La fin des haricots

Une habile relecture du conte du haricot, par une équipe d’animation québécoise. Réalisation Patrick Péris:

Laisser un commentaire

Souvenirs

Je me rappelle vaguement de ce conte, lu dans la dizaine d’années, dans une encyclopédie. Grolier ? Pas Wikipédia.

Sa coprop se rappelle mieux, à son évocation et après avoir cherché Péris sur leur Ipad. Il y a des nuances terriblement évidentes avec le conte original. Il se posait des questions.

De la soupe aux cailloux, faut être à la limite de la pauvreté. La dame remet son jonc à son mari ou à son fil ? Un mari en planche à roulette, ça ne fait pas prospère mais l’important, c’est la graine.

Par la suite, le plant de haricot qui pousse vite et haut, je m’y retrouve. On dirait un plan soviétique.

La Poule aux oeufs d’or, je n’écoute plus depuis des décennies. En faire du St-Hub, quelle dictature de l’ignorance, voyez la réaction du coq. Rôti ?

Quel sort pour la famille Sac à papier !

Sort humain, dirait Flagosse de Rue des pignons.

C’est comme utiliser la canne a pêche pour faire griller le poisson.
C’est quoi le rapport avec le sac a papier??
Songé?? Pas sur.