!
Il y a encore de l’espoir pour vous….

« Comme le taux d’imposition des riches a basé depuis 50 ans, ce n’est pas d’eux que vienne l’effort! »

Le 20% le plus riche paie 60% de l’impôt. Nuf said

« Heureux de voir que vous vous référez à un pro-syndicaliste qu’est Bastiat! »

Il n’est pas pro-syndicat, il est pro liberté d’association. C’est toute la différence du monde

@lemoutongris

« Un monopole sous-entend UN joueur. Or, sans réglementation, TOUT LE MONDE peut rentrer sur le marché sans problème. »

Voilà l’un des grands mythes créer par la droite. Essayer de rentrer dans le marché de l’auto, de créer votre propre compagnie, essayer de rentrer sur le marché de la téléphonie face à Rogers, essayer d’aller sur le marché des magasins à rayon grandes surfaces style Costco, Wal-Mart.

Vous n’aurez même pas la chance de vous plantez, car vous ne pourrez pas montée assez haut.

En théorie, le marché est ouvert à tous. En pratique, le marché est restreint au profit des plus fortunés. Ce sont les oligopoles qui dictent les règles du jeu sur les marchés.

Pas besoin du gouvernement pour limiter la concurrence, les oligopoles le font par eux-même pour s’en mettre plein les poches.

@ lemoutongris

Belles paroles dictée par votre catéchisme libertarien qui n’a jamais été que virtuel.

« Oui, ce sont les gouvernements. » (lemoutongris)

Absolument faux, la Standard Oil a agit sans le gouvernement c’est plutôt le gouvernement qui a essayé de casser ce monopole de capitaliste sauvage 25 ou 30 ans plus tard à cause de la colère de la population et avec de piètres résultats.

Bien oui pour vous 50 ans de monopole c’est temporaire. À partir de ce temps un cartel de pétrolières équivalent à un monopole ont contrôlé le pétrole et l’économie au moins jusqu’en 1973. 93 ans de monopole et de chantage au près de la population et sa dure.

« Un monopole sous-entend UN joueur. »

Absolument encore faux TRÉS faux.

Vous avez encore lancé une pierre dans les airs.

Un monopole peut être exercé par un cartel comprenant plusieurs parties. (à corriger dans votre catéchisme)

De plus ce cartel peut facilement exercer son monopole sur toutes décisions en possédant seulement 70% du marché obligeant les autres à suivre ses consignes au risque que ce cartel les fasse disparaître.

De plus plusieurs cartels peuvent s’entendre pour contrôler le marché afin de détruire la concurrence de quelques libertariens pleins de bonne volonté sortie tout droit de leur catéchisme.

« Les lois anti-trust aux ÉU sont généréalement invoquées par des compagnies incapable de compétitionner (Netscape vs Microsoft ou Amex vs Visa et MC) »

Encore tout faux.

C’est surtout les populations qui ont exigées et les libertariens ne le prennent pas.

L’éternité doit durer longtemps selon votre catéchisme.

@lemoutongris

Relisez Bastiat et informez-vous ce que c’est un contrat et implication/obligation des parties.

Exemple:
Les soudeurs d’une entreprise choisissent de s’associer pour établit un contrat de travail avec l’employeur sur les modalité de leur travail, leur condition de travail et leur salaire.
Le contrat de travail est signé et la vie continue. L’employeur embauche un nouveau soudeur, automatiquement il est régie par le contrat de travail. Ce n’est plus une question de choix mais une question de respect du contrat de travail et de condition à l’embauche.
Le choix du futur soudeur se résume a accepter ou non les conditions de travail de l’entreprise…

Pour le reste, lorsque 20% de la population paient 60% de l’impôt tout en ayant 80% des revenus, ils s’en tirent mieux que le 80% du reste qui on 20% des revenus tout en payant 40% des taxations!

« Essayer de rentrer dans le marché de l’auto, de créer votre propre compagnie, essayer de rentrer sur le marché de la téléphonie face à Rogers, essayer d’aller sur le marché des magasins à rayon grandes surfaces style Costco, Wal-Mart. »

si j’ai confiance en mon produit, pourquoi pas?

« En pratique, le marché est restreint au profit des plus fortunés. »

seulement parce qu’ils répondent mieux à leur clientèle. Pas de client, pas de profit

« Un monopole peut être exercé par un cartel comprenant plusieurs parties »

Mono = UN
Oli = QUELQUES

« et avec de piètres résultats. »

tiré du jugement anti-trust de SO :  It may be true that it has improved the quality and cheapened the costs of petroleum and its products to the consumer.

si SO avait utilisé sa supposée position de monopole, alors d’autres compagnies se seraient formées pour combattre les prix élevés.

« Bien oui pour vous 50 ans de monopole c’est temporaire. »

celui d’Hydro-Québec dure depuis à peu près ce temps; celui de la santé dure depuis 40 ans…

« C’est surtout les populations qui ont exigées »

Prouve-le.

@lemoutongris

« si j’ai confiance en mon produit, pourquoi pas? »

Parce que vous pensez que par un simple coup de baguette, on peut faire compétition au plus fort.

Un peu de sérieux.

Si tu veux faire compétition avec les super-détaillants, la confiance en ton produit ne suffit pas. Ton sort dépend des plus possédants et ils ne te feront pas de cadeaux.

La tendance actuelle montre que la concurrence diminue sans cesse. Tout ce concentre dans les mains des plus gros. Quand Wal-Mart s’installe dans une ville, le petit détaillant qui vend des vêtements doit fermer les portes. Quand Rona ou Home Dépot débarque, les quincailleries locales ferment.

Même en gros, ils s’entretuent ou se fusionne. À une certaine époque,nous avions IGA, Provigo, Loblaws, Maxi, Métro, Super C. Provigo et Maxi, entreprises québécoises, c’est fait bouffer par Loblaws. Provigo est rayé de la carte. Super C est une propriété de Métro.

Nous sommes passé de six épiceries qui se font concurrence de prix à trois: Loblaws (Maxi/Provigo), Métro et IGA.

Un autre exemple: les dépanneurs. À une certaine époque, les dépanneurs étaient tous indépendants. Ils portaient en général les noms de leur propriétaire. Dans mon village, M. Daoust faisait compétition à M. Bélisle. Aujourd’hui, M. Bélisle s’effondre devant Boni-Soir. Aujourd’hui, les dépanneurs appartiennent à Couche-Tard, Ultramar, Boni-Soir. Essaie, juste pour voir, de t’installer un dépanneur à un coin de rue d’un Couche-Tard. Tu ne feras pas long feu.

Le libre-marché ouvert à tous est une illusion. La compétition est trop forte pour y entrer. À moins d’avoir une idée innovatrice, qui n’existe pas ailleurs ou d’avoir un porte-feuille bien garni et une réputation dans le milieu, il est impossible de te lancer dans un grand marché comme la téléphonie mobile, les magasins à rayons (de plus petites tailles comme Jean Coutu ou de grandes tailles comme Zellers)ou l’industrie agro-alimentaire.

Les joueurs y sont tout simplement trop puissants et c’est dans la logique même du système de créer des sociétés puissantes qui, inévitablement, détruira la concurrence.

Un seul moyen existe pour enrayer cette tendance: la réglementation et la répartition des richesses qui aident les plus petits commerçants à faire face à la concurrence.

@ lemoutongris

« …essayer d’aller sur le marché des magasins à rayon grandes surfaces style Costco, Wal-Mart.” » (Benton)

« si j’ai confiance en mon produit, pourquoi pas?” (lemoutongris)

Faut bien être un sacré dogmatique, un religieux aveugle qui à la foi pour soulever les montagnes pour CROIRE que s’il a confiance à son commerce, il pourra faire face à Wall Mart.

Dans un premier temps aucune banque ou carte de marge de crédit ne voudra faire confiance à lemoutongris pour compétitionner Wall Mart. Mai si toute fois lemoutongris réussit à se financer par le billet de sa blonde ou de son beau-père, Wall Mart réagira; Juste à côté du commerce à lemoutongris Wallmart écrira dans la vitrine : Venez profiter chez Wall Mart de tous les items vendus chez lemoutongris avec une chute de prix de 28,98 %.

En voyant cette affiche, s’ils sont d’affaires la banque ou le beau père rappelleront leur prêts le plus vite possible, afin de perdre le moins possible.

« “En pratique, le marché est restreint au profit des plus fortunés. ”

“seulement parce qu’ils répondent mieux à leur clientèle. Pas de client, pas de profit”
Et voilà que lemoutongris avoue aux lecteur que les plus fortunés répondent mieux aux clients qu’un petit libertarien insignifiant sur le marché et que dans un autre cas, son catéchisme, son dogme, ne s’appliquent pas.

============

« “Un monopole peut être exercé par un cartel comprenant plusieurs parties” (Youlle)

Mono = UN” (lemoutongris)

Ben oui, ben oui simognac, UN! Mono = UN monopole exercé par un cartel. Ben oui UN cartel. C’est trop simple quoi? Cré dogmatique!

C’est pas drôle quand on ne connais pas son français.

Pis là je pense que lemoutonsgris vous avez perdu assez de crédibilité aux près des lecteurs depuis un bout de temps que sa ne donne rien de continuer.

Continuez à expliquer votre dogme, catéchisme ou religion irrationnelle et marginale.

Pour les lecteurs, j’ai donné le lien suivant qui porte sur l’histoire secrète du pétrole :

http://www.youtube.com/watch?v=I3PprczRVug

Évidemment lemoutongris ne le visionnera probablement pas.

Mais si vous voulez apprendre ce qui arrive avec les grands du pétrole depuis 1870 à 1985, 105, ans, c’est très captivant. Vous en apprendrez aussi beaucoup sur le capitalisme sauvage prenant des dispositions financières et autres pour écraser ceux qui veulent faire concurrence allant jusqu’aux meurtres en séries des propriétaires terriens.

Même s’il date de 25 ans, c’est de l’histoire qui se passe encore aujourd’hui.

Sans qu’il en soit question, (on est en 1985) vous comprendrez le pourquoi de la guerre en Irak et en Afghanistan et surtout les menaces qui sont faites à l’Iran. Finalement vous comprendrez pour quoi les pays pétroliers sont menacés.

Je crois aussi que cela s’applique dans un avenir plus ou moins proche pour ceux qui possèdent de grands gisements d’EAU douce.

Bonne écoute!

Environ 8 heures d’écoute, 44 vidéos.

@ Youlle (# 61 & # 62):

Vous vous enfonçez dans le ridicule le plus consommé avec vos théories à .02¢.

Ah…le « compot des grosses pétrolières » contre le pauvre petit peuple… Après enquête, au Québec, le seul complot qui a été relevé est celui des propriétaires QUÉBÉCOIS PURE-LAINE de stations d’essence QUÉBÉCOISES qui ont été reconnus coupables de collusion dans le but d’exploiter honteusement d’autres Québécois!

Pas mal non pour un « vaste complot???

Pour ce qui est de votre sortie contre les grandes surfaces, qu’il suffise de vous faire savoir que les prix pratiqués par ces magasins permettent à des Québécois moins fortunés de se procurer des denrées qu’ils n’auraient pas les moyens de se procurer sans eux (voir paragraphe ci-haut).

Vous êtes un illettré économique Youlle et vous le demeurerez aussi longtemps que votre fanatisme vous aveuglera.

@Francois 1

Pour paraphraser ce penseur des libertés économique qu’était Bastiat:

« Il est beaucoup plus facile pour 3-4 PDG de se réunir en catimini pour établir les règles qu’un groupe de consommateurs! »

Au moins Bastiat était conscient de cela…. même au XIXième siècle où les moyens de rencontre et de communication était moins « simple » qu’aujourd’hui…

« Faut bien être un sacré dogmatique, un religieux aveugle qui à la foi pour soulever les montagnes pour CROIRE que s’il a confiance à son commerce, il pourra faire face à Wall Mart. »

le blair witch porject a fait 1000x ses frais contre des grosses productions. TOUT est possible

« qu’un petit libertarien insignifiant sur le marché et que dans un autre cas, son catéchisme, son dogme, ne s’appliquent pas. »
tu es tellement de mauvaise foi. QUi te dit que je ne trouverais pas un meilleur approvisionnement que Wal-Mart? Après tout, Zellers est encore en business malgré son arrivée

« Ben oui UN cartel »

cartel = plus de un

« religion irrationnelle et marginale. »

1) Il faut être très rationnel pour agir sans aide. L’irrationalité vient des socialistes, qui ne peuvent vivre sans le gouvernement
2) C’est loin d’être marginal. Au Québec, p-e, mais dans plusieurs pays, lesdites mesures d’austérités ne peuvent qu’être proposées par des liebrtariens

« Évidemment lemoutongris ne le visionnera probablement pas »

j’ai eu ma dose de BS (anglophone) avec Zeitgeist pour le reste de l,année

et j’attends toujours mes preuves que 1) le 20% le plus riches détient 80% de la richesse et que 2) des fortes protestations populaires ont emmené les lois antitrust

« vous avez perdu assez de crédibilité aux près des lecteurs depuis un bout de temps que sa ne donne rien de continuer. »

Pour les fanatiques religieux de l’État, sans doute. Exposer leurs sophismes ne fontionnera probablement jamais

» le petit détaillant qui vend des vêtements doit fermer les portes. Quand Rona ou Home Dépot débarque, les quincailleries locales ferment. »

seulement parce qu’ils sont incapables d’offrir un meilleur rapport qualité/prix.

« À moins d’avoir une idée innovatrice, qui n’existe pas ailleurs ou d’avoir un porte-feuille bien garni et une réputation dans le milieu, »

my point exactly. La compétition est un monde dynamique.

« Un seul moyen existe pour enrayer cette tendance: la réglementation et la répartition des richesses qui aident les plus petits commerçants à faire face à la concurrence. »

en d’autres mots : promouvoir l’inefficacité, punir les gens qui ont du succès et récompenser les incompétents, tout en augmentant les prix.

@François1

« Ah…le “compot des grosses pétrolières” contre le pauvre petit peuple… Après enquête, au Québec, le seul complot qui a été relevé est celui des propriétaires QUÉBÉCOIS PURE-LAINE de stations d’essence QUÉBÉCOISES qui ont été reconnus coupables de collusion dans le but d’exploiter honteusement d’autres Québécois! »

Riez-vous de notre intelligence là? Pensez-vous vraiment qu’une simple enquête fait au Québec aurait pu démontrer qu’il existe un cartel du pétrole. Et ce n’est pas qu’il y a eu complot à au bas de l’échelle qu’il ne peut pas y en avoir tout en haut.

Depuis quelques années, le pétrole bondit de 15¢ aux vacances de la construction, chose qui ne se faisant pas il y a quelques années. C’est quoi la cause, un amendement à la loi du marché? Non, on se fait avoir par les pétrolières.

Si vous considérez que c’est normal que l’essence augmente de 15¢ à cause des congés, c’est que vous êtes aussi imbéciles que Job, qui malgré que Dieu est tué ses enfants, détruit sa maison et lui ai donné la lèpre, continuait à le vénérer.

« les prix pratiqués par ces magasins permettent à des Québécois moins fortunés de se procurer des denrées qu’ils n’auraient pas les moyens de se procurer sans eux »

Pourquoi sont-ils moins fortunés? Peut-être parce que c’est magasins grandes surfaces détruisent l’économie local et forcent les commerçants à fermer boutiques.

Sachez que les prix seraient pratiquement au même prix sans grandes surfaces à cause de la vraie et saine compétition et les produits seront de meilleurs qualités.

Je vous invite à lire la 2e et 3e section du livre « No Logo » de Naomi Klein qui nous démontre comment les Wal-Mart, Home Dépot et même Starbuck, Blockbuster et Barnes & Noble (une librairie!) fait des ravages dans les lieux où ils s’implantent. Comment ces commerces détruisent toutes compétitions, détruisent la vitalité des villes et, surtout, diminue la liberté du consommateur qui voit ses choix diminuer à la même vitesse que la qualité des produits.

Évidemment, vous ne lirez jamais Naomi Klein parce que vous êtes un dogmatique, complètement fermer d’esprit qui applique les grands préceptes de prophètes comme Hayek, Friedman et Rothbart.

Auteurs que je conseille à tous afin que tous voient comment les théories de ces personnages sont d’une absurdité total par leur manque de conscience.

Voir Hayek, «Le mirage de la justice sociale» où il dit très clairement que le système capitaliste est un jeu. Comme dans tous jeux, le but est de gagner et «il serait absurde de demander que les résultats pour chaque joueur soient justes.»

Voilà la logique des libertarianistes: le but est de se faire de l’argent point final, que des gens en meurent pour cause de pauvreté ne leur est égal, que des gens plus démunis est moins de liberté n’est que secondaire. Nous sommes dans un jeu, il faut gagner, l’empathie n’existe pas, elle est même nuisible.

Quand on a jamais entendu parler du monopole de Standard Oil divisé en 34 société qui ont fini par former le cartel des sept soeurs et que l’on pense que les agissements illicites des pétrolières se résument à 3 ou 4 détaillant au Québec, on se retient de traiter les autres d’illettrés.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Géopolitique_du_pétrole#Le_cartel_des_sept_s.C5.93urs

Définitivement les libertariens sont près à écrire n’importe quoi pour défendre Aveuglément et fanatiquement leur dogme dans lequel le capitalisme n’a que des vertus, ou que le capitalisme sauvage n’existe pas.
===
Pourtant Hervé Kempf a raison sur bien des points au sujet du capitalisme, mais sa rebute les ignares pour qui il est un Dieu sauveur de la liberté. Comme l’indique Kevin la grande entreprise enlève la liberté aux citoyens plutôt que de la donner en se débarrassant des compétiteurs diminuant le choix et augmentant les prix par la suite.

Mais logiquement, à force d’éliminer des compétiteurs, il finira par en avoir juste une entreprise. Ce sera alors la fin du capitalisme et le début de la dictature de cette entreprise. C’est extrême, mais sa donne une bonne idée de la direction dans laquelle on se dirige.

« Je vous invite à lire la 2e et 3e section du livre “No Logo” de Naomi Klein qui nous démontre comment les Wal-Mart, Home Dépot et même Starbuck, Blockbuster et Barnes & Noble (une librairie!) fait des ravages dans les lieux où ils s’implantent. Comment ces commerces détruisent toutes compétitions, détruisent la vitalité des villes et, surtout, diminue la liberté du consommateur qui voit ses choix diminuer à la même vitesse que la qualité des produits. »

ce qu’on voit : des boutiques qui ferment
ce qu’on ne voit pas : tout l’argent que les consommateurs économisent.
PS: à moins que les consomamteurs ne soient des automates, ils cesseront de magasiner à un endroit qui n’offre pas la qualité voulue

» il faut gagner, l’empathie n’existe pas, elle est même nuisible. »

très bon résumé de la mentalité socialiste.

au fait, j’attends encore mes preuves

« Mais logiquement, à force d’éliminer des compétiteurs, il finira par en avoir juste une entreprise. »

les monopoles sont strictement impossibles sans gouvernement.

» la grande entreprise enlève la liberté aux citoyens plutôt que de la donner en se débarrassant des compétiteurs diminuant le choix et augmentant les prix par la suite. »

j,attends encore des preuves de tout ça. Standard Oil avait diminué les prix du pétrole, Microsoft a fait diminué les prix des logiciels…

Aux libertariens de salon :

«I am the last person to deny that increased wealth and the increased density of population have enlarged the number of collective needs which government can and should statisfy.»

Hayek, New Studies

« en d’autres mots : promouvoir l’inefficacité, punir les gens qui ont du succès et récompenser les incompétents, tout en augmentant les prix. »

La raison du lemoutongris repose sur la loi de la jungle. Le lion doit être récompensé par son efficacité d’être plus fort et que la vie a peu de prix…

P.S.: Même un mouton, aussi gris soit-elle, n’aura jamais l’efficacité nécessaire fasse au lion!

« j,attends encore des preuves de tout ça. Standard Oil avait diminué les prix du pétrole, Microsoft a fait diminué les prix des logiciels… »

Lemoutongris veut un cour d’histoire, il n’est pas capable seul.

Qui est volontaire? Pas moi.

« La raison du lemoutongris repose sur la loi de la jungle »

la loi de la jungle est socialiste. Dans cette jungle, le gouvernement a un pouvoir absolu de prendre n’IMPORTE QUELLE DÉCISION, fût-elle désavantageuse aux consomamteurs, comme briser de supposés monopoles alors qu’il en entretient lui-même (postes, santé, éducation, etc).

J’attends encore mes preuves que 1) le 20% le plus riche possède 80% de la richesse et que 2) c’était une volonté populaire qui a amené les lois antitrust et que 3) ces supposés trusts ont tous fait monté les prix

@ Kevin (# 66):

Il y a eu lusieurs enquêtes au Québec relativement au prix de l’essence et aucune, AUCUNE collusion entre les grandes pétrolières n’a été détectée. Seules les collusions entre QUÉBÉCOIS pure-laine ont été déterrées. De plus, il y a eu également plusieurs vérifications et il n’y a aucune, AUCUNE corrélation entre le prix de l’essence et les vacances:

http://monteregieweb.com/main+fr+01_300+Pas_de_lien_selon_CAA_Quebec.html?JournalID=28&ArticleID=712623

Un autre mythe gauchiste évaporé…

De plus, vous semblez insinuer qu’une sorte de monopole sur l’essence serait malsain pour les Québécois (tous les libertariens seront ici d’accord avec vous étant des défenseurs de la liberté et de la concurrence…) MAIS vous demeurez étrangement silencieux sur les monopoles étatiques tels que la SAQ, la SAAQ, la Caisse de dépôt, Hydro-Québec, etc… 2 poids 2 mesures peut-être?

Certains Québécois sont moins fortunés? Ça fait partie de la vie Youlle. Peut-êttre sont-ils moins travaillants? Leur talent est-il moins en demande? Ont-ils d’autres priorités? Il y a des tonnes de raisons pour qui expliqueraient cette situation tout à fait normale ET qui est également présente sur TOUTE la planète. Certains pays ont essayé d’imposer une « égalité » entre les individus. Ils traînent encore leur lourd passé et sont 50 ans en arrière des pays capitalistes.

Aux USA, 3% des plus riches paient 50% des impôts!!! Pas suffisant pour vous ça? Ça prndrait quoi? Que 1% paie TOUS les impôts?

Aux USA, d’autres affirment que 20% des individus les plus riches possèdent 80% de la richesse. Tant mieux!

Comment croyez-vous que ces 20% ont accumulé leur richesse? Ils se sont levé un beau matin et leur argent était là, sur leur terrain à les attendre? Ils n’ont eu qu’à se pencher pour la ramasser? Ils ont TRIMÉ plus fort que les autres. Ils ont pris des risques et ont sacrifié une grande partie de leur vie personnelle.

Rien, absolument RIEN ne vous empêche d’en faire autant…si vous êtes prêt à faire les sacrifices bien sûr.

François 1 :
juillet 31, 2011 à 4:28
@ Kevin (# 66):

Comment croyez-vous que ces 20% ont accumulé leur richesse? Ils se sont levé un beau matin et leur argent était là, sur leur terrain à les attendre? Ils n’ont eu qu’à se pencher pour la ramasser? Ils ont TRIMÉ plus fort que les autres. Ils ont pris des risques et ont sacrifié une grande partie de leur vie personnelle.

Rien, absolument RIEN ne vous empêche d’en faire autant…si vous êtes prêt à faire les sacrifices bien sûr.

– – – – – – – – – – – – – –

Rien ne vous empêche de mettre en pratique ce que vous prêchez, au lieu de constamment vous plaindre.

« veut un cour d’histoire, il n’est pas capable seul. »

OUI, et mes source me disent que 15/17 compagnies étudiées qui avaient supposément formé un trust avaient augmenté leur production, et donc diminué les prix. montre moi les tiennes

« 2 poids 2 mesures peut-être »

bien sûr, puisque c’est le Léviathan qui s’en occupe.

@Francois 1

Vous avez trouvé la recette pour être riche, travailler fort, être un joueur de casino et ne pas avoir de vie!

Moi qui croyait que s’était d,avoir un certain talent… et risquer l’argent des autres!

Vu que certains libertariens à tous crins, provoquent sans cesse, avec les plus énormes non-sens avérés d’une certaine idéologie dite libertarienne, les commentateurs à la pensée non-conditionnée (ou non-idéologique) de ce blogue,

je suggère à chacun de ne plus répondre à tout semblable commentaire, pouvamt être ou paraître vicieux, insidieux et même pernicieux :

tant que l’un ou certains d’entre eux ne démontrera ou ne démontreront pas, dans un prochain commentaire, qu’il affichera ou afficheront désormais un minimum d’ouverture et de respect pour la pensée et le point de vue pariculiers de chacun des autres commentateurs qui s’aventurent et même persistent inutilement -selon toute apparence – pour certains, à contester leur(s) point(s) de vue.

Ceci pour favoriser le dialogue et de sereins et satisfaisants échanges de points de vues, plutôt que de provoquer, inutilement et presqu’à tout coup, une confrontation stérile, frustrante et profondément insatisfaisante, sinon carrément outrageante.

« Comment croyez-vous que ces 20% ont accumulé leur richesse? Ils se sont levé un beau matin et leur argent était là, sur leur terrain à les attendre? Ils n’ont eu qu’à se pencher pour la ramasser? Ils ont TRIMÉ plus fort que les autres. »

Woua Ha Ha Ha!

Une bonne connaissance, même intime, bien plus vielle que moi est venu un jour dans mon bureau. C’était de la parenté, un Américain. Il m’a demandé combien d’heures par semaine je travaillais. Je lui ai dit environ de 42 à 45 heures. Il m’a répondu sa fait beaucoup d’heures ça. Je lui ai demandé combien d’heures il faisait et il m’a répondu pas plus de 25 heures.

Il était venu me dire que travailler fort et beaucoup d’heures c’est pour les pauvres. Alors j’ai bien compris ce jour là que quand on travaille trop, on n’a pas le temps de s’occuper de ses affaires.

Ce monsieur, bonne connaissance vaut aujourd’hui environ 100 millions.

Et les libertariens croient qu’a travailler très fort et faire beaucoup d’heures et de sacrifices on peut gagner quelques millions. Mais y savant pas compter les illettrés économiques.

Surtout le mot stratégie ne fait pas partie de leur catéchisme.
===

Et l’autre qui cherche à découvrir les grandes pétrolières en regardant sous son lit au Québec.

Et un autre libertarien qui pense que les grandes entreprises comme Wall Mart et Microsoft sont des oeuvres de bienfaisances dont la vocation est de se sacrifier pour leur vendre pas cher.

Woua Ha Ha Ha!

@lemoutongris

« ce qu’on voit : des boutiques qui ferment
ce qu’on ne voit pas : tout l’argent que les consommateurs économisent. »

Des boutiques qui ferment, donc des jobs qui se perdent, qui finisse pas se retrouver au salaire minimum dans les grandes surfaces. Leur revenue diminue, ce qui les amènent chez Wal-Mart et cie, qui eux se remplissent les poches en vendant du matériel moins cher, mais aussi de moindre qualité.

Et il n’y pas que l’aspect monétaire. Le libre-choix des individus en est affectés, car le choix diminue. Le linge que l’on retrouve chez Wal-Mart n’est pas le même que dans certaines petites boutiques.

Dans le cas de Blockbusters et de Barnes & Nobles, c’est carrément la liberté d’expression qui est remise en cause. Blockbuster a une clientèle familiale. Certains films ne se retrouve pas sur leurs tablettes. Les maisons de production de film sont forcés de censurer leur film pour que Blockbuster distribue leur film.

Barnes & Nobles détruit les petites librairies où l’on trouve des œuvres moins conventionnelle. La censure y est aussi présente (dans une moindre mesure) pour correspondre à la clientèle. De plus, cette librairie appartient à un empire (je ne me souviens plus lequel) et il arrive parfois que certaines oeuvres ne sont pas publié parce qu’elles vont à l’encontre de certains intérêts économiques.

« j,attends encore des preuves de tout ça. Standard Oil avait diminué les prix du pétrole, Microsoft a fait diminué les prix des logiciels… »

Microsoft a diminué les prix de ses logiciels et s’est laissé faire pirater ses logiciels pour se créer une clientèle et asseoir son quasi monopole. C’est l’unique raison.

« les monopoles sont strictement impossibles sans gouvernement. »

Ford avait un monopole. Microsoft détenait aussi un monopole. C’est deux exemples prouvent que votre affirmation est fausse.

Cependant, la création de monopole par élimination de la concurrence est, en théorie, possible, mais en pratique quasi impossible. Jamais une compagnie ne pourra détruire la totalité de la concurrence, parce que moins qu’il y a de concurrents, plus les concurrents restant sont puissants. Ce qui créer des oligopoles ce qui désavantage encore une fois les consommateurs.

@François 1

« Il y a eu lusieurs enquêtes au Québec relativement au prix de l’essence et aucune, AUCUNE collusion entre les grandes pétrolières n’a été détectée. Seules les collusions entre QUÉBÉCOIS pure-laine ont été déterrées. »

Comme je vous l’ai expliqué, il est évident que de simples enquêtes faites au Québec ne pourra pas révéler s’il y a cartel ou non. Il faudrait une enquête beaucoup plus gros, avec plus de moyens pour déterrer toutes cette histoire.

Ce n’est pas parce qu’on a aucune preuve qu’il y a collusion que la collusion est inexistantes.

En passant, pourquoi mettre l’accent sur le fait qu’il y a eu collusion entre Québécois pure laine. Ça vous sert à quoi à part de faire du Québec bashing. Nul part il est dit que les Québécois sont tous vertueux. Alors, merci de ne pas mettre des emphases inutiles juste pour le fun de dénigrer, sinon ça devient lourd.

« MAIS vous demeurez étrangement silencieux sur les monopoles étatiques tels que la SAQ, la SAAQ, la Caisse de dépôt, Hydro-Québec, etc… 2 poids 2 mesures peut-être? »

Vous me prêtez une opinion que n’est pas. Je ne garde pas silence devant ces monopoles.

Premièrement, il y a une différence entre un monopole étatique et un monopole privée. Pour le premier, les bénéfices reviennent aux citoyens. Le deuxième, le profit ne revient qu’aux actionnaires.

Deuxièmement, je ne suis pas d’accord avec tous ces monopoles. La SAQ devrait être privatisé, car le consommateur y est carrément perdant. Cependant, HQ nous permet de payer notre électricité moins cher que partout ailleurs. La SAAQ est une réussite et plusieurs pays ont suivis notre exemple. La CDPQ, quant à elle, n’est pas un monopole. Elle est un outil économique parmi tant d’autre dont les profits reviennent aux citoyens. Mis à part le régime des rentes, la Caisse de dépot n’exerce pas vraiment de pouvoir monopolistique. De plus la CDPQ est une reconnu à travers le monde. Elle faire parti des rares entités en Amérique du Nord a être coté AAA. La CDPQ est l’un des plus grands gestionnaires d’actifs immobiliers au monde. C’est une réussite totale qui profitent à tous les Québécois.

« Comment croyez-vous que ces 20% ont accumulé leur richesse? Ils se sont levé un beau matin et leur argent était là, sur leur terrain à les attendre? Ils n’ont eu qu’à se pencher pour la ramasser. Ils ont TRIMÉ plus fort que les autres.? »

Un des grands mythes américains. Les plus démunies ont trimé aussi dur que les plus riches. Nos ancêtres ont dû défricher nos terres. Ils ont consacrés leur vie à cela. Nos grands-parents et arrière grand-parents travaillaient 60 heures semaines pour nourrir leur famille. Ils ne sont pas riches pour autant.

De l’autre côté, il y a des riches qu’ils ont seulement eu la chance de naître dans une bonne famille.

Arrêtez d’entretenir le mythe que ceux qui ont réussi sont travaillant et talentueux et ceux qui n’ont pas réussi sont sans talent et paresseux. Des paresseux, il y en a dans toutes les classes de la société. Et il y a des gens dévoués et talentueux qui resteront toutes leur vie pauvre.

« Rien, absolument RIEN ne vous empêche d’en faire autant…si vous êtes prêt à faire les sacrifices bien sûr. »

Allez dire ça aux mères monoparentales qui cumulent deux emplois pour nourrir leur enfant. Des sacrifices, ils en font plus en une semaine que Bill Gates et les Rockfeller ont dû faire dans toutes leur vie.

Pourquoi toutes cette condescendance envers les plus démunis?

@ claude pelletier 78

« Ceci pour favoriser le dialogue et de sereins et satisfaisants échanges de points de vues… »

Je ne suis que partiellement de votre avis.

Je pense plutôt que ce média est voué à l’information plutôt qu’à la discussion. Donc les interventions peuvent être une réplique à un intervenant, mais toujours dans le but de partager ses connaissance avec les lecteurs plutôt que de « l’astinage » ou de la propagande évidente.

Une autre raison d’intervenir est d’informer les gens qu’il y a désinformation et de préciser les faits.

Mais quand c’est la même question qui revient dans tous les billet, vous avez raison. Au bout de 15 fois que vous avez répliqué il est évident que tous savent la réponse malgré qu’il n’est pas mauvais de rappeler à l’occasion le non sens d’une intervention.

En résumé ce que je veux dire est que je pense que c’est surtout pour les lecteurs que l’on intervient.

« les commentateurs à la pensée non-conditionnée (ou non-idéologique) de ce blogue, »

bien sûr. Les glorificateurs de l’État ne sont pas idéologues

« Des boutiques qui ferment, donc des jobs qui se perdent »

pas indéfinimment

« qui finisse pas se retrouver au salaire minimum dans les grandes surfaces »

t’as des études sérieuses pour le prouver?

» car le choix diminue »

étrange, mais Ste-Catherine à Mtl et le quartier St-Roch à Québec (sans parler des centre commerciaux de Ste-Foy) regorgent encore de boutiques avec du linge de haute qualité.

« Blockbuster a une clientèle familiale. Certains films ne se retrouve pas sur leurs tablettes. Les maisons de production de film sont forcés de censurer leur film pour que Blockbuster distribue leur film. »

Alors les diffuseurs supposément censurés n’ont qu’à aller ailleurs.

« La censure y est aussi présente (dans une moindre mesure) pour correspondre à la clientèle »

donc, je pratique la censure en faisant mon épicerie chez Maxi plutôt que chez Métro

« Ford AVAIT un monopole. Microsoft détenAIT aussi un monopole. »

il n’était aps permanent (comme je l’avais dit précédemment), contrairement aux monopoles gouvernementaux

« Pour le premier, les bénéfices reviennent aux citoyens. »

oui. Je bénéficie d’une éducation qui nivelle par le bas, de routes plus trouées qu’un gruyère, de listes d’attentes interminable à l’hôpital et d’une société publique d’électricité qui est une source de pauvreté

«Some libertarians succeed by re-inventing the wheel. Most libertarians fail by re-inventing the flat tire.»

Michael Cloud
– – – – – – – – – – – – – – – – —

Les jérémiades de nos abonnés libertotalitairiens les classent automatiquement dans la deuxièeme catégorie.

On ne roule pas loin avec ça…

« oui. Je bénéficie d’une éducation qui nivelle par le bas, de routes plus trouées qu’un gruyère, de listes d’attentes interminable à l’hôpital et d’une société publique d’électricité qui est une source de pauvreté »

C’est quoi le jeu: Une vérité, une demi-vérité et deux mensonges!

Effectivement, au niveau éducation, vous avez été attiré par le bas…

« Michael Cloud »

On me reproche mes sources, et on cite un joueur de football…

« Une vérité, une demi-vérité et deux mensonges! »

Non, 4 vérités. HQ aurait pu avoir 240M$ de plus en revenus (1989) si l’électricité avait été vendue aux prix du marhcé. Oh, et j’oubliais aussi les alumineries dans la liste

@lemoutongris

« bien sûr. Les glorificateurs de l’État ne sont pas idéologues »

Glorificateur de l’État? Parce que l’on critique le libre-marché qu’on glorifie l’État. Votre vision manichéennes des choses démontrent à quels points vous êtes dogmatiques.

« “qui finisse pas se retrouver au salaire minimum dans les grandes surfaces”

t’as des études sérieuses pour le prouver? »

Non, malheureusement, bien que je suis persuadé que de tels études existent.

Que fait quelqu’un qui détient un commerce depuis 35 ans et qui doit fermer ce commerce? Plusieurs n’ont plus rien après. Évidemment, certains vont se trouver un nouvel emploi lucratif, mais pour la plupart il se retrouve les mains vides et doivent retourner travailler avec un moins grand revenu.

« étrange, mais Ste-Catherine à Mtl et le quartier St-Roch à Québec (sans parler des centre commerciaux de Ste-Foy) regorgent encore de boutiques avec du linge de haute qualité »

Avez-vous remarquez qu’il n’y a aucun magasin à grande surface sur plusieurs kilomètre à la ronde pour Ste-Catherine. D’autant plus que Ste-Catherine dessert une population très dense et diversifié. Et encore, Ste-Catherine ne regorge pas de petites boutiques indépendantes. Ste-Catherine c’est Archambault, GAP, Future Shop, Sport Expert, La Baie (magasin à grande surface, mais très coûteux) et le Centre Eaton rempli de boutiques appartenant à de grandes multinationales.

Pour la région de Québec, je n’en sais rien alors je n’en parle pas.

Mais je peux parler de mon petit village de Mirabel qui voit ses restaurants malmenés depuis que Subway et Tim Horton se sont installés. Je peux parler de la ville voisine, St-Jérôme, qui voit les boutiques de son centre-ville de moins en moins achalandés à mesure que Wal-Mart, Home Dépot et cie s’installe en bordure de l’autoroute 15.

Ce phénomène ont le retrouve partout dans le monde. Allez lire No Logo, vous verrez.

« Alors les diffuseurs supposément censurés n’ont qu’à aller ailleurs. »

Blockbuster contrôle près de 30% du marché. Les diffuseurs ne peuvent pas se priver de Blockbuster, c’est pourquoi les diffuseurs s’autocensurent volontairement. Ce qui est une énorme perte pour le simple consommateur.

« donc, je pratique la censure en faisant mon épicerie chez Maxi plutôt que chez Métro »

Quel est le rapport? Je parle d’un club vidéo (Blockbuster) et d’un libraire (Barnes & Noble). Il ne peut y avoir de « censure » dans un Maxi!

« “Ford AVAIT un monopole. Microsoft détenAIT aussi un monopole.” »

Bon sang! Dois-je vous rappelez votre affirmation? « les monopoles sont strictement impossibles sans gouvernement. »

Microsoft et Ford prouvent que sans les monopoles sont possibles sans gouvernement. Vous aviez donc dit une fausseté.

Maintenant, vous essayez de nuancer. Ce qui est très bien, mais encore…

« il n’était aps permanent (comme je l’avais dit précédemment), contrairement aux monopoles gouvernementaux »

Les monopoles étatiques ne sont pas permanents. Pétro-Canada et Air Canada, ça vous dit quelques choses. Les monopoles étatiques existent parce que le peuple veut de ces monopoles. C’est un choix. Le jour où les Québécois voudront en finir avec le monopole qu’exerce Hydro-Québec, le monopole cessera. (Ce qui n’arrivera pas de si tôt, on a encore de la jujotte au Québec)

« Je bénéficie d’une éducation qui nivelle par le bas, de routes plus trouées qu’un gruyère, de listes d’attentes interminable à l’hôpital et d’une société publique d’électricité qui est une source de pauvreté »

Le peuple américain est sous-éduqué, car une bonne éducation y coûte trop cher. Une forte partie de la population américaine ne peut se faire soigner, car ils n’ont pas l’argent. Au Québec, on a accès à une bonne éducation(très perfectible, je vous le concède) et si nous sommes malades, on peut se faire soigner.

En ce qui à trait au route, avez-vous l’état des routes dans certains États américains. Certaines routes ne sont même plus éclairés, des viaducs doivent être fermé, car on ne peut les réparer. De toutes façons, la mauvaise qualité de nos routes n’est pas causé par le gouvernement, mais bien par notre climat. Ah oui, j’oubliais, aussi à cause des entreprises privées qui ont butchés le travail tout en recevant du financement provenant des poches des contribuables.

« ’une société publique d’électricité qui est une source de pauvreté »

Complètement farfelu comme affirmation! En quoi Hydro est-il source de pauvreté? Nous sommes un des endroits au monde où l’électricité coûte le moins cher et une partie des frais que l’on paie nous reviens en service. Votre dogmatisme vous fait dire des âneries.

« HQ aurait pu avoir 240M$ de plus en revenus (1989) si l’électricité avait été vendue aux prix du marhcé.» lemoutongris
– – – – – – – – – – – – – – – –

Par contre, les libertariens de salon prônent la privatisation de l’électricité afin de favoriser la concurrence et ainsi abaisser les prix pour les consommateurs!

Amusant.

Wow ! Quelle logique !

« Parce que l’on critique le libre-marché qu’on glorifie l’État. »

consid.rant que c’est la seule véritable source de richesse, critiquer le marché montre 1) ton ignorance de ses mécanismes ou 2) ton aveuglement volontaire des méfaits du gouvernement

« Non, malheureusement, »

merci de ton honnêteté

« Que fait quelqu’un qui détient un commerce depuis 35 ans et qui doit fermer ce commerce? »

dans la vie, il y a des gagnants et des perdants. Si cette personne fictive perd, c’est qu’elle n’était plus en forme pour compétitionner

« Avez-vous remarquez qu’il n’y a aucun magasin à grande surface sur plusieurs kilomètre à la ronde pour Ste-Catherine. »

parce que les gens ne peuvent évidemment aps se déplacer pour aller ailleurs…

« Et encore, Ste-Catherine ne regorge pas de petites boutiques indépendantes. Ste-Catherine c’est Archambault, GAP, Future Shop, Sport Expert, La Baie (magasin à grande surface, mais très coûteux) et le Centre Eaton rempli de boutiques appartenant à de grandes multinationales. »

dans le quartier gay, il y a plusieurs petites boutiques qui semblent très en santé

« Les diffuseurs ne peuvent pas se priver de Blockbuster »

faux, il y a maintenant Netflix et la vidéo sur demande des cablodistributeurs

« Quel est le rapport? »

c’est la logique que tu as appliquée : ne pas acheter X ou Y est de la censure

« Vous aviez donc dit une fausseté. »

non, j’avais clairement dit précédemment que les supposés monopoles privés ne sont jamais permanent. Par contre, ceux du gouvernement peuvent durer des lustres : postes canada, VIA Rail, SAQ, HQ…

» Les monopoles étatiques existent parce que le peuple veut de ces monopoles »

ah j’oubliais, la dictature de la majorité. Exproprions des propriétaires privés (probablement) plus efficaces pour nous arroger leur richesse

« Le peuple américain est sous-éduqué, car une bonne éducation y coûte trop cher. »

au niveau supérieur, p-e, mais jusqu’en 12e année, il y a un système public plus gargantuesque que le nôtre

« si nous sommes malades, on peut se faire soigner. »

après combien de temps d’attente? À moins d’avoir des contacts, l’attente peut être TRÈS longue

» avez-vous l’état des routes dans certains États américains. Certaines routes ne sont même plus éclairés, des viaducs doivent être fermé, car on ne peut les réparer. »

comme au Québec, les routes sont entretenues par l’État dans la majorité des juridictions aux ÉU

« En quoi Hydro est-il source de pauvreté? »

lis mon commentaire juste avant le tien

lemoutongris :
août 1, 2011 à 23:21

“Michael Cloud”

On me reproche mes sources, et on cite un joueur de football…
– – – – – – – – – – – – – – –

«Michael Cloud is a motivational speaker who was the Massachusetts United States Libertarian Party candidate for U.S. Senate in 2002. He garnered 19% of the vote. He served as campaign manager for the 1996 Harry Browne for President campaign. He is formerly known as Michael Emerling.»

http://en.wikiquote.org/wiki/Michael_Cloud

« Wow ! Quelle logique ! »

je montrais seulement mon point, que HQ est une source de pauvreté. À savoir si une déréglementation complète serait profitable, il faudrait étudier le tout (quoique ça le sera fort probablement)

et pour mihcael cloud : sa page wikipedia a été supprimée. Étrange…

lemoutongris :
août 3, 2011 à 11:12
“Wow ! Quelle logique !”

je montrais seulement mon point, que HQ est une source de pauvreté.
– – – – – – – – – – – – –
Une « source de pauvreté ».

Comme quoi le sens des mots n’est pas important dans un dogme.

C’est la foi qui compte.

@lemoutongris

Justement, la Californie a privatisée son électricité.

Depuis les coûts ont explosés, les pannes aussi et le réseau n’est pratiquement plus entretenu…

Pour l’ensemble du monde extérieur, HQ est un exemple de rentabilité et d’efficacité…

@lemoutongris

« consid.rant que c’est la seule véritable source de richesse, critiquer le marché montre 1) ton ignorance de ses mécanismes ou 2) ton aveuglement volontaire des méfaits du gouvernement »

Le mot nuance, ça vous dit quelque chose? Vous devriez regarder ce que ce principe signifie et vous exercer à l’utiliser.

Le libre-marché complètement déréglementer ne fonctionne pas. Suffit de regarder les États-Unis. Le marché ne peut fonctionner pour l’ensemble du peuple qu’une fois réglementer et lorsqu’il est stimuler par le gouvernement. La plus grande période d’enrichissement du peuple en Occident s’est fait durant l’époque keynésienne. Le marché à ses biens faits, l’État à ses biens faits, mais tous deux ont aussi des effets néfastes. Le but est d’en arriver à un juste milieux. Il faut éviter les extrêmes.

« merci de ton honnêteté »

Ça me fait plaisir. L’honnêteté est une valeur qui me tient à cœur. Dommage que cela ne soit pas votre cas.

« parce que les gens ne peuvent évidemment aps se déplacer pour aller ailleurs… »

Entre autres, ce qui confirme que Ste-Catherine est une exception parce qu’elle est éloigné des Home Dépot et Wal-Mart, parce que elle dessert une très forte population, qui, du surcroit, ne peut pas se déplacer.

« dans le quartier gay, il y a plusieurs petites boutiques qui semblent très en santé »

Ai-je dit qu’il n’y avait aucune petites boutiques sur Ste-Catherine? Il y en a beaucoup, mais il y a aussi beaucoup de grandes boutiques. Est-ce que les petites boutiques se porteraient mieux sans la présence de La Baie et de Gap? Je crois que oui. Pour ma part, je trouve que Ste-Catherine représente un excellent juste milieux. Or, cette rue fait exception pour les raisons déjà mentionnées. Une forte population qui se déplace exclusivement à pied, on ne retrouve pas ça partout.

« faux, il y a maintenant Netflix et la vidéo sur demande des cablodistributeurs »

Je n’ai pas dis qu’il n’y avait rien d’autre que Blockbuster, j’ai dit que celui-ci représentait 30% du marché. Les producteurs de cinéma ne VEUT pas cracher sur une telle part de marché, alors elle joue le jeu. Hollywood préfère se faire du cash et de se censurer. En bout de ligne, c’est le consommateur qui perd.

« au niveau supérieur, p-e, mais jusqu’en 12e année, il y a un système public plus gargantuesque que le nôtre »

Vous avouez donc que les frais scolaires trop élevés des études supérieurs fait en sorte que le peuple est sous-éduqué. Ce qui est une mauvaise chose. Nos frais scolaires moyennement bas au Québec est donc une bonne chose.

Par gargantuesque, voulez-vous dire qu’il est plus énorme (ce qui est logique, ils sont plus nombreux), qu’il est plus financé, qu’il est de meilleur qualité ou qu’il donne d’excellent résultat? Désolé de demander la précision, mais gargantuesque a plusieurs significations ici.

« après combien de temps d’attente? À moins d’avoir des contacts, l’attente peut être TRÈS longue »

Je vous pose la question: Préférez-vous attendre très longtemps et vous faire soigner ou tout simplement ne pas se faire soigner pour ne pas ruiner votre famille? Me semble que la réponse est évidente. De plus, l’attente n’est pas dû à la nature étatique de l’État, mais bien au manque de médecins.

« comme au Québec, les routes sont entretenues par l’État dans la majorité des juridictions aux ÉU »

Les routes dont je parle sont entretenus par le privé parce que les États en question n’a pas les moyens de les entretenir. Ces routes sont dans de pires conditions que ceux du Québec. Vous disiez que l’État faisait en sorte que nos routes sont « plus trouées qu’une gruyère ». Le privé fait pire.

« c’est la logique que tu as appliquée : ne pas acheter X ou Y est de la censure »

Vous n’avez pas lu mon commentaire. La censure ne s’applique que pour les vendeurs de biens culturels. Vous, vous l’appliquez à Maxi et Métro. Aucun bon sens.

« non, j’avais clairement dit précédemment que les supposés monopoles privés ne sont jamais permanent. Par contre, ceux du gouvernement peuvent durer des lustres : postes canada, VIA Rail, SAQ, HQ… »

Ce que vous avez dit précédemment vient à sans contraire du suivant.

Dans le premier vous disiez que le monopole privé n’est que temporaire. Dans le deuxième, vous dites que le monopole est impossible sans le gouvernement. Maintenant, vous pédalez parce que vos deux affirmations vont à contre sens.

Bref, le libre-marché peut très bien créer des monopoles. Ce n’est pas seulement l’État qui peut le faire.

Maintenant, vous dites que les monopoles privés ne sont que temporaires. Le monopoles du Microsoft n’a pu perdurer, entre autres, à cause de la réglementation de l’État et des ses lois anti-trust. L’État a beaucoup à voir avec la perte des monopoles privés.

Bien que ce ne soit jamais arrivé, un monopole peut très bien durer des lustres. Le « court » monopole qu’a eu Microsoft a été suffisant pour faire de Microsoft la société la plus puissante dans sa catégorie et a permis à Bill Gates de devenir l’homme le plus riche au monde.

Pour ce qui est des monopoles étatiques, ils peuvent durer aussi longtemps que les monopoles privés. Air Canada, Pétro-Canada, Radio-Canada, ça vous dit quelques choses. Tous d’anciens monopoles. D’autant plus que les monopoles étatiques existent à la demande du peuple et est donc légitime. Ce qui n’est pas le cas des monopoles privés.

« lis mon commentaire juste avant le tien »

Voilà:

« HQ aurait pu avoir 240M$ de plus en revenus (1989) si l’électricité avait été vendue aux prix du marhcé »

Merci de montrer qu’HQ nous enrichit. Vous venez de le dire, le privé vendrait l’électricité beaucoup plus cher. Une chance que notre électrique est géré par l’État, ça nous fait plus d’argent dans notre porte-feuille sans oublier que les profits faits par HQ nous reviennent en services.

Merci Hydro-Québec d’enrichir les Québécois.

@ Raymond Campagna, lemoutongris et aux autres pour ou contre le libertarisme.

Pour alimenter et documenter vos échanges sur le libertarisme via le libertarien et activiste politique teapartyiste-républicain américain Michael Cloud.

Voici une page de références Google à des sites, référant à Michael Cloud, qui sauront sûrement vous apporter, quasi-instantanément, toutes vos réponses et vous inspirer des arguments à l’infini ou presque pour poursuivre vos échanges:

@ lemoutongris

On me reproche mes sources, et on cite un joueur de football…

Voici le lien que vous avez consulté pour nous exposer votre ignorance.

http://en.wikipedia.org/wiki/Mike_Cloud Le jouer de foot.

======

Et pour essayer de nous berner:

« et pour mihcael cloud : sa page wikipedia a été supprimée. Étrange….

Hé bien c’est vraiment spécial, à telle déjà existé?

Pourtant il est très facile à trouver:

http://www.facebook.com/pages/Michael-Cloud/106227379408504

===========

Tentative d’échappatoire,

« je montrais seulement mon point, que HQ est une source de pauvreté. À savoir si une déréglementation complète serait profitable, il faudrait étudier le tout (quoique ça le sera fort probablement) » (lemoutongris )

Certainement que personne ne comprend cette phrase.

Ce n’est pas drôle les dogmes et les croyances aveugles des libertariens.

Nous avons l’électricité la moins cher de l’Occident ce qui est supposé faire l’affaire des libertariens, et ce que lemoutongris réclame du commerce et de l’industrie. Mais il essaye de nous expliquer que Hydro Québec qui vend le moins cher est une source de pauvreté pour lui.

La raison:
Si le prix le moins cher vient du gouvernement c’est pas bon.
Les libertariens aiment mieux payer plus cher afin de protéger leur catéchisme et acheter du privé plus cher.

======

Finalement la crédibilité des libertariens sur la critique du capitalisme comme décrit dans Planète Terre et ailleurs est complètement nulle.

On s’enfonce de plus en plus lemoutongris.

« HQ est un exemple de rentabilité »

le premier dividende a été versé 20 ans après la nationalisation. J’appelle pas ça rentable

« Justement, la Californie a privatisée son électricité. »

Si ça a fonctionné comme l’Ontario, alors je doute que ce soit TOTALEMENT privé

« Le libre-marché complètement déréglementer ne fonctionne pas. Suffit de regarder les États-Unis »

tu veux rire de moi, j’espère? il n’y a jamais eu autant de pages au registre fédéral de réglementation : http://www.mercatus.org/PublicationDetails.aspx?id=25730
et que dire des réglementations financières : http://mercatus.org/publication/regulatory-agency-spending-reaches-new-height

« La plus grande période d’enrichissement du peuple en Occident s’est fait durant l’époque keynésienne »

si par enrichissement, tu veux dire un vol légal du salaire des gens, une inflation galopante, des restrictions sur les gens au nom d’un illusoire bien-être collectif, alors je te le concède

« Vous avouez donc que les frais scolaires trop élevés des études supérieurs fait en sorte que le peuple est sous-éduqué. »

non, la sous-éducation est, plus souvent qu’autrement, le résultat de standardisation publique.

Je ne comprendrai jamais cette obessions pour les études supérieures. La formation professionnelle (électricien, architecte, ébéniste) offre de très bons salaire et un excellent taux de placement

« Par gargantuesque, voulez-vous dire qu’il est plus énorme (ce qui est logique, ils sont plus nombreux), qu’il est plus financé, qu’il est de meilleur qualité ou qu’il donne d’excellent résultat? »

Seulement que c’est un trou sans fond (et donc sans résultats concrets), comme la plupart des départements gouvernementaux

« Les routes dont je parle sont entretenus par le privé parce que les États en question n’a pas les moyens de les entretenir. »

quelles routes? je veux des numéros et des villes

« Bref, le libre-marché peut très bien créer des monopoles »

Qui ne sont jamais que temporaires, et encore là peut-on vraiment parler de monopole s’il y a plus qu’un joueur?

» Le monopoles du Microsoft n’a pu perdurer, entre autres, à cause de la réglementation de l’État et des ses lois anti-trust. »

la poursuite anti-trust venait de plaintes de Netscape, qui n’a pu accoter l’efficacité de Microsoft.

« Une chance que notre électrique est géré par l’État, ça nous fait plus d’argent dans notre porte-feuille sans oublier que les profits faits par HQ nous reviennent en services. »

HQ est hyper mal géré; il a doublé son nombre d’employés en 40 ans. Trouve-moi une compagnie privée semblable qui a fait la même chose.

cette vente d’électricité à rabais est source de gaspillage et de pauvreté

« Si le prix le moins cher vient du gouvernement c’est pas bon. »

surtout si c’est en monopole parce que ça incite au gaspillage. Regarde juste les listes d’attentes interminables pour les garderies et les op.érations à l’hopital

« Les libertariens aiment mieux payer plus cher »

correction : quand le tarif est décidé par le marché, nous sommes plus tentés d’économiser ladite ressource

« On s’enfonce de plus en plus lemoutongris. »

dans quoi? AUCUN commentaires me critiquant ne m’a montré que j’avais tort (sauf p-e sur Michael Cloud). Et j’attends toujours mes preuves montrant que le public voulait de la loi anti-trust

@lemoutongris

Vous nous avez confié que vous étiez inscrit à une maîtrise dans un champ touchant l’économie.

Dans ce cas, on ne peut donc que souhaiter la meilleure des chances au Québec.

@lemoutongris

« le premier dividende a été versé 20 ans après la nationalisation. J’appelle pas ça rentable »

HQ nous rapporte plusieurs milliard par année et son électricité coûte moins cher que partout ailleurs. Ouvrez-vous les yeux, HQ ne fait que nous enrichir.

« HQ est hyper mal géré; il a doublé son nombre d’employés en 40 ans. Trouve-moi une compagnie privée semblable qui a fait la même chose. »

Évidemment, mal géré égale source d’appauvrissement pour les Québécois. Êtes-vous capable de nuancer vos idées? Ce serait bénéfique pour votre crédibilité. Malgré que HQ soit quelque peu mal géré, il nous rapporte des milliards. Imaginez s’il était mieux gérer!

Marrant, vous avez beau patiner pour justifier votre opinion sur HQ, vous ne faites que nous donner plus de munitions pour détruire vos supposés arguments.

« tu veux rire de moi, j’espère? il n’y a jamais eu autant de pages au registre fédéral de réglementation […]et que dire des réglementations financières. »

Vous pensez m’avoir avec ça? Les États-Unis reste l’un des pays les plus déréglementer au monde et il est incroyablement dans la m…

Le Québec, quant à lui, est l’un des États occidentaux, si ce n’est pas L’État occidental, qui a le mieux résister à la crise.

« si par enrichissement, tu veux dire un vol légal du salaire des gens, une inflation galopante, des restrictions sur les gens au nom d’un illusoire bien-être collectif, alors je te le concède »

Que de démagogie. Je peux jouer au même jeu si tu veux: par enrichissement, je veux dire une contribution de notre salaire à l’enrichissement collectif, augmentation de l’accès à l’emploi, augmentation des libertés collectives ajoutés aux libertés individuelles afin de garantir le plein pouvoir au peuple et de l’enrichir.

On appelle cette période, on l’appelle les 30 glorieuses ce n’est pas pour rien. Les riches étaient très riches, la classe moyenne était très aisé et la pauvreté beaucoup moins présente. Jamais le peuple n’a été aussi aisé, aussi libre économiquement qu’à cette époque. L’économie de l’époque ne faisait que s’améliorer et tous le peuple en profitait. Depuis l’arrivée de Tatcher et Reagan on ne fait que régresser sur tous les plans.

« non, la sous-éducation est, plus souvent qu’autrement, le résultat de standardisation publique. »

Vous venez d’admettre que les Américains étaient sous-éduqués à cause des frais de scolarité trop élevé. Le Québec est, de son côté, très scolarisé justement à cause de l’accessibilité à l’éducation inhérent à l’intervention de l’État.

« Je ne comprendrai jamais cette obessions pour les études supérieures. La formation professionnelle (électricien, architecte, ébéniste) offre de très bons salaire et un excellent taux de placement »

Très bonne stratégie M. lemoutongris. Lorsque l’on perd la face, il vaut mieux relativiser l’importance du sujet, le rabaisser. Le fameux: « De toutes façons, ce n’est pas important. Il y autre chose aussi. »

« Qui ne sont jamais que temporaires, et encore là peut-on vraiment parler de monopole s’il y a plus qu’un joueur? »

Les monopoles peuvent très bien duré de très nombreuses années. En passant, Ford était l’unique joueur pendant longtemps. Microsoft aussi. Oui, c’était un monopole.

« la poursuite anti-trust venait de plaintes de Netscape, qui n’a pu accoter l’efficacité de Microsoft. »

N’empêche que c’est notamment grâce aux lois anti-trust du gouvernement que Microsoft a perdu son monopole. Sans la réglementation, Microsoft aurait pu asseoir définitivement son pouvoir sur tout le marché et être l’unique véritable joueur encore aujourd’hui.

« quand le tarif est décidé par le marché, nous sommes plus tentés d’économiser ladite ressource. »

Elle est nouvelle celle-là, je ne l’avais jamais entendu. Vous rajouter des préceptes à votre petit catéchisme. Il reste des pages blanches à la fin de votre petite bible du parfait petit libertarien pour faire des ajouts?

Non, mais sérieusement. Vous ne cessez de dire que le privé et la concurrence ne peut que nous assurer de meilleur prix contrairement à l’État. Maintenant, on vous prouve le contraire et vous ne trouver rien de mieux à dire que: « oui, c’est mieux que le privé nous appauvrisse, comme ça on gaspille moins ».

Ridicule.

« dans quoi? »

Dans votre dogmatisme complètement dingue. Relisez-vous, vous vous enfoncez vous-même. C’est déconcertant.

Comment quelqu’un qui dit que HQ est source d’appauvrissement collectif peut croire qu’il est crédible?

@ lemoutongris # 97

À peu près tous ce que vous écrivez dans votre #97 est soit faux, déformé ou de votre pure invention.

Vous dites que les attentes en santé sont interminables. C’est faux! On n’attend pas de façon interminable.

De plus lemoutongris ces attentes sont causées par le manque de médecins. Le collège des médecins et plusieurs médecins s’opposent à former beaucoup de médecins et des super infirmières. Ils se sont même opposé à la carte à puce pour l’informatisation des dossiers et du système.

Que voulez-vous les médecins au Québec c’est PRIVÉ et l’état n’as pas d’affaires dans ces cliniques. Au Québec toutes les cliniques médicales sont des entreprises privées, et le privé ne veut pas de compétition.

Alors les attentes au Québec c’est à cause du privé et non pas de l’état.

Vous parlez au travers de votre chapeau et vous dites n’importe quoi pour couvrir voter dogme.

« On n’attend pas de façon interminable »

on ne peut plus parler de façon imagée maintenant…

« Alors les attentes au Québec c’est à cause du privé et non pas de l’état. »

Non, c’est à cause de l’État. C’est ce dernier qui a cartelisé les professions de la santé et imposé des études très longues et couteuses à quiconque veut exercer la profession. Et c’est ce dernier, en rationnant le nombre d’opérations/consultations qu’un docteur peut faire, qui crée les listes d’attente. mon argument est encore valide

» Les États-Unis reste l’un des pays les plus déréglementer au monde »

si des preuves accablantes ne te convainquent pas, alors rien ne le fera. rien ne sert de disctuer alors

j’attends encore mes preuves que le public voulait des lois anti-trust

« si des preuves accablantes ne te convainquent pas, alors rien ne le fera. rien ne sert de disctuer alors

j’attends encore mes preuves que le public voulait des lois anti-trust »

Si le simple fait que les États-Unis soient l’un des pays le moins réglementer au monde et que, du fait même, soit dans la dèche jusqu’au cou ne te convainc pas que le libre-marché ne fonctionne pas, c’est que tu joues à l’autruche pour ne pas voir la réalité en face.

Pour ce qui est des lois anti-trust. Je n’en sais rien. Et ça importe peu. Les lois anti-trust, qui est une façon de réglementer le marché, ont empêché l’avènement de monopoles et en ont détruit quelques-uns.

Les lois anti-trust, peu importe si le public ou l’État en voulait, ont réussi à faire ce que libre-marché n’a pas pu faire, casser des monopoles.

Les lois anti-trusts, que amenez vous-même sur le tapis, démontre comment la réglementation peut être bénéfique et, surtout, démontre que le libre-marché total ne peut garantir le bien commun.

« Non, c’est à cause de l’État. C’est ce dernier qui a cartelisé les professions de la santé et imposé des études très longues et couteuses à quiconque veut exercer la profession. »

Encore n’importe quoi garoché.

Bien entendu pour vous un secondaire 4 plus un petit cours de ramancheur est suffisant.

C’est le collège des médecins qui veut ou qui veut pas. Ce n’est pas le gouvernement qui empêche les super infirmières d’entrer ce sont les médecins et ce sont les médecins qui ont empêché la carte à puce pour plus d’efficacité.

Vous tournez au ridicule.

« Encore n’importe quoi garoché. »

voyons voir…

» La Loi de 1876 rend obligatoire l’inscription de tous les médecins licenciés en territoire québécois. »

http://www.cmq.org/fr/Public/Profil/Commun/AProposOrdre/Histoire.aspx

Donc, depuis 1876, il faut un permis pour exercer la profession de médecin. Et comme tout lobby, il est « normal », surtout avec des protections LÉGALES, qu’il défende sa position, même si c’est au détriment de la population.

l’ordre des infirmières n’y échappe pas : http://www.oiiq.org/lordre/qui-sommes-nous/loi-et-reglements

il y a aussi une panoplie de réglements qui régissent leurs actions.

conclusion : c’est l’État qui crée les pénuries avec tous ses réglements et restrictions.

” La Loi de 1876 rend obligatoire l’inscription de tous les médecins licenciés en territoire québécois.
Donc, depuis 1876, il faut un permis pour exercer la profession de médecin.”
conclusion : c’est l’État qui crée les pénuries avec tous ses réglements et restrictions. » (Le mouton gris)

Vu qu’une automobile doit être enregistrée, que sa construction est très réglementée, et que le conducteur doit avoir un permis, et qu’il y a plein de règlement qui régissent la conduite routière…Il y a pénurie de voitures automobiles selon les libertariens.

Whah ha ha ha!

Je vous laisse à l’étude votre catéchisme libertarien.

@lemoutongris

Et dans quel paradis libertarien cette inscription n’est-elle pas obligatoire ?

Ah oui ! La Somalie, bien sûr !

Là où les llibertariens québécois malades vont se faire soigner.

Par charter, ma chère !

« Vu qu’une automobile doit être enregistrée, que sa construction est très réglementée, et que le conducteur doit avoir un permis, et qu’il y a plein de règlement qui régissent la conduite routière…Il y a pénurie de voitures automobiles selon les libertariens »

j’ai beau lire ça dans tous les sens, je ne vois pas le rapport. Plutôt que de m’attaquer avec des insanités du genre, essaie donc d’avoir des arguments, pour une fois.

il ne peut y avoir pénurie de voiture si l’offre n’est pas restreinte, comme c’est le cas avec les médecins

« Mais n’importe qui peut se dire économiste. »

correction : n’importe qui peu se dire keynésien, puisqu’il s’agit de blâmer les riches et faire intervenir le gouvernement.

@lemoutongris

« Et comme tout lobby, il est “normal”, surtout avec des protections LÉGALES, qu’il défende sa position, même si c’est au détriment de la population. »

« conclusion : c’est l’État qui crée les pénuries avec tous ses réglements et restrictions. »

Conclusion: Ce sont les lobbies qui ont trop de pouvoir et qui dicte à l’État ce qu’il faut faire, et ce, au détriment de la population.

Au Québec, les lobbies ont beaucoup trop de pouvoir. Le Collège des médecins prend des positions douteuses pour protéger uniquement ces médecins, la population passe derrière.

Le gouvernement s’écrase devant ces lobbies puissants et le peuple est perdant.

« j’ai beau lire ça dans tous les sens, je ne vois pas le rapport. Plutôt que de m’attaquer avec des insanités du genre, essaie donc d’avoir des arguments, pour une fois. »

Effectivement, il n’y avait aucun rapport.

Comment aimez-vous vous faire servir votre propre médecine?

« Au Québec, les lobbies ont beaucoup trop de pouvoir. Le Collège des médecins prend des positions douteuses pour protéger uniquement ces médecins, la population passe derrière.

Le gouvernement s’écrase devant ces lobbies puissants et le peuple est perdant. »

ciel, on est d’accord!! Toutefois, il ne faut pas oublier de mentionner que sans réglementation, le collège des médecins n’aurait pas autant de pouvoir

« ciel, on est d’accord!!Toutefois, il ne faut pas oublier de mentionner que sans réglementation, le collège des médecins n’aurait pas autant de pouvoir »

En fait, mon commentaire va dans le sens de Youlle. Le problème de notre système de santé est en grande partie causé par la cupidité du collège des médecins et non de l’État lui-même.

Je critique le gouvernement de s’écraser devant ceux-ci, mais a-t-il vraiment le choix, compte tenu du pouvoir de celui-ci?

ledit pouvoir ne vient que de l’État, qui oblige quiconque voulant pratiquer la médecine de se plier aux exigences de l’ordre des médecins.