Justin Trudeau: l’écho d’une réalité

Les déclarations de Justin Trudeau sur les ondes de Radio-Canada, dimanche matin, ont provoqué une vive réaction au Canada anglais. Que le fils de l’ancien premier ministre ait soutenu qu’il pourrait envisager voir le Québec devenir un pays advenant qu’il ne puisse reconnaître le Canada auquel il tient a été perçu comme  une preuve de son manque de jugement ou de son narcissisme. Et on a évidemment qualifié le geste d’irresponsable puisque potentiellement utile aux souverainistes. Vous pourrez en trouver un échantillon de ces commentaires ici et ici.Mais qu’a dit Justin Trudeau au juste? Ceci:

Je dis toujours que si, un moment donné, je croyais que le Canada, c’était vraiment le Canada de Stephen Harper, et qu’on s’en allait contre l’avortement, contre le mariage gai, qu’on retourne en arrière de 10 000 façons différentes, peut-être que je songerais à vouloir faire du Québec un pays. Oh oui. Absolument.

Il est évident que le propos étonne venant d’un Trudeau, mais il surprend nettement moins venant d’un Québécois fédéraliste progressiste. Il ne faut pas avoir mis les pieds au Québec depuis un certain temps pour ne pas avoir entendu cette réflexion déclinée de différentes manières de la part de personnes qui désespèrent devant les choix du gouvernement Harper. Des personnes qui ne sont pas souverainistes, mais pourraient dans les mêmes circonstances l’envisager. Si Justin Trudeau, dont on ne peut douter une seconde des convictions fédéralistes, en vient à le dire aussi, c’est que ce courant est peut-être plus profond qu’on ne le croit.

Justin Trudeau n’est pas souverainiste, mais un fédéraliste très inquiet, comme il l’a encore répété hier après-midi sur les ondes de la CBC. En ne voyant qu’un dérapage et aucun avertissement dans ses paroles, bien des Canadiens de l’extérieur du Québec prennent le risque de sous-estimer  l’état d’esprit d’une grande partie des Québécois à l’égard du gouvernement Harper. Et du même, à ne pas voir ses possibles retombées.

Laisser un commentaire

Comme quoi les canadiens unilingues anglophones ne comprennent rien et ne comprendront jamais rien quant aux aspirations légitimes des québécois au sein de leur Canada…

La réaction du ROC n’est pas très surprenante, quand on est habitué à avoir le beurre et l’argent du beurre, il est difficile d’imaginer que cela pourrait avoir une fin.

L’indignation des anglophones ne fait que démontrer leur fermeture d’esprit. On démonise les souverainistes au lieu de se rendre compte que des fascistes aux idées anti-progressistes sont en train de détruire le Canada.

C’est malhabile de sa part. Dans le fond, il aide ses adversaires politique du Québec.. C’est à l’instar de ceux qui menace de quitter le Québec s’il devient souverain. Marc Garneau en sait quelque chose.

L Ontario doit serieusement se questionner puisque Stephen Harper a ete elu majoritairement grace a l appui des electeurs de l Ontario .

Harper et ses Reformistes-Alliancistes renforcent le mouvement de souverainete au Quebec beaucoup plus que ne le fait le Parti Quebecois.

Qui l eut cru que Harper travaillait objectivement en faveur de l independance du Quebec ?

Quelle est au juste la réalité des Québécois? Les Québécois, eux aussi, ont contribué, me semble-t-il, à faire élire majoritairement les conservateurs de Harper. Ils ont voté massivement pour le NPD, le parti le plus centralisateur du Canada, chassé du Parlement fédéral presque tous les députés du Bloc, seul à porter la voix du Québec souverainiste à Ottawa. Les Québécois ont ainsi confirmé leur vote 2 fois négatif lors des 2 référendums sur la souveraineté. Et ceci en connaissant fort bien le jeu de l’élection à 3 partis, M. Harper et les valeurs qu’il prône. On ne peut donc pas dire que les Québécois se sont trompés en votant puisqu’il faut présumer qu’ils ont suivi la campagne électorale fédérale et l’évolution des sondages. Conclusion: ils voulaient ce résultat. Alors, Justin Trudeau est-il en phase avec la parole officielle des Québécois? Quelle est au juste cette réalité du Québéc sinon celle que dévoile la parole officielle des Québécois?
Je crois que Justin Trudeau est en phase avec ses ambitions personnelles.

C’est la plus belle déclaration d’un politicien fédéral depuis très longtemps.En politique c’est le discours qui est important et la langue de bois qu’utilisent une grande majorité de nos élus freine l’évolution de notre société.Pierre Trudeau lui-même dans les mêmes circonstances aurait pu faire ce genre de déclaration; il en avait l’intelligence et l’indépendance d’esprit.
Je suis un indépendantiste par défaut: parce que le canada anglais est figé, ne veut pas évoluer et réparer l’erreur de 82.Dans son histoire le Canada fut dirigé par des politiciens de calibre qui avaient la stature d’un chef d’État.Le Québec ne veut pas de n’importe sorte de Canada et surtout pas de celui proposé par Kim Jong Harper.

Fernand Turbide

Pour ma part, de dire le contraire, d’un la part d’un Fédéraliste Libéral aurait été, justement, de renier tout ce que devrait représenter le Canada selon les valeurs libérales…. Ce qu’il dit, en fait, c’est que, la direction que prend le Canada avec Harper en tête, ne représente pas sa vision du pays…. Est-ce que ce qu’Harper fait présentement représente le Canada de son père ??? J’en doute….

Les plus populaires