La Marseillaise, comme vous ne l’avez pas entendue!

http://www.youtube.com/watch?v=-dB3KmRXn_o

Laisser un commentaire

Voici une belle définition visuelle et sonore du surréalisme: une jolie fille à moitié dévêtue (ah! Shakira, Shakira, Shakira, fais des entrechats à la lanterne), Nikos Aliagas le Grec présentateur du Star Académie Français, un décor de show à paillettes, une salle bourrée de fans de pop music, et tout ce beau monde chante, joyeusement en partie par gratitude envers la chanteuse pour la remercier de si bien pas très bien parler français. C’est la fête, tous et toutes en coeur et toutes et tous en choeur, chantent: « entendez-vous dans les campagnes mugir ces féroces soldats qui viennent jusque dans nos bras, égorger vos fils et vos compagnes…. aux armes citoyens, formez vos bataillons… qu’un sang impur abreuve nos sillons ».
Savoir s’il faut changer le paroles est un autre très vaste débat qui ne sera pas abordé ici.

Toute société qui prétend assurer aux hommes la liberté doit commencer par leur garantir l’existence. » Léon Blum(comment exister au Canada?)

Quand l’argent d’un gouvernement dépend des banques, ce sont elles et non les chefs du gouvernement qui contrôlent la situation. »
L’argent n’a pas de patrie; les financiers n’ont pas de patriotisme et n’ont pas de décence leur unique objectif est le gain.Les vraies conquêtes, les seules qui ne donnent aucun regret, sont celles que l’on fait sur l’ignorance.Napoléon Bonaparte(situation actuel du Quebec)

La France c est la republique et la republique est francaise ,tous les Quebecois devrait assister au moins une fois au defiler presidentiel pour comprendre l ivresse d un pays libre de vivre comme il est.Enfin pour un souverainiste comme moi il est bon de savoir que la marseillaise n as pas de frontiere lorceque il sagit de francais. Aujourd hui et tous au long de ma route….

un hymne national est-il une chanson de variétés? Poser la question, c’est en douter. Surtout quand la brave interprète ne semble pas trop saisir le contexte historique du texte.