Jack et Barack: même combat?

Photo : Adrian Wyld / PC
Photo : Adrian Wyld / PC

Petite danse périlleuse que celle que le NPD esquisse ce week-end pour se positionner au centre de l’échiquier politique fédéral ! Le parti de la gauche candienne est visiblement fort conscient du risque de cette polka-politique-un-p’tit-brin-vers-le-centre  puisqu’il a invité des personnalités de renom à son congrès national qui commence aujourd’hui à Halifax… 

L’événement, qui est sûrement le plus gros rassemblement politique de l’été, a le potentiel de donner un nouvel élan au parti de Jack Layton à la veille de possibles élections automnales. Le parti y parlera organisation, mobilisation et politiques, de quoi lui donner une longueur d’avance sur ses adversaires qui tardent à ouvrir leur jeu. Afin d’en profiter à fond, le parti s’est assuré d’attirer l’attention des médias avec un programme chargé et des invités de renom.

Les premiers ministres du Manitoba et de la Nouvelle-Écosse, Gary Doer et Darrell Dexter, sont mis à contribution pour faire part de leur expérience et ainsi inspirer les troupes. Et comme il n’y a rien de plus ennuyant médiatiquement parlant que des ateliers d’organisation d’un parti politique, le NPD a trouvé le moyen d’épicer la sauce en invitant deux conseillers de l’organisation Obama : Betsie Myers, directrice des opérations de la campagne Obama for America, et Marshall Ganz, l’organisateur de cette même campagne.

Pour que cela porte fruit cependant, il ne faudrait pas que l’attention porte uniquement sur cette résolution suggérant de changer le nom du parti. Le mot «nouveau» disparaîtrait du nom Nouveau Parti démocratique pour faire place au Parti démocratique. Depuis le dévoilement de cette proposition, en juillet, il n’y en a que pour elle, le tout assorti, à l’occasion, de commentaires ironiques sur le possible acronyme français,  PD. Dans le genre «Vous êtes PéDé» ?

Un nom n’est tout de même qu’une étiquette et les néo-démocrates veulent accomplir davantage qu’un baptême en fin de semaine. Ils veulent démontrer qu’ils ont les politiques et l’équipe pour se démarquer des libéraux et des conservateurs. En entrevue au Globe and Mail, Jack Layton parle d’occuper le centre de l’échiquier politique que les libéraux, sous Michael Ignatieff, ont déserté, dit-il, pour se rapprocher des conservateurs de Stephen Harper.

Tout comme le Parti conservateur, le NPD est un parti traditionnellement idéologique. Si le PC ne peut se recentrer sans faire des mécontents chez ses partisans les plus à droite, le NPD a le même problème avec sa frange la plus à gauche. L’exercice de la fin de semaine est donc délicat. Le défi sera d’en sortir avec non pas nécessairement un nouveau nom, mais une vision claire basée sur des positions bien définies et formant un tout cohérent. Une vision que les partisans seront prêts à défendre et les supporteurs d’autres partis, à appuyer.  Ah les plaisirs de la danse…

Laisser un commentaire

Bonsoir pour le NPD il faut un programme politique qui va séduire les électeurs.

Pour Jack il pourrait créer une vague de faire passer les provinces et les trois -territoires en treize États avec une souveraineté administrative et territoriale et la reconnaissance des nations fondatrices du Canada et redonner une nouvelle constitution aux Canadiens une constitution d’épanouissement pour le futur car le passer avec les paradis fiscaux une loi légal mais anticonstitutionnellement illégal envers la charte fiscale du trésors Canadien et va contre le financement de nos institutions et créer une lourdeur administrative pour la majorité des Canadiens et un paradis pour certain et un enfers pour d’autre qui vont avoir à faire face à la musique pour financer nos institutions .

Le vérificateur du canada le mentionne à chaque année dans le rapport depuis 1992 à 2009 le paradis fiscaux ont augmenté de 300% .

M.Layton redonner les terres du Canada aux Nations fondatrices de ce pays et la libération fiscale à chaque province et les trois-territoires pour devenir des États autonomes et vous avez mon vote .

M.Layton treize-États autonomes sur les terres du deuxième plus grand pays au monde pour la superficie territoriale le Canada.

Le partage de la dette et de la richesse dans la nouvelles constitution et la charte des droits et libertés ,et surtout une seule et unique perception pour nos institutions.

Merci et bonne réflexion.

Il n’y a malheureusement pas beaucoup de français dans ce Congrès mais les invités sont intéressants et vaut la peine d’être entendu.

Changer le nom du parti et adopter le nom de Parti démocratique (pourquoi pas simplement parti démocrate tant qu’à y être ?) n’est qu’un signe de plus, un symbole fort éloquent de l’intégration politique du Canada dans les USA.

@ Joseph.

Je veux bien croire que « les invités sont intéressants et vaut la peine d’être entendu », mais les Québécois voteront-ils pour un parti qui n’est pas prêt à faire les efforts nécessaires pour gagner leur vote ? Le français est un minimum.

Changer pour changer voilà le truc. C’est dans l’ordre des choses que dans les structures de cette société, lorsque l’on veut du changement, on place de nouveau nom sur les portes et les bureaux.

Mais c’est tout un programme pour le nouveau parti démocratique de passer du nouveau parti au vieux parti démocratique. Un peu comme chez les républicains au sud….le GOP …Grand Old Party.

Mais un nom significatif comme le Bloc Démocratique eut été convenable. Malheureusement pour le NPD, il y a déjà un Bloc et il est québécois et il parle français. Heureusement il y a un parti propre au Québec.

M.Layton redonner les terres du Canada aux Nations fondatrices de ce pays et la libération fiscale à chaque province et les trois-territoires pour devenir des États autonomes et vous avez mon vote .
Inclant lepartage de la dette et de la richesse dans la nouvelles constitution et la charte des droits et libertés ,et surtout une seule et unique perception pour nos institutions.

Les plus populaires