Ignatieff et la langue

Ce n’est pas à l’école mais dans sa famille que Michael Ignatieff a appris le français.

Jeune, il partageait ses étés entre Aix-en-Provence, en France, où les Ignatieff avaient une maison de campagne, et le Québec, auprès de ses grands-parents russes. Aujourd’hui, son vocabulaire est riche, ses mots précis. « Le français reste une deuxième langue pour moi, mais j’ai beaucoup de plaisir à le parler. J’ai grandi dans une maison qui parlait le français », dit-il. Son père, diplomate, maîtrisait d’ailleurs très bien cette langue.

Les plus populaires