La longue histoire des États endettés

Pour le dernier Planète Terre, l’historien Samir Saul retrace l’histoire des États qui ont trop emprunté. Éclairant et, en certains moments, divertissant.

Comment rembourser la dette ? Nationaliser les Templiers !

Aussi à l’émission, Pierre Martin et Christine Fréchette sur la présidentielle américaine et le lancement du nouveau blogue CÉRIUM/L’actualité sur la campagne.

Laisser un commentaire

C<est l<Universalit/ des programmes sociaux qui coute cher. Si on charge le vrai prix. Et que les salaire minimum sont tres eleve les gens sont capapble de payer et letat soccupent vriament de ceux qui nont pas les moyens elle a de largent puisque les gens en ayant des salaire minimum eleve ils paient de limpot cest la somme des impot total en argent pas en % qui donne de largent dans les coffre de letat pour supporter le developpement economique et payer des programmes a ceux qui nont pas les moyens de sen payer. Oui a laugmentation des frais de scolarite en faisant des programmmes coop ceux qui ont les moyens peuvent payer la scolarite et ne pas faire de stage payer sils le veulent les autres pourront payer leurs etudes avec des stages payes par les entreprises pour aider a la formation de la main doeuvre et sassurer que la formation va repondre a leur besoijns. Presentement le systeme est la pour repondre aux besoin de letat et favorise les etudes pour des domaines de fonctionnaire

Intéressante perspective historique. Je vais garder l’oeil ouvert pour trouver d’autres emission Planète Terre.

Pour la dette un vidéo relativement court et intéressant peut être visionné sur Youtube en cherchant « Comprendre la dette publique (en quelques minutes) »
http://www.youtube.com/watch?v=ZE8xBzcLYRs

Il serait intéressant d’aborder l’usage de monnaie locale à Worgl durant la grande dépression et en Argentine plus récemment.

Je crois qu’on devrait examiner la possibilité pour un Québec indépendant de conserver de facon officielle le $Can et d’émettre une monnaie Locale Québecoise en parallel (pour payer des investissements et dépenses locales sans se faire rouler par l’arnaque de la dette publique). Si on peut choisir entre compte d’épargne et chèque avec interact (où payer avec une carte Tim Horton/etc) on peut facilement mettre en place un compte $Q pour individus et commercants.

La hausse des frais de scolarité est supporté par le jeune qui clame « Mon père est plus Riche que toi! » 😉

Blague à part, les frais de scolarité (et plusieurs aspets du système monétaire actuel) sont un anachronisme. Combien payez vous pour consulter Wikipedia? Ou assisiter à une présentation universitaire sur YouTube, ou une animation? Ou des tutoriels de toutes sortes de w3schools à Khan Academy? Les reflexes institutionels initiatiques fermés du moyen-age n’ont plus tellement de sens au 21e sciecle, le savoir les méthodes et l’information sont et seront de plus en plus disponible gratuitement et accessible pour tous en tout temps. On peut trainer de la patte et laisser passer le bateau, ou encore creer graduellement un site d’éducation en ligne gratuit qui contient tout le materiel éducatif du Québec créative commons avec une approche de dévelopment Open Source et participative.

Un étudiant de CEGEP pourrait accéder en ligne ou télécharger un cours sur une tablette, contentant pour chaque chapitre la référence texte, un vidéo du cours magistral, une section FAQ, exercices, Quiz, et réferences multimedia et video (simulations, visite guidée, exemples).

Pour en revenir à la dette publique, je crois que plusieurs personnes qui auront vu et compris le video ‘comprendre la dette publique’ ne vont pas pointer les programmes sociaux sans même remettre en question le systeme monétaire, la réserve fractionnaire et l’emprunt des états(pour des sommes qu’ils devraient émettre).

Comme si la connaissance se développait sans coûts M.Colbert ! Vous croyez que votre ordinateur génère le savoir ? Sérieusement ?
Et que les wiki et les google de ce monde présentent des contenus validés ?

L’agentféminine sévit toujours avec sa fixation sur la réduction de l’État. Privatisation et qualité vous faites le lien ? Privatisation et opportunité sans le contrôle de l’État en santé et en éducation ?

Alors oui il est temps de casser notre table de bois sur la tête des mauvais dépenseurs…

Une bonne gestion des ressources et une bonne répartition de celles-ci est la solution historique de ce problème de croissance à l’infini proposé par un capitalisme dépassé.

Ceux qui sont de gauche me taxe de droite ceux de droite me taxe d’être de gauche. bof Je ne me cherche pas d’amis et n’ai pas besoin d’être élu. Mais ne dit-on pas que ce qu’on ne comprend pas dérange, et que les idées qui dérangent finissent par faire du chemin?

Salut Dupe,je crois que tu cherches les bebites, 1+1=2? Oui. Mercure est la premiere planete? Oui. Des benevoles peuvent tres bien editer 80%, voir 90% ou plus dune encyclopedie, un site officiel sera mieux controlé que wikipedia. Je crois que tu confond peut-etre connaissance de pointe ou recherche ce qui est important mais dont je ne parles pas ici et connaissances generales, ou bien tu sous estime(ou ne connait pas tres bien) la puissance de la methode open source et du developement par participation de masse. Les contributions (contrairement a wikipedia) ne sont pas accessible au utilisateurs sans avoir ete validé et testé(revision tierce partie, equipe assurance qualite, testeur beta) par des benevoles qualifiés.

Bonjour,

Les états tous comme les citoyens de ces états se sont pour beaucoup embourbés dans la démesure de l’économie triomphante. Pour un état, quoi de mieux que d’être endetté FACE À SES CITOYENS ? Cela permet de mieux leur VIDER LES POCHES, surtout dans les différents pays où le nationalisme sévit, car combien de nationalistes seraient prêts à donner les ¾ de leur salaire pour faire triompher leur économie nationale.

En outre, à vous tous les économistes de salon patentés, secouez vous les méninges une fois pour toute. QUEL PRÉTEXTE se servirait un pays sans aucune dette pour PRÉLEVER DES IMPÔTS À LA BASE ? Comment justifier le prélèvement outrancier d’impôt auprès des citoyens avec un PASSIF DE ZÉRO?

En terminant, selon nos économistes patentés, afin d’être logique avec eux mêmes, ceux ci attendent d’avoir amassé les centaines de milliers de dollars requis pour accéder à la propriété, en ne se permettant pas la faiblesse d’y aller avec une hypothèque……. Au plaisir, John Bull.

Les plus populaires