La grande évasion (sans Steve McQueen, mais avec Lise Thériault)

«Devant la crise naissante, Lise Thériault a ouvert le petit kit d’urgence fourni à chaque ministre libéral et en a appliqué le point numéro 1 : blâmer le PQ.» Un billet humoristique de Mathieu Charlebois.

lise-theriault
Photo : Jacques Boissinot / La Presse Canadienne

À l’heure qu’il est, vous avez tous entendu parler de la spectaculaire évasion qui a eu lieu à la prison d’Orsainville. Une évasion en hélicoptère. De nos jours, les criminels ne respectent plus rien. Où est passée la tradition du tunnel creusé à la cuillère ? De la lime passée dans un gâteau ?

PolitiqueBien sûr, savoir que des criminels sont en liberté, c’est toujours inquiétant. On peut cependant se rassurer un peu en se disant qu’ils ne sont pas si dangereux, puisque leur cote de sécurité avait été rabaissée récemment. Fiou !

Avant son évasion, l’un des détenus a même pu utiliser en secret un téléphone cellulaire caché dans sa cellule. C’était donc véritablement un téléphone cellulaire. (‘Scusez-la.)

En deux mois, il aura utilisé plus de 4 000 minutes de temps d’antenne sur ce téléphone. Faites le calcul : 4 000 minutes en deux mois, c’est environ deux heures par jour, soit à peu près le même temps que peut passer une ado de 15 ans à jaser avec sa meilleure amie. À la défense du détenu, 2 000 de ces minutes ont servi à parler au service à la clientèle de sa compagnie de téléphone pour régler un problème avec son forfait. Classique.

Comment expliquer les événements qui ont mené à cette évasion ? La ministre Lise Thériault s’est essayée, mais ses explications ont été aussi confuses qu’une présentation de Christiane Charrette.

Il faut dire que le PLQ n’a pas l’habitude d’être «vite sur le piton» quand vient le temps d’identifier et de retrouver des criminels. La commission Charbonneau nous le rappelle presque chaque jour. Ce cas-ci est quand même un peu extrême.

Devant la crise naissante, Lise Thériault a ouvert le petit kit d’urgence fourni à chaque ministre libéral et en a appliqué le point numéro 1 : blâmer le PQ. Celui-ci n’aurait pas installé les câbles antihélicoptères qu’il avait pourtant achetés. Sauf qu’il ne les avait pas achetés. Youps…

Elle a ensuite tenté de rassurer le public en affirmant qu’il y avait maintenant une interdiction de vol au-dessus des prisons. Parce que rien n’arrête plus un criminel qu’une interdiction. En cas d’infraction, les gardiens de prison n’auraient qu’à saisir leur bazooka de service afin de descendre l’hélicoptère délinquant. Ou pas, puisque ce n’est en fait toujours pas réglé du côté d’Ottawa. Youps…

Puis, jeudi, dans une entrevue, la ministre a lancé que des gens de son ministère — on ne sait pas qui — lui avaient «certainement» menti. Ce qui, on le rappelle, est supposé être la «job» d’un ministre ou d’un élu, pas d’un fonctionnaire.

Nous voici maintenant devant une crise en bonne et due forme, accompagnée des traditionnelles demandes de démission de la part des partis d’opposition.

Lise Thériault devrait-elle démissionner ? Allons. Si la compétence et le jugement étaient vraiment nécessaires en tout temps pour être ministre libéral, croyez-vous que Sam Hamad serait encore ministre ?

* * *

À propos de Mathieu Charlebois

Ex-journaliste Web à L’actualité, Mathieu Charlebois blogue maintenant sur la politique avec un regard humoristique. Il est aussi chroniqueur musique pour le magazine L’actualité depuis 2011 et collabore au webmagazine culturel Ma mère était hipster, en plus d’avoir participé à de nombreux projets radio, dont Bande à part (à Radio-Canada) et Dans le champ lexical (à CIBL). On peut le suivre sur Twitter : @OursMathieu.

Laisser un commentaire

Mon père disait qu’il valait mieux se taire et avoir l’air stupide que de parler et d’en faire la preuve.

ses explications ont été aussi confuses qu’une présentation de Christiane Charrette.

C’est vrai que la dame en noir est souvent dure à suivre elle itou

Pour la ministre, ben faut pas trop lui en demander: elle a juste un Secondaire V

« …elle a juste un Secondaire V » (sic)

« En 2002, le Parti québécois (PQ) et le Parti libéral du Québec (PLQ) la sollicitent à quatre jours d’avis en vue de l’élection partielle dans la circonscription d’Anjou. L’offre du PQ arrive le vendredi et celle du PLQ le lundi. Elle connaît tous les politiciens de son milieu, mais elle n’a pas de couleur politique. Elle regarde la liste des députés des deux côtés et se trouve plus d’affinités avec les libéraux, d’autant plus qu’elle n’est pas souverainiste.

Anjou n’était pas une circonscription sûre. Elle était passée au PQ en 1994 pour revenir aux libéraux avec une mince majorité de 143 voix en 1998. Lise Thériault a porté cette majorité à 4570. Réélue aux élections suivantes, elle a toujours obtenu des majorités de 4000 voix et plus. »

Source:

http://www.lapresse.ca/le-soleil/dossiers/commission-charbonneau/201110/28/01-4462477-lise-theriault-la-femme-qui-fait-trembler-la-ftq.php

Beaucoup de jeunes de Secondaire V sont plus sensés qu’elle ! Oui, elle devrait démissionner et toute la bande des libéraux corrompus jusqu’à la moelle aussi tant qu’à faire

D’ après le dernier recensement, c’est 94 % des Québécois(ses) qui sont diplômés. LISE THÉRIAULT, elle, c’est pas un diplôme qui lui manque = C’est UNE TÊTE SUR LES ÉPAULES ! Une « gélinotte huppée » ou une poule pas d ‘tête ,Y’A PAS DE QUOI PAVOISER dans son cas.

http://www.lapresse.ca/le-soleil/dossiers/commission-charbonneau/201110/28/01-4462477-lise-theriault-la-femme-qui-fait-trembler-la-ftq.php

Extrait:

« En 2002, le Parti québécois (PQ) et le Parti libéral du Québec (PLQ) la sollicitent à quatre jours d’avis en vue de l’élection partielle dans la circonscription d’Anjou. L’offre du PQ arrive le vendredi et celle du PLQ le lundi. Elle connaît tous les politiciens de son milieu, mais elle n’a pas de couleur politique. Elle regarde la liste des députés des deux côtés et se trouve plus d’affinités avec les libéraux, d’autant plus qu’elle n’est pas souverainiste.

Anjou n’était pas une circonscription sûre. Elle était passée au PQ en 1994 pour revenir aux libéraux avec une mince majorité de 143 voix en 1998. Lise Thériault a porté cette majorité à 4570. Réélue aux élections suivantes, elle a toujours obtenu des majorités de 4000 voix et plus. »

Et oui…Le PARTI QUÉBÉCOIS et le Parti Libéral la sollicitent!!!

Les plus populaires