La France : le voile, le niqab et l’identité

J’ai un cadeau pour vous. Toute une émission de Planète Terre consacrée aux débats français au sujet du voile, du niqab et de l’identité.

Rioux, Amiraux, McFalls
Rioux, Amiraux, McFalls

Trois invités en font l’analyse : Christian Rioux, auteur et correspondant à Paris du Devoir, Valérie Amiraux, sociologue et spécialiste des questions religieuses et Laurence McFalls, politologue et directeur du Centre canadien d’études allemandes et européennes. On y apprend beaucoup. (Moi, en tout cas !)

Laisser un commentaire

J’ai écouté l’émission à la radio samedi matin, me privant généreusement de «À la semaine prochaine».

Je n’ai pas été le moindrement ébranlé par l’argumentation fournie par les tenants du multiculturalisme d’autant que la théorie prends du plomb dans l’aile. Et j’espère qu’elle va finir par se dissoudre rongée par ses propres contradictions. Soyons patients ça viendra.

J’ai le sentiment que nous vivons dans deux mondes séparés par quelques siècles et plusieurs océans.

Le monde ydillique des droits individuels multi ci multi ça a bien du mal à se connecter avec les peuples à qui on tente de l’imposer. Et on dirait que seuls les prosélytes de cette pensée en voie d’être dépassée ne s’aperçoivent pas qu’ils sont en rupture avec la société dans laquelle ils vivent.

Heureusement il y avait Christian Rioux participant au débat. Quoique je l’ai trouvé relativement discret. J’eus préféré une solide et vraie confrontation entre Christian Rioux et Charles Tailor. On aurait eu l’avantage de pouvoir comparer des points de vues clairs et nets.

Je suis resté perplexe , vis à vis le débat mais en même temps j’ai découvert une autre facette de la France, par exemple la discrétion des Français en ce qui concerne leur appartenance religieuse, et l’argument apporté par M. Lawrence de la biopolitique ( effet du corps de la femme, spécialement dans l’activité journalière des Français qui aurait un effet freineur du port du niqad).
L’historique de l’édit de Nantes qui rappelle les guerres religieuses en France entre catholiques et protestants semblait vouloir être interprété jusque dans une certaine mesure par la prof Amiraux comme un reliquat qui revient aujourd’hui dans la discussion de l’interdit du port des signes religieux dans les écoles publiques françaises, l’état se substituant au roi.
Quant à ma réflexion sur le sujet, une interrogation me vient à l’esprit, si Chanel ou tout autre créateur de mode décidait d’intégrer dans ses créations de mode féminine le niqad, la loi Française de l’interdiction du port de ce voile dans les écoles serait-elle interprétée comme une censure vis à vis la liberté de création.
J’ai failli, comme M. Rioux changé d’idée à propos du port du niqad et comme lui me ranger aux arguments que cela amènerait à d’autres accommodements ou demandes de la part des groupes religieux dans les activités de l’école et probablement à une certaine anarchie. Mais je pense que la tenue vestimentaire n’a pas rapport avec la vie étudiante, elle a seulement rapport avec les activités parascolaires, comme la natation, la gymnastique , l’athlétisme qui ne devrait pas être obligatoire dans les écoles.
De plus, le port des signes religieux est permis dans les écoles privées et elles sont subventionnées par les gouvernements Français et Québécois, belle hypocrisie de la part de l’élite qui se subventionne et se donne des droits non autorisés dans l’école des pauvres.
Robert Brodeur

J’ai écouté avec un vif intérêt. Y a pas à dire, quand on choisit de se cacher la tête sous un voile opaque…

Au moment où des chrétiens se font massacrer par milliers au nom de l’islam, chez nous, au Québec, nous avons peur d’affirmer nos valeurs. Nous voulons créer un espace où toutes et tous peuvent vivre ensemble dans le respect, sans distinctions de religions ou d’origines ethniques.

Au moment où des musulmans modérés sont tellement menacés dans leur pays d’origine qu’ils décident de venir s’établir ici, parmi nous, ils réalisent avec effroi que le fanatisme religieux a émigré lui aussi!

La religion est une histoire d’amour, du coeur et de l’âme d’un être avec son Dieu tel qu’il ou elle le conçoit. TOUT le reste, est ACCESSOIRE. Mais le drame c’est que des hommes s’en emparent, l’instrumentalisent, l’utilisent pour exercer leur domination. Nous, québécois, québécoises, nous nous souvenons de l’époque de la grande noirceur, celle où des « religieux » se substituaient à Dieu pour s’immiscer dans toutes les dimensions de la vie de leurs ouailles. Ainsi, du haut de leur chaire, ils pouvaient proclamer: « Le ciel est bleu, l’enfer est rouge ».

L’Église au Québec, les religieux, ont apporté, apportent une formidable et inestimable contribution à la construction de notre nation. Toutefois, il fut nécessaire de séparer Église et État pour mettre un terme au mélange des genres, pouvoir et religion.

Que dire du perpétuel combat des femmes pour l’égalité, la reconnaisance, le respect?

Je crois que la très grande majorité des québécois/ses refusent « d’avancer en arrière », je crois qu’il est grandement souhaitable que nous envoyions un message clair, sans équivoques, aux extrémistes de tous poils en affirmant haut et fort, à la face du monde:

Le Québec est un État laïc, l’égalité hommes-femmes est une valeur sacrée et le français est la langue première, celle que nous chérissons.

Le seul fait de penser pouvoir empècher les différentes croyances religieuses de s’afficher partout ou de ne pas s’afficher relève du grand rêve matérialiste des athés totalitaires qui nous a donné 1939-45 avec 54 millions de morts .
Comme catholique pratiquant jamais les athés sous prétexte menteur de laîcité ne réussiront à m’empècher de m’afficher ou pourront m’obliger à m’afficher.
Je suis pour la laïcité institutionnelle mais sans la dictature anti religieuse des athés et incluant la liberté d’afficher mes croyances partout comme individu et dans mon cas comme catholique
Il faut plutôt exclure de l’immigration acceptable les sectaires qui affichent des croyances masquées et déviantes donc totalitaires ou anarchistes .
Empècher les croyances de s’afficher est 100% impossible et non souhaitable

À MichelG:
Bigre, vu comme ça, 54 millions de morts (tiens, je croyais que c’était 55…), ça fait réfléchir. Ça merappelle que les bons frères des écoles chrétiennes m’enseignait que la France avait bien bien mérité les 2 guerres qui l’avaient dévastée: juste rétribution divine au décrochage des crucifix dans les écoles en 1905. Dieu est infiniment bon. Dans la même veine, il faut déporter de toute urgence au Vatican ad vitam eternam tous les bedeaux, sous-diacres, diacre, curés, camériers secrets ou avoués, chanoines, évêques, archevêques, cardinaux et frères de papes pédophiles (ou présumés tels). Ça va faire du monde à la messe.
Amen!

C’est le choix des femmes de porter le niqab !!! Il est tout à fait ridicule de parler d’égalité des sexes. Soit dit en passant que je suis extrèmement féministe !!! C’est notre choix, laissez nous porter ce que nous voulons !!! Dans les aéroports, etc : nous demandons simplement que la vérification de notre identité soit faite par une femme !!! c’est tout … il y a bien des employés de sexe féminin, non ? En ce qui concerne la laïcité, elle n’interdie aucunement de porter un symbole religieux … elle demande seulement que l’Etat ne favorise aucune religion. Cependant, l’interdiction du niqab « défavorise » l’Islam … ce qui est, selon moi, pire que d’en favoriser une autre !!!
Je reviens au féminisme : je trouve beaucoup plus choquant (au point de vue d’égalité) de voir toute les femmes dévoiler leurs corps à tous les hommes que de voir des femmes cacher le leur !!! Je préfère personnellement être « soumise » au mari que j’ai choisi et que j’aime … plutot que d’être soumise à TOUS les hommes, en leurs dévoilent mon corps !!!
P.S. NOUS NE SOMMES PAS SOUMISES !!!!!!!!!
merci