Jour 20 : les chefs réaffirment leurs différences

Crédit d’impôt pour personnes handicapées, armes à feu, places en garderie… à trois semaines du scrutin fédéral, la campagne électorale a repris son cours après la manifestation monstre pour le climat.

Photo : La Presse canadienne

À mi-chemin de la campagne électorale, Andrew Scheer a entamé son apparition médiatique ce lundi par une critique sévère de la plateforme libérale dévoilée dimanche. Pendant ce temps, le chef libéral utilisait le contrôle des armes à feu pour exposer la différence entre lui et son rival conservateur.

De son côté, le chef bloquiste Yves-François Blanchet invitait le mouvement syndical à se rapprocher du mouvement souverainiste afin de faciliter l’obtention pour le Bloc de la balance du pouvoir à Ottawa. Jagmeet Singh, quant à lui, passait une dernière journée en Colombie-Britannique avant de s’envoler mardi vers l’Ontario.

Scheer veut faciliter l’accès au crédit d’impôt pour personnes handicapées

Le chef du Parti conservateur du Canada (PCC) Andrew Scheer a consacré une partie d’un point presse, lundi matin, à critiquer la plateforme libérale dévoilée dimanche, qu’il considère directement copiée de celle de l’ex-première ministre ontarienne Kathleen Wynne.

Selon M. Scheer, les Canadiens ont pu constater que la vie deviendrait beaucoup plus coûteuse avec quatre autres années de gouvernement Trudeau, dont la plateforme prévoit un déficit de plus de 27 milliards $ pour la première année au pouvoir.

Andrew Scheer a par ailleurs promis lundi qu’un gouvernement conservateur facilitera l’accès au crédit d’impôt pour personnes handicapées pour des milliers de Canadiens. Cet engagement arrive deux ans après que des organisations de santé eurent joint leurs forces avec les conservateurs pour accuser le gouvernement libéral d’essayer de renflouer ses coffres sur le dos de diabétiques vulnérables. Il prévoit que ces changements permettront à 35 000 Canadiens handicapés additionnels d’accéder au crédit d’impôt.

Armes à feu : Trudeau veut renforcer le clivage avec les conservateurs

À mi-chemin de cette campagne électorale, le chef libéral est revenu sur ses promesses pour un meilleur contrôle des armes à feu en donnant la parole à un panel de médecins torontois. Ce panel lui a surtout donné l’occasion de dire à plusieurs reprises que le choix du 21 octobre était entre les libéraux qui veulent resserrer le contrôle sur les armes à feu et les conservateurs qui veulent l’affaiblir.

Les libéraux promettent d’interdire les fusils d’assaut et de récupérer grâce à un programme d’achat les armes de ce style en circulation légale au pays. Un nouveau gouvernement libéral négocierait aussi avec les provinces pour donner aux municipalités le droit d’interdire les armes de poing.

La plateforme libérale, dévoilée dimanche, promet 200 millions de dollars en nouveau financement sur quatre ans pour aider les municipalités à soutenir les communautés à risque.

Le NPD promet 500 000 places en garderie

Jagmeet Singh s’est une nouvelle fois aventuré sur les platebandes provinciales lundi en assurant qu’un gouvernement néo-démocrate à Ottawa dépenserait 10 milliards de dollars pour ouvrir 500 000 places supplémentaires en garderies au pays. Son plan : des garderies gratuites pour les moins nantis et à 10 dollars par jour pour ceux qui peuvent payer.

Un gouvernement fédéral néo-démocrate adopterait une loi pour assurer l’accès à des garderies abordables pour tous les enfants canadiens. Un système national de garderies serait complètement en place en 2030.

M. Singh a reproché aux libéraux d’avoir fait une première promesse pour un système de garderies il y a 26 ans et de ne pas l’avoir livrée. Les quelques tentatives libérales se sont heurtées à des négociations ardues avec les provinces qui sont, elles, responsables des services à la petite enfance.

Blanchet à Sept-Îles fait campagne en espérant un gouvernement minoritaire

Le chef du Bloc québécois plaidait lundi pour un rapprochement entre le mouvement syndical et le mouvement souverainiste, espérant que cela se traduirait par des sièges bloquistes aux Communes. De passage à Sept-Îles, Yves-François Blanchet invitait encore une fois les Québécois à envoyer suffisamment de bloquistes à Ottawa pour que ceux-ci détiennent la balance du pouvoir.

« Que tout le monde considère qu’on sera peut-être […] ceux qui trancheront les débats à Ottawa. On aura peut-être assez de monde puis les autres pas assez de monde pour que quand ils veulent régler quelque chose, ils soient obligés de passer par le Bloc. Imaginez ce que ça peut représenter pour les travailleurs du Québec comme gain potentiel », a notamment déclaré M. Blanchet.

Un candidat du PPC fait désertion

Un candidat du Parti populaire du Canada (PPC) en Nouvelle-Écosse se retire de la course, affirmant qu’il y a beaucoup « d’éléments clivants et dangereux » au sein de la formation politique créée par Maxime Bernier.

Chad Hudson a officiellement retiré sa candidature dans la circonscription de West Nova lundi, quelques heures avant la limite fixée par Élections Canada pour l’enregistrement de candidats en vue du scrutin fédéral du 21 octobre. Ce qui veut dire que le PPC ratera assurément son objectif de présenter des candidats dans les 338 circonscriptions du pays.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

Commentaires
Laisser un commentaire