Intégrité : les partis dans une maison de verre

Contributions politiques, contrats publics et collusion. La logique des trois « c » s’appliquerait-elle autant au municipal qu’au provincial ?

Bousculé jusqu’ici par la charte de la laïcité et la tenue d’un référendum appréhendé, le thème de l’intégrité a fait un retour en force dans la campagne électorale cette semaine.

Il a été abondamment question de l’association passée du chef libéral Philippe Couillard et Dr Arthur Porter, aujourd’hui accusé de fraude, et des révélations de La Presse sur l’existence d’un système de collusion entre les firmes de génie conseil, à l’époque où le Parti québécois (PQ) était au pouvoir.

L’Unité permanente anticorruption (UPAC) et la commission Charbonneau s’intéressent à la fois au Parti libéral du Québec (PLQ) et au PQ, a révélé La Presse. La chef péquiste, Pauline Marois, a aussitôt réagi en affirmant qu’elle n’était pas au courant des activités secrètes des firmes de génie conseil. Une fois l’an, elles auraient tenu un encan pour se partager les marchés publics. Leur turpide ne surprend guère. Elle est cohérente avec les travaux de la commission Charbonneau.

Les grands requins des firmes de génie conseil qui ont défilé à la commission avaient des convictions politiques assez malléables. Leurs contributions étaient toujours orientées principalement vers le parti au pouvoir. Si les raisons derrière ces élans de générosité ont été clairement expliquées en ce qui a trait à la politique municipale, elles restent à être confirmées pour la politique provinciale.

Contributions politiques, contrats publics et collusion. La logique des trois «c» s’appliquerait-elle autant au municipal qu’au provincial? J’ai tendance à croire que oui, à la lumière des preuves recueillies jusqu’à présent. Ce n’est qu’une question de temps, et de volonté, avant que la vérité éclate au grand jour.

Les dernières nouvelles sont encombrantes pour les PQ et le PLQ. À partir du moment où l’UPAC et la commission Charbonneau ont suspendu leurs travaux pour la durée de la campagne, les partis sont à court d’arguments nouveaux pour se lancer de la boue, et s’autoproclamer champions de la vertu.

Quand les vieux partis se retrouvent tout d’un coup dans la même maison de verre, il devient périlleux de lancer la première pierre. Philippe Couillard et Pauline Marois ont tout intérêt à jouer de prudence.

Depuis les révélations du publicitaire Jean Brault, à la commission Gomery, il est de notoriété publique que le PQ a lui aussi bénéficié de financement illégal. La formation a toujours plaidé que les magouilles s’étaient faites à son insu, par des affairistes sans scrupules, tout en rappelant que chez les libéraux, le copinage avait été érigé en système. L’hypothèse est fort plausible.

Pour l’heure, les Québécois devront se résigner. Ils iront aux urnes, la semaine prochaine, sans avoir le portrait définitif de la situation.

 

Laisser un commentaire

M. Myles tente d’uliser la même stratégie que le PLQ pour atténuer la tare de ce dernier jusqu’à maintenant assez bien documentée en laissant entendre que le PQ s’est peut-être un peu sali les mains lui aussi; la Commission Charbonneau nous éclairera certainement là-dessus dans les semaines / mois à venir.

Entre temps, quelqu’un qui a bien connu le PLQ de l’intérieur nous met en garde contre une remise du PLQ au contrôle de nos affaires:
http://www.ledevoir.com/politique/quebec/404121/votez-pq-dit-marc-bellemare
Ça en dit long.

Bonsoir,moi comme electeur je sais que la dette du Quebec depuis 1976 a augmente d’annee apres annee ,que nos infrastructures ont besoin de 20 milliards pour l’entretient et le developpement du transport en commun,il y a eu une taxe sante de 200dollars car il n’y avait plus d’argent,alors moi comme contribuable je veux une stabilisation fiscale.
Pourquoi ?les interets sur la dette empeche un enrichissement,alors il faut faire un traitement chock dans nos finances pour un an juste pour atteindre l’equilibre budgetaire mais la dette demeure ,ensuite mettre des montants forfaitaires chaque annee au debut de chaque annee fiscale pendant quatre ans et la dette de 200 milliards n’ est plus la,mais il y a un mais le traitement shock ne fait que procurer de l’emploi dans nos infrastructures de base dans chacune de nos regions .
Pour le traitement chock tout monde vous moi et d’autre contribuable sont capable de le faire ,mais il y a un mais au niveau politique il est nefaste et la preuve notre dette qui a augmenter depuis 1976 alors que le gouvernement liberal et du parti quebecois par alternance =bilan une dette de plus de 200 milliards plus 20 milliards pour les infrastructures,et ils veulent investir encore soit dans le grand nord ou dans transports en commun electrique mais il y a un mais alors que les finances publiques sont a sec ,petit rappel la taxe sante alors voila ou vient la quetion.
Qu’elle parti est le mieux placer pour atteindre le deficit zero et remettre le plus $$$$$$$d’argent dans les poches de chaque travailleur et leur famille et a balancer le traitement chock avec un equilibre dans les developpement futur du Quebec?
Moi comme electeur le choix est facile a faire la CAQ avec M.Legault et l’equipe de directeur entreprise qui ont deja fait le traval de traitement shock dans chacune de leur entreprise alors pour moi il est claire que M.Legault et l’equipe ont toute ma confiance car le bilan des deux vieux partis ont eu leur chance et il est d’avoir un grand menage et de changer les choses le 7 avril et si vous n’avez pas compris alors ils vous reste a payer encore pour quatre ans encore beaucoup de $$$$$$$$$$$ mais il y a un mais et vous tous vous avez tous payer vos impots et taxes et vous savez comment il vous reste dans vos poches le 7 avril il serait moi,vous nous tous se donnent un nouveau leader que le Quebec a besoin alors bon vote la decision vous appartient.
Bonne reflexion ecris avec un pointeur lazer alors pas d’accent.

Le portrait !!!! Quel parti politique a le plus travaillé à assainir les moeurs politiques et le financement électoral… le Parti Québécois… Est-ce qu’il y a quelqu’un parmi les journalistes à la solde du libéral pour oser prétendre le contraire….

Aujourd’hui démasqué, le PLQ voudrait entrainer avec lui le PQ dans sa chute corrompue… Bien voyons donc….

Bien Oui, qu’ils peuvent avoir une ou deux pommes pourris, eux aussi (la politique a le don de les attirer !!!) MAIS, au moins ce n’est pas le TONNEAU lui-même qui est POURRI et qui les contamine tous !!!!

Tellement désespéré, que vous êtes rendu à tenter de généraliser le comportement du PLQ à tous les formations… Ne pensez-vous pas que certains (de plus en plus nombreux ) peuvent être écoeurés de ces vieilles pratiques…

De plus,

Après 18 mois, il me semble tout à fait normal que le débat sur l’ÉTHIQUE des partis politiques ne soit pas être déjà évacué… D’après moi, il n’y a RIEN de plus important que d’avoir de la POLITIQUE SAINE… Tout le reste en découle….

Nous sommes au 21ième siècle, bon sens, l’Homme de Cro-Magnon ne devrait-il pas être derrière nous !!!!

Ce qui compte, c’est la mise en place de systèmes de contrôle et de sanction qui assureront, en matière de financement politique, l’équité et la justice. Mais pour un temps seulement, puisqu’on aura tôt fait de trouver quelques voies de contournement. Le nerf de la guerre, c’est l’argent, et la politique, c’est la guerre. Il faudra toujours être vigilant et combler promptement les brèches en matière de moralité publique. Seuls les parangons de vertu comme Madame Marois laissent entendre qu’on peut régler définitivement ce genre de choses.
Les citoyens québécois sont également dans une maison de verre: le travail au noir, l’évasion fiscale, le tabac à plumes, les jours de maladie au golf, le détournement du regard devant les tours de passe-passe, la passivité servile, ne sont pas absentes du décor.

Ahhh, donc si nous ne sommes pas blanc immaculés, nous n’avons pas le droit d’exiger de l’honnêteté de qui que ce soit !!!!! Bonne facon de faire taire la critique….

Vous savez, la guerre: l’Homme de Cro-Magnon devait adorer cela…. Les gouvernements, en démocratie, ont été créé pour baliser les pratiques malhonnêtes de certains prédateurs… par la bonne volonté de protéger l’ensemble de la collectivité…

Ces mêmes prédateurs n’ont eu de cesse de s’organiser entre eux, pour contourner , comme vous le dites, ces règles » du mieux vivre ensemble ». Le Parti Québécois a été pratiquement le seul, ces dernières années à tenter d’assainir les pratiques malhonnêtes et le pouvoir de l’argent ( votre nerf de la guerre).

On doit le répéter car Nous oublions tellement vite de nos jours !!!! Et si vous n’étiez pas victimes de cette grande peur institutionalisée, vous ne voudriez sûrement pas élire le même gouvernement qui refusait justement les systèmes de contrôle ( Commission Charbonneau ) que vous préconisez.

S.V.P. un peu de cohérence LUCIDE….. POUR LE BIEN DE LA COLLECTIVITÉ

Après le « dealE entre le couple Marois-Blanchet et la mafia syndicale, après avoir vendu le Québec aux filous les plus offrants, voici le même couple Marois-Blanchet ENCORE pogné dans un AUTRE scandale:

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2014/03/31/002-pauline-marois-claude-blanchet-parti-quebecois.shtml

Pourtant, la Marois nous avait promis d’être chaste enroulée dans son foulard blanc…

Si vous voulez rire (ou pleurer…):

http://www.youtube.com/watch?v=dpgYhLQ3vpw

Si vous vous permettez de vous référer à Madame Marois comme étant » . . la MAROIS. »
Faudra-t-il se référer à Monsieur Couillard par » E l’gros Couillard. »

Pas fort » le p’tit François

Les plus populaires