Hillary et moi

La candidate démocrate a reçu une gifle brutale. Depuis, j’ai la joue qui brûle.

(Photo by Justin Sullivan/Getty Images)
(Photo: Justin Sullivan/Getty Images)

Je m’étais promis d’être à Washington le 20 janvier prochain, au milieu de l’immense foule assemblée au pied du Capitole, pour voir Hillary Rodham Clinton être assermentée présidente des États-Unis. C’est ce que j’avais demandé comme cadeau pour mon anniversaire.

Je devrai trouver autre chose.

La candidate démocrate était devenue un phare pour moi en cette année charnière. Un baume. Les indignités petites et grandes, les injustices, le sexisme ordinaire, la peur que j’ai pu vivre à cause de mon genre me paraissaient moins lourds, moins durs à supporter, quand je songeais au fait qu’il y aurait bientôt une femme dans le Bureau ovale.

Ça me donnait du courage.

Je l’imaginais, elle, brillante jeune avocate remplie d’idéaux de justice, réformée en femme de gouverneur dévouée, abandonnant son propre nom parce qu’elle faisait trop indépendante. Puis remodelée encore en première dame des États-Unis, acceptant de jouer un rôle plus effacé parce qu’on la jugeait trop influente. Je repensais à ce clip ridicule des années 1990 où on la voit jouer la bonne épouse à la Maison-Blanche, accueillant les journalistes pour leur présenter le sapin de Noël, grimée, mal à l’aise, glaciale.

Et je me disais: si elle a pu endurer tout ça — et bien pire — et en ressortir blindée et plus déterminée que jamais, infléchissable, je peux, moi aussi, enfiler ma cuirasse, braver les champs de mines sexistes, et poursuivre ma route pour atteindre les objectifs qui me tiennent à cœur. Cette carapace qui lui a été si souvent reprochée, ce sang-froid qui la faisait paraître hermétique et froide, ce n’était pas sa faille, mais son bouclier et, pour moi, une inspiration.


À lire aussi:

Pourquoi est-ce que Hillary Clinton dérange?


Car nous sommes nombreuses à avoir été une version de cette femme, à un moment ou un autre de nos vies. À avoir dû jouer la «bonne épouse», au sens propre ou figuré: à nous être tues, effacées, diminuées, soumises, pour être acceptées dans un milieu hostile, pour protéger l’égo d’un plus puissant que nous, pour garder notre boulot, et aussi, parfois, pour sauver notre peau.

Cette tyrannie éveille, quelque part sous ma cuirasse, un sentiment de révolte si grand qu’il m’effraie parfois.

Alors vous trouverez peut-être que j’exagère. Vous me croirez peut-être présomptueuse. Mais je me sentais une curieuse solidarité avec Hillary Clinton, et l’imaginer prendre possession de l’aile ouest de la Maison-Blanche me permettait de croire que ses sacrifices — et les miens — en avaient valu la peine. Parce qu’à la fin, le monde changeait en mieux. Ma révolte pouvait s’apaiser.

Mais mardi soir, Hillary Rodham a reçu une cuisante gifle. Depuis, j’ai la joue qui brûle.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

56 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Comme homme!!, ce matin je suis perplexe. Est-ce que vous avez raison??? Est-ce possible que cette défaite peut être dû au seul fait qu’elle soit une « femme »??? Dans ma naïveté, j’ose croire que non!! Que nous sommes rendus plus loin comme société! Mais, je ressens aussi cette gifle et ça me met en rogne!!!! Que nous reste-t-il à faire devant un tel constat….sinon que de continuer la bataille de l’égalité??? Malgré ma » gêne » de mâle, je me dis qu’il n’y a pas de choix que de continuer la lutte est la seule solution!!!! Y a pas d’autres choix! C’est peu. Mais je soutiens les filles! Maman me l’a dit!!!!

Je déplore ce discours de « mâle désolé d’en être un » ! Je suis un homme et fier de l’être. Ça ne fait pas de moi un être abject et irrespectueux de la femme. C’est quoi cette merde d’avoir honte d’être un « Homme »? Non ce n’est pas parce que Hillary Clinton est une femme qu’elle n’a pas été élue. C’est à cause du ras-le-bol généralisé du peuple envers la haute classe, l’élite égocentrique, le 1% des profiteurs qui détiennent les richesses du peuple dans leur compte de banque. Et Hillary Clinton est une image, un membre de cette classe d’exploiteurs, et le peuple n’en veut plus. Par contre, ce que le « peuple » ne semble pas voir, c’est que Trump fait aussi partie de cette même classe pourrie jusqu’à l’os, mais que lui, il a su exploiter la colère du petit peuple pour la tourner en sa faveur. Il n’a pas plus l’étoffe d’un président qu’ Hillary ne l’a. Il n’est pas plus « grand homme » que celui qui vous empêche d’être dans la merde en ramassant vos ordures chaque semaine. Être un homme, ce n’est pas se tenir à genou devant la femme, mais bien de se tenir debout à ses côtés et de marcher avec elle. Ne vous y « Trumpez » pas.

M. Leclerc,le genre n’a rien a voir la dedans. N’ayez crainte et notre société va très bien. Avant, quand un noir n’avait pas ce qu’il voulait, il disait, c’est parce que je suis noir…les arabes qui ne sont pas appelé pour une entrevue: c’est parce que mon CV dit que je m’appelle « Ali » et maintenant, on veut prétendre que HR Clinton n’a pas été élue parce qu’elle est …une femme? Désolé mais je n’achète pas ça. Cette dame Noemie Mercier semble ne pas se rendre compte à quel point son discours est sexiste « anti-homme », et elle le fait impunément tout en essayant d,attirer la pitié de sa pauvre condition de femme et de prêcher les rapprochements homme-femme. Ce genre d »approche n’aidera pas, au contraire. Je lui rappellerai ce vieux proverbe bien pensé: « qui trop embrasse, mal étreint ». Tout en voulant prétendre annuler le sexisme, elle en fait la promotion, j’espère que c’est de la maladresse plutôt que de la manipulation de masse.

C’ est pathétique ! Pauvre petit pit snif, snif… Les américains ont voté contre l’ establishement, contre Wall Street,! Pour un changement ! Hilary Clinton a perdu ses élections et est en vacance c’ est tout !

Comme homme, je partageais aussi cet espoir de voir à la présidence américaine cette femme brillante, d’une stature impressionnante, à la fois grandement compétente et humaine et portée par une vision intelligente et bien articulée des défis à relever. Je trouve triste que tant de gens aient pu gober ainsi tant d’ignominies et de faussetés à son endroit, entre autres par un homme représentant en tout points son contraire. En ce sens, j’ai la joues qui chauffe aussi ! J’espère seulement que cela puisse être le recul pour assurer encore plus décisivement le prochain saut en avant.

N’ oubliez jamais que la pomme tombe pas loin de l’ arbre! Pas sûr qu’ elle est blanche comme neiqe ! De toute façon elle est en vacance!

Je peux comprendre mais il faut continuer …Hillary vous le suggère. La société des hommes est exaspérante pour toutes et tous.

Très beau texte! Vous svez mis des mots sur une immense tristesse que je ressens depuis hier. La défaite de Mme Clinton me touche comme femme de son âge qui a travaillé très fort pour prendre sa place et qui maintenant est en droit de se demander si cela en a valu la peine…

Bravo Madame. Je ne le voyais pas tout à fait comme ça, mais vous me faites réfléchir. Et puis on ne sait jamais, peut-être reviendra-t-elle plus tôt qu’on ne le pense.

Impression personnelle: Mme Clinton est âgée de 67 ans; dans 4 ans elle aura 71. Je suis convaincu qu’en ce moment même, elle est soulagée d’avoir perdu son pari et qu’elle est contente de pouvoir enfin se reposer en laissant la place à quelqu’un de plus jeune dans un avenir rapproché.
Une impression comme ça en passant.
Bonne semaine.

Merci pour ce texte. Je me sens moins seule ce matin en vous lisant car je ressens les mêmes choses. J’ai mal aussi.

C’ est tellement désolant ce qui est arrivé et c’est inquiétant mais l’exemple de cette femme déterminée qui aurait fait une présidente fière et digne demeure une inspiration pour les générations futures qui un jour pourront briser le plafond de verre si Trump ne réussit pas à détruire le monde. Joachim Mailloux

Moi aussi j’ai la joue qui brûle. Même les deux joues. Ce qui me fait le plus de peine à part le fait que seulement 52 % des américains aient voté, c’est que 53 % des femmes ont voté pour Donald Trump. Moi qui croyais naivement en la solidarité feminine. Autre source de perplexité, pour ne pas dire de frustration, c’est qu’en fait Hillary Clinton a remporté le vote populaire à quelques dizaines de pourcentage près. Une mince marge de 200,000 voix + ou -, mais quand même. Cela fait quelques élections déjà que le système du Collège électoral américain impose aux Américains des présidents pour lesquels ils n’ont pas voté au suffrage universel. En plus du fait qu’Hillary Clinton n’at pas le charisme d’une MIchèle Obama ou même de son mari Bill Clinton (il faut bien l’admettre) c’est surtout ce système qui fait défaut. De la même façon que notre système de vote canadien fait aussi défaut. Mais la colère des américains pauvres des milieux ruraux est bien réelle, ainsi que le clivage entre les ethnies. Deux immenses problèmes à régler : les inégalités sociales et le racisme. En plus du sexisme évidemment.

Tout de même, plus de la moitié des femmes blanches ont voté pour Trump… « Plus de la moitié des électrices blanches ont soutenu le candidat républicain, d’après CNN, dont 62 % n’ont pas de diplôme universitaire. » (La Presse : http://www.lapresse.ca/international/ dossiers/maison-blanche-2016/201611/10/01-5039816-plus-de-la-moitie-des-femmes-blanches-ont-vote-trump.php)

Excellente réflexion. Et de beaux commentaires, provenant surtout d’hommes. C’est avec l’appui d’hommes comme vous que nous pouvons poursuivre cette bataille incessante vers l’égalité. Nous sommes plusieurs à prendre la défaite d’Hilary à titre personnel. Mais comme elle le disait dans son discours, continuons à nous battre pour réaliser nos rêves.

Lu ailleurs mais ô combien vrai:

« Ne pas voter pour unE candidatE juste parce que c’est une femme, c’est sexiste MAIS décider de voter pour unE candidatE juste parce que c’est une femme, c’est progressiste… »

Personnellement, je n’achète, mais alors pas du tout, l’excuse que Clinton a perdu parce que c’est une femme. Ça n’a rien à voir. Allez voir son « track record » comme élue et vous aurez tout compris.

Les torrents de l’arme de la gauche bien pensante féministe syndicaliste, etc… me font bien rire. Votre mépris et votre suffisance vous ont pété en pleine face. Comme l’a si bien dit Marine Le Pen, ce n’est pas la fin du monde mais c’est la fin d’UN monde…

Ça fait des années que vous regardez ceux qui pensent différemment de vous (les méprisables comme les appelait Mme. Clinton!) mais qui triment fort et qui tiennent l’économie du pays qui vous subventionne à bout de bras avec condescendance, eh bien ils viennent de vous répondre et observez bien ce qui se passera en France et en Allemagne d’ici quelques mois. Vous n’avez pas fini de brailler et de sentir cette chaleur sur vos joues.

Une bonne tape sur la bouche mal propre d’Hilary et c’est tant mieux! Bravo monsieur Trump, elle le méritait amplement. Une nouvelle rafraîchissante de voir un homme du calibre de Trump prendre le contrôle d’un pays en décrépitude et lui offrir une vraie chance de se relever à la face du monde. La bande de bandits planétaires à Bush, Clinton et Obama et cie ont perdu contre un homme beaucoup plus respectable et méritant qu’eux. Certain il a piétiner quelque femme insignifiante et profiteuse mais c’est rien comme domage pour ce qu’il aporte de bon à la société. Ce que vous, pauvre petite fille mentalement fragile, désolé et perdue, ne ferez jamais en mille ans et avec sa grâce. Les quatre dernier présidents ont commis tellement de crimes que ce serait impossible de tous leurs faire payer. Trump va être celui qui en commettra le moins. Ceux qui sont contre lui sont seulement trop ignare et tordu pour voir le réel avantage qu’il représente en tant qu’homme d’affaire n’ayant pas fleurter avec des politiciens et la chambre au cours de sa vie. Il n’est pas corrompu par eux et il est propre de tout leurs défauts. Trump un vrai homme du peuple ayant réussi seul. Aucun des président n’a eu ce statut depuis belle lurette.

Trump va être le meilleur président depuis 80 ans. Ça vous pouvez pas le comprendre et c’est normal. Vous êtes une femme trop faible intellectuellement, inintelligente et tellement peut rationnelle que vous ne pouvez voir la réalité clairement. Vous regarder le monde à travers une glace floue et mouillé comme une imbécile que vous êtes. En passant, votre avis ne nous sert à rien, vue que votre vision est si défaillante.

@Luc Lejuste,
Vous débitez tellement d’idioties dans votre commentaire que je derais que vous êtes mal placé pour juger de l’intelligence de Mme Mercier. Dans votre cas le qualificatif utilisé par Mme clinton « deplorable » s’applique parfaitement.

Mon dieu pourquoi autant de méchanceté? On peut ne pas être en accord avec une opinion et exprimer notre point de vue… mais là c’est plus de la méchanceté que je lis…

Trump sera le meilleur président depuis 80 ans !?!?!
Un homme qui déclare vouloir bâtir un mur entre les EU et le Mexique…
Un homme qui veut interdire l’immigration aux musulmans (promesse qui, en passant, vient d’être effacée de son site)
Un homme qui traite les femmes comme des moins que rien…
Qui veut se retirer de l’accord de Paris, relancer l’économie américaine en mettant de l’avant l’énergie fossile…
ETC!

Franchement, je ne suis pas une personne faible intellectuellement, ni inintelligente. Je suis plutôt rationnelle même… Mais à la lumière de tous ces faits, je ne pense pas que Trump sera un bon président. Je considère, comme plusieurs, que monsieur Trump n’a pas l’intelligence, l’expérience et la répartie nécessaire pour occuper le poste de Président des EU.

Vos propos, monsieur, son méprisants.

Avec un tel lyrisme, c’est à se demander si ce commentaire n’est pas juste du sarcasme! En tout cas, se je vivais aux ÉU, je ne paierais plus d’impôts, le président n’en a pas payé depuis des décennies – alors nennie l’impôt et si l’IRS me relance, je les renvoie au président Trump.

Je ne vous connais pas Noemi. Vous affirmez avoir des affinités avec Hillary. Cela ne me donne pas une bonne impression de vous. En lisant votre article, je vous perçois plutôt comme une personne ayant des valeurs, des principes, de l’ambition, des objectifs et des buts. Votre courage n’a d’égal que votre révolte et cela vous appartient, vous grandit et vous honore, bien au-delà de la politicienne Hillary Clinton. De modèle « qu’elle apparaît » être, la suite des événements de mardi va la ramener au niveau où elle s’est placée elle-même avec ses agissements. Et vous ne voudrez pas être là ! L’image de marque comporte parfois des hallucinations que la vérité pure efface. Dieu et son royaume éternel existent-t-ils ? Et le Père Noël ? Ce sont deux images très fortes que vous avez connues. Mais vous n’y croyez plus depuis que vous avez l’âge de raison. Prudence avec Hillary.

Monsieur,
Vous ne connaissez pas non plus Hillary. L’image qu’on a présenté de cette femme, souvent à tord la représentait mal. Madame Clinton c’est tellement impliqué socialement, on a pas idée. Je vous invite à lire à son sujet.

Absolument inimaginable cette allégresse de partisan(e)s présentée en boucle à RDI dans la nuit et en matinée du 8 au 9. Comment en 2016, des citoyens d’une société présumément évoluée peuvent-ils célébrer à ce point le triomphe de l’imbécillité, de la misogynie et du racisme portés à son comble chez un personnage à l’incompétence aussi crasse pour occuper pareille fonction ?
Je croyais pourtant naïvement que les Américains avaient atteint le fond du baril lors de l’élection à deux reprises de George W. Bush, fils !!!

Toute personne sensée partage vos réactions, chère dame !

Et voilà: on peut admirer ici toute la condescendance et le mépris de la gauche envers tous ceux qui, ô horreur, osent penser différemment qu’eux et qui, au final, Incarnent parfaitement les raisons pour lesquelles Mme. Clinton a perdu.

François 1er, j’imagine ! Très mal placé pour juger de la condescendance d’autrui surtout lorsqu’on utilise un pseudonyme pour camoufler son opinion.. Si on doit accorder un seul point à Trump c’est au moins d’étaler à la face du monde entier son incommensurable insignifiance à visage découvert !

A bon entendeur salut !

En plein ce que je soulignais… Merci tout de même de nous le confirmer.

P.S.: La condescendance et un pseudonyme n’ont rien à voir l’un avec l’autre et non, je ne camoufle aucunement mon opinion qui est au demeurant toute à l’opposée de la vôtre Dieu merci. Je l’étale ici au grand jour avec fierté.

1) Que penser d’un politicien qui dit qu’il va construire un mur entre le Mexique et les U.S.A. et va le faire payer par le Mexique?
2) Que penser d’un politicien qui dit qu’il va expulser 11 millions d’immigrants illégaux sans considérer l’impact économique qu’aurait la disparation de ce « cheap labor ». En effet s’ils sont là c’est qu’il y a beaucoup de monde heureux de pouvoir les exploiter.
3) Que penser d’un politicien qui dit qu’il va interdire l’entrée des musulmans au U.S.A.? Est-ce que c’est écris dans leur front qu’ils sont musulman? Ont-ils un croissant tatoué dans le front?
4) Que penser d’un politicien qui dit qu’il va ramener les emplois au pays en réduisant les impôts des entreprises. Comme si en soi ce serait suffisant. Si ces entreprises sont en Asie c’est à cause du cheap labor et non à cause des impôts puisqu’elles connaissent toutes les méthodes d’évitement et d’évasion fiscale. La seule chose qui pourrait les ramener aux U.S.A. serait que les coûts de production soit équivalent à ceux en Asie ou au Mexique. Aucune chance que ça se produise, surtout s’il expulse le cheap labor.

Condescendant ou pas je considère qu’il ne faut pas avoir beaucoup de jugeote pour gober tout ça.

Évidement maintenant que Trump est président, dans 4 ans ces électeurs vont se plaindre qu’il ne tiens pas ses promesses.
Mais comment pourrait-il tenir des promesses aussi farfelues?

Ceci dit je ne crois pas que tous ceux et celles qui ont voter pour Trump sont des idiots qui ont gobé ces promesses. Nombreux sont ceux qui ont voté pour lui simplement pour faire un doigt d’honneur à l’establishment politique. Ce qui est un aveux d’impuissance.

Construire un mur pour empêcher des ILLÉGAUX de rentrer?
Taxer les cochonneries chinoises?
Restreindre l’immigration et adapter celle-ci aux valeurs américaines afin de faciliter l’intégration?
Baisser les impôts?
Allez, éclairez-nous! Quelles sont les politiques inacceptables défendues par Trump…?

Je considère plutôt que c’est VOTRE jugeotte qui est gravement affectés par votre fanatisme Monsieur.

êtes-vous assez idiot pour croire que ce mur sera construit? êtes-vous assez idiots pour croire qu’il va expulser 11 millions d’immigrants illégaux? Ils semble que oui.

Et regardez les noms qui courent présentement pour la formation de sont cabinet. Tous des personnes qui font parti de cet establishment que ce vote pour Trump prétendait combattre.
Amusant mais tout à fait prévisible pour quiconque possède une lucidité minimale.

Je ne crois pas être un insensé, et je ne partage pas nécessairement les réactions de la dame qui a écrit l’article en sujet. Et de plus, je n’aurais pas voté Trump non plus. Comment s’appelle cette façon de faire ce que vous dites ? De l’amalgame ???

Note à M Lejuste
Vous avez droit à votre opinion, mais de grâce, énoncez-la correctement. Il y a au moins vingt erreurs d’accord grammatical dans quelques lignes. Comment voulez-vous qu’on accorde de la valeur à votre jugement si vous ne pouvez écrire deux lignes sans fautes. L’étude de la grammaire vous serait plus utile que de vous dépenser à faire des commentaires.

Madame, faire des fautes de grammaire, d’accords, d’orthographe et autres est une chose mais de là à insinuer que la personne qui les commet manque de jugement, il y a une marge que je n’aurais pas osé franchir.

On peut avoir un jugement tout à fait valable mais ne pas avoir l’instruction nécessaire pour le bien exprimer.

Cessez de la victimiser. Cette femme a quand même été sénatrice, secrétaire d’ état aux affaires étrangères ( un des plus prestigieux poste après la présidence ) et première dame des Usa quand même !!! La bonne épouse comme vous dite si bien Mme Mercier , en a menée large dans sa vie de couple et oui vous exagérez totalement ! Revenez sur terre ça presse!

Une femme présidente oui, mais encore faut-il que ce soit une bonne candidate. Elizabeth Warren aurait probablement donné une solide raclée à Trump, mais l’establishment démocrate avait décidé de sa candidate depuis longtemps, une candite qui représente ce que beaucoup d’électeurs voient comme un système qui ne fonctionne pas à leur avantage. Il faut être honnête, pour beaucoup le meilleur argument en faveur de Clinton était simplement qu’elle n’était pas Trump.

Beaucoup de gens au Québec semblent voir Clinton avec des lunettes roses et refuser de voir les problèmes avec la campagne démocrate.

Ce n’est pas une raison pour sauter de la poêle à frire au feu… comme le disent nos voisins américains.

Pauvre vous (Leduc) ! Le pire c’est que vous vous croyez. Que de naïveté ou… stupidités(?) dans votre commentaire. Vous êtes vraisemblablement de ceux qui salivent devant les scandales inventés pour mieux les gober. Lisez donc attentivement ceci: http://www.newsweek.com/2016/09/23/donald-trump-foreign-business-deals-national-security-498081.html

Je me sens comme toi aussi. J’ai pleuré en pensant à ma fille, et à comment j’allais lui expliquer ce qui s’est passé. J’ai eu mal, physiquement mal, mardi soir.

Voici qui pourrait vous aider (lu sur Internet):

« Voici la recette miracle pour sauver un individu anxieux ayant un « léger » penchant sur la gauche:
1- Stopper tout et restez immobile
2- Observez si quelqu’un à côté de vous fait comme vous le point 1
– Si oui, vous êtes en terrain connu. Allez au point 3
– Si non, vous êtes seul. C’est la fin du monde. Attendez… Attendez… Maintenant Réveillez-vous. Respirez. Tout ira bien.
3- Demandez à ce « quelqu’un » si c’est la fin du monde. S’il (elle) répond « oui », vous êtes les 2 dans la merde. C’est vraiment la fin. Sauvez-vous le PLUS LOIN possible, dans les bois c’est mieux. Attendez quelques mois et revenez à votre point de départ. Respirez. Tout ira bien.
Aucun extra-terrestre ne désire votre corps pour des « expériences ». C’est déjà ça.
La vie va continuer avec ses hauts et ses bas. Quelques selfies en plus.
Bienvenue dans le vrai monde »

P,S,: Non, Trump n’est pas encore sorti de son antre pour manger nos bébés…calmez-vous.

Vous êtes trop émotive pour suivre la politique ! C’ est comme les professeurs à l’ école qui ont sentie le besoin d’ expliquer à leur élèves qu’ il y aurait peut-être une nouvelle guerre mondiale !! C’est pathétique et complètement irresponsable ! Madame ne dite tout simplement RIEN à votre fille et elle se portera mieux j’ en suis persuadé!

C’ est comme un bérêt à Radio Tralala qui a déclaré sans rire que les Amaricains avaient préféré élire une ordure à la place d’ une femme !!

Que madame Clinton soir une femme ou pas ne constitue pas selon moi le noeud du problème. Que les américains soient enclin à nommer un acteur de western ou un clown misogyne et imbu de lui-même à la présidence constitue un sérieux élément de réflexion. Si on regarde la répartition des votes sur la carte électorale américaine, on peut constater que les états du centre ont voté majoritairement pour Trump alors que ceux situés plus vers les côtes est et ouest ont voté en faveur de madame Clinton. Bref les états plus riches sont plus démocratiques que ceux du centre qui sont plus pauvres et plus affectés par la mondialisation des économies et la relocalisation des industries. L’écart de plus en plus grand entre les pauvres et les riches a d’une certaine façon fait disparaître la classe moyenne qui constitue une bonne partie de la population. Selon moi le vote pour Trump est un message «d’écoeurantite» des gens qui se disent que de toute façon on ne nous écoute pas alors autant nommer n’importe qui à la présidence.

Si je suis votre raisonnement les électeurs de la Floride, Georgie, Caroline du Nord, Michigan, Wisconsin,Ohio ect…. sont devenus moins démocratiques que lors des dernières élections en 2012. Donc les électeurs désabusés votent pour n’ importe qui! Quelle grande analyse.

Vous n’êtes pas seule ! Pour moi c’est aussi un deuil. Les Américains ont choisi une ordure sexiste. Nous étions pourtant tous persuadé(e)s que c’était trop ridicule pour être possible. Nous nous sommes trompés, Ce homme est un vampire qui tout suce l’air ambiant pour arriver à ses fins. IL ne fait que commencer et le futur est sombre, très laid.

J’avais hier matin envoyé des commentaires sur ce billet de blogue qui n’ont soit pas été sélectionnés, dommage…. Ou qui se sont perdus dans le système…. Enfin, peu importe.

Je savais par ses propos antérieurs que la journaliste Noémie Mercier avait pris fait et cause pour madame Clinton, principalement pour des raisons militantes reliées au cadre du féminisme. Ce qui est évidemment son droit…. Je ne suis donc pas surpris outre mesure de sa réaction épidermique, quant à la défaite de madame Clinton.

Mais je la trouve déplacée.

Surtout lorsqu’on lit son panégyrique de madame Clinton qui en ferait une « pauvre » victime. Exhalant par le fait même le « cliché » de la « femme » toujours « victimisée » dans cet affreux monde machiste et paternaliste. C’est d’une certaine façon desservir madame Clinton elle-même, faire insulte à son intelligence et potentiellement réduite l’avancement de toutes les femmes dans la société à une vulgaire guerre des sexes.

Lorsqu’on regarde les fondamentaux de la société américaine, j’aimerais savoir en quoi dans un système institutionnel comme le sont les États-Unis ; cela aurait-il changé fondamentalement l’Amérique si le 20 janvier prochain une femme s’y était trouvée à sa tête ?

En quoi cela aurait-il changé la vie de quelques 300 000 millions d’américains…. Pour le mieux ?

Qu’on le veuille ou pas. Le Congrès à majorité Républicaine a récolté ses meilleurs résultats en plus de 70 ans. Plus des deux-tiers des États américains ont désormais un Gouverneur Républicain et il en va pratiquement de même des Parlements de chacun de ces États.

Malgré leurs apparentes divisions, les Républicains n’ont jamais été aussi forts dans le pays de l’Oncle Sam.

Que dire du rejet de madame Clinton dans pratiquement toutes les zones rurales à l’échelle du pays ? C’est pourtant dans ces campagnes qu’existe l’Amérique authentique et profonde.

Comment expliquer que madame Clinton n’ait pu faire le plein, même dans des États qui sont usuellement dédiés au parti Démocrate ? Comment expliquer une lutte aussi serrée en Pennsylvanie notamment ?

Est-il possible que madame Clinton n’incarnait tout simplement pas le vent du changement ? Qu’elle soit une cible par son appartenance à l’establishment, qu’elle soit en partie desservie par ses propres états de services qui ne la positionnaient décidément pas dans une aile progressiste ?

En un temps où le parti Démocrate a un peu perdu son âme et ses assises populaires. Lorsqu’il était temps de retourner vers ses racines et sa proximité avec les gens.

Hors qui adroitement et d’une certaine façon proposait aux américains une sorte de « New Deal » ? Était-ce Donald Trump ou Hillary Clinton ?

Que dire encore du choix du colistier qui aurait pu parfaitement être une colistière ? On ne peut pas s’empêcher de penser au rôle positif qu’aurait pu jouer dans cette campagne Elizabeth Warren.

Seul un parti Démocrate fort et réunifié pourra reprendre le terrain qu’il n’a cessé de perdre au fil du temps. Alors même si contre toutes attentes la victoire de Trump a étonné les prévisionnistes chevronnés. La réalité est que l’ascension de madame Clinton vers la Maison Blanche était en tous points fragilisée.

À vouloir briser le plafond de verre, on risque de s’apercevoir que le plafond va se fracasser de lui-même… Faute de fondations solides et consolidées.

Ainsi donc, les Américains auraient élu à DEUX (2) REPRISES un Noir comme président (chose que nous n’avons toujours pas accompli ni au Canada et ni au Québec soit dit en passant…pas mal non pour des « rednecks »?) mais ils refuseraient d’élite une candidate juste parce qu’elle est une femme???

N’importe quoi.

Mme Danielle G, Je connais des personnes sans instruction qui sont de grande valeur. Posées, intelligentes et qui font fautes sur fautes lorsqu’elles écrivent. Elles n’ont pas d’instruction, par contre leur façon d’agir démontre beaucoup d’éducation. Laquelle semble vous manquer .

C’est une excellente nouvelle. Imaginez un peu. La madame présidente et son marie, un ancien président. C’est du délire. Elle raconte n’importe quoi. Elle ment comme elle marche afin de passer à l’histoire. La cour est plein et nous en avons trop de ce type de politicien. Toujours bien parler et plaire.