La marmotte électorale

Trop souvent, prédire la date d’une élection (ou son résultat) est un exercice aussi fiable que de demander à une marmotte si elle a vu son ombre, dit le blogueur Mathieu Charlebois…

Êtes-vous prêts pour des élections au Québec ? Je l’espère, parce que ça s’en vient. Très bientôt, même, si on en croit des titres tels que «Blitz préélectoral pour le gouvernement Marois» ou «La fébrilité électorale gagne les péquistes».

Remarquez, ce n’est pas la première fois qu’on l’entend, celle-là.

En septembre 2013, les cavités nasales de Jean Lapierre se prononçaient et l’analyste politique affirmait :

«Mon nez me dit que tout le monde est en mode électoral».

L’appareil olfactif de l’ancien politicien, via un kleenex divinatoire, avançait même la date du scrutin : le 9 décembre. Un mois plus tard, sans spécifier quel appendice de son corps lui glissait de l’information privilégiée, Vincent Marissal lançait que «tout semble accréditer, ces jours-ci, l’hypothèse d’un alignement hâtif des étoiles en vue d’un scrutin le 9 décembre.»

Puis, la situation a changé, l’élection imminente est retournée se coucher et les prédictions sont allées au paradis de la prédiction non avérée, un endroit tout de même assez achalandé. Car si l’exactitude des prédictions importait vraiment en ce monde, il y a longtemps qu’on aurait aboli les bulletins de météo, les émissions de sport et les horaires aux arrêts d’autobus.

Trop souvent, prédire la date d’une élection ou son résultat est un exercice aussi fiable que de demander à une marmotte si elle a vu son ombre. Vous souvenez-vous de la course à la chefferie du PLC, en 2008 ? La «Ignatieffomanie» était à son comble et la victoire de Michael Ignatieff était assurée. Ou presque…

Des élections au Québec très bientôt, donc ? Ça dépend. Pauline Marois a-t-elle vu son ombre ?

marois-marmotte

Note 1 : Pour les citations, merci au Tumblr «Élections ou pas», qui recense (parfois) les prédictions d’élections.
Note 2 : Ce billet était-il un simple prétexte pour placer une image de Pauline Marois qui sort d’un trou comme une marmotte ? Je préfère ne pas en parler.

Laisser un commentaire

A-t-elle vu son ombre? L’ombre de l’opposition, trop attendre serait peut-être l’erreur.
Le parti libéral de monsieur Couillard, clopin-clopan et la C.A.Q, bof!

Pourquoi des élections? Avons-nous les moyens$$$$? J`espère qu`on nous parleras d`économie et de restrictions budgétaires pour au moins économiser le coût de cette mascarade péquiste!

La Marois a fait des promesses de plusieurs Milliards de $ l’automne dernier croyant pouvoir déclencher des élections. Elle a fait patate et voilà que ça repart…
Marois sait-elle lire???

Après tous les dramatiques avertissements d’organisations crédibles québécoises sur le dossier très peu reluisant des finances publiques du Québec, la voilà repartie à distribuer des bonbons électoraux qu’elle puise dans NOS poches et ce, dans la plus belle tradition de Maurice Duplessis des années ’40 et ’50.

Le Parti québécois est probablement la chose la plus létale qui puisse exister pour le Québec!

Les plus populaires