Jésus aurait-il brulé le Coran ? Yes sir ! répond le révérend Jones

Plus de 200 Corans attendent le sacrifice du feu, qui aura lieu ce samedi, jour anniversaire des attentats du 11 septembre, entre 18h00 et 21h00, dans un champ de Floride. Le pasteur Terry Jones est certain que « Jésus n’aurait pas régulièrement brulé des livres, mais il aurait certainement brulé celui-là ». La question est rhétorique, le Coran n’étant apparu que 600 ans après l’ascension du Christ. Jésus y est d’ailleurs présenté très positivement.

Photo : ohn Raoux / PC/AP
Photo : John Raoux / PC/AP

Le tollé est général aux États-Unis contre l’initiative du pasteur Jones, à la microscopique congrégation. Une rare conférence conjointe à Washington de leaders religieux juifs, catholiques, musulmans et évangélistes modérés lui ont lancé un appel. Ce qui est suprêmement contre-productifs car Jones les considèrent tous comme des suppots de Satan. Mais des évangélistes de sa mouvance religieuse ont également dénoncé son initiative.

Jones, conscient du tort que son geste pourra causer à la réputation des États-Unis, y compris la mise en péril de troupes américaines en terre musulmane, persiste et signe. Il priera pour que tout se passe bien.

Il vaut la peine de voir, dans ce reportage d’ABC News, le visage de l’intolérance (et de rester jusqu’à la fin quand le journaliste demande enfin à Jones s’il est dingue):

Le geste du pasteur Jones surgit dans un contexte porteur: l’islamophobie est galopante aux États-Unis depuis quelques mois. L’affaire du Centre culturel islamique qui doit être construit à cinq coins de rues de Ground Zero a été un révélateur. Les porte-parole de droite, que le born-again George W. Bush avait réussi à contenir en défendant la foi islamique dans les jours suivant le 11 septembre, furent totalement désinhibés.

Des manifestations s’opposant à l’ouverture de Mosquées sont tenues dans plusieurs villes américaines, donc même à plusieurs milliers de kilomètres de Ground Zero, ce qui montre bien que le lieu n’a pas d’importance.

Sur Fox News, on n’hésite pas à désigner les Mosquées comme des centres terroristes. On lit sur Internet que les musulmans américains ont mis sur pied des dizaines de camps d’entrainement terroristes au pays. Et Terry Jones n’est ni le seul, ni le premier, a affirmer publiquement que l’Islam est une religion de haine.

Cette haine se combine avec celle, politique, déployée contre le « musulman » Barack Hussein Obama. Pas moins de 18% des Américains le croient tel, et 42% ne savent pas s’il l’est ou non. C’est dire…

Ce commentaire et ce reportage de l’émission satirique The Daily Show, sur la question des Mosquées, vont au coeur du sujet:

Mieux vaux en rire...
Mieux vaux en rire...

En un sens, le révérend Jones rend service aux forces américaines de la tolérance, en incarnant par sa menace d’autodafé la conséquence logique du discours islamophobe courant. Agissant comme repoussoir, il remobilise les croyants modérés et force les promoteurs de la division à prendre position.

Ainsi, ce mercredi, à la fois le nouveau leader médiatique de la droite folle, Glenn Beck (qui a accusé Obama de »racisme » envers les blancs) a appelé Jones à ne pas passer à l’acte. Plus important, Sarah Palin, issue du mouvement évangélique et très proche de ces milieux, a émis en soirée mercredi un message sur sa page Facebook qui constitue, pour elle, un rare éclair de lucidité:

Book burning is antithetical to American ideals. People have a constitutional right to burn a Koran if they want to, but doing so is insensitive and an unnecessary provocation – much like building a mosque at Ground Zero.

I would hope that Pastor Terry Jones and his supporters will consider the ramifications of their planned book-burning event. It will feed the fire of caustic rhetoric and appear as nothing more than mean-spirited religious intolerance. Don’t feed that fire. If your ultimate point is to prove that the Christian teachings of mercy, justice, freedom, and equality provide the foundation on which our country stands, then your tactic to prove this point is totally counter-productive.

Our nation was founded in part by those fleeing religious persecution. Freedom of religion is integral to our charters of liberty. We don’t need to agree with each other on theological matters, but tolerating each other without unnecessarily provoking strife is how we ensure a civil society. In this as in all things, we should remember the Golden Rule. Isn’t that what the Ground Zero mosque debate has been about?

L’épisode Jones peut encore mal tourner. Mais déjà, il réhabilite une idée jusqu’à hier moribonde dans l’Amérique évangéliste: le respect mutuel.

Post-Scriptum: Aux dernières nouvelles, le révérend s’est fait refuser son permis municipal pour tenir un feu (de haine?) sur le territoire de la municipalité. C’est parfois à ce genre de petits détails que tient le destin des hommes.

Laisser un commentaire

La fin de l’empire américain, en direct aux actualités.

Les morons attirent l’attention des foules frustrées.

Les êtres humains m’inquiètent. Des extrèmistes de toutes accabis, il y en a toujours eu. Mais depuis quelques années on constate que ce sont eux qui tiennent le haut du pavé. Ce sont eux aussi qui sabotent les pourparlés de paix au moyenned orient. Pourquoi nous dit modéré les laissons faire? Occupons nous de nos tarés ainsi il y aura plus de calme dans nos sociétés.

Les « extrémistes » aux USA brûlent des Corans.

Les extrémistes dans les pays islamistes se font sauter dans des lieux publics.

Quand les extrémistes islamistes adopteront les comportement des « extrémistes » américains, ce sera un énorme progrès pour eux.

D’ailleurs, ça me fait bien rire de voir des gens parler d’islamophobie aux USA.

Considérer que la construction d’une mosquée près de Ground Zero n’est pas une bonne idée, ce n’est pas de l’islamophobie. Ça n’a rien à voir.

De plus, un sondage récent publié par le
Pew Research Center montre que c’est aux USA où l’on supporte le moins l’interdiction du port du voile (25% supportent cette mesure aux USA contre 82% en France).

http://pewresearch.org/pubs/1658/widespread-support-for-banning-full-islamic-veil-western-europe-not-in-america

P.S.: Glenn Beck n’est pas un « ultra-conservateur ». Beck supporte le retrait TOTAL des troupes d’Irak et d’Afghanistan, il souhaite la fermeture de TOUTES les base militaires américaines à l’étranger, il ne voit pas de problème avec le mariage gay et il est favorable à la légalisation des drogues. Pas très « ultra-conservateur » comme prise de position.

Only in America !

L’Amérique est en déclin et on le constate quotidiennement !

Pauvres évangélistes frustrés !

@ Raymond Campagna

Je dirais plutôt que les morons attirent l’attention des médias.

Il y a 30 ans, ce type aurait brûlé ses corans dans l’anonymat le plus complet.

Jésus aurait-il brulé le Coran ? C’est la question que vous posez monsieur Lisée. Pour en arriver à répondre affirmativement à une telle question, il faut avoir une méconnaissance totale de la vie du Christ : car même en voulant interpréter les quatre évangiles à la manière des protestants américains, c’est-à-dire au pied de la lettre, j’arrive difficilement à penser que Jésus en serait venu à poser un telle geste de haine, lui dont la vie entière est un enseignement de paix sans équivoque. Et commettre le geste que s’apprête à faire ce pasteur américain pourrait devenir l’étincelle d’une véritable guerre de civilisations entre le monde musulman et l’Occident chrétien. Et c’est le genre d’étincelle qu’attendent des extrémistes dans tous les camps pour la déclencher.

A contrario il faudrait se poser une autre question: qu’aurait fait le prophète Mahomet, s’il avait vécu à une époque où des avions auraient existé? Aurait-il empêché les événements du World Trade Center de se produire? Je ne connais pas suffisamment le Coran et la vie de cet homme pour répondre adéquatement à cette question: mais pour la connaissance que j’en ai, je puis affirmer que le doute habite tellement mon esprit, que je n’oserait guère ici une réponse aussi catégorique que dans le cas de Jésus. On ne peut trancher en cas de doute raisonnable en droit, ça doit être aussi vrai dans des questions d’ordre philosophiques.

Mais ma question demeure entière : le prophète Mahomet aurait-il empêché de toute sa volonté et de toutes ses forces des avions de s’écraser sur les Tours du World Trade Center?

J’aimerai bien voir des gens connaissant suffisament la vie de cet homme répondre à cette question preuves irréfutables à l’appui pour me convaincre et chasser le doute de mon esprit.

De nos jours tous les moyens sont bons pour faire parler de soi. Qu’un fait divers fasse la une des médias du monde entier pour attirer l’attention sur soi et sa paroisse a de quoi rendre perplexe.
Quand les extrémistes de tous bords tiennent le monde en haleine, il y a de quoi s’interroger sur notre devenir commun.
Il y a des choses beaucoup plus urgentes comme le redressement de l’économie, la lutte contre le chômage et les discriminations de tous ordres que faire la publicité des fanatiques de religions de la part du lobby médiatique mondial.

Le jour où les islamistes brûleront des Bibles au lieu de brûler des chairs innocentes en se faisant exploser dans les discothèques, les bars, les cinémas, les restaurants, les autobus et les mosquées chiites, au lieu de couper des têtes ou de lapider des femmes, eh bien, ce jour-là, je crierai: “alléluia, quel progrès immense, quel raffinement inespéré!” Ce qui est un certain scandale provocateur en occident serait un merveilleux adoucissement s’il se produisait dans le monde musulman.
Jésus, si on se fie à sa colère près du Temple, aurait sans doute brûlé et le Coran et les Evangiles, l’un pour outrage au judaisme, et l’autre parce que description trop fictive et polémique de sa vie.

Depuis 70 ans, le discours dominant dans l’islam est de plus en plus extrémiste, alors qu’au contraire, dans le christianisme et le judaisme, le discours dominant est ou bien stable, ou bien de moins en moins extrémiste. Dans l’extrémisme musulman, les têtes sont coupées (celle du journaliste Daniel Pearl, par exemple), les femmes sont lapidées, les femmes enceintes et les enfants sont meurtrièrement ciblées, pour autant qu’elles soient juives ou occidentales (c.-a-d. de la vermine conspirationiste, selon ces extrémistes: bacille et Satan en une même personne). Dans l’extrémisme chrétien ou juif, on refuse à une femme de devenir prêtre ou rabbin, on considère la vie sacrée dès la conception, qu’il y ait viol ou pas, ou encore on se construit une maison en Judée ou en Samarie. C’est ce contraste dans les extrémismes, sans doute, que ce prêtre veut pointer du doigt par son geste provocateur.

Pour excessive et provocatrice (mais tout à fait légale) que soit la réaction de ce prêtre, il a néanmoins compris que la nouvelle propagande antijuive et antioccidentale est avant tout, et de loin, musulmane. Il ne sert à rien de jouer à la vierge offensée et d’essayer de s’en cacher. Cette réalité est souvent fort pudiquement couverte par les journalistes francophones, malheureusement (1).

L’argument en faveur de la Mosquée Ground Zero était: nous avons le droit, c’est légal; laissez-nous donc en paix, même si vous jugez qu’il n’est pas sage de construire une mosquée dans un édifice endommagé par les islamistes dans leur geste exécrable de 9/11.

L’argument de ce prêtre est identique: j’ai le droit de brûler mon Coran, c’est légal; laissez-moi donc le brûler tranquille et sans grimper dans les rideaux, même si vous jugez que ce geste est provocateur.

Avis aux journalistes: chaque jour, des gestes bien pires que celui de ce prêtre, des paroles bien plus incendiaires que celles de ce prêtre, sont dites dans un ou plusieurs des pays musulmans de la planète. Pourquoi ne les rapportez-vous pas? Pourquoi cette fausse pudeur? Pourquoi cette réticence à ne pas publiciser le fait que, depuis les années 1980, “l’islamisme est le discours dominant dans les sociétés musulmanes” (1).

(1) Pour plus de détails: “La nouvelle propagande antijuive” (Pierre-André Taguieff, Presses Universitaires de France, 2010, 551 pages)

(2) Henry Laurens, John Tolan, Gilles Veinstein, “L’Europe et l’islam. Quinze siècles d’histoire”, Paris, Odile Jacob, 2009, p. 420.

@ David

Construire un centre islamique dans Lower Manhattan… d’accord ce n’est peut-être pas la meilleure idée car cela peut sembler provocateur aux yeux de certains. Cela même si les musulmans moyens vivant aux États-Unis n’ont en faite aucune raison de se sentir coupable pour les attentats (particulièrement à New York puisque cette communauté a été tout aussi affecter que les autres le 11 septembre 2001).

Cependant, vouloir interdire le voile n’est pas nécessairement un acte de xénophobie ou d’islamophobie si l’on tient compte du fait que les français moyens sont beaucoup plus laïque que les américains moyens.

Il est vrai que la société française est prise d’une vague d’islamophobie. Tout comme aux États-Unis, cependant ces derniers l’exprime autrement : en brûlant 200 Coran, en faisant de la propagande haineuse à Fox News (voir Billy O’Reilly) au sujet des mosquées en général, en créant des groupes de pression voulant interdire la création de mosquée (ailleurs qu’a New York), etc.

Le fait de parler d’islamophobie aux USA n’a pas seulement avoir avec le centre islamique de Lower manhattan… c’est un phénomène que beaucoup d’observateurs dénonce depuis déjà un certain temps (la question est plus populaire maintenant dû aux récents événement). Je sais que vous êtes un «amoureux» des États-Unis, mais ne laissez pas votre passion vous rendre aveugle à ses défauts.

Ici quelques exemples :
http://www.usatoday.com/news/nation/2006-08-09-muslim-american-cover_x.htm

http://www.huffingtonpost.com/john-l-esposito/islamophobia-in-america-w_b_690613.html

http://www.cbsnews.com/8301-503544_162-20014737-503544.html?tag=contentMain;contentBody

http://www.guardian.co.uk/world/2006/mar/10/usa.religion

http://www.countercurrents.org/siddiqui230810.htm

http://www.youtube.com/watch?v=PqbQWxHIn4U

http://loganswarning.com/2010/04/24/us-muslim-discrimination-lawsuits-on-the-rise-video/

http://www.salon.com/news/politics/war_room/2010/09/08/muslim_employment_discrimination

http://www.infocusnews.net/content/view/14362/82/

***Je tiens à préciser que je suis d’accord avec vous sur le fait que la France (mais aussi toute l’Europe) est au prise avec un grave (sinon pire) problème d’islamophobie.

Nous verrons bien si le tout se passe comme prévu. En attendant…

Retenons qu’il s’agit de brûler et non de souiller le Coran comme cela fut fait à plusieurs reprises à Guantanamo en le foutant dans les toilettes. Si le but était de remplir des auges à cochons de copies du coran, là on parlerait de souiller le coran. Tout simplement le bruler n’a rien à voir. Ce n’est pas la première fois que des chrétiens choisissent de purifier l’ennemi par le feu. C’est un message dur mais pas un message sauvage.

Retenons que la détermination des talibans et des extrémistes est déjà à son maximum.

Si la crainte est de provoquer les modérés, le monde découvrira ce que beaucoup d’analystes pensent: les modérés ne sont pas tous modérés.

Par contre, une des conséquences du geste de Jones et Cie sera de mettre à la lumière la réalité dans laquelle nous vivons. Lèvera le voile sur la vraie guerre qui est enclenchée.

Question: qu’est-ce qui est pire? Bruler 200 copies du coran confortablement aux USA ou envahir l’Irak sans aucune provocation réel?

En bout de piste, si le feu de joie se tient comme prévu c’est que tous les biens pensants qui s’y opposent sont dans le fond « pas vraiment en désaccord ». Cela ne prend pas une armée pour mettre en prison pour 48 heures, les trente personnes en cause.

Give me a break.

Le fanatisme n’a pas de limites et les humains doivent se comporter en êtres intelligents et généreux pour ne pas retomber dans ce cycle infernal de violence …. En répondant a un geste violent d’une poignée d’exprémistes , le pasteur Jones pose un geste symboliquement violent qui enflammera certains extrémistes musulmants et risque d’engendrer un autre cycle de violence … Ce fanatique Jones n’est pas sans réaliser que son geste survient le surlendemain du Ramadan et le lendemain de l’Eid qui est la grande fête des musulmants ……

Je seconde M. Lalonde, mais nous avons un bel exemple de taré juste ici plus haut! Beck est en faveur du retrait des forces américaines pour la simple raison qu’il doit souhaiter une attaque nucléaire plutôt!

Ce « Rambo » pasteur déclare qu’il avait « reçu » 200 livres.Je me demande combien d’argent ce fou – armé en plus- a reçu. Je crois qu’il est fort possible qu’il passe à l’acte, ne serait-ce que par orgueil!

C’est bel et bien le groupe Right Wing Extreme qui a offert son aide au pasteur Jones en lui offrant une milice de 500 à 2000 personnes armées pour que Jones puisse bruler ces Corans.

http://www.cnn.com/2010/US/08/24/florida.burn.quran.day/

Les extrémistes américains n’ont pas besoin de s’inspirer des extrémistes musulmans : certains membres de ces milices n’ont rien vu de mal à faire sauter un édifice fédéral tuant près de 200 personnes dont une vingtaine d’enfants. Le diable pour ces extrémistes c’est le gouvernement.

Je n’ai aucun problème à un autodafé de Corans.
Mais je préfèrerais de loin que l’on y brûle aussi des bible, des Torah, n’importe quel livre religieux, incluant les ouvrages mormoniques, raeliens et scientologistes… Brf, tous ces recueils de superstitions archaiques ridicules pour lesquels tant de sottises sont commises.

En fait, si je pouvais m’assurer une certaine médiatisation, j’inviterais tous les détenteurs blasés des ces livres mesquins à me joindre devant la caméra pour envoyer mon message de ras-le-bol parfaitement égalitaire à tous ces fondamentalistes.
Après tout, au nombre de copies existantes de chacun de ces ouvrages, ils ne seraient pas menacés de disparaitre par l’effet de MON autodafé. D’autant plus que la vraie science et la connaissance humaine, elle, en ressortiraient parfaitement indemnes.

Cette instrumentalisation de l’islamophobie (dans laquelle l’Islam est présenté comme une religion de haine et violence visant à détruire le reste de l’humanité (le monde occidental en particulier)) me fait beaucoup pensé à l’antisémitisme utilisé par Hitler (présentant les Juifs comme de sournois ennemis de l’Allemagne et de la civilisation cherchant à affaiblir la « pureté » du sang « aryen » et à dominer le monde par tous les moyens).

C’est clairement une tactique utilisée par des gens ayant une pensée totalitaire: on présente un groupe comme étant ennemi et responsables de tous les maux, on polarise l’opinion publique sur une « guerre à finir » avec cet « ennemi de la civilisation ». Cela permet d’utiliser la peur et la haine (deux moteurs très forts) pour justifier à peu près n’importe quoi et pour détourner l’attention de nos autres buts.
Si vous doutez de la tendance totalitariste de ce mouvement, je vous invite à écouter Fox News régulièrement, vous verrez que Goebbels et la Pravda (dans les années staliniennes) n’ont rien à leur envier en ce qui a trait aux manques de nuances, aux affirmations gratuites, à la manipulation d’information et à la désinformation (Fox News est l’un des grands responsables de la croyance de nombreux états-uniens en « l’islamisme d’Obama »), en l’organisation de manifestations « spontanées » (TEA parties), en la dramatisation de faits divers, etc.

« Quand les extrémistes islamistes adopteront les comportement des “extrémistes” américains, ce sera un énorme progrès pour eux. »

Je me contente de citer Heinrich Heine: « Là où on brûle des livres, on finit aussi par brûler des hommes. »

Phrase qui s’est toujours vérifier dans l’histoire (l’Inquisition avait commencé par traquer les écrits « hérétiques », Hitler avait aussi commencé aussi par censurer les écrits « juifs » et « subversifs » (donc « anti-allemands ») avant de passer à des autodafés et enfin de pousser plus loin, etc.).

« Considérer que la construction d’une mosquée près de Ground Zero n’est pas une bonne idée, ce n’est pas de l’islamophobie. »

1) Ce n’est pas une mosquée, mais un centre culturel musulman (avec il est vrai une mosquée au dernier étage)

2) Les opposants à ce centre culturel ne disent pas que c’est une mauvaise idée, mais bien que ce sera un « centre d’entraînement terroriste », que c’est une injure pour les victimes du 11 sept., que c’est la preuve que les musulmans veulent « conquérir » les terres qu’ils ont « attaqués » (ici Ground Zero), etc. Très loin d’une opposition nuancée. Bien plutôt des arguments de peur et de haine.

3) Comme l’a dit le maire de New York, a proximité, il y a bien une église, une synagogue, un bar de danseuses nues, etc. » Hey ! C’est New York ! »

4) John Stewart a recensé plusieurs cas d’oppositions à de vraies mosquées, beaucoup plus loin que Ground Zero et où l’opposition s’appuie sur le même genre d’arguments (volonté de conquérir et convertir, centre d’entrainement terroriste, etc.).
Entre autres au Tennessee, un groupe s’oppose « pour des raisons de sécurité » à la présence d’une mosquée qui est là depuis 20 à 30 ans sans jamais avoir causé de violences. Comme le dit la présidente du mouvement anti-mosquée local: « Not yet ».

Libre à vous de croire qu’il n’y a pas d’islamophobie.

Des imbéciles il y en a partout. Si les Afghans s’enflamment parce que que le coco qui se dit pasteur a brulé un Coran, c’est qu’ils se cherchaient un raison de le faire. Comme entendu dans un autre contexte: l’accident qui se cherchait un place où arriver…
Pour ré.pondre à votre question, non je ne crois pas que Jésus aurait brulé le Coran. Je ne crois pas, mais pas du tout qu’il aurait brulé le Coran. Et pas parce que son nom y serait cité…

L’initiative de ce pasteur est totalement déplacée. Le Coran est le seul livre de la tradition monothéiste à reconnaître Jésus et à honorer sa mère, Marie. L’islam, avec le christianisme, est la seule religion à décerner à Jésus le titre de Messie, et à croire à son retour avant la fin du monde! Alors comment brûler un livre qui magnifie Jésus?

L’islamisme et la droite ultra conservatrice ont pris racine au même terroir. La peur du relativisme moral en est le fondement. Ces deux faces d’une même médaille se nourrissent à même l’ignorance des foules peu éduquées ou endoctrinées.

Je ne suis pas certain que les actions de Jones vont servir de repoussoir. Au mieux, elles ont le mérite de faire apparaître les contradictions de la droite américaine qui démonise les musulmans et les chrétiens au nom à consonnance arabe et qui ensuite s’insurge que l’on veuille brûler le Coran.

C’est gens irrationnels voulaient une guerre de religion pour renforcer le tissu social américain. Ils l’ont obtenue. ALors pourquoi G. Beck s’excite à ce point?

Cher Jean-Francois,

Puisque vous écrivez que le texte de Palin » constitue, pour elle, un rare éclaire de lucidité « ,vous devez être en accord avec
elle.

Or,Si elle nuance ses propos au sujet de la mosquée devant être construite a New York et au sujet d’un pasteur voulant brûler ses 200 livres, vous,vous semblez ,dans votre texte, plus enclin a défendre la liberté de religion de ceux qui veulent construire une mosquée sur un territoire
déjà sacré ( Ground Zero ) qu’enclin a défendre la liberté d’expression et le droit a la propriété privée de celui qui veut brûler ses 200 livres.

Êtes-vous aussi contre les caricatures ?
(…)
Si oui,sachez que vous caricaturez,dans votre
texte, des opposants a la mosquée qui comptent des milliers de morts chez les victimes.Vous accusez aussi d’islamophobisme et sans le savoir une parties de ces opposants qui appartienent a la communautée musulmane modérée et une autre bonne partie au partie démocrate, comme vos amis Harry Reid et Oward Dean.

Alors,êtes-vous aussi contre les caricatures ?

Si oui,sachez aussi que votre descirption de la montée de l’íslamophobisme aux Etats-Unis n’est pas digne de votre talent.
Statistiquement,tout votre texte ne contient que deux pourcentages… concernant Obama .

@Jacques Lalonde
J’ai l’impression que la désinstitutionnalisation très connue au Québec s’est propagée sur la planète. Voilà le résultat, trop de fous (on avant le droit à ce mot avant qu’il y en ait trop en public), trop de fous, donc, se promènent en toute liberté.

Quant à la question de brûler le Coran, je pense bien qu’il y ait peu de monde en accord avec ça. Sauf que…

Sauf que, partout où j’ai lu sur cette question, les mêmes commentaires revenaient souvent. Que se serait-il produit si un groupuscule d’islamistes intégristes avait décidé de brûler la Bible? Gageons qu’on s’en serait probablement un peu offusqué ici et là. Mais jamais nous n’aurions entendu un leader politique parler de menaces d’escalades terroristes ou autres babioles du genre destinées à créer une tension injustifiée. Et les médias s’en seraient désintéressés rapidement!

Le discours d’Obama, hier, est une nette invitation à cette escalade. Il aurait dû, tout simplement, rencontrer la pasteur ou envoyer un intermédiaire. Ou, simplement dire qu’on ne peut accepter ce genre d’action, sans en ajouter. Il y a quelque chose de malsain dans ce qu’il a dit et je me demande bien pourquoi il l’a dit!

Il arrive parfois que je trouve insignifiante la couverture exagérée des médias pour certains sujets. En voilà un exemple!

Exemple de discours dominant dans le monde musulman hors Europe et hors Amérique: lors du 14ème congrés de recherches islamiques, organisé à l’Université al-Azhar du Caire en septembre 1968, la plupart des théologiens arabes (NDLR: il s’agit ici de l’ELITE, de ceux dont la mission est de mettre les choses en perspective et de guider la “plèbe”) réunis présentèrent les Juifs à la fois comme des “ennemis de Dieu” et des “ennemis de l’humanité” (Taguieff, p. 154).

Vous me direz que Terry Jones leur ressemble. Vous aurez raison, sauf que son discours est celui d’un hyperminoritaire : pas le discours de la majorité ou même d’une forte minorité. Terry Jones est un extrémiste. Son type d’extrémisme correspondant à un courant musulman largement répandu, sinon dominant, en Asie et en Afrique ; le tout sans que nos bons journalistes, incluant M. Lisée, ne s’en scandalisent outre mesure.

Et pourquoi s’en scandalisent-ils si rarement, préférant s’intéresser à des hypermarginaux en occident ? Je vois là une attitude de dhimmi volontaire.

Le dhimmi volontaire se distingue de 2 manières: il exagère systématiquement la sévérité d’un acte modestement extrémiste commis par un occidental, et minimise systématiquement la sévérité d’un acte grossièrement extrémiste commis par un musulman. Par exemple, le dhimmi volontaire appellera “fou” un occidental qui brûle un livre dont il est le propriétaire (Patrick Lagacé sur cyberpresse), mais “militant”, ou encore “activiste”, un islamikaze qui se fait exploser dans une discothèque en déchiquetant les chairs de 15 innocents. Il n’osera pas traiter de “fou” ceux qui menacent de mort les caricaturistes danois, ou assassinent les cinéastes hollandais. Et il cédera au moindre chantage en provenance du monde musulman… ce qui encouragera le monde musulman à le faire chanter encore plus.

Le non dhimmi, au risque de se faire traiter de raciste par les “bien pensants”, se contente de voir les choses telles qu’elles sont: il est moins fou de brûler du papier, aussi symbolique soit-il, que de brûler la cervelle de quelqu’un, ou même menacer de le faire.

Message au monde musulman : réagissez de la même manière que nous réagisson quand vous brûlez sur la place publique, comme vous le faites si souvent, le drapeau américain, le drapeau israélien, ou des effigies de présidents américains ou de premier-ministre israéliens. Il n’est pas trop tard pour vous comporter en adulte et nous donner des indications que le Moyen-Age est derrière vous.

@David, tout a fait raison. Pour moi les extermistes chretiens sont plutot des fans de Mickey Mouse et cie. Tandis que les extremistes musulmans sont des fans de Ben Laden et cie. Toujours pret a faire sauter quelque chose. David, je suis totalement mystifier lorsque j’entend 99% de la populace comparer les extremistes chretiens aux extremistes musulmans. Mais nous avons pas le choix d’accepter ces penses simplistes, car la stupidite est un droit humain en quelque sorte.

Hum, autre petit point intéressant. Alors même que le Coran n’a pas encore été brûlé, on brûle déjà des drapeaux américains et des effigies du vieux fou. En matière de violence, et pour enflammer l’opinion internationale, l’Islam n’a pas de leçon à faire à personne.

Les musulmans n’ont qu’eux à blâmer, puisqu’on les entend à peu près jamais sur ces violences de leurs frères intégristes!

Ceci dit, je tiens à dire que je n’approuve pas l’action de ce fou furieux, le Pasteur Jones!

Ma perception est que le respect(presque absolu) de toute liberté religieuse et bien enchâssé dans plusieurs Actes Constitutionnels(américaine,canadienne notamment)permet surtout de contenir l’ennemi numéro 1 de tous groupes religieux qu’est la laïcité et pire l’athéisme.
Bien sûr cette forme d’intolérance de groupes radicaux religieux de quelque confessions soit elle doit être combattue avec force argumentation et j’ose espérer susciter d’intéressants débats sur les dérapages potentiels des croyances religieuses en général.

Les gens ne connaissent pas leur histoire… D’ailleurs, la bible chrétienne est remplie d’erreurs. Souvenez-vous que Adam et Eve on eu trois enfants, dont 3 males… Inutile d’en rajouter!

M. Lisée, on se scandalise, on se choque ou on rigole. Mais personne ne répond à la vraie question. Pourquoi l’Islam (pas uniquement les extrémistes, l’Islam) fait de plus en plus peur dans les pays démocratiques non musulmans? À votre avis, pourquoi l’Europe refuse son entrée à la Turquie qui s’éloigne de plus en plus de la laïcité de l’État mise en place par Kemal dans les années 1930? En Allemagne, beaucoup de protestations officielles pour dénoncer le livre de Herr Sarrazin sur l’expansion très rapide de l’Islam en German. Expansion accentuée par une natalité plus importante chez les immigrés musulmans, Turcs en particulier, Le livre de Sarrazin est sans aucun doute critiquable, mais il est fondé sur des données existantes et il est écrit par un non fanatique, plutôt centre-gauche). Selon les sondages près de 90% des Allemands seraient d’accord avec les conclusions annoncées du livre. Quels seraient les résultats de sondages sur le sujet dans tous les pays où la liberté de pensée n’est pas assujettie à un contrôle politique ou religieux? À force d’avoir l’esprit ouvert, on le laisse disponible à des invasions indésirables. La burqa et le niqab commencent à démanger sérieusement au Canada. La dictature jacobine de la Révolution française affirmait: « pas de liberté pour les ennemis de la Liberté ». Il est nécessaire que l’Islam s’applique à un sérieux aggiornamento de ses valeurs sociales inacceptables par les non musulmans. Sinon, il faudrait s’attendre à une graduation de l’intolérance et de son inévitable prolongement, la violence.

L’ »islamophobie galopante » que croit voir M. Lisée est imaginaire. Ce qui est galopant, au contraire, c’est la peur de paraître islamophobe, une peu nourrie par l’intimidation exercée par le monde musulman. Cette peur engendre des censures et des auto-censures, suscite un conformise islamophile si fréquent au Québec qu’il empoisonne tous les débats sur l’islam et ses dérives idéologico-politiques : le terrorisme se réclamant de l’islam, terrorisme qui fait des victimes quasiment chaque jour sur Terre. (Voir Taguieff, pages 203-204)

@ David
Un comportement ‘extrémiste’ l’est, que l’on brûle les livres sacrés d’une autre culture, ou que l’on utilise nos jeunes hommes comme bombes humaines…

Ce qui est certain, c’est que cet extrémisme Américain est provocateur, dangeureux, inconscient et certainement pas dans l’esprit d’amour que prêcha Jesus. Jones devient pareil aux Imams qui prêchent la guerre religieuse.

Ne pas vouloir de mosquée près de Ground Zero ne fait que contribuer à l’exclusion d’un groupe d’humains qui prendra de plus en plus de place en Amérique dans les décennies à venir. Cela perpétue la perception du Moyen-Orient musulman qui se croit rejeté et inconsidéré des États-Unis. Les Imams radicaux auront la partie encore plus facile pour recruter des enfants-bombes pour leur besoin de pouvoir.
Construire la mosquée permettra un dialogue porteur d’un potentiel de modération sur la portion plus radicale des musulmans Américains, et par la bande, de ceux du reste du monde.

Les Européens sont contre le port du voile pour ce qu’il représente de répression, d’ostracisme et d’inégalité envers les femmes (au nom d’une religion vénérant un dieu masculin), alors que les Américains sont encore complètement dividés sur le droit de la femme à décider de son corps et de se faire avorter si elle considère ne pas vouloir subir une grossesse et un enfant non-désiré. Il n’est pas surprenant que les Américains, qui estiment la liberté de religion comme (presque) plus importante que l’égalité homme-femme, soit à la remorque du mouvement qui interdit le port du voile en Europe, voile qui n’est même pas une pratique religieuse mais culturelle, en plus.
Les Américains ne sont donc pas plus respectueux de l’Islam, mais moins respectueux de la femme, que les Européens.

À quand une femme à la tête d’un pays d’Amérique du Nord?
C’est pas pour rien qu’une femme aussi qualifiée que Pauline Marois (ou que Hillary Clinton) ait autant de difficultés à ‘passer la rampe’! Quand j’entend parler de sa maison à l’Île Bizard comme la disqualifiant d’être une politicienne honorable, je me demande comment une femme pauvre serait meilleure pour nous guider vers l’autonomie et la prospérité!
Obama n’est pas un produit de l »establishment’ politique américain, et c’est pourquoi il a été élu par plusieurs, mais il était quand même déja millionaire avant d’arriver à la Maison Blanche.

Quand à moi je suis désolée de voir que la population mondiale vénère des dieux qui ont un sexe, comme si c’était possible qu’une divinité ait un pénis. Pour faire quoi?

Je rêve du pays du Québec, où l’on pratique une liberté de religion dans le privé, et un partage de l’espace public libre des religions, pour le bien-être de tous les membres de la communauté, quels que soit les symboles qu’ils vénèrent. Et d’une femme Présidente de la République, pour qu’enfin les femmes puissent-elles aussi participer pleinement à l’épanouissemsent de notre destinée.

Et enfin, David: Beck ‘n’est pas contre le mariage gai et la légalisation des drogues’ donc il n’est pas ultra-conservateur? Laisse-moi rire! Il est contre le gouvernement (donc pour les corporations), contre la taxation (donc pour les corporations, les riches), pour le port des armes, contre l’avortement, pour le ‘Tea Party’ (des ultra-conservateurs), pour Sarah Palin (ultra-conservatrice) et il travaille à Fox, la chaîne américaine la plus à droite au U.S.A.!!!
Ce n’est pas parce qu’il ‘n’a pas de problème’ avec le marriage gai et qu’il se rend compte que la guerre à la marijuana donne plus de pouvoir au narco-traficants, qu’il est plus au centre.
Il est pour la fermeture des ‘TOUTES’ les bases militaires à l’étranger… Une position définitivement libérale. Peut-être n’est-il que ‘très conservateur’ en effet. Conservateur peu ‘ultra’, juste un peu.

L’intimidation, le chantage, au recours de la violence des fous de dieu islamique n’a plus de fin.
Je me souviens de l’épisode des caricatures de mahomet, tous les journaux s’étaient autocensurer par craintes de représailles, Serge Chapleau s’était excuser de cette lâcheté lors d’un entrevu.
Nous assistons au même phénomène de peur, et tout ça à cause d’un obscur pasteur et 50 de ces fidèles.

salut moi je suis musulman je ne suis pas contre les États-Unis nous les vrai musulman en cherche pas les problème
et beladen se nai pas un vrai musulman islam na jamai dis de faire des bomb et pardonne moi de mon écriture nous sommes tous des frères

Si Jésus aurait brûlé le Coran?

Jésus n’aurait probablement pas brûlé un livre qui le reconnaît comme un grand prophète.

Aussi, il n’aurait pas brûlé un livre qui dit autant de bien de sa mère, Marie.

En « bon chrétien », le pasteur Jones devrait lire un peu le Coran afin de savoir ce qu’il va vraiment brûler.

Mais bon…le coup de publicité est probablement trop attrayant pour le pasteur Jones.

@Bonnaventure Henri…
Vous dites que le Coran magnifie Jésus….
Un article du Coran pour vous prouvez que vous avez tort…
Partie 6, page 130, 51, »Ô LES CROYANTS! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens: ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prends pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
Quelle magnificence…
Et allez voir partout où ils ont pris le pouvoir les musulmans…Venez me dire par la suite que ce sont des gens modérés.
Les Suisses sont pour les Mosquées, mais contre les minarets(tours sur les mosquées). Or, Khadafi a lancé une fatwa sur la Suisse(parce qu’on ne partage pas leur point de vue)
Dirait-il oui Khadafi à une église dans son pays?…Et c’est nous les » »mophobes???

Contrairement à ce qu’insinue M. Lisée, il n’y a aucune islamophobie galopante aux Etats-Unis, ou ailleurs dans le monde. En effet, il n’y a aucun appel, aux Etats-Unis ou ailleurs dans le monde, à stigmatiser, à ségréguer, à discriminer, à chasser ou à massacrer des musulmans.

Par contre, il existe une christianophobie et une judéophobie assez rampante dans plusieurs pays du monde. En effet, du Soudan au Pakistan, du Nigéria à l’Irak, des bandes de musulmans fanatisés, n’ayant rien à envier aux pogromistes russes ou ukrainiens d’antan, attaquent et tuent des chrétiens parce que chrétiens, brûlent leurs églises ou leurs écoles.

La critique de la religion musulmane ou de la politique des états théocratiques où l’islam est la religion officielle n’est pas de l’islamophobie. Ou si cela est de l’islamophobie, alors ce mot est respectable et les islamophobes sont des humains respectables.

C’est ben l’fun !
Les petits éclats d’une humanité en pleine effervescence ! La science a totalement invalidé les croyances monothéistes, vous avez probablement entendu parler du dernier ouvrage de Steven Hawking. La connaissance scientifique ne pouvant plus être retenue, la conception du dieu entretenue par les monothéistes va en prendre un méchant coup. L’auteur dit que c’est la science qui va gagner. J’ai hâte je dois l’avouer.

@ P. Lagassé

Donc parce qu’un illustre inconnu et sa maigre troupe d’illuminé, propulsé au stade de vedette par les médias, veut brûler des Coran ça veut dire que les USA vont brûler des hommes ?

C’est étrange mais ce pasteur inconnu de la Floride a reçu plus de condamnation que les fous en Iran qui lapident des femmes…

Chacun son combat j’imagine… Il faut être de mauvaise fois pour mettre sur le même pied ce pasteur de la Floride et les islamistes.

P.S.: Si c’est un centre culturel qui sera construit prÈs de Ground Zero, (et pas une mosquée) alors la construction de cet édifice n’est pas protéger par la constitution américaine…

@ N. Pellerin

Tel un imam qui prêche la guerre religieuse, est-ce que le pasteur en question se divertit le dimanche après-midi en lapidant des femmes tout en planifiant son prochain attentat suicide ?

Et selon ta définition de Beck, il n’est pas conservateur, mais libertarien (movement à lequel je m’identifie sans gène). Deux choses très différentes.

En passant, être contre le gouvernement ce n’est pas être pour les corporations car les plus grand allié des corporations c’est le gouvernement.

Il est vrai que le geste de brûler 200 livres du Coran est plutôt provocateur et insensé. Mais je crois que cette action révèle un véritable malaise sur cette planète. Elle est le résultat d’une montée de l’intolérance et d’un choc de cultures. Surtout depuis la révolution islamique de 1979 avec l’arrivée en poste de Khomeiny en Iran, l’islam prend une direction agressive, met sur pied des groupes révolutionnaires préparant le Jihad islamique dont le but ultime est de conquérir la planète à commencer par l’Europe. Or depuis, des guerres, des conflits et des attentats meurtriers commis au nom d’Allah sont devenus le lot de nos actualités. De plus, le moindre geste d’opposition à l’islam attire des menaces et des fatwas. Conséquemment, la peur s’installe.

Ne nous surprenons pas qu’un certain pasteur de la Floride passe aux actes pour dénoncer le Coran surtout après les pires attentats terroristes commis aux États-Unis dans toute leur histoire, attentats préparés et perpétrés par des musulmans. Après le choc, c’est la colère qui gronde. La construction d’une mosquée tout près du World Trade Center n’arrange en rien la situation et attire la suspicion.

Mais le danger se pointe à l’horizon. Va-t-on connaître d’un côté un mouvement anti-chrétien et de l’autre de l’islamophobie ? Va-t-on vivre pendant des dizaines d’années une guerre entre chrétiens et musulmans ?

Les musulmans devraient relire leur livre sacré avec plus de sagesse et de modernité. Les chrétiens l’on fait et la société est devenue plus tolérante et harmonieuse et plus démocratique. Mais est-ce possible pour un musulman de moderniser le Coran. Je crains que non car toute critique est totalement à proscrire.

Il est difficile de croire qu’en 2010, l’humanité en soit encore rendue à se quereller
au sujet de la religion. Le cerveau humain qui a évolué dans bien des domaines demeure
‘encroûté’ sur des croyances religieuses probablement inventées par l’homme. Aucune preuve ne peut être fait de l’existence d’un être suprême identifié sous différents noms, si ce n’est que dans l’imagination d’êtres humains incapables d’en prouver l’existence aussi bien que l’inexistence…

En 2010, il serait préférable d’adopter une attitude de neutralité envers les croyants,
les non-croyants et les religions. Ceci éviterait bien des confrontations qui amènent les guerres de
religion généralement les plus sanglantes et meurtrières.

est ce que vous avez lu et compris le coran ???
mr.P.LAGASSE est ce que vous savez que chaque sourat traite d’un sujet rencontrer au temps du prophet mohammed par lui meme , ses compagnons et la société ???
et pour mr FREMENT le coran est un livre de science .
on est contre personne les catholiques et les juifs ont toujours vécu parmi nous et ou il existe encore et pour toujours des églises et des synagogues .pourquoi ce brouhaha pour un minaret ou une mosquée .
les relégions sont là avant nous et elles resteront jusq’un un jour dit.mais les hommes allument le feu à des fins politiques ou interets économiques.
pour N.PELLERIN dans aucun livre qu ‘il soit musulman juif ou catholique est écrit qur dieu est un homme ou une femme .
vivons ensemble en se respectant mutuellement sur cette belle planète dite TERRE . ça vous ne suffit pas ces déluges cette montée de chaleur et de froid .

Une autre victoire facile des islamistes extrémistes. Si on adoptait à leur égard la même intransigeance qu’eux à notre égard on finirait peut-être par les calmer un peu. Mais non… On cède encore à leurs pressions et à leurs menaces. Qui peut alors les blâmer de toujours revenir avec les mêmes stratégies de terreur pour nous maintenir dans notre état de perpétuelles moumounes bien soumises et bien obéissantes? Il me semblait qu’on ne devait jamais plier devant les menaces terroristes. Pour mettre un terme au terrorisme il faudra bien un jour se débarasser de ceux qui le pratiquent comme une religion.

En attendant ils réussissent à me faire taire jusque sur ce blogue, chez moi, dans mon pays où on respecte la liberté d’expression uniquement quand elle ne dérange pas trop.

La guerre entre les sectes protestantes et les sectes islamistes ne peut pas avoir de fin comme la guerre entre les sectaires Palestiniens et les sectaires Sionistes .
Tout est déjà dit sur ces cas

C’est drôle, à en croire les journaux, la plus grosse menace qui pèse sur le monde d’aujourd’hui est l’« islamophobie ».
Je crois comprendre qu’il s’agit d’une espèce d’irruption mentale collective aussi spontanée qu’irrationnelle. Une sorte de mal qui surgirait comme ça, dans les sociétés occidentales et n’ayant aucune cause extérieure concrète. Une phobie-furieuse dépourvue de toute motivation valide, genre, euh, par exemple, je ne sais pas moi…, peut-être les multiples et incessantes menaces et atrocités infâmes commises par des fanatiques musulmans au nom de leur religion…
Mais non, ça n’a rien à voir. Cette phobie doit être due à la crise économique, ou quelque chose du genre, qui nous rend tous soudainement enclins à vouloir nous défouler sur des ennemis imaginaires.

La semaine dernière, on a découvert un nouveau symptôme de cette «islamophobie» galopante dans la personne du « pasteur extrémiste » Terry Jones et de son projet de bruler des corans.
Toute la classe médiatique s’est entendue pour dénoncer en première page ce (connard de) pasteur. Elle s’est entendue pour le traiter d’ignoble, et surtout pour nous avertir des représailles qui viendront du monde islamique (encore !). Des représailles qui nous pleuvront dessus à partir du Moyen-Orient, de l’Asie et des minorités islamiques chez nous, qui se verront (encore !) justifiées d’exprimer une colère incontrôlable, les pauvres.
Aux bulletins de nouvelles, tous se seront inquiétés de l’orgie de violence mondiale que ce (connard de) pasteur pourrait déclencher, à lui tout seul. Et rien ne dit qu’il n’est pas déjà trop tard, même si, apparemment, il a annulé son projet.

Mais n’y a-t-il personne pour dénoncer les fous d’Allah qui menacent de mettre tout à feu et à sang ? Et au nom de quoi ? Au nom de leur droit divin de ne jamais être offensés ou critiqués dans leurs convictions débiles ?
Non, si ces fou-furieux assassinent, ça sera la faute de ce (connard de) pasteur. Ils ne feront que réagir à sa provocation, à son «incitation au terrorisme», selon les mots de l’imam de La Mecque (ou à ce « complot sioniste », selon ceux d’Ahmadinejad).

Quelle inversion de valeurs et de jugement !
Ce (connard de) pasteur s’apprêtait à commettra un geste stupide, même ignoble. Mais au moins, il ne menaçait personne de violences physiques et de dévastations à l’échelle planétaire, lui.
Prêche-t-il l’infériorité de femmes ou la peine de mort pour les homosexuels, les infidèles et les apostats ? Prône-t-il les amputations de mains, les coups de fouet, la décapitation et la lapidation pour des crimes qui se résument essentiellement à avoir offensé son ami imaginaire dans le ciel ? A-t-il déclaré que son dieu ne souhaite rien de moins de lui qu’il se fasse exploser dans une foule d’innocents ? Rêve-t-il parfois de se faire exploser dans une foule d’innocents ?…

Je ne sais pas, mais je dois avouer que ce (connard de) pasteur ne me fait pas très peur. Et les barbus qui brûlent des drapeaux américains ne me font pas beaucoup plus peur que lui.
Non. Ce qui me fait très, très peur, par contre, c’est de penser que dans une époque pas si lointaine, avant l’épisode de la fatwa prononcée contre Salman Rushdie, on aurait simplement ri de ce connard. On se serait même bien foutu de sa sale gueule ! Exactement comme on le fait toujours avec ce (foutu connard de) pasteur Phelps. On s’en donne à cœur joie avec Phelps ! Phelps, après tout, est au moins aussi connard que Terry Jones, mais au moins il offense les homosexuels. Et les homosexuels, eux, ne menacent pas de tout détruire à chaque provocation réelle ou hallucinée. Non, les homosexuels se foutent simplement de la gueule de Phelps eux aussi. Ils ont le sens de l’humour, les gais.
Mais pas les musulmans, à qui Allah a apparemment interdit toute forme d’autodérision et de sens critique.

Pourtant, notre « J’accuse ! », c’est unanimement vers ce (connard de) Terry Jones qu’on le porte. Et ce, pendant qu’on s’interroge sur la manière d’arrêter de provoquer l’irruption apparemment sans fond de la colère islamique.

Quand cesserons-nous de nous plier en quatre par en arrière pour éviter d’offenser des fanatiques qui, de toute façon, se trouveront des raisons de s’offenser, et qui continueront de menacer de violences et de mort tous ceux qu’ils détestent (infidèles, femmes, homosexuels, intellectuels, scientifiques, démocrates…) ?
Le respect mutuel, c’est noble et beau, et on est tous pour. Mais encore faudrait-il que ça soit au moins un peu mutuel, pour une fois…

Concernant l’opposition à la Maison de Cordoue (mosquée de Ground Zero), ceux qui y voient un acte irrationnel d’islamophobie feraient bien de se renseigner sur le projet de son promoteur, Feisal Abdul Rauf, nommé le « Sharia index project : Imagine a perfect islamic world ». Ce projet vise à évaluer le degré de conformité à la sharia de tous les pays du monde, afin de faire avancer l’établissement d’un califat islamique mondial.
Vous trouvez ça délirant ? Ça l’est. Mais ça n’empêche pas que ce bonhomme et un bon nombre de ses coreligionnaires rêvent de telles entreprises.
Alors, croyez-vous toujours que son projet de mosquée vise réellement à favoriser le dialogue interreligieux ? (Si oui, j’aurais des condos de luxe à vous vendre en Antartique…)

En avant de traiter les « islamophobes » de paranos qui imaginent des complots, considérez l’enquête de la « Mapping Sharia in America Project », parrainée par le « Center for Security Policy », basé à Washington et formé d’anciens agents du contre-terrorisme et du contre-espionnage du FBI, de la CIA et de l’armée, qui sont familiers avec l’arabe et l’ourdou.
Ces derniers ont infiltré 2300 mosquées, centres et écoles islamiques à travers le pays. Leurs conclusions :

-« Jusqu’à présent, sur 100 mosquée qui ont été cartographiées, 75 devraient être sur une liste de surveillance », a dit un officiel qui est familier avec le projet.
-La « vaste majorité » incite à l’insurrection et au jihad à travers des sermons par des imams formés en Arabie saoudite et par les publications, les vidéos et les manuels scolaires anti-occidentaux.
-Des sermons qui prêchent que les femmes sont inférieures aux hommes et peuvent être battues pour désobéissance,
-que les non-musulmans, en particulier les Juifs, sont des infidèles et sont inférieurs aux musulmans,
-que le jihad ou le soutien au jihad n’est pas seulement un devoir du musulman mais la voie la plus noble, que les kamikazes et autres soi-disant «martyrs» sont dignes des plus grands éloges, et qu’un califat islamique devrait un jour englober les États-Unis.
-La sollicitation d’aide financière pour le jihad.
-On y trouve des librairies qui vendent des livres, des CD et des DVD qui font la promotion du jihad et glorifient le martyre.

Une enquête de Zone Libre à la mosquée Assuna (la plus grande à Montréal), avec l’aide de Mohamed Sifaoui, a conclu à des menaces similaires.

Et si vous n’êtes pas convaincus, je vous invite à chercher en ligne le documentaire « Obsession ». Avant de vous convaincre qu’il ne s’agit que de propagande haineuse et islamophobe, considérez qu’il met en scène nombre de musulmans réformistes, ainsi que d’anciens membres d’organisations terroristes comme l’OLP. Et ce sont de telles personnes qui essaient de nous mettre en garde contre la montée de l’islamiste en Occident, qu’ils décrivent, avec des chiffres et arguments très convaincants, comme une menace imminente.

Mais ça, on n’en parle pas. Non, on craint les dangereux islamophobes.

C’est fou.

Le type qui veut brûler des corans est accusé de tout les maux de la terre alors que les véritables fou ce sont ceux qui promettent de mettre le monde à feu et à sang parce qu’on ne partage pas leur croyance religieuse.

Comment peut-on mettre sur le même pied un type qui exprime sa liberté d’expression et une personne qui veut imposer ses croyances aux autres ?

Terry Jones veut brûler des corans; les journalistes occidentaux sont en train de brûler nos libertés.

Jésus brûlerait cette cabane faussement appelée église. Quel retardé dangereux ce soi-disant pasteur. Le pire c’est qu’il ait réussi à foutre le bordel dans une cause toujours fragile. Médias, vous devez faire une sérieuse analyse de vos devoirs et en tirer les conclusions éclairées… inchallah!

Petite question…

Combien de musulmans modérés ont sorti sur la place publiques pour dénoncer les réactions exagérées des islamistes qui menaçaient l’occident de leur violence ?

Il n’y a rien comme la religion pour faire monter la haine de l’Autre…
Quelle désolation de voir ça encore de nos jours…
Aimez-vous les uns les autres qu’il disait…

@Normand Perry
La réponse est OUI.

Verset 32 Sourate 5 du Coran:
C’est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d’Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c’est comme s’il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu’en dépit de cela, beaucoup d’entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre.

MARYAM (MARIE)

Au nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

9. Elle fit alors un signe vers lui [le bébé].Ils dirent : «Comment parlerions-nous à un bébé au berceau ? »

30. Mais [le bébé] dit : «Je suis vraiment le serviteur de Dieu. Il m’a donné le Livre et m’a désigné Prophète.

31. Où que je sois, Il m’a rendu béni;et Il m’a recommandé, tant que je vivrai, la prière et la Zakat ;

32. et la bonté envers ma mère. Il ne m’a fait ni violent ni malheureux.

33. Et que la paix soit sur moi le jour où je naquis, le jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité vivant».

34. Tel est Issa (Jésus), fils de Marie : parole de vérité, dont ils doutent.

35. Il ne convient pas à Dieu de S’attribuer un fils. Gloire et Pureté à Lui ! Quand Il décide d’une chose, Il dit seulement : «Sois !» et elle est.

36. «Certes, Dieu est mon Seigneur tout comme votre Seigneur. Adorez-le donc. Voilà un droit chemin».

à ton avis est ce qu’un prophète peut faire cette bêtise – mais le révérend c’est quoi au juste c’est un vaniteux qui avait envie de rentrer en histoire,,,,,,,,

http://www.youtube.com/watch?v=-y3sUmpbTqk

Une jeune fille regardait la télévision avec le son assez élevé mais malgré le volume sa mère la dérangeait avec sa lecture du Coran. Après plusieurs somations en vain, la fille se lève et arrache le Coran des mains de sa mère et le jète brutalement par terre. Cet acte lui aura valu une transformation en une créature trés étrange… mi kangourou, mi singe…

J’aurais aimer que une ou plusieurs personnes brûle la bible, le coran, et tout les livres de religions pour démontrer que les religions c’est bidon, il ne faut rien prendre au sérieux dans tout cela car, rien de tout cela n’existe pour vrai.

Il n’y as aucun dieu, ni allah, ni dieu, ni bouda.

tout as été inventer de toute pièce puisque dans le temp(Avant l’an 0) il n’y avais ni télé, ni ordi, ni basketball, ni soccer, etc…, Ont fessait quoi a part discuter et écrire des livres ?

C’est de la que sont parti les religions, c’est pas une coïncidence si aucune religions n’a été inventer depuis les années 1xxx et même moins.