Impénitente, Sarah Palin contre-attaque

Elle s’est beaucoup appliquée. Le texte a été finement écrit. La présentation, de presque huit minutes, bien répétée. Dans sa réaction à la tuerie de Tucson, la républicaine la plus populaire aux États-Unis a choisi la voie de l’impénitence. Elle ne changera rien, à l’avenir, à son discours ou à ses métaphores.

“We will not be stopped from celebrating the greatness of of our country and our foundational freedoms by those who mock its greatness by being intolerant of differing opinion and seeking to muzzle dissent with shrill cries of imagined insults.” (Nous n’arrêterons pas de célébrer la grandeur de notre pays et nos libertés fondamentales pour se plier à ceux qui se moquent de cette grandeur, justement par leur intolérance envers les opinions contraires et leur volonté de museler la dissidence avec leurs cris stridents contre d’imaginaires insultes.)

Sarah Palin: « America’s Enduring Strength » from Sarah Palin on Vimeo.

Vrai, Sarah Palin n’a rien à se reprocher. Vrai, rien ne permet de penser que le tueur de Tucson ait été influencé par la rhétorique guerrière de droite. Mais il est aussi vrai que plusieurs leaders, de gauche et de droite, dont le propriétaire de Fox News, l’ancien directeur des communications de Ronald Reagan, Roger Ailes, ont appelé les politiciens et les commentateurs à « baisser le volume ». Palin a aussi retiré de son site la carte du pays présentant des cibles de circonscriptions, y compris celle de la représentante Giffords, blessée samedi.

Bref, Palin avait un choix. Affirmer, comme elle le fait avec force dans son message, la liberté d’expression. Constater, comme elle le fait aussi, qu’il n’y a aucun lien de cause à effet entre les discours et l’acte d’un désaxé (même l’humoriste de gauche Jon Stewart est d’accord). Mais ajouter du même souffle que cette tragédie est l’occasion de s’interroger sur l’opportunité des métaphores belliqueuses dans le discours public.

Elle a choisi au contraire de ne se retirer un millimètre de marge de manœuvre (militaire) pour les combats à venir. Cela ne va pas la desservir dans son propre camp, un sondage CBS révélant que 69% des Républicains (et 57% de l’ensemble) ne croient pas que la rhétorique politique ait eu un rôle à jouer dans l’attentat.

Elle démontre cependant son caractère: ne faire aucun compromis, n’admettre rien, foncer, foncer, foncer.

Seule ombre au tableau: elle a utilisé le terme « blood libel » pour qualifier ceux qui l’accusent d’être partiellement responsable. Or ce terme signifie l’accusation absurde faite aux juifs pendant des siècles d’utiliser le sang des chrétiens pour leurs rites secrets. Se posant en victime, elle se met dans le rôle de la juive (or, Gabrielle Giffords est juive). Et sa métaphore évoque le contraire de sa démonstration, puisque l’accusation de « blood libel » a souvent conduit à la violence contre les juifs, preuve que, souvent, les mots tuent.

Il ne faut y voir qu’une maladresse, mais Palin n’avait pas besoin de cette bévue pour brouiller son message.

Laisser un commentaire

Comment se fait-il que cette criminelle ne soit pas encore en prison ?… Ce pays est vraiment de la démocratie à main armée, alias la Raison du Plus Fort !…

Faudrait savoir: d’un côté, les gauchistes disent de Sarah Palin qu’elle est trop stupide pour lacer ses propres souliers du bon côté et d’un autre, et surtout depuis la fusillade, elle est soudainement devenue une sorte de gourou capable d’influencer une nation entière…

personnellement, je crois plutôt que ceux qui se moquent de la grandeur des États-Unis se sont ceux qui pensent petit!

Insolente,insensible aux autres,irresponsable et prête à tout pour arriver à ses fins.Cette femme est un danger public non seulement pour les USA mais pour le monde entier.Stop her please,stop her!

Bonjour,
A l’évidence, il n’y a absolument rien à faire avec les politiciens d’extrême droite de la trempe de Madame Sarah Palin. Et le pire, son ancien titre de reine de beauté lui a monté à la tête dès sa prime jeunesse…. Irrécupérable cette femme qui maintenant au midi de sa vie d’adulte agit en bonne réactionnaire, s’étant sûrement fait dire il y a plusieurs années : Sois belle et tais toi ! Et s’étant tue en étant belle, aujourd’hui, elle essaie de faire la belle en souvenir d’une beauté de plus en plus évanescente au fil des jours qui passent….. Que voulez vous ? Elle qui défilait sur les estrades et montait sur les strapontins grimpées sur des échasses et auréolée de gloire, aujourd’hui, elle essaie de combler un vide en monopolisant l’attention en colportant un discours qui est vendeur aux États Unis…. Au plaisir, John Bull.

Rien à se reprinted si ce n’est la réflexion des 2 téléscripteurs ou projecteurs dans ses verres de lecture… Il n’y a rien comme un discours qui burnt du fond du coeur!

Cette femme est un danger pour la société américaine. Elle n’a aucune limite dans ses discours haineux, racistes et xénophobes. Elle a un talent fou pour faire exploser la haine envers les politicens qui ne sont pas de son bord. Les nuances, elle ne connait pas. Elle, Michelle Bachman et Sharon Angle sont des barils de poudre qui un jour ou l’autre feront un tort irréparable à leur pays. C’est commencé à Tucson et c’est loin d’être fini. Et le plus déplorable, c’est qu’elles sont couplées à des huluberlus de la trempe de Glen Beck et Rush Limbough et cie. Où sont les leaders républicains modérés pour ralentir cette folie?

À l’écouter, on croirait qu’elle est aussi une victimes de la fusillade de Tucson. Misère!

Cette femme qui prétend aspirer à la présidence des États-Unis d’Amérique, trouve le moyen, en cette journée de deuil et de souffrance, de clamer que sa souffrance à elle équivaut à celle du peuple juif depuis 2000 ans (Blood Libel)!

Quelle folle vaniteuse !

« Imagined insults »? Rush Limbaugh qui avec Glenn Beck est pratiquement le porte parole officiel du GOP nomme toujours Joe Biden « Joe Bitme ». Il n’y a vraiment aucun équivalent du coté démocrate. Les propos de l’extrême droite républicaine sont indéniablement un facteur qui contribue à augmenter la tension au pays et par le fait même engendre la violence.

J’aime bien aussi les relents de George W. « Pray »… « God »… « Evil »… Si le monde était simplement peuplé de bons et de méchants, les républicains seraient probablement mon premier choix pour gouverner. Mais…

Madame Palin est tout simplement insupportable dans sa tentative de récupération. Sa seule réaction défensive et ses allusions (vides) sur les valeurs traditionnelles de l’Amérique (et de Dieu, dans un même souffle) en dit long sur cette personne. Mais je crains qu’elle se faufile au pouvoir tôt ou tard. Ça donne le frisson, je l’avoue.

J’ai beaucoup plus aimé le commentaire mesuré et plein de sagesse du sherif de Tucson, Clarence W. Dupnik:

«Nous sommes devenus la Mecque des préjugés et de l’intolérance»

Mais les gens de bon sens comme lui aux États-Unis, malheureusement, ne font pas de politique. Et c’est bien dommage.

J’ai compté 2 « republic », 2 « evil », 3 « pray », 2 « greatness » et 2 « God ». Entourée de la sorte, c’est sûrement pour ça qu’elle n’a rien à se reprocher.

Les républicains maintiennent le discours de la force, de la fermeté capitalisant sur le rang de super puissance militaire américaine légitimée par de supposées valeurs inébranlables pour se proclamer impeccables défenseurs du pays.
Associant plus que les démocrates encore, la grandeur morale des Américains avec le droit individuel à la possession d’armes à feu chez les citoyens; les républicains Comme Palin pourvus de leur succursale du Tea Party ne se rendent pas compte que l’économie du pays est de moins en moins capable de soutenir cette fausse prétention morale et surtout le gigantisme du budget militaire U.S.

Le déclin affectera les É.U et c’est en cours comme toutes les super puissances qui un moment donné ne sont plus que puissances.

Quant au discours précisément de S.Palin, c’est le déni d’une évidence, l’utilisation de métaphores guerrières dans un pays qui encourage la libre circulation des armes est une manifestation d’irresponsabilité totale d’autant plus que les actes de tuerie solitaire sont devenus une tradition du désespoir depuis 25 à 30 ans et plus dans une Amérique qui confond la libre initiative avec l’abandon social de millions de citoyens.

Les tueries solitaires américaines que l’assassinat de John Lennon en décembre 1980 rappelle singulièrement sont plus que des manifestations de déséquilibre individuel, elles sont l’expression évidemment de la libre circulation des armes mais surtout d’un déficit d’encadrement psychologique et social des citoyens américains surtout lorsqu’ils sont jeunes. Les républicains et moindrement démocrates compris idéologiquement coincés n’ont pas compris qu’une liberté individuelle sans horizon commun confine à l’indifférence de masse des citoyens entre eux.

S.Palin prouve que la non pensée républicaine est synonyme d’idéologie creuse et vide, d’un déni politicien monstrueux de réalité. Il faudra donc qu’Obama fasse un Roosevelt de sa présidence, sinon…

Le principe de l’extrème droite c’est l’individualisme à l’extrème et pour adhérer à la mentalité d,extrème droite il faut endurcir son coeur et ne l’ouvrir qu’à sa familia .
Ce mouvement d’extrème droite condamne l’humanité à la guerre des marchands de canons qu’entretient l’extrème droite
Ce refus du partage de ces individualistes est à la base de toutes les calamités qui blessent l’humanité entière .
Cet individuaisme est abominable et empèche le partage équitable entre tous les êtres humains et prive ces endoctrinés matérialistes capitalistes de la simplicité volontaire , de la paix , du bonheur réel et même de l’amour véritable

1-On attend toujours que les gauchistes donnent des preuves que le tireur ait été influencé par Sarah Palin.

2-Citation de Benjamin Franklin: « un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux ».

Elle a enlevé les images de son site internet et le lendemain elle dit ne rien changé à son attitude.contradictoire.Le message que je lis est le suivant:La droite républicaine ou l’extreme droite va poursuivre dans cette .voie ou pire encore cible atteint continuons le combat.Franc B.

Sarah Palin n’a rien à se reprocher et c’est Obama qui l’a dit dans son excellent discours (un discours qui a été pas mal plus digne que celui de certains gauchistes):

« For the truth is that none of us can know exactly what triggered this vicious attack. None of us can know with any certainty what might have stopped those shots from being fired, or what thoughts lurked in the inner recesses of a violent man’s mind.

So yes, we must examine all the facts behind this tragedy. We cannot and will not be passive in the face of such violence. We should be willing to challenge old assumptions in order to lessen the prospects of violence in the future.

But what we can’t do is use this tragedy as one more occasion to turn on one another. As we discuss these issues, let each of us do so with a good dose of humility. Rather than pointing fingers or assigning blame, let us use this occasion to expand our moral imaginations, to listen to each other more carefully, to sharpen our instincts for empathy, and remind ourselves of all the ways our hopes and dreams are bound together. […]

And if, as has been discussed in recent days, their deaths help usher in more civility in our public discourse, let’s remember that it is not because a simple lack of civility caused this tragedy [– it did not –] but rather because only a more civil and honest public discourse can help us face up to our challenges as a nation, in a way that would make them proud. »

@David

En effet, le discours d’Obama était plus digne que toutes les récriminations à saveur d’assassinat des Palin, Angle, Bachmann, Malkin et tutti quanti.

Comme souvent, Palin convaincra les convaincus et se disqualifiera aux yeux des adversaires. Elle n’est pas un leader, elle est la table de résonnance d’un courant qui existe de toute façon sans elle. Et ce courant n’a pas tord, la preuve étant qu’il ne s’excuse jamais. Pour s’excuser, il faut préalablement être dans l’erreur.

C’est fous de Dieu américains sont fascinant à regarder aller. Nous avons l’occasion d’observer un État littéralement partir à la dérive. C’est pas donné souvent dans l’histoire de l’humanité que de pouvoir faire une telle observation. Et dire que nous avons aussi assisté à la chute de l’URSS. Wow qu’est-ce qu’on va pouvoir raconter à nos petits-enfants. Mais ils pourraient décider que ça serait bien pour l’humanité de faire sauter le boule bleue. On fait on est bien pogner avec de semblables énergumènes.

Que Dieu nous en protège ! Oups ! Suis-je en train de m’américaniser ? 😉

«La tragédie de l’homme, c’est que quand il peut faire quelque chose, il finit toujours par le faire.» [jacques Attali]

Sarah Palin continue d’agir comme une politicienne en campagne, se montrant sûre d’avoir la vérité Vraie, une attitude indigne à un moment inapproprié, un geste que j’attribue à son extrémiste de Droite. Elle est une personne vraiment dangereuse, une ambitieuse narcissique qui risque de se transformer au contact du pouvoir, en mégalomane insensible et agressive. Son passé en tant que Gouverneur de l’Alaska et aussi celui de Mairesse de son patelin sont très révélateurs à ce propos, tous deux faisant état de poursuites judiciaires qu’elle a toutes perdues. Je la considère donc comme une grave menace pour le sort de l’Amérique avec en conjugaison, un stephen harper. Wow !! Ça fait peur.

Voyez-vous les nuées noires menaçantes planant au-dessus de nos têtes ?

Enfin, quand Obama dit qu’on ne peut jurer de rien, ça ne m’empêche pas de penser que tout avait été mis en place par le Tea Party et les médias pour faire de Mme Giffords une cible, de même que d’autres Démocrates.

Les USA sont en pleine décadence, ils se donnent des leaders à la hauteur de celle-ci. Moralement, ce peuple est à genoux.

Quand les leaders d’un empire sont des Palin, Limbaugh, Beck ou Bachmann, on sait que la fin est proche. Une pareille décrépitude intellectuelle, politique et morale est un signe qui ne trompe pas.

Le géant aux pieds d’argile agonise et son glapissement rempli de bruit et de fureur est relayé et amplifié par une idiote, la figure emblématique de la peur et du désarroi.

Que de vérité dans cette intervention de Monsieur Jacques Brassard, péquiste et ex-collègue de Monsieur Lisée:

http://blogjacquesbrassard.blogspot.com/

En voici un petit extrait:

« Sincèrement, comment les partisans des tea parties peuvent-ils inciter au meurtre alors que, de toute évidence, ils s’inscrivent dans le processus démocratique de la vie politique américaine? Comment peut-on les accuser de violence alors qu’ils veulent changer les choses par la voie législative, donc en toute légalité? Rappelons et signalons qu’ils ont organisé d’immenses manifestations (dont une entre autres a rassemblé plus d’un million de participants), sans la moindre échauffourée et sans aucune atteinte à la propriété.

Ce qui est loin d’être le cas, ai-je besoin d’insister, des manifestations gauchistes, pacifistes et altermondialistes, qui s’achèvent toujours par des affrontements violents avec les forces de l’ordre et par des destructions de biens publics et privés.

Au temps de George W. Bush, il y avait dans ces dernières manifestations de nombreuses pancartes et affiches où l’on pouvait lire ce slogan d’une gentillesse extrême : « Kill Bush! ». En comparaison, les métaphores de chasseuses de grizzly de Sarah Palin sont plutôt fades.

(fin de l’extrait).

Que de vérités criantes dans ces quelques lignes!!!

Alors la go-goche…des commentaires?

Je ne mettrais certainement pas cette tuerie sur le dos de Sarah Palin, ni même de de l’adversaire de Madame Giffords qui avait invité des citoyens à une scéance de tir pour les encourager à se débarasser de Madame Giffords.

Par contre je il m’est difficile de changer tout ce que j’ai déjà lu de l’histoire de l’humanité car il faudrait désormais dire que les discours et écrits antisémites n’ont rien eu à voir avec l’acceptation par certains dans la population en général, et en Allemagne en particulier, des politiques d’Hitler.

Dans la même veine, tout le discours anti-Israel qu’on entend aujourd’hui n’aurait donc aucun effet sur la sécurité de cet etat.

Cela me cause des problèmes. Les personnages politiques sont des leaders d’hommes et de femmes après tout. Ils influencent les gestes de la population, ou la dictent par des lois que la population accepte en raison des discours et des idéaux politiques.

Madame Palin démontre surtout qu’elle n’a pas les qualités de leadership nécessaires pour occuper la présidence.

Doit-on démontrer que les discours de Martin Luther King ont eu un effet sur l’émancipation de certains Américains ? Doit-on démontrer que les discours de Churchill (We will never surrender) ou ceux de George VI aient encouragé la population à travailler dur pour combattre l’Allemagne nazie? Ne peut-on présumer que le discours à Montréal en 1967 de Charles de Gaulle ait eu comme effet d’encourager le mouvement indépendantiste?

Chose certaine, Bin Laden dans sa caverne n’était pas assez fou pour porter des explosifs et se faire sauter : il comprend qu’il y en a qui sont assez fou pour le faire à sa place. Il n’a qu’à les encourager avec des discours incendiaires.

Je ne crois pas un seul instant que Madame Palin ait voulu qu’un fou ouvre le feu sur un adversaire politique. Mais je constate que Madame Palin n’est pas assez intelligente pour comprendre la portée des discours politiques.

@ Guillaume

Dans l’autre article de JFL sur ce sujet vous disiez au sujet de Sara Palin: « elle pourrait même en sortir grandie si elle joue bien ses cartes (c’est un gros si).

D’abord j’ai apprécié vos précisions qui sont tout à fait aceptables et acceptées. Je comprends mieux votre point de vue.

Ensuite, pour ce qui est de Palin, je dois admettre que dans ce video, elle me donne l’impression de prendre du « coffre ». Chose certaine, elle a fait un m….. bout de chemin depuis les Présidentielles.

Cela ne la rend pas plus rassurante pour autant mais une telle personne dans un pays où on a élu deux fois Georges W. est non négligeable!!!

Aux tenants de la pensée genre ‘jacques brassard’ et autres de « la toute supposément parfaite Droite », John F. Kennedy, Robert Kennedy et Dr Martin-Luther King étaient des gens de la Raison, de la Justice humaine et de la Démocratie et, ils ont été assassinés parce qu’étant associés au pouvoir du Peuple, ce qui est le fondement même de la Démocratie, la Souveraineté du Peuple. Il n’y avait aucunement de socialisme ni de communisme dans leurs actions et discours, tout reposait sur le Droit, la Justice et le pouvoir légitime de la majorité.

« « Mme Gabrielle Giffords n’est pas une gauchiste et fut pourtant une cible clairement identifiée par Sarah Palin alors, . . . il y a autre chose qu’un combat entre gauchistes et droitistes . . . , il y a plutôt l’expression d’une volonté anti-démocratique de subjuguer le Peuple à la volonté du capitalisme débridé, aux volontés des riches et puissants, sans égard ni aux Droits, ni aux Libertés, ni à l’Égalité entre individus, dans ‘‘une super manœuvre de subversion’’ des Institutions démocratiques. » »

Du fascisme ? J’en suis convaincu !!

D’où vient la désignation de »Droite » si ce n’est celle de la main qui tient le glaive, le bâton, le fouet, de la main qui pointe et dirige, « de la main qui prend », le symbole indiscutable du plus haut pouvoir, celui venant d’un djeu !?! D’où vient la désignation de la Gauche si ce n’est celle du côté du cœur, des bons sentiments, celle de l’équilibre et de la modération préférable dans le geste et conséquemment celle de la raison et de la Justice humaine !?!

Sarah Palin tout comme Stephen Harper se réclament du droit le plus absolu à l’hypocrisie, ce qui va en sens contraire du progrès, signifiant ainsi qu’ils sont des agent(e)s de rétrogradation aux règles du 19ème siècle, c.-à-d., à la loi de la jungle, la loi du plus fort, celle du prédateur et du conquérant sans égard.

Il est trop facile d’abuser des mots et donc, les supposées parfaits discours déculpabilisant les stars des pouvoirs financiers et autres du capitalisme à croissance exponentielle orgiaque, ne peuvent effacer le fait plus qu’évidant que les victimes modernes d’actes violents étaient et sont des ‘‘phares de la Vraie Démocratie et de la Raison’’, d’un gouvernement du Peuple, pour le Peuple, par le Peuple.

Ne serions-nous pas à l’ère du joug du »Bilderberg Group of America » (Big Brother), celui-ci regroupant les déjà très riches et très puissants dans le but clairement déclaré d’assurer la pérennité de leurs hégémonies à rayonnement sphérique, tous azimuts ?!?

Gwad bless North-americOIL !! (Ohhhhhh! Idéologies donnant tous les droits à quelques privilégiés !)

La gouverneure de l’Alaska, qui a démissionné à mi-mandat parce qu’elle ne pouvait subir la critique des média, prouve dans cette défense et cet appel à la pitié de sa « souffrance », non à la souffrance des victimes et de leurs proches, qu’elle n’a comme ultime valeur qu’un narcissisme qui guide son hypocrite parcours.

Voici l’adresse du site Tea Party Movement.

On y lit le 12 juin dernier:

Get on target for Victory in November. Help remove Gabriellle giffords from office. Shoot a fully automatic M16 with Jesse Kelly.
Jesse Kelly.

Si ce n’est pas de l’incitation à la violence et la haine, je me demande ce que c’est.

P.S.: Jesse Kelly était l »adversaire de Mme Giffords et le candidat, fortement, appuyé par le Tea Party.

@Francois 1

Il est faux de vouloir attribuer uniquement la tuerie aux propos de Sarah Palin et au climat, tout comme il est faux de vouloir attribuer uniquement la tuerie à la folie du tireur.

Vrai, le tireur semble avoir une maladie mentale, probablement de la schizophrénie de type paranoïaque. Probable que le tueur aurait commis un jour ou l’autre une tuerie. Malgré cela, les propos de Sarah Palin, et particulièrement son choix de mires de fusils associées à des noms, ont pu canaliser la folie du tireur en lui donnant une cible clair. Après tout, le Tea Party et le tireur ont un point en commun, ils veulent « combattre » le gouvernement : les premiers avec des mots, le deuxième, malheureusement, avec des armes. N’oubliez pas que le premier terroriste en sol américain était américain et se battait pour le retour au fondement du pays…

Vrai, il est difficile d’empêcher un « fou » de passer à l’acte, on peut, néanmoins, ne pas exacerber leur paranoïa.

@ François 1: Vous croyez vraiment que c’est Oswald qui a tué kennedy vous?

@ Madame King: je dois malheureusement être entièrement d’accord avec vos commentaires # 26 et 27. Je ne crois pas que Sarah Palin ait délibérément commandé cet acte. Par contre le ton de son argumentaire pourrait donner une raison aux esprits les plus faibles/belliqueux d’agir.

Deux choses me préoccupent vraiment dans ce dossier.

1- Toutes les allégeances devraient unaniment condamner cet acte. Les « drettistes » comme les « go-gochistes » devraient dire NON c,est assez, jamais plus de Tucson!. Mais on entend plutôt les gens qui tentent de défendre l’indéfendable en fonction de leur idéalogie.

2- La droite américaine a perdu beaucup de crédibilité en appuyant la doctrine religieuse du créationisme au détriment de la pensée scientifique de l’évolution. La droite américaine devient ainsi la contrepartie extrémiste à l’intégrisme musulman que Tous pourtant condamnent.

J’ai des amis allemands de l’Ex-RFA et l’Ex-RDA, qui sont également préoccupés par les orientations extrémistes des Grands de ce monde… pour avoir vécu chez eux quelque chose d’identique il y a à peine 80 ans.

Les plus populaires