Jour 28 : la loi sur la laïcité encore et toujours au menu

Dettes étudiantes, extension du métro et revenus des aînés… Au 28e jour de la campagne fédérale, les chefs ont certes livré de nouvelles promesses. Mais ils ont surtout parlé de laïcité.

Photo : La Presse canadienne

Au lendemain du seul débat en anglais de la campagne fédérale où six chefs de parti ont pu s’affronter, les uns et les autres sont revenus sur leur performance de la veille.

À Markham, Andrew Scheer s’est plaint du format de l’exercice. À Toronto, Jagmeet Singh a dû expliquer, une fois de plus, sa position concernant la loi québécoise sur la laïcité. À Gatineau, Yves-François Blanchet a exprimé sa lassitude d’avoir eu à discuter, encore, de laïcité. Et à Iqaluit, Justin Trudeau a dit ne pas croire que sa position sur ce sujet lui coûterait des votes au Québec.

Singh demeure vague sur ses intentions concernant la laïcité…

Au lendemain du débat en anglais où la loi québécoise sur la laïcité de l’État a été abondamment discutée, Jagmeet Singh s’est encore une fois fait demander, mardi, si un gouvernement néo-démocrate allait, oui ou non, intervenir si le dossier devait se rendre éventuellement jusqu’en Cour suprême.

Et, encore une fois, M. Singh a contourné la question sans donner une réponse claire, se contentant de dire qu’il n’allait pas intervenir dans la contestation actuellement devant la Cour supérieure du Québec.

… et veut séduire les jeunes

De passage mardi dans Toronto-Danforth, une circonscription qui risque d’être chaudement disputée, M. Singh a présenté son « nouvel accord » pour les jeunes, qui avaient été séduits en 2015 par les « voies ensoleillées » du chef libéral Justin Trudeau.

Pour convaincre les jeunes de l’appuyer le 21 octobre, Jagmeet Singh a notamment annoncé mardi qu’une fois élu, il éliminerait immédiatement tout intérêt sur les dettes étudiantes redevables au fédéral. Il a ajouté que son gouvernement commencerait aussi à remplacer les prêts étudiants par des bourses, pour atteindre éventuellement la gratuité des études postsecondaires.

Trudeau ne croit pas que le débat sur la laïcité lui coûtera des votes

Justin Trudeau ne croit pas que sa position sur la loi québécoise sur la laïcité lui coûtera des votes au Québec. Le chef libéral a dû revenir une fois de plus sur ce sujet, mardi, alors que le débat de la veille, bien que s’adressant à un public anglophone, a fait une large place à cet enjeu.

Selon M. Trudeau, les Québécois savent très bien qui il est, et ce, depuis longtemps. Il estime que sa position – ne pas intervenir maintenant pour contester la loi, mais se réserver l’option de le faire plus tard – est la plus raisonnable.

La campagne libérale était au Nunavut, mardi après-midi. M. Trudeau en a profité pour insister sur l’importance de la protection de l’environnement et vanter son plan de mettre un prix sur le carbone pour favoriser la diminution des émissions à gaz à effet de serre.

À Toronto, Scheer promet une extension du métro

M. Scheer était en campagne à Markham, mardi matin, promettant une extension du métro dans cette région torontoise. Il en a profité pour rappeler sa promesse de construire le « troisième lien » réclamé entre Lévis et Québec.

« Nous allons travailler avec les gouvernements provinciaux et territoriaux pour réaliser ces projets au bon prix et à temps et nous allons continuer à financer tous les projets promis par le gouvernement précédent », a-t-il assuré.

Il a également profité de l’occasion pour reprocher à nouveau aux libéraux leur « taxe sur le carbone ».

Yves François Blanchet en a assez de parler de laïcité…

M. Blanchet est d’avis que c’est un sujet « très important », mais que ce n’aurait pas dû être un enjeu de la présente campagne électorale.

Il soutient que la loi québécoise de la laïcité relève exclusivement de Québec et souhaite maintenant parler d’autres enjeux. « Il y a plein de choses dont il faut parler dont on parle trop peu parce que ce sujet-là mange tout l’espace », a-t-il déploré, mardi.

Le chef bloquiste souhaite maintenant débattre de projets d’infrastructures, du développement des régions et des soins aux aînés, entre autres.

Le Bloc fait pourtant campagne pour défendre la loi sur la laïcité depuis des mois. Son slogan, « Le Québec, c’est nous », se décline d’ailleurs en plusieurs versions, dont « La laïcité, c’est nous ».

… et propose un répit financier pour les aînés

Le Bloc a annoncé une nouvelle série d’engagements pour alléger les soucis financiers des aînés. Le parti souverainiste fédéral propose ainsi de faire des caisses de retraite des créanciers prioritaires en cas de faillite. Il suggère aussi de porter de 5000 $ à 6000 $ l’exemption à laquelle ont droit les aînés qui travaillent lorsqu’ils sont bénéficiaires du Supplément de revenu garanti.

Le Bloc québécois propose également d’augmenter à trois mois la période de versement des prestations complètes d’un défunt à sa conjointe ou à son conjoint, comparativement à la norme actuelle d’un mois.

D’autres mesures proposées comprennent une baisse du prix des médicaments, un crédit d’impôt sur les soins à domicile harmonisé avec celui du Québec et qui, donc, serait disponible même pour les aînés semi-autonomes en résidence. Enfin, il se fait le promoteur d’un crédit d’impôt pour les activités liées à la condition physique, les activités artistiques et les loisirs.

Bernier présente sa seule mesure environnementale

Le chef du Parti populaire du Canada a tenté de faire taire ses détracteurs en présentant mardi la seule mesure de sa plateforme électorale pour protéger l’environnement.

Ainsi, Maxime Bernier a l’intention d’accorder plus d’argent à Environnement Canada pour resserrer la réglementation de la protection des eaux et mener des « enquêtes nécessaires » pour s’assurer de la bonne qualité des cours d’eau au pays.

M. Bernier n’a pas précisé combien d’argent il donnerait au ministère pour mener à bien ses enquêtes, mais il a l’intention de payer cette promesse en coupant dans l’aide internationale envoyée aux pays en développement.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

1 commentaire
Laisser un commentaire

La laicité, c’est nous! Slogan du Bloc apparaissant sur des affiches. Et il déplore que la laïcité prenne toute la place?? Il nous prend pour des valises..

Répondre