La chanson de Noël la plus mélo de tous les temps

Je vous mets au défi, chers internautes, de trouver une chanson de Noël plus mélo que celle-ci:

J’ai hâte d’entendre les vôtres…

Laisser un commentaire

Impossible de trouver pire. J’avais quand même un petit espoir de trouver plus mélo mais vers 3’45 », quand le chœur de petits garçons embarque, je me suis avoué vaincu… absolument terrible…

La chanson Les pauvres de Plume ferait une excellente chanson de Noêl pour ceux qui reçoivent des paniers de bouffe dépassée et de miettes ridicules des députés de Charest
250,000$ de la gang à Charest pour un million de pauvres , calculez vous même
Son seul voyage avec sa suite pour parader à Copenhague comme Kid Kodak doit avoir coûté un million .

La chanson de Noël la plus mélo de tous les temps…… La plus…. mélo…. de tous – les -temps ! Hé ben.

Comment il disait ça le poète déjà :

La plus belle mer est celle où l’on est pas encore allé.
Le plus beau des enfants N’a pas encore grandi.
Les plus beaux jours,les plus beaux de nos jours,
On ne les a pas encore vécus.
Et ce que moi je voudrais te dire de plus beau,
Je ne l’ai pas encore dis.

Nazim Hickmet (chanté par Montand) On doit pas enseigner ça à Dawson Jean-François.

La chanson la plus… je trouve ça bien prétentieux, et tout à fait nord américain

Happy december mister Lizée.

Une belle p’tite histoire,classique du temps des fêtes.Un bon p’tit gars et son bienfaiteur,cependant la chanson est d’une déprime totale…

Je vous souhaite un très joyeux Noël.Il est bon et encourageant de savoir que des gens comme vous croient en notre société et en son avenir.

Dans le mélo qui se veut édifiant, « La Charlotte prie Notre-Dame » occupe le haut du pavé.

Joyeux Noël et Bonne et Heureuse Année !

Charlotte prie Notre-Dame c’est assez mélo également.

Heuh monsieur Lisée, n’étiez-vous pas sensé de prendre congé de blogue jusqu’en janvier, pas que je me plaigne de votre présence, mais bon je crains que vous soyez un tantinet addict.

Mélo dites-vous….eh bien moi je trouve que « minuit chrétien »….quand arrive « peuple à genoux…attend ta délivrance »…là ..pour le temps qu’ils la chantent celle-là…non mais faut le faire à genous attendre la délivrance.
Je préfère (Le père Noël c’t’un québécois) mais on l’attend encore.

Joyeuses Fêtes à tous.
Et ma préférée Beau dommage « 23 décembre salut ti-cul on se reverra au mois de janvier »

Je confirme que la mélodie est très bien faite.Comme j’adore les chansons douces et berçantes je me suis bien laissé aller.
Je vous souhaite d’agréables fêtes de fin d’année
à vous personnellement monsieur Lisée et à toute l’équipe qui vous entoure au Cérium et autour de ce blog.Vous animez avec brio et humilité sur Canal Savoirs l’émission Planète-Terre. Bien à vous. Cordialement!
Joyeuses fêtes et meilleurs voeux pour 2010.

Le gars qui chique sa gomme… le petit bonhomme avec les cicatrices… l’histoire des souliers de Noël… le choeur d’enfants… On ne fait pas plus mélo… En plus, la réalisation est super mauvaise :(((
Sans musique, Jean Narrache est cependant dur à battre dans le mélo-dramatique!
Joyeuses fêtes à tous!!!

L’enfer est pavé de bonnes intentions, et cette chanson est infernalement sirupeuse, comme la culture populaire américaine qui carbure à la religion mais qui pense au dieu-dollar. On peut apprécier la chanson au deuxième degré. Ça devient loufoque…

Bonsoir,
Quelle tristesse de constater cette accentuation des émotions pour vider les poches des consommateurs qui carburent aux Chants de Noël ! Les yeux pleins d’eau en écoutant Noël au Camp, La Charlotte de Notre Dame, j’en arrache et surtout le Minuit Chrétien ! Que ça fait donc p’tit Québec ! Il est bien évident que certains attendant le Sauveur Suprême vont rester leur vie durant à genoux.
Quoi dire si ce n’est qu’étant né en régions éloignées, mon père anarchiste sur les bords nous montra la vie dans la Réalité et je l’en remercie encore aujourd’hui. La veille de Noël à Minuit moins une, dans la cuisine où nous étions, ils plaçait tranquillement deux balles dans son vieux 12 à deux canons et sortait sur le balcon. A Minuit pile, on entendait deux coups de feu résonner dans la nuit. Entrant dans la maison,le paternel nous disait : Allez vous coucher les enfants, le Père Noël est mort, je viens de le tirer ! Pas de cadeaux cette année ! Ainsi, nous pûmes éviter ce mensonge pour se faire exploiter plus tard par des marchants de rêves et surtout de bonheur. Car en trouant le cerveau d’un enfant avec ce premier mensonge, cela ouvre la voie à d’autres à venir ! Après les gens rêvent de lubies et sont soumis leur vie durant à des manipulateurs qui les exploitent par le RÊVE, oubliant vite que leur première déception fût celle de réaliser que le Père Noël n’existait pas… Pourquoi rêver quand ton moment présent est si riche et de le fuir ainsi ? Au plaisir, John Bull.

@John Bull

En voulant assassiner le Père Noël à chaque année pour vous montrer la « réalité » et que le Père Noël n’existait pas, il vous contait un autre mensonge, indirectement, puisqu’il faisait la démonstration annuelle que ce dernier était immortel…

Bonjour,
En réplique pour Monsieur Raymond Campagna, soyez assuré que le tout s’est produit une seule fois car même en étant enfants, nous fûmes assez évolués pour comprendre la symbolique. Au plaisir, John Bull.

Bonjour M.Lizée
J’aime bien votre blog. Merci pour toutes vos analyses intelligentes. Je viens de lire Pour une gauche efficace. Bravo!
Je n’aime pas l’ambiance de Noël mais je fais avec. Il y a des combats plus important à mener.
Mes souhaits pour la nouvelle année et au plasir renouvelé de vous lire.
En ce qui concerne le clip, je n’ai rien à proposer sauf peut-être « i’ll be home for Xmass » que j’offre à tous les militaires loin de leur famille à faire une guerre impossible.
Serge-André

Pas de vieilles tounes de mon coté mais j’ai déjà vécu cette histoire. Ça fait déjà plus de trente ans maintenant. Même émotion et même sourire de l’enfant.