La bataille de Rosemont: Jean-François Lisée contre Vincent Marissal

L’ancien chroniqueur Vincent Marissal annoncera la semaine prochaine qu’il se présente pour Québec solidaire aux prochaines élections.

La prochaine bagarre électorale dans la circonscription de Rosemont s’annonce épique.  L’ancien journaliste Vincent Marissal sera candidat pour Québec solidaire dans cette circonscription montréalaise où QS peut espérer une percée. Il affrontera nulle autre que le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée.

Selon nos informations, c’est Vincent Marissal qui a approché Gabriel Nadeau-Dubois l’automne dernier, affirmant que les valeurs de QS sont près des siennes et qu’il pourrait être intéressé à porter leurs couleurs aux élections de 2018. À l’interne, les organisateurs de QS au fait de la candidature à venir utilisait le nom de code «Monsieur Rosemont» pour parler de Vincent Marissal sans ébruiter la nouvelle. L’ancien chroniqueur de La Presse, qui a quitté le quotidien le printemps dernier, réside dans Rosemont.

Le co-porte-parole de QS, Gabriel Nadeau-Dubois, a confirmé les discussions en cours avec Vincent Marissal, sans toutefois ajouter qu’il se présentera , et ce, «par respect pour les conversations privées» qu’il entretient encore avec le principal intéressé. L’actualité a toutefois pu confirmer que l’entente est scellée et que l’annonce aura lieu la semaine prochaine (probablement mardi). Vincent Marissal n’a pas souhaité commenter ces informations.

Le Parti québécois était au fait de la candidature possible de l’ancien journaliste depuis quelques jours. Le chef Jean-François Lisée a envoyé un émissaire auprès de Vincent Marissal la semaine dernière. C’est l’ancien député Camil Bouchard, résident de Rosemont et ami de Marissal, qui a été désigné pour ce café-discussion. Souhaiterait-il se présenter pour le PQ? La question lui a été posée. À la direction du PQ, on affirme qu’il ne s’agissait pas d’une offre formelle.

Selon nos informations, Vincent Marissal lui aurait dit qu’il ne se lance pas en politique pour régler des comptes avec Jean-François Lisée. Il se présente dans Rosemont parce qu’il y est résident, et en politique parce qu’il est «un homme de gauche» qui se retrouve dans le style «no bullshit» de QS afin de «brasser la cage» en politique, selon une source bien au fait des discussions.

Au sein de QS, on se félicite d’avoir recruté un bon communicateur qui aidera le parti à faire la promotion de ses idées auprès de la population. Vincent Marissal aurait été inspiré par la campagne énergique de Bernie Sanders aux États-Unis, lors des primaires démocrates de 2016. «Il ne vient pas chez nous pour avoir une limousine ministérielle, c’est assez clair!», raconte une source, amusée.

Vincent Marissal, aujourd’hui directeur principal chez la firme de relations publiques et gouvernementales TACT Intelligence-conseil, n’était pas le seul candidat potentiel de QS intéressé par la circonscription de Rosemont. Le militant pour les droits de la personne et architecte d’affaires, Haroun Bouazzi, a longtemps réfléchi à la possibilité de s’y présenter et récoltait plusieurs appuis des militants locaux.

M. Bouazzi a toutefois décidé de briguer les suffrages dans Maurice-Richard (anciennement Crémazie), plus au nord. «Je suis heureux de me présenter dans Maurice-Richard, et je pense que Vincent Marissal est un excellent candidat pour nous, et qu’il va gagner dans Rosemont. C’est une bonne nouvelle pour le parti», a-t-il dit en entrevue avec L’actualité.

Des sources au sein de QS mentionnent des «pressions» de la direction de QS pour que Vincent Marissal ait la voie libre dans Rosemont, au détriment de Haroun Bouazzi. «Il n’en est rien», rétorque M. Bouazzi. «Ça ne s’est pas passé comme ça. J’ai choisi Maurice-Richard il y a un moment déjà, parce que c’est là que je veux me présenter. Le national aurait été déçu que deux bonnes candidatures comme la mienne et celle de Vincent s’affrontent à l’investiture dans Rosemont. On ne s’est jamais rendu là. Le parti a deux principes qui guident ses choix de candidats en vue des élections: la démocratie locale et la cohésion nationale. On a, de loin, la meilleure situation.»

C’est l’animateur et chroniqueur politique Bernard Drainville qui a le premier évoqué la possibilité que Vincent Marissal se lance en politique, ce matin, sur les ondes du 98,5 FM, à l’émission de Paul Arcand.

La circonscription de Rosemont représente un potentiel intéressant pour Québec solidaire, qui avait récolté 18,6 % des voix en 2014.

Résultats dans Rosemont aux élections de 2014. Source: DGEQ

 

Le futur adversaire de Vincent Marissal, Jean-François Lisée, a dit ce matin craindre qu’une division du vote souverainiste ne favorise un candidat libéral, puisque le PLQ a terminé deuxième en 2014 dans cette circonscription.

La situation a toutefois évolué depuis quatre ans. Le PLQ et le PQ sont moins forts dans les sondages qu’en 2014, notamment chez les francophones, de sorte que la course qui se profile à l’horizon pourrait être serrée entre le PQ et QS dans Rosemont, comme l’indique l’expert des projections électorales, Philippe J. Fournier, de QC125 et collaborateur à L’actualité.

Voici sa plus récente projection de la course dans Rosemont, en fonction des sondages, et qui ne tient pas compte d’une candidature connue pour QS comme celle de Vincent Marissal.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

52 commentaires
Les commentaires sont fermés.

M. Lisée va devoir passer plus de temps dans Rosemont qu’il pensait… Ça va être corsé. C’est une grosse prise pour QS. On n’associe pas Marissal à l’indépendance d’emblée ni aux excès idéologiques, ce qui devrait convaincre des gens de gauche pas particulièrement nationalistes de voter pour un QS en apparence plus modéré.

au vue des sondage, sa risque de faire élire un libéraux si le vote ne balance pas clairement d’un bord se qui donnerais un libéraux pour un comté majoritairement PQ/QS… je suis pour les vote proportionnel à plusieurs tour depuis fort longtemps et c’est l’exemple parfait qui m’enrage.

Vous avez raison, Jean-François Lisée devrait se retirer afin de ne pas diviser le vote.

Avec un gars comme Marissal, c’est dans la poche pour QS. Il n’y pas de danger de division du vote. Le PLQ est au plus bas, ce qui dans Rosemont veut dire 18-20%. La CAQ ne peut espérer bien plus. Ce sera clairement une lutte à deux entre le PQ et QS pour le 60-65% restant.

La stratégie de QS est simple.
Augmenter le nombre de leurs députés
Et le meilleur moyen , c´est de cibler les comtés ou elle a le plus de chance , cad les comtés péquistes

Vous faites une affirmation sans fondement. QS va aussi aller chercher des circonscriptions au PLQ.

Vous regarderez les projections actuelles sur le site QC125.
Les chances de QS de faire élire de nouveaux députés sont à :
Hochelaga (PQ)
Rosemont (PQ)
Maurice Richard (PLQ, PQ en 2012)
Marie-Victorin (PQ)
Laurier-Dorion (PLQ, Slavounos, grosse division PQ-QS)
.

@ François,

Dans Marie-Victorin, c’est plutôt la CAQ pour le moment qui est légèrement en avance sur le PQ 53% vs 47%.

@ François,

Addendum :

Après répartition sur les 4 partis en date du 8 mars, cela donne en moyenne dans Marie-Victorin : (CAQ : 33,1%, PQ : 32,7%, PLQ : 15,2%, QS : 14,1%).

Dans Maurice-Richard QS ferme la marche avec seulement 17,1%.

Dans Laurier-Dorion, QS talonne effectivement le PLQ (PLQ : 33,1%, QS : 28,1%).

Votre collègue Fournier semble plus confiant de la victoire de Lisée. À ses yeux : « … le Parti québécois parviendrait à conserver ses quatre circonscriptions sur l’Île de Montréal (Rosemont, Hochelaga-Maisonneuve, Bourget et Pointe-aux-Trembles). […] parce que le vote péquiste est bien plus efficace que celui de ses rivaux. » (Ne comptez pas le PQ pour battu).

Ce qui constitue une très bonne nouvelle, c’est que cette prochaine campagne électorale devrait être tout, sauf plate avec de nombreux candidat(e)s plutôt intéressant(e)s dans diverses circonscriptions. On pourrait aussi penser à Pointe-aux-Trembles notamment.

Monsieur Marissal est un homme intelligent et même pour divers aspects brillant. Les habitants de Rosemont sont choyés, ils ne pourront pas se plaindre de ne pas avoir le choix….

Pourquoi ces gens des médias finissent toujours en politique? Ils ne veulent rien changer à part leurs fonds de pension.
Le Québec devient risible.

@ Line,

Vous posez une bonne question. Je pense cependant qu’il ne faut pas chercher dans les fonds de pension, mais plutôt dans le fait que les médias et un certain nombre de journalistes politiques notamment, qu’ils (elles) sont acoquiné-e-s ou du moins très proches avec les politiciens de par leur métier.

Le saut en politique est naturel, d’autant plus que ces mêmes journalistes sont sollicités par les partis politiques, comme l’explique d’ailleurs très bien Alec Castonguay dans cet article, puisque monsieur Marissal avait aussi été approché par le Parti Québécois.

Jean-François Lisée n’est pas en reste puisque c’est aussi un ex-journalistes, sans oublier les ex-politiciens qui viennent compléter divers panels dans les télévisions….

C’est là qu’on voit toute la mauvaise foi de ce parti (QS) et sa propension à diviser. Je ne comprends pas… Même les libéraux ou la CAQ n’oseraient pas un affront de la sorte.

Après le refus de QS de s’entendre avec le PQ sur une stratégie électorale, il ne faut pas s’étonner. Ça va être une lutte à mort, les deux partis se battent pour leur survie.

J’ai déjà eu une sympathie et un vrai respect envers QS, surtout quand il était dirigé par Mme David, une femme engagée, sincère et vraiment solidaire. Il me semblait nécessaire dans le paysage politique que ce genre de parti existe pour brasser la cage, comme semble vouloir le faire V. Marissal. Malheureusement, ce parti ne reflète plus les idéaux qu’il portait au départ. Il est devenu un groupuscule voué à la défense de certaines causes marginales, et il apparaît de plus en plus évident qu’il ne porte plus un projet de société pour l’ensemble des Québécois, ni pour le Québec. Ce qui me paraît le plus faux jeton dans ce parti, c’est qu’il se prétend indépendantiste et progressiste alors qu’il s’acharne à détruire le seul parti avec lequel il aurait pu créer une alliance pour nous débarrasser des libéraux. QS fait une politique aussi désolante et faussement représentative que les meilleurs modèles sur la scène actuelle. C’est Philippe Couillard qui doit applaudir à deux mains ce matin. Jamais QS n’aura plus jamais ma confiance avec leur stratégie minable et j’ai bien peur qu’il soit en train de se brouiller avec ceux et celles qui leur avaient donné un crédit d’authenticité.

Il y a un an ,messieur Lisee n’a même pas présenté un candidat contre QS pour faciliter l’élection de messieur Dubois. Aujourd’hui Qs veut le détruire ,au bout de ligne qui passera ? Le PLQ comme c’est beau de faire la politique

Je partage entièrement votre point de vue. La réponse que QS avait donnée au PQ lors d’une partielle, soit de ne pas rallier les forces de chacun, ne fait que démontrer qu’ils n’ont qu’une vision centrée sur eux-mêmes. Ils n’en non rien à foutre de l’indépendance du Québec. Ils viennent créer le bordel dans la famille indépendantiste s’ils y croient toujours. Comme on dit, *avec des amis comme ça, on n’a pas besoin d’ennemis*.

Ah…ah…ah…parce que le PQ représente toujours les idéaux de René Lévesque en tentant de faire disparaître sont article PREMIER peut-être??? Oui…oui, son article PREMIER!!!

Réveillez-Vous. Le seul et unique parti qui jouit d’une crédibilité et d’u e Solidité certaines est le Parti Libéral du Québec.

Très belle prise pour QS. Toutefois, je me demande comment il pourra défendre
le programme « loufoque » de QS.
M . Marissal vas surement empêcher de tourner en rond, s’il est élu député.
M.Lisée devra se trouver une solution s’il perd. Remplacer Martine au Bloc hi!hi!

J’aimerais bien savoir en quoi mon commentaire n’est pas pertinent, alors que je questionne les fondements politique et le choix d’un candidat de Qs, même s’il n’est pas dans Rosemont, mais il a été pressentie comme candidat Qs pour ce comté?

Je vois qu’ en l’espace de 24 hres ; 22 commentaires se sont écrits! Personnellement moi Qs n’ est pas un parti mais plutôt un groupement de communistes qui vont sans doute obtenir un comté de + sur l’ île de Montréal, mais ils ont encore des croûtes à manger avant de devenir un parti politique! Je pense qu’ on accorde beaucoup trop d’ importance à M.Marissal comme on l’ a fait avec le dauphin GND qui n’ a eu sur un plateau d’ argent le comté de Mme David !
Les électeurs de Rosemont Petite Patrie ne sont pas dupes et choisir de dégommer un VRAI chef de parti ( surtout péquiste ) pour le remplacer par un communiste; c’ est assez improbable et surtout hilarant!

Il faut quand même retenir qu’au niveau municipal, ces mêmes électeurs de Rosemont ont voté, et ce à plusieurs reprises et en forte majorité, pour un parti très…très proche de Québec solidaire soit Projet Montréal. On connaît tous les relations incestueuses entre les 2 partis.

Personnellement, je ne suis pas si sûr que Lisée va passer au travers ce défi. Il n’a pas une personnalité très attachante et pour la première fois, il fait face à une compétition digne de ce nom.

Tous les chroniqueurs de l’Empire très étroitement associés au PQ sont en mode panique. Ils s’étouffent d’indignation et accusent Monsieur Marrisal de « diviser le vote » comme si les francophones devaient tous voter comme un banc de poissons. Certains commentateurs, adeptes de la théorie du complot, soupçonnent même les fédéralistes d’avoir pistonné en sourdine la candidature de Marissal en faveur de QS juste pour nuire au PQ.

Bref, c’est loin d’être gagné d’avance pour Lisée…

@ François1, d’ accord avec vous pour l’ élection de J.F.L pour le PQ ! Par contre comme plusieurs observateurs ; j’ ai été très surpris de cette candidature et probablement qu’ elle est télécommandée ! Mais quels intérêts les électeurs de Rosemont ont a voté pour un parti communiste? C’ est pourquoi je persiste à croire que l’ effet Marissal va s’ estomper au cours des prochains 6 mois !

@ beauly02:

Je crois que tout dépendra de l’allure que prendra la campagne électorale. Si elle prend la même tournure que la dernière campagne provinciale, et je n’ai aucune raison de croire que ça ne sera pas le cas, Lisée et son PQ sont finis.

Rappelez-vous la déculottée subie par le PQ en général et par Pauline Marois en particulier.

Les autres partis politiques ne manqueront pas de souligner à gros traits que si le PQ prend le pouvoir, on assistera à une campagne référendaire d’au moins 4 ans pour la séparation du Québec ce qui créera une vague de peur (parfaitement légitime selon moi) et qui est toujours « winner » pour les partis qui refusent d’entrer dans leur cage à homards.

Comme certains commentateurs, je considère QS comme un parti d’extrême gauche et je suis surpris qu’on ne le présente pas plus souvent ainsi. On s’en rend compte en lisant leur programme et au fait des allégeances trotskiste ou communistes de plusieurs des membres qui sont là depuis le début. Peut-être l’arrivée de personnes plus crédibles comme M. Marissal obligera le parti à se recentrer? Ce qui n’augure rien de bon pour le PQ actuellement au centre gauche de l’échiquier.

@ laleli:

Pour QS, vous avez raison mais pour le PQ, j’en viens toujours à l’expression colorée du regretté Jean Lapierre: « Le PQ flashe à gauche mais il tourne toujours à droite! »

@Serge Drouginsky

Dans Laurier-Dorion, ils ont récidivé avec Fontecilla. Il aurait probablement été plus stratégique de se trouver une Grecque de gauche parfaitement bilingue susceptible d’arracher quelques points au PLQ, mais ça ne se commande pas sur Amazon (blague de Grecque). Cela dit, il suffirait que la CAQ érode le vote PLQ dans l’ouest de la circonscription pour que QS se faufile.

@ sco100,

On peut toujours rêver… et comme dit l’adage : « Si ma tante en avait… ce serait mon oncle » !

Est-ce que vous connaissez beaucoup de grecs qui soient souverainistes ?

Blague à part, le choix des candidats est toujours important dans une élection, tout comme les taux de participation. Il était dans Laurier-Dorion de 72,6% en 2014. Mais il était de 49,6% en 2008.

Dans notre système électoral, il y a beaucoup de députés qui sont élus avec 1000 voix et moins de différence sur le suivant. Toujours dans cette même circonscription, en 2004 (élection partielle) Elsie Lefebvre (PQ) s’était faufilée avec seulement 483 voix d’avance pour un taux de participation de 35,24%.

S’il veut l’emporter, monsieur Fontecilla va devoir probablement rassembler et confédérer ; faire oublier que tout compte-fait, le mandat de QS, c’est de former un pays à l’instar du PQ soit dit en passant. Et je ne suis pas sûr que monsieur Fonticella soit assez rassembleur et suffisamment bon orateur pour convaincre les foules de lui faire confiance.

De plus, ce qui est embêtant avec ce parti, c’est toujours son incapacité de faire sortir le vote en dehors du Centre-Est de la ville de Montréal, le Plateau-Mont-Royal, de plus en plus avec Rosemont, le Centre-Sud et Hochelaga peuplés — comme à Paris -, de joyeux « bobos gentrifiés ». Bref QS, c’est beaucoup d’intellos et bien peu de vision.

— Heureuses Pâques !

Québec Solidaire aurait pu présenter la candidature de Vincent Marissal dans une autre circonscription potentiellement prenable et ainsi ajouter une nouvelle circonscription et un nouvel élu dans sa députation, en plus de Rosemont si un autre candidat l’emportait là aussi. Le fait que QS, qui se dit pourtant indépendantiste, présente son candidat contre le chef indépendantiste, donne plus l’impression d’un règlement de compte (contre le PQ) qu’autre chose.

Mais la circonscription de Lisée EST parfaitement prenable. On n’a qu’à voir la panique totale qui s’est installée dans ce qui reste des rangs péquistes pour s’en rendre compte.

Bienvenue et bonne chance à Marissal, qui malheureusement se présentera dans la mauvaise circonscription, mais non seulement s’il est élu, ne restera pas longtemps…alors que je me souviens de ses paroles sur QS qui n’étaient jamais très glorieuses à son endroit (QS) et qu’en plus, il ne lui prévoyait pas une longue vie ! Quelques fois même on comprenait une pointe d’ironie voir de moquerie…
Il a changé d’idée après de longues réflexions ou il nous et leurs manque de respect ?
Surprenant tout de même surtout d’un homme tel que lui !
Mais au fond pas autant que ça !
En politique, de quoi pouvons-nous encore être surpris ?
Comme un député élu et réélu qui, sur sa page évoque un ou des diplômes qu’il n’a jamais eu ou encore y décrivant des qualifications qu’il n’a pas ! François Bonardel de la CAQ n’est-il pas l’un de ceux-là ?
Peut-on faire confiance ainsi à un individu qui veut aller nous représenter dans un comté, soit disant, pour nous servir, et continuer à nous servir une fois au pouvoir d’un gouvernement et non pas pour se servir et servir ses ti-zamis, même si une fois le chat sorti du sac, il s’excuse de son erreur ? Mais quelle est donc l’erreur au juste ? Celle de s’être trompé ! Ça peut arriver à tout le monde. Ou l’erreur est celle de nous avoir menti ? Parce qu’affirmer avoir un diplôme que l’on a jamais eu, est-ce se tromper ou nous mentir ?
Comment faire confiance ainsi à un individu qui nous dit qu’il veut nous représenter ?
Est c’est là que si peu en rapport à tout ce qu’il y a à relever de mensonges, de fausses vérités et de tromperies de l’un ou de l’autre d’un parti ou d’un autre!
Pour nous représenter disent-ils les uns après les autres…
Vraiment ?
Les députés que nous élisons sont la pour nous représenter ?
Vraiment ?
Pourquoi donc alors, votent-ils donc tous sans distinction, sans égard à leurs convictions profondes, comme des moutons suivent le troupeau… ?
Pourquoi font-ils des plans à desseins de dire ou de ne pas dire en choeur ceci ou cela dans un but précis comme c’est le cas présentement pour se faire élire ou réélire ? Pourquoi en choeur peuvent-ils changer de convictions et d’affirmations à 360˚ de ce qu’ils ont fait deux jours avant ?
Le pire c’est que quelques fois, que dis-je, très souvent c’est tellement évident, voir pire, stupide même pour des gens qui devraient afficher à tout le moins plus d’intelligence !
Mesdames et messieurs, ladies and gentlemen le cirque est aux portes de la ville et il y aura moult représentations pendant des mois et des mois…Venez nous voir sous le grand chapiteau dans quatre rings en même temps nos beaux singes savants vous présenter leurs plus belles illusions ! Venez en grand nombre et rappelez-vous que vous assistiez ou pas à nos singeries vous en ferez les frais et cela pour toujours !

Je pense sérieusement que si Marissal veut vraiment être élu ,
il ira dans Laurier-Dorion pour battre Gerry Slavounos l’inutile du PLQ .
http://qc125.com/circ/circ-laurier-dorion.htm
si ce n’est que pour tenir J F L occupé dans Rosemont au lieu de faire campagne partout au Québec …le PQ pourrait lancer un bon défi à GND dans Gouin
en trouvant un candidat capable de tourner en rond comme ce patineur GND.

Tiens…ils pourraient lui envoyer leur dernière prise dans les jambes: Lisette Lapointe.

Marissal, c’est quand même une grosse prise pour QS.

Quelqu’un se souvient de la dernière prise qu’a réussi à faire Lisée?

…Il s’agit de Lisette Lapointe. Nouveau virage jeunesse au PQ? Who’s next? Bernard Landry?

QS ne visent pas le pouvoir maintenant. Ils savent très bien qu’il leur est impossible de l’atteindre mais au fur et à mesure que les désaffiliations se produiront au PQ, car ils s’accumuleront, c’est certain, ils espèrent en capter un bon % et éventuellement représenter une opposition crédible et organisée.

Avec ses histoires rocambolesques et ses innombrables inconstances dont la mise en réserve de leur article PREMIER et l’assassinat politique sans nom de Martine Ouellet, le séparatisme est une option en voie d’extinction et vit ses derniers instants.

Est-ce Marissal qui a contacté QS ou le contraire ? Est-ce une vengeance de la part de QS? En tout cas Marissal a beau dire qu’ il demeure dans le comté et que ses valeurs de gauche sont priorisées, il n’ en reste pas moins que son aventure reste calculée mais très risquée! Il ne faut pas oublié qu’ en 2014 c’ est le candidat libéral qui a chauffé J.F.L ! Alors expliquez-moi pourquoi les électeurs serait attirés vers QS ? Y a t’ il autant de péquistes qui veulent s’ autopelurebanalisé ?

En effet, et si QS veut progresser, il doit aller chercher les votes du PQ (c’est perdu d’avance de tenter d’aller chercher des votes au PLQ ou à la CAQ). Il doit tenter de remplacer le PQ, alors quoi de mieux que d’attaquer son chef! Ce serait une belle victoire de QS. Mais même si Lisée gagne sa circonscription, le PQ ne sera probablement plus l’opposition officielle et Lisée se fera montrer la porte, bien des chefs du PQ se la sont fait montrer pour bien moins…
Il n’y a pas plus de 35% de souverainistes maintenant et avec 2 partis à se partager ce tiers de l’électorat, aucun des 2 ne peut être l’opposition officielle.

@ beauly02:

Je vous ai déjà expliqué mon raisonnement: au municipal, Rosemont vote, et à très forte majorité, pour un parti très…très à gauche. Je serais le premier surpris de voir ces contribuables soudainement devenir des gens du centre (gauche ou non) et/ou de droite…

La notoriété de Marrisal les réconfortera dans leur choix de gauche d’autant plus que la personnalité de Lisée est tout sauf attachante. Je crois qu’ils ont voté pour lui aux dernières élections par respect envers Mme. Louise Beaudoin (sa prédécesseur) et pas du tout pour lui en tant que tel. D’ailleurs, le PQ a vu fondre dangereusement sa majorité avec Lisée.

Les Libéraux ont effectivement chauffé le PQ ce qui en dit long sur la popularité de Lisée là-bas.

Surprenante nouvelle. Si on pense à bien représenter Rosemont, pourquoi ne pas se lancer en politique municipale – histoire de faire ses preuves et de gravir les échelons. Surprenante décision.

Avant les élections ils sont tous sympathiques, empathiques, nous promettent un programme séduisant et pouvant régler tellement de problèmes et convenant à tellement d’électeurs.
En plus ils vont toutes et tous en politique pour représenter et surtout servir leurs électeurs et toute la population.
Une fois élus et surtout pour ceux qui sont au pouvoir, ils veulent toujours nous représenter et nous servir disent-ils mais en défendant à tout prix et contre tous, même souvent contre toute logique et équité, leurs décisions sans distinction de ce qu’ils ont promis, pire car trop souvent même s’il n’en est rien et encore pire même si c’est complètement le contraire de la vérité, ils affirment malicieusement, sans respect pour la population et pour ceux qui ont voté pour eux, et donc malhonnêtement que ça va dans le sens de leurs discours, leurs promesses et leur philosophie pré-électorale !
Assez c’est assez.
Je m’arrête ici pour ne pas que mon commentaire soit bloqué.
p.s.: J’ai été depuis toujours à pondérer mes opinions sur ce sujet en utilisant les plateaux de la balance mais la dernière élection municipale à Montréal de Valérie Plante a brisé le plateau du positif…
Assez c’est assez.
Vous me promettez le paradis…maintenant…si vous êtes élus, sans aucun frais, eh bien donnez le moi.
Même si je sais qu’il n’y a rien de gratuit…
Et que le paradis n’existe pas !
À quand les politiciens, les gens d’affaires, les compagnies seront-elles tenues de respecter leurs engagements sous peines de conséquences sévères pouvant aller jusqu’à la prison ?

Je suis très déçu que MR Marissal se présente contre MR Lisée , QS est encore un parti marginal et entre souverainistes, il est préférable de s’entraider. Il est primordial de se débarrasser des libéraux !

Compte tenu de la période économiquement faste que nous connaissons et du fait qu’il n’y a aucune personnalité versée en finances dans aucun autre parti comparable à M. Leitao, expliquez-nous de façon claire les raisons pour lesquelles nous devrions nous « débarrasser » d’une équipe aussi forte et professionnelle.

Malheureusement pour lui, M. Marissal a complètement raté son entrée en politique, mardi le 3 avril, en mentant carrément à M. Drainville durant son entrevue radiophonique. Les affirmations de M. Drainville ont été confirmées par plusieurs sources libérales et tout a été démontré clairement hier, à l’émission La Joute. M. Lisée a donc déjà un des meilleurs atouts en main : la franchise. Si on ajoute sa vaste expérience politique, c’est loin d’être gagné pour M. Marissal. QS est encore une fois discrédité. Après la hargne et la fermeture sectaire, le mensonge: pas sûr que les électeurs de Rosemont apprécieront!

Les Libéraux sont devenus une de vos principales sources de renseignement fiables maintenant?

Un peu surprenant non?

Il va arriver à Lisée la même chose qui est arrivée à Marois: une déculottée.

Je ne suis pas d’accord : les gens n’aiment pas se faire mentir et ils aiment encore moins les personnes qui mangent à toutes les auges par opportunisme.

En effet, Marissal est ennuyant comme un jour de pluie; il n’a aucune passion du Québec, seulement des intérêts personnels. En plus, ses convictions sont loin d’être claires. Pourquoi a-t-il sollicité le Parti libéral fédéral pour obtenir une candidature ou un poste au bureau de M. Trudeau? Plusieurs sources libérales ont confirmé la chose… Ouf!