Idée Déco pour les Hells en liberté

Grâce au juge James Brunton, 31 associés des Hells Angels accusés de trafic de stupéfiants sont maintenant libres comme l’air.

Il faut qu’ils retrouvent un chez-soi, se réinstallent, décorent. J’ai une suggestion d’affiche à poser devant chez eux:

Y a-t-il une vie après la mort? Entrez ici sans permission et vous le découvrirez!
Les commentaires sont fermés.

Les méga-procès me font penser aux fusions municipales : une volonté d’économiser sur l’échelle des dépenses de l’État.

Mais pendant c’temps-là, il y a les travailleurs qui pensent qu’on est mal gérés à tous les niveaux.

Y aurait-il un lien entre la décision du juge et l’histoire récente des négos à la baisse avec ses magistrats ?

Tenter d’économiser en réduisant le système de justice à un accommodement entre les criminels et l’État c’est ne pas compter sur l’assise de la démocratie : dans ce dossier, l’État joue aux dés avec les institutions !

Pour économiser combien ? …

Le Ministre de la justice fait piètre figure et le gouvernement Charest de s’enliser encore davantage dans le cloaque de la malgestion.

C’est bien pour dire, Charest peut disposer des quelques centaines de millions de nos taxes pour aider Labeaume et PKP à obtenir un amphithéâtre et possiblement une équipe de la NHL, mais il est incapable de trouver les sommes nécessaires pour assurer une saine administration de la justice.

J’espère qu’il y en a qui doivent mal dormir de ce temps-ci.

«Le gouvernement s’occupe de l’emploi. Le Premier ministre s’occupe personnellement de l’emploi. Surtout du sien.» [Coluche]

C’est bien beau de vouloir mettre des lunettes roses mais ce soir plusieurs personnes qui ont eu foi au système et on fait des dénonciation auront peur pour les leurs. Eux sont morts de rire, mais pour ceux qui paient des taxes et considèrent qu’on paie pour rien puisque ces organisations mafia incluse je ne voit pas pourquoi ils font toujours des luttes séparées, à cravate ou non le crime ne paie pas. Et de faire les autruches sur toutes ces activités en s’imaginant que ça n,est pas si grave c,est être complice de la cancrène qui mine nos ressources. Aussi bien humaines qu’économiques. J’ai vu il nz’y a pas longtemps des jeunes de gang pénétrer dans une école secondaire privée… un vendredi… on se demande bien pourquoi, eh bien quand celui qui amenaient le stock a reçu l’appel qu’il pouvait entrer. Le petit monsieur a trouvé sur son chemin une maman poule avec des poignards dans les yeux qui s,est carrément mis devant la porte. Il a du rebrousser chemin. La maman c’est moi. On a tous une responsabilité a faire en sorte qu’on puisse vivre et nos enfants dans un milieu sécuritaire. La drogue, la prostitution, améne le vol, les agressions, la corruption name it. Alors moi je ne trouve pas ça drole que ce soir des gens qui ont fait confiance au système se retrouvent en situation dangereuse a cause de la cooruption de notre systeme juridique.

Faut-il s’en surprendre ? La cour du Roi Pétaud ne siégeait pas encore au moment ou l’industrie de la corruption trafiquait de ravager toute espèce d’apparance de justice. Faut-il se fier aux apparances ?

Plus vite on se débarrassera de CHAREST et de sa clique de mafieux, MIEUX ce sera !

Si les Hells étaient au pouvoir, je ne suis pas sûr que les bandits Libéraux seraient libérés.

Il y a quand même une justice.

Je me trompe peut-être mais, ils ont fait deux ans « en d’dedans »…Combien auraient-ils fait, s’ils avaient été condamnés?
Je pense que nous avons fait, collectivement, des économies!…
Peut-être devons nous nous interroger sur l’emprisonnement avant procès! Nous, innocents, pourrions en être victimes!…

@ Denis Drouin (# 2):

Il,n’y a pas que Charest qui se réjouisse de pouvoir trouver de l<argent pour l'affaire de "l'amphithéâtre de Québec".

Il paraît qu'une certaine Agnès Maltais aurait entraîné sa cheffe et toute la tribu péquiste dans sa liesse…

Pas beau ça?

Ou comment rire du petit peuple que nous sommes? Pourtant René Lévesque n’a-t-il pas dit: » J’ai jamais pensé que je pouvais être aussi fier d’être québécois que ce soir » (15 Novembre 1976). Ben oui, on en est rendu là… Révoltant.

C’est vraiment la preuve que tout est pourri jusqu’à l’os, Dans ce magistral fiasco, je pense qu’il y a plus que les politiciens en cause, il y a un méchant paquet de monde dans le cirque, tout ce beau monde est peut-être trop bien payé, je ne veux pas généraliser, mais avec tout ce qui se passe, si on n’a quelque peu des valeurs morales, on mets nos culottes et on dénonces les pommes pourries, à moins quelles soit toutes pourries…………… je trouve vraiment cela dégueulasse.

On fait toujours la chasse aux criminels avec un filet. Nos lois sont pleines de trous certains étés agrandit par le passage de plusieurs contrevenants. Quand est-ce qu’on va s’équiper pour chasser le gros gibiers, ça prend plus qu’un filet et un jeu de fléchette. J’espère qu’on va comlber le trou par l’omnibus il faut se donner les moyens d’avancer dans le troisième millénaire. Allo, combien de population à Winnipeg, quel est le marché probable et quel est la ferveur des partisans. Ici avant même toute annonce de club on a 13M prêts a être investi par des partisans. A force d’avoir des lois qui permettent a des gens pas constructifs de miner et retarder tout projets ici on fait du surplace. Le tapis roulant, ça ne permet pas de voir ce qui se passe ailleurs. On est riche mais en raisonnant en pauvre on ne se donne jamais les moyens de nos ambitions. C’est avec de l’argent qu’On fait de l’argent. En plus Québécor appartient en grande parti à la caisse de dépôt. Vous parlez bien de développement économique mais quand c’est le temps d’agir vous vous mettez sur le pilotte automatique du pauvre qui ne peut pas voir plus loin que le bout de ses pieds.

Les plus populaires