La preuve est faite: le lobbying, c’est payant!

L’ONG américaine Sunlight Foundation vient de publier un rapport sur le taux de rendement du lobbying. Elle a calculé la somme dépensée par les huit entreprises les plus investies dans le lobbying à Washington, et spécifiquement dans le lobbying pour réduire leur fardeau fiscal. Puis elle a calculé de combien leur fardeau s’était effectivement réduit sur la même période.

Le rendement est épatant ! En moyenne, chaque million de dollars dépensé en lobbying produit 2,4 millions d’économies réalisées sur le fardeau fiscal. Le champion incontesté est le géant des Télécoms AT&T: pour chaque million de lobbying, il a économisé 103 millions d’impôts. Voici le tableau:

"The system works" (Le système fonctionne. Mais pour qui ?) Cliquer pour agrandir.

(Via Ezra Klein)

Les commentaires sont fermés.

Sur le même thème, l’excellent show de radio ‘This American Life’ a récemment diffusé 1h sur le poids des activités de lobbying dans la politique américaine.
http://tal.fm/461
Retour sur investissement = +2000$ pour chaque 1$ investi…. de mémoire.

On le sait très bien, les politiciens ça ne fonctionne qu’à la pression.

Alors ceux qui possèdent les moyens ($$$$$) pour mettre de la pression obtiennent des résultats sur leurs investissements.

Encore et toujours le 1% M. Lisée!

Le 99%, lui, il doit descendre dans la rue et en très grand nombre, mais pour maintenir la pression, le 99% ne doit pas s’essouffler…

Et on ne parle que des baisses d’impôts.

Il faudrait maintenant regarder le « rendement » sur l’attribution des contrats publics et des permis.

Et si on pouvait chiffrer les profits réalisés par les divers changements de règlementation…

Je veux être milliardaire pour pouvoir me payer des lobbyistes !!!!

Ceux qui sont dans le rue devraient calculer le taux de rendement qu’offre la condamnation de la violence 😉

Si j’ai bien compris mes enseignements, aux USA il n’y a pas de ligne de parti. Chaque vote d’un représentant est acheté au prix fort. Ici, ça s’appelle de la corruption, là-bas c’est «business as usual». C’est ce système que les Libéraux dans leur philosophie néo-libérale auraient souhaité et auraient voulu implanter si ça n’avait été de la vigilance des journalistes d’enquête de Radio-Can.

N’est-ce pas Napoléon qui disait :«Je peux dormir en paix mes pires ennemis veilles sur moi.»

Les requins des affaires et de la finances américains se repaissent grâce à la bonhommie du bon peuple. Alors ils en prennent bien soin de peur qu’il commence à comprendre le jeu dans lequel ils ne sont que des pions.

Mais attention ! J’aime comme une petite impression que les Conservateurs de Harper aimeraient bien américaniser nos façons de faire politiques. J’ai aussi l’impression que la plus grande résistance à leurs projets se fera ici-même au Québec. Une autre bonne raison de créer notre pays.

«Comme le dit un jour un homme d’esprit, le cannibalisme fit place au capitalisme lorsque l’homme se rendit compte qu’il était plus rentable d’exploiter son prochain que de le manger.»
[Lytle W. Robinson]

C’est SÜR que c’est payant. C’est le seul moyen pour les compagnie de ne pas subir les foudres de l’État/de les faire subir à des concurrents innovateurs. Qu’on diminue le gouvernement, et le problème sera fortement diminué

Tenter d’influencer les politiciens (qui sont très fragiles à ce genre de chose) a TOUJOURS existé et continuera encore longtemps.

En voici une des raisons:

http://blogues.cyberpresse.ca/boisvert/2012/04/18/comment-une-election-municipale-se-passe-dans-la-vraie-vie/

Extrait:

« – La solution?

– Rendre les règles plus réalistes pour qu’il y ait une meilleure concurrence politique. Le système actuel part de bonnes intentions, mais dans les faits, il rend les politiciens vulnérables. Et au municipal plus que n’importe où.

«Mais tout ça, c’est possible parce que les gens ne s’y intéressent pas. Et c’est ça qui me fait peur, moi: la désertion de la démocratie. La solution passe par l’implication des gens.

– Mais Bill, est-ce que j’ai des chances, au moins?

– Je le dis toujours aux candidats: c’est toi le meilleur!» »

C’est clair que le système des pseudos démocraties est pourri à l’os. Les élections s’achètent et les partis politiques sont à vendre aux plus offrants.

Quand on constate que c’est la moitié du flux monétaire mondial qui passe par les paradis fiscaux sans que les gouvernements ne fassent rien pour enrayer ce fléau qui met à mal les finances publique et les forcent à prendre des mesures d’austérités qui enrichissent encore plus ceux qui s’y adonnent, on voit bien qui mène la danse.

C’est surprenant mais Robert Lafrenière de l’UPAC y va d’une déclaration tout à fait juste ce mati:

« «En fin de compte c’est toujours le citoyen qui paie. L’entrepreneur ne paie pas de sa poche les cadeaux qu’il donne, il les facture en chargeant plus cher pour le contrat qu’il obtient»,

http://www.ledevoir.com/politique/quebec/347851/le-plan-nord-et-hydro-dans-la-mire-de-l-upac

Espérons qu’il poursuive sur sa lancée et démonte vraiment les rouages du système mis en place.
Ensuite on passera une loi pour un financement entièrement public des partis politiques qui agirait comme une chimio-thérapie sur le cancer de la collusion-corruption qui ronge notre société.

C’est la même chose pour le lobbying ,il faut en resserrer l’encadrement et interdire les cadeaux aux politiciens et à leurs partis, en bout de route c’est toujours le même qui en fait les frais , c’est à dire le citoyen de la classe moyenne .

On capitalise la dessus pour les procaines élections. Le printemps québécois pour gagner des élections ils pensent gagner le jackpot? Dans les rêves des péquisses, des syndicalisste et des séparatissesqui seront bien en calissse s’il fait comme je souhaite et qu’il repousse ça au printemps prochain. AVANT le budget. Mais en instaurant d’ici là la coopération citoyenne. C’est a dire que les électeurs puissent voter via le web sur toutes les décisions prise en chambre et ait un pouvoir pndéré a 25% des sièges en chambre. Pourqoi pour faire le poid et que des gouvernements minoritaires puissent gouverner. Pour mettre fin assui à la loi qui donne aux partis de l’opposition le droit de se coaliser. Pourqoi pensez-vous que la caq s,appelle COALITION? Pour renverser le gouvernement chaque fois qu’il sera majoritaire. En ayant plus de parti ça divise le vote et donne plus de chance de former des coalition. Pour moi c’est anti-démocratique que ceux qui n’ont pas eu la faveur des citoyens puissent prendre la pouvoir. Mais a plusieurs parti c’est presque certain quil est minoritaire alors pour donner plus de pouvoir au citoyens à l,année longue l’intéresser à la vie démocratique et faire en sorte que les partis soient obligé de tenir compte des oinions des citoyens. 25% ce n,est pas paralysant et ça compte.Quand on a vu neigé, on peut voir venir de loin.
p.s. D’ailleurs jaimerais bien qu’on redonne au citoyen plein pouvoir sur sa vie. C’est a dire que ce soit en éducation ou au travail, le droit de choisir de ne pas être membre d’une association ou d’un syndicat. Et dans le cas ou la personne choisi de se faire représenter qu’elle puisse choisir si c,est par un professionnel(relations de travail, juridique, santé etc) ou par l’organisation de son choix

L’argent consacré au lobbying engendre des retombées économiques à coup de centaines et de centaines de Milliards (en utilisant le même système comptable que les gauchistes!).

Pourquoi arrêter cette industrie très florissante, payante et créatrice d’emplois?

On ne change pas une combinaison gagnante!

@lagentefeminine 10

Je n’ai rien compris de ce que vous avez essayé d’écrire. Pourriez-vous reprendre ça avec un peu plus de clarté. Ça pourrait être intéressant.

Souhaitez-vous la démocratie directe ? L’introduction de mesures permettant une forme de proportionnalité ? Êtes-vous favorable à l’expression et la tenue en compte des opinions minoritaires ?

Ou est-ce le contraire que vous souhaitez ?

Allez refaites-moi ça plus clairement !

«Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément.»
[Nicolas Boileau]

Ça fait plusieurs fois que j,en parle ma conception de la coopération citoeynne. Je suis pour une plus grande participation citoyenne via le web, tout les citoyens peuvent voter sur toutes les décisions du gouvernement (il y aurait évidement des blogues pour débattre des propositions avant).
Admettons qu’il y a 75sièges a l,assemblé occupé par différents députées. Evidement plus il y a de partis et plus il y a de chance d,avoir des gouvernements minoritaires.
Je suis contre le principe de coalition des partis qui s’approprient le pouvoir au dessus du pouvoir démocratique des citoyens de choisir.
Mais en ayant 25 votes qui compte pour la population (réparti selon la même distribution des choix ex 40% pour=10votes etc) les partis auraient moins de pouvoir en ce sens qu’ils devraient tenir compte de l’opinion du publique et des votes des citoyens. MAIS tout les votes des politiciens seraient secret. Rien ne justifie qu’on donne a des élus surtout représenté par des intérêts partisans des mandats style cheque en blanc on se revoit dans 5ans.
Les citoyens en étant parti prenante sont plus informé mais aussi plus impliqué dans le développement de la société.
Fini les power trip à la Harper, le magouillage entre élus et groupe d’intérêt va en prendre pour son rhume et les fonctionnaire devront respecter le citoyen car il a un pouvoir sur toutes les décisions du gouvernements.
Je pense essentiel de redonner au citoyens le droit de ne pas s’associer d’exprimer lui-même sa voix et de choisir quelle afiliation il veut S’Il choisi d’en avoir une. Il peut ponctuellement se faire représenter tantot par un avocat, son beua-frère mais le citoyens doit garder ses droits ne plus se faire imposer une accréditation syndicale ou une association. S’il ne veut pas c,est son choix. Les conventions de travail devraient obligatoirement être conclue 30jours avant la date de fin auquel cas un médiateur seraient apointé. Mais chaque travailleur peut choisir de transiger indépendant avec le service de ressources humaines, ou se faire représenter.
La coopération citoyenne donne plus de pouvoir aux individus et aux droits, moins au politique.

@Francois 1

« Pourquoi arrêter cette industrie très florissante, payante et créatrice d’emplois? »

Expliquez-moi en quoi le lobbying crée de la richesse parce que moi, tout ce que j’en comprends, c’est que ça sert à faire valoir les intérêts de ceux qui ont moyen d’en faire. En bout de piste, les seuls qui en profitent sont ceux qui en font. Pour sa part, le citoyenne fait que le subir : il paie plus pour que les compagnies en paie moins. Si c’est ça créer de la richesse, autant bien arrêter tout de suite!

@francois 1er
Vous en voulez des vraies statistiques en voici. Désolé elles ne vont pas vous conforter dans le piètre modèle économique dont vous vous servez pour tenter de faire la leçon aux plus éveillés que vous.

« Tout changement au Québec et au Canada ne va se faire qu’en s’attaquant à ce fléau que sont les PARADIS FISCAUX. Près de 200 milliards ne seraient pas imposés chaque année au Canada selon le Vérificateurs général du Canada parce qu’ils transitent par un paradis fiscal. L’OCDE considère qu’un dollar sur deux produit mondialement transite par un paradis fiscal. La Banque mondiale estime, quant à elle, que cette économie de l’ombre est devenue plus importante que l’économie réelle, soit la sphère financière réglementée (banque de détail, marchés d’actions et de devises, fusions-acquisitions…). Il suffirait de fermer les paradis fiscaux 87 jours par an pour éliminer la faim dans le monde. »

http://ericlauzon.wordpress.com/2012/03/29/paradis-fiscaux-canada-quebec/

Le déficit budgétaire des gouvernements c’est là qu’il se situe.

Il me semble évident que le lobbying est une distorsion du capitalisme puisque ceux qui ont les moyens de faire du lobbying ont le moyen de faire plus de lobbying, et ceux qui n’en ont pas les moyens sèchent.
Cela dit, cette forme de corruption « légale » me semble inévitable. C’est peut-être le seul moyen de la canaliser et de la réglementer. Et puis, les groupes de pression ont aussi l’opportunité de faire du lobbying. Ils n’ont pas les mêmes revenus mais n’ont pas les mêmes exigences de rentabilité non plus.
Aussi, si c’est bien encadré (ce dont on peut douter…), ça a au moins l’intérêt d’être moins à l’abri des regards? On sait qui est lobbyiste, on sait qui l’engage, etc…

@françois 1
Si je comprends bien et qu’on extrapole, on peut dire la même chose des pots-de-vin et de la corruption. Beau projet de société que vous soumettez ! Mais, au moins, vous êtes un libertarien qui ne cache pas son jeu. Merci de votre franchise et de … non, ça suffira.

@Denis Drouin #12
J’ai rien compris, non plus et je m’en fous. Mais vous, vous tenez vraiment à comprendre ?

Fallait y penser…le LOBBYING…

Si les étudiants avaient des enveloppes brunes, il y a longtemps que le conflit serait réglé.
Trop tard, hélas!

« Tout changement au Québec et au Canada ne va se faire qu’en s’attaquant à ce fléau que sont les PARADIS FISCAUX. »

à tout paradis correspond un enfet. Qu’on diminue les impôts

« Il me semble évident que le lobbying est une distorsion du capitalisme puisque ceux qui ont les moyens de faire du lobbying ont le moyen de faire plus de lobbying, et ceux qui n’en ont pas les moyens sèchent. »

Si le gouvernement avait moins de moyens, il est peu probable que ça se produirait

Les plus populaires