Ignatieff: quand l’absence d’image vaut 1000 mots

Il y a quelque chose de bizarre dans le look de la campagne libérale. Comme une absence.

Pas de photo du chef. Seulement du vide...
Pas de photo du chef.

Voyez, sur cette photo, ce que je veux dire. C’est le bus de campagne du chef Michael Ignatieff, mais sans photo du chef Ignatieff.

Et sans photo du tout, seulement le mot Libéral ! Le bus, qui doit être une publicité ambulante pour attirer des votes, semble dire: votez Libéral, malgré notre chef !

Regardons maintenant cette publicité au sujet des Libéraux, diffusée par les Conservateurs. C’est l’image inversée de l’autobus libéral:

https://www.youtube.com/watch?v=cL2lDgvHDqI

Deux fois, la pub revient sur la citation « Personne ne parle pour le Parti libéral sauf moi ». Et elle insiste pour dire qu’un « vote pour le Parti libéral, c’est un vote pour Ignatieff ».

Ce sont des vérités, non ? Pourquoi dépenser des centaines de milliers de dollars pour défoncer des portes ouvertes ?

Parce que le chef, Ignatieff, est beaucoup moins populaire que la marque de commerce, le Parti Libéral.

L’intention de vote pour le PLC est de 20%
La popularité d’Ignatieff est à 13%, dans le reste du Canada.

Une différence de 7 points de pourcentage.

Donc, côté Ignatieff, on veut vendre la marque, pour rester à 20%.

Donc, côté Harper, on vous dit que la marque, c’est Ignatieff, pour les faire descendre vers 13%.

Au Québec, la situation est encore plus intéressante.

Invités à dire qui est le meilleur chef, seuls 6% des francophones choisissent Ignatieff.

Ce chiffre est statistiquement équivalent aux 5% d’anglophones québécois qui choisissent Gilles Duceppe comme meilleur chef !

Si les Conservateurs veulent faire une pub anti-Ignatieff au Québec, je leur suggère donc:

Michael Ignatieff, aussi aimé des francophones,
que Duceppe par les anglophones !

Laisser un commentaire

Je crois que la stratégie du BQ a influencé le choix des Libéraux….depuis que l’image de Duceppe est affichée, c’est échec après échec.

Hilarant… Pourtant, je lui trouve plus de qualités que les 3-4 derniers chefs du PLC, et c’est lui qui risque d’avoir le moins de votes… C’est à n’y rien comprendre. Faut croire que la marque « Libéral » n’est pas souillée qu’au Québec…

Ignatieff ne passe pas parce qu’il n’a pas le profil standard du Canadien moyen. Universitaire cultivé et citoyen du monde, il effraie les électeurs frileux qui attendent d’un chef qu’il soit semblable à l’image qu’ils se font d’eux-même. Alors lorsque le langage et la manière ne sont pas celles que l’on connaît, on se referme. On est pas curieux de l’autre. Soucieux de découvrir la différence. Non, c’est trop demandé.

Ignatieff est à Monsieur Parizeau ce que l’obscurantisme est au parti conservateur : une équation trop complexe pour être décodée par l’électeur moyen.

Alors on ne les mérite tous simplement pas tous les deux.

Toute une diversion que cette campagne électorale. Ca sonne comme : on vous a bien eu dans la cage aux homards. Un exercice de démocratie par les temps qui courrent serait une enquête publique. Est-ce qu’on veut construire avec des bons matériaux ? Quels sont les partis autres que les principaux qui pourraient prendre le pouvoir ? Ca serait drôle de voir une coalition entre indépendants ? Il pourraient se déplacer comme le vent !

Bonjour,
Monsieur Michael Ignatieff est en train de faire sa première campagne électorale. Nous devrions tous nous réjouir de cette humilité affichée par cet homme dont la prestance en surprendra plusieurs. Monsieur Michael Ignatieff a le port altier et son air d’aristocrate saura charmer la gent féminine si bien sûr, il reste profil bas. Nous le verrons dans le débat des chefs car avec son panache naturel, ses airs de noblesse comparativement à Monsieur Gilles Duceppe qui fait vraiment ti-peuple. Monsieur Michael Ignatieff est condamné à sourire car avec son gabarit physique, il est vraiment à la hauteur de son envergure intellectuelle. Bien sûr que nos nationalistes québécois se sentent menacés car les femmes québécoises tout comme dans la Trudeaumanie pourraient bien jouer un tour aux sondages car les femmes québécoises étant dans la société matriarcale qu’est le Québec, ont beaucoup de misère d’adhérer au nationalisme québécois étant de loin plus responsable et mature que l’Homo Québécus Nationalus en ayant cette ouverture aux AUTRES. La femme québécoise donnera le ton à cette campagne tout comme les femmes Canadiennes qui ne sont surtout pas attirées par la droite. Au plaisir, John Bull.

Quand on reçois des petites enveloppe$ pour perdre ses élections mieux vaut ne pas se montrer le portrait sur les autobus voyageuses.

Le ROC recherche un leader politique à l’allure GBS (gros bon sens). Le style intellectuel ne passe ABSOLUMENT pas dans l’Ouest canadien et dans une bonne partie de l’Ontario. Assez curieusement, le fantasme cowboy « down to earth » a la cote, ce que bizarrement Harper représente, même s’il a grandi à Ottawa jusqu’à la vingtaine, avant de s’expatrier en Alberta et se découvrir une âme de cowboy.

C’est la dernière élection fédérale d’Igantieff. Trop intellectuel et trop bilingue, deux gros défauts dans le ROC. N’oublions pas que Trudeau a toujours eu de la difficulté à franchir les territoires à l’Ouest de Winnipeg. C’est encore plus vrai pour Ignatieff.

Prédiction: Conservateur majoritaire et ce sera en grande partie à la déconfiture des Libéraux sous Ignatieff.

Des années de plomb sont à venir.

M. Daniel Lessard chez Christiane Charette disait (et je paraphrase) que les stratèges libéraux font circuler chez les journalistes que M. Ignatieff annoncerait sa démission comme chef du Parti Libéral du Canada dans les heures qui suivraient le décompte final des votes. Que les Libéraux ont voulu en finir et « crever l’abcès » en précipitant le Canada en élections en souhaitant un gouvernement Conservateur stable et majoritaire pour qu’eux (les Libéraux) puissent disposer d’au moins 4 années pour se donner un programme et un nouveau chef. Et peut être se « fusionner-disparaître » avec le NPD » On ne met pas les éléments vendeurs comme une photo de son chef sur l’autobus si on veut que ce scénario soit un succès. Les Libéraux lisent les sondages comme tout le monde et depuis longtemps.

Le parti Libéral du Canada aura bientôt perdu sa raison d’être.

Le Parti Libéral du Canada est le parti des minoritaires. Parce que c’est normal pour tout être humain de faire parti d’une majorité, ils ont perdu leurs quatre bases électorales. Je m’explique.

1. Ils avaient le vote des Canadiens-Français du Québec, mais depuis la révolution tranquille, ceux-ci se sentent majoritaires et sont devenus Québécois. Ils votent donc Bloc Québécois maintenant.

2. Les Francophones hors-Québec s’assimilent à la majorité Anglaise, pour devenir Canadian. Ils votent donc NPD ou Conservative dépendant s’ils sont de gauche ou de droite. (ex. St-Boniface au Manitoba et Chéticamp, N-É qui sont allés Conservateur. Bathurst au N-B et le nord de l’Ontario qui sont allés NDP).

3. Les immigrants aussi, après deux générations, s’assimilent aux Anglais et deviennent Canadian. Ils sont donc une clientèle d’électeurs éphémères, à renouveler constamment.

4. Et la dernière minorité, les Anglais du Québec, c’est tout ce qui reste, mais c’est très limité, quelques comtés dans le West-Island.

5. Ah oui, j’avais oublié les porteurs de valises et les traducteurs de l’Outaouais, qui font dans leurs culottes.

Comme vous voyez, ce n’est pas une question de chef, même si ceux-ci ne sont pas forts. Les deux derniers Dion-Ninatief se sont rendus là par défaut, parce que personne ne veut être chef d’une gang de loosers systémiques et chroniques.

Le parti libéral a toujours été un regroupement de minoritaires et aujourd’hui ils récoltent ce qu’ils ont semé… leur clientèle historique est devenu adulte et s’est affranchie.

Prochainement, il ne restera que deux nations souveraines le Québec et le Canada…. Le parti Libéral aura bientôt perdu sa raison d’être. Nous serons tous majoritaires et celui-ci disparaîtra paisiblement. Ce sera la fin du beau rêve à Trudeau et on en parlera dans les livres d’histoire comme un exemple à ne pas suivre.

C’est cette vision ambiante et marketing de la politique qui lui enlève le peu de substance qu’elle a. Tant que la presse s’attardera à la forme plus qu’au contenu des partis politiques en campagne, nous continuerons à entretenir les électeurs dans une perception erronée et burlesque de la politique.

J’ai vu le documentaire: le Pouvoir des mots qui concerne l’art oratoire, la gestuelle ou la force des mots? Pouvoir de l’image, des mots chez les politiciens?

Ignatief, Duceppe, les slogans de partis comme Parler Québec pour le BQ, l’absence de photo du chef libéral sur le car. Il y a plusieurs facteurs pour le succès d’une élection chez un parti.

Le Bloc dispose encore de l’atout clé, la capacité de Duceppe à se faire entendre comme hier un Bourgault, un Lévesque, un Bouchard pas avec la même force mais suffisante pour être supérieure en tant qu’art oratoire à celui d’ignatief et Harper. Ignatief selon le documentaire, Le Pouvoir des mots après visionnement est condamné à l’échec, sa voix, ses mots, sa gestuelle, son visage rien chez lui ne pourra emporter l’électeur.

Et le rédacteur de discours ne fera pas de miracles avec le chef libéral!

Pouvoir des mots à TV5 en reprise jeudi 22heures, M.Lisée y est présent.

Je me demande à quand les publicités en campagne électorale annonçant le programme d’un Parti plutôt que salissant les adversaires.

Le Bloc est peut-être le moins pire puisqu’il amène des faits et ne fait pas juste dire qu’un vote pour machin, c’est un vote pour trucmuche.

De plus, le Bloc n’aura jamais la majorité des sièges; les compagnies sont donc moins tentées par : j’te fais gagner, tu me donnes le contrat.

Par conséquent, le Bloc est le « Chien de garde » à Ottawa (j’aime bien l’expression, c’est de mon père).

Notre Chien de garde : pendant que nous chiâlons que ça va coûter 300 millions pour rien et en se foutant du politique, des hommes et des femmes travaillent et surveillent sans relâche le pouvoir central d’un pays qui ne marche pas. Une chance qu’on les a!

Alors si vous trouvez que ça ne sert à rien de voter, que c’est du pareil au même, votez « don » Bloc. Hum? Est-ce qu’il y a des protestations? Mais ça ne sert à rien ou non???

@John Bull…bullshit Ignatieff séduire la gent féminine, il ne baisse jamais la tête pour s,adresser aux gens on dirait qu’il a un plutôt un port d,autruche avec la tête en arrière et le derrière sorti plutôt que celui du pan. Rien de royal. Quand au sourire il ne dégage rien de sincère, son air de dédain et de supériorité ne lui attireront pas plus de vote de femmes que d’hommes particulièrement au québec, on a pas trop le profil lèche botte si tu m’invite me compte parmi tes tinamis.
C’est bien plate j’ai rempli le fameux questionnaire de boussol. L’interprétation est faussé comme ça se peut pas. Quand en économie, en défense et loi et ordre comme moi on est clairement conservateur et que pour l’environnement, les valeurs morales on est vert avec 4-5 réponses bloc. En bout de ligne même si aucune réponses est libérale ça me donne en faisant les moyennes malgré que j’ai dit que s’il y avait juste Ignasieff, j’annulerais mon vote on me donne un résultats libéral. On nous prend pour des idiots. Voilà pourquoi il nous regarde d’aussi haut. Au dépouillement du vote ils verront bien qu’on est pas idiot ni idiotte et qu’on ne se laissera pas influencé par la boussole a la con.
Voyez-vous on ne me bullshit pas. Si vous gardiez votre libre arbitre au lieu d’aliéné votre capacité a faire un choix, probablement parce que vous les financez, selon le contexte.
Ce qui rationnelement ne peut être durant toute votre vie admettons une espérance de 80 puisque vous être un homme… plus gros égo c’est dur pour le coeur :-))))
Alors Monsieur Bull vous conviendriez qu,en tant de crise financière, d’instabilité politique mondiale (dans l’intérêt du pays, comme vous le faites probablement dans votre vie personnelle qu’il est préférable de faire attention aux dépenses, de reportez a un autre moment les dépenses secondaire, malgré une reprise, c,est préférable de demeurer prudent et de vous assurer d’être en position d’affronter des revirements de situation. On fait des projets mais on y va étape par étape en donnant priorité aux investissements qui vont nous rapporter de l,argent pour assurer la reprise plutôt que d’investir dans des commodités qui peuvent attendre que la crise soit clairement écartée. Donc que nous ayons rétabli l’équilibre budgetaire.
Je partage en parti votre avis sur les débuts de Trudeau et au rayonnement. Mais on devrait vraiment mettre un temps maximum. Car il a selon moi mis trop de ministères et de fonctionnaires. Il en reste encore trop dans la fonction publique fédérale de fonctionnaires libéraux et ça n’est pas bon avec un gouvernement libéral. Le politique s’immise dans l’administration et font plus facilement de cachette au public. Ça ne nous avantage pas.
Il y a trop d’instabilité politique dans le monde en ce moment, je ne veux pas d’un gouvernment qui va se mettre a dépenser plein d,argent pour ce faire des amis en mettant juste les paiements minimum sur les dettes. Comme vous le savez quand les taux sont bas, la parti qui va sur les intérêts en plus petit on peut plus facilement faire baisser le solde en mettant des paiements directement sur la dette.
La promesse du npd est bonne si elle est assortie de l’obligation de mettre un pourcentage du montant de la dette minimum supérieur.
On pourrait plafonner aussi le taux d’intérêt sur les propriété, le banque ont déjà assez de ganranti comme ça sur la plupart des prêts.
Parcontre en développant des bâtiments durable en béton, acier, verre et alumnium et autosuffisants (comme il sont suffisant en eau, énergie et gestion des déchet, c,est moins de taxes et de facture d’entretien on pourrait les étaler sur 40-50ans). En plafonnant aussi le taux de croissance de la valeur des immeubles. (il faut le faire si on ne veut pas devenir les locataires du Québec. C’est sur qu’il y a beaucoup d’investisseurs qui choisissent le Canada et quand ils vont se mettre a construire des grosse cabane a côté de nos maison ça fait monter le rôle d’évaluation et les taxes pour tous on va finir locataires).
Même si ce ne sont pas les mêmes résidents qui paient jusqu’à la fin ça n’a pas d’importance puisque si on met un taux bas, on étale sur une longue période et on exige un % ratio d’endettement plus bas, les gens auront quand même les moyens de l’entretenir convenablement.
Et aussi stimuler et subventionner la construction de coopératives d’habitation durable. C’est un moyen qui est bon pour donner l,accessibilité a des logements décent et permet un meilleur entretien que les immeubles a revenus privés qui parfois sont laissé a l’abandon ne visant que les profits.
Donc pas d’igntieff pour moi,
NON MERCI j’en veux pas d’extra
ça ne m’en donne pas pour mon argent
Et franchement je ne le voit pas non plus sur la scène internationale je n’ai pas confiance en sa capacité de nouer des relations stables et durables avec les représentants des autres pays, aussi impopulaire je m’explique je ne m’explique toujours pas comment il a pu être mis à la tête d’un parti politique. Il n’Y a personne qui leur a dit qu’une des qualités première c’est la charisme. Il fait plutôt l’effet contraire.
A t-il déjà fait du porte a porte??? Parce que c’est drôle moi j’imagine que les gens fermeraient la lumière, ou s’assurerais que la porte est bien barrée plutôt que de l’ouvrir.
Pour en revenir a la boussole, j’espère que les gens ne seront pas dupe. De gros problémes méthodologiques dans l’interprétation des résultats. Si on a 15 questions conservateurs et 9 verts et 6 bloc ça donne 0 libérales.
Ça donne après des contorsions incroyables libéral
Méchants calculs

Bien sûr, un intellectuel diplômé, cultivé et ouvert sur le monde est plutôt éloigné des « valeurs québécoises » alors qu’un Gilles Duceppe, diplômé du secondaire (n’a jamais été capable de terminer ses études universitaires!)est, lui, digne représentant de ces « valeurs »…

La descente du plc au Québec débute lors de la nuit des longs couteaux de Novembre 81.Lévesque a été isolé et subit alors la trahison du Canada. Ils avaient alors 75 députés au Québec.Jamais Lévesque ne s’en est remis et ce qui lui ont fait subir est impardonnable: du 10 contre 1!… La suite on la connaît …En 2011 c’est le plc qui au Québec semble incapable de s’en remettre.Tant mieux pour toi René car un jour tout doit se payer.

J’ai toujours espéré que les Anglos lors d’un possible alignement favorable des planètes pour la souveraineté pourrait manquer de ressources(humaines) donc de temps…

À part le cas du Bloc, qui est très inhabituel, dans notre système électoral, quel chef de parti ne veut pas être au pouvoir et être premier ministre ? À ce niveau, Harper, Layton et Ignatief sont tous sur le même pied et ne sont pas plus ni moins opportunistes les uns que les autres.

Je trouve cette publicité du PC malhonnête et vicieuse et elle s’inspire directement du style des Républicains américains. Cette publicité m’indispose réellement face aux Conservateurs.

Mais un fait demeure, si nous sommes en élection c’est essentiellement parce que les Conservateurs ont induit volontairement en erreur la Chambre des Communes en lui mentant et en lui cachant la vérité. Le PC ne mérite plus la confiance des citoyens tout comme les Libéraux des commandites d’ailleurs.

«Dans un monde où une énorme distance semble séparer un ministre d’une prostituée, il est bon de dire, à l’un comme à l’autre, qu’ils font le même métier.» [Philippe Bouvard]

Michael Igniatieff a l’air aussi séduisant que l’était feu Claude Ryan, ce qui explique peut-être la petite gêne que les Rouges se gardent quant à l’exposition publique de leur chef.

@la gente féminine : l’avez-vous seulement rencontré Michael Ignatieff ? Sans doute que non, parce que si vous l’aviez rencontré vous sauriez qu’Ignatieff est un chef politique qui ne craint pas de se mêler au public, de nous parler sans notes et sans téléprompteur et de répondre aux questions qu’on lui pose. C’est le politicien que j’ai vu dans mon comté cette semaine.

Autrement dit, il est à l’opposé de Harper.

En fait, plus je le vois aller plus je pense que ces chances de prendre le pouvoir sont excellentes.

Si Ignatieff ne perpétue pas l’idolâtrie du leader, eh bien tant mieux !

@Mr Bull

Mon cher petit taureau, je dis petit car vous imprégnez de petitesse vos commentaires mesquins et perfides. Je vous imagine bien avec une petite stature en admiration devant un personnage à qui vous auriez aimé ressembler. L’allure de M. Ignatief vous inspire, fort bien. Mais pourquoi tenter d’insulter M. Duceppe. Les tis-peuples ont régulièrement réglé le cas des aristocrates qui n’avaient de valeur que par leurs panaches aussi artificiels que ridicules.

Alors, mon cher petit taureau, continuez de vous agiter devant un chiffon rouge. C’est encore et toujours la meilleure chose qui vous soit possible de faire.

«La réputation est un préjugé vain et fallacieux : souvent gagnée sans mérite et perdue sans justice !»
[William Shakespeare]

@ Jean François Côté (# 18):

Ahhhh…la « nuit des longs couteaux »…comme elle est commode pour camoufler l’icacceptable amateurisme qui a caractérisé les séparatistes de René Lévesque à l’époque.

D’ailleurs, suite à ce retentissant échec de la capacité de négocier du mouvement séparatiste québécois, le Parti québécois a traîné dans les bas-fonds car le peuple, LUI, n’a aucunement acheté la victimisation du Québec. N’importe quel dirigeant syndical aurait fait mieux que les séparatistes.

Souvenez-vous; presque tous les ministres et députés péquistes qui ont honteusement ABANDONNÉ René Lévesque. Même Parizeau a déserté le vaisseau fantôme…

En bref, cette « nuit des longs couteaux » ne subsiste que dans l’esprit revanchard et hargneux des fanatiques séparatistes.

Il a le charisme d’un barreau de chaise.

Pas étonnant qu’il demeure discret. J’ai bien hâte de le voir débattre autant en anglais qu’en français. Si il a à nous surprendre c’est lors des débats que ça se produira. Autrement…

L’on dit que d’apprendre plus d’une langue ça ouvre les esprits et aide à comprendre des concepts complexes.

Pas étonnant alors que les canadiens-anglais du RoC ne blairent pas les intellectuels!!!

Pas étonnant que les canadiens-anglais du RoC ne puissent pas faire la différence entre la légitimité d’un gouvernement majoritaire élu avec seulement 35% du vote exprimé et un gouvernement de coalition formé par au moins deux partis ayant récoltés plus de 50% du vote exprimé.

Quel pourcentage de canadiens-anglais du RoC parlent plus d’une langue versus les canadiens-français?

« Bien sûr, un intellectuel diplômé, cultivé et ouvert sur le monde… »

C’est justement ce que sont les Québécois et justement plus cultivés que les canadiens sans culture propre qui copient les USA faute de ne pas en avoir.

Pauvres libertariens, pauvres droitistes profonds pas trop instruits. Ils sont exactement comme le minus Joe the plumer des USA.

Bla, bla, bla, bla… Gilles Duceppe représentant des valeurs québécoises ! Où est-elle l’unité québécoise? est-elle inclusive des diversités? La politique, c’est vraiment peu représentative des problèmes des citoyens. On manque de leaders intéressant(e)s. C’est vraiment plate la campagne nombriliste locale ! Ça promet d’être long, cette campagne.
Cela ne mobilisera sûrement pas les foules aux urnes avec ces politiciens aux visions myopes, nombrilistes, égocentriques…et négatifs !

@Marina
Je vous trouve bien aigrie Mme Marina. Quand vous déplorez cette campagne électorale en présumant que le reste sera tout aussi éprouvant pour vous, tenez-vous compte de l’histoire québécoise ? Peut-être le faite-vous. Si tel est le cas, vous me faites définitivement penser à un certain taureau qui régulièrement montre, sur ce blogue, tout son mépris pour la société québécoise où semble-t-il il vit tout comme vous. Mais ce serait navrant.

J’aime mieux penser que votre connaissance de la société québécoise et de son histoire est déficiente et que s’il arrivait que vous vous y intéressiez, peut-être votre opinion évoluerait elle aussi.

«Plus vous saurez regarder loin dans le passé, plus vous verrez loin dans le futur.»
[ Winston Churchill ]

Bonjour,
Beaucoup de nos nationalistes québécois ont pris conscience qu’ils étaient les dindons d’une triste farce, tout comme des poules pas de tête en votant pour le Bloc Québécois. Et Monsieur Éric Bédard en est un parmi eux et salut bien Éric. Bien des nationalistes sur le tard comprennent finalement la vacuité dans laquelle cogite le Bloc Québécois. Dans le Devoir de ce matin, Monsieur Éric Bédard explique le pourquoi de sa démarche dans libre opinion. Tout comme la vieille farce de : Ferme tes yeux et dis moi ce que tu vois ? Rien ! Et bien, suite aux demandes farfelues du Bluff Québécois, c’est bien ce qu’ils ont eu au dernier budget. En votant pour le Bloc, nos nationalistes québécois dans leur inconscience viennent encore d’envoyer le Canada en élection dans deux ans ou moins peut-être ! Et cela coûte 75 millions de dollars à ces pauvres énergumènes pour absolument rien d’autre que d’avoir un prix COCO faute de n’avoir pu gagner le Gros Lot. C’est le prix à payer pour la province de Québec en participant à l’élection Canadienne. Au plaisir, John Bull.

@François no.1

Je vous recommande de lire Shakespeare : Hamlet

« Il y a quelque chose de pourri au Royaume » du Canada de Trudeau.

Et jouer avec des tricheurs s’apprend…

Avec Jaune boules,vous faites une belle paire de secondeurs de la triche antidémocratique.

Des mouches du coche emmanchées de grands becs.

Bonsoir,
Peut être bien que Monsieur Éric Bédard a pu humer à son goût des effluves de Cuba cet hiver, mais en lisant sa magnifique intervention dans Le Devoir de ce matin dans Opinions, Monsieur Éric Bédard en tant qu’intellectuel me rassure et m’emplit d’espoir. Son magnifique texte explicatif sur le pourquoi qu’il cesse enfin de voter pour le Bloc Québécois est un phare qui devrait redonner la raison à certains nationalistes québécois. Monsieur Éric Bédard a retourné sa veste de façon magistrale et explique son cheminement. Une flopée de commentaires de nationalistes qui pensent la même chose ont suivi dans des commentaires pertinents. Et à voir la hargne de certains prosélytes de la Cause, Monsieur Éric Bédard est à la hauteur de son personnage…… Merci Monsieur Bédard, vous me rassurez en espérant que certains nationalistes aient ce devoir de réflexion un jour pour que grand bien leur fasse. Au plaisir, John Bull.

François 1e

Cette nuit a existé,désormais elle fait partie de l’histoire. Voyez vous un des gros problèmes du Canada , des Canadians et des fédéralistes est que vous niez l’histoire un peu comme si vous en aviez honte.

Même que l’histoire du Canada depuis 1867 démontre que cette fédération ne s’est bâtie que par trahison et magouille. Personne va me faire croire que ce pays a une belle et glorieuse histoire.

Comment vont donc voter les libertariens du Québec s’ils sont fidèles à leurs dogmes ?

En effet, ils ne peuvent pas voter pour les libéraux, ni pour le NPD.

Étrangement, ils ne veulent pas voter Bloc non plus parce qu’ils préfèrent avoir deux gouvernements : un provincial et un fédéral.

Enfin, il totalement exclus de voter pour Harper, Connu et honni par les libertariens comme un visage à deux faces, un menteur, un faux dretteux, un « closet socialist » quoi !

Il ne reste donc à nos purs libertariens qu’à faire comme Éric Bédard : Annuler leur vote !

La cause est entendue.

@ Raymond Campagna

Connu et honni par les libertariens comme un visage à deux faces, un menteur, un faux dretteux, un “closet socialist” quoi !

Le “closet socialist” est disparu du site des gaz.

@youlle

Disparu, le « closet socialist » ? Vraiment ?

Cela confirme que les dogmes libertariens sont élastiques et que c’est la foi ou l’aveuglement qui régit les pulsions primaires de ces croyants.

Vive alors le roi des clowns dretteux !