La réalité, pour quoi faire ?

Du Parti québécois à Jean Tremblay en passant par Jason Kenney, la réalité ne semble pas avoir la cote, ces jours-ci, dans le monde politique, a observé le blogueur Mathieu Charlebois.

PolitiqueLa réalité ne semble pas avoir la cote, ces jours-ci. En tout cas, pas dans le monde politique.

Pensons d’abord à l’analyse que fait le Parti québécois de sa victoire à l’élection partielle de Richelieu :

partisan

Oh, bien sûr, le Parti libéral n’a même pas perdu 1 % des voix entre les deux élections, pendant que la CAQ en gagnait 5,6 % — mais ne vous laissez pas aveugler par les chiffres et la réalité : le refus du programme libéralo-caquiste est clair, mesdames et messieurs !

Comme quoi on peut voir un verre à moitié vide ou à moitié plein, ou alors on peut carrément halluciner un verre et l’imaginer près de déborder. Et rempli de jus de licorne, tant qu’à faire.

*   *   *

Pour célébrer la Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars, Jason Kenney, le ministre de la Défense, a tweeté ces photos :

kenney-snopes

Le problème ? Aucune de ces photos ne représente l’esclavage des femmes par le groupe armé État Islamique (EI). (Tous les détails, forts intéressants, dans cet article de La Presse Canadienne.)

Sur ce coup, notre ministre s’est comporté un peu comme cette tante adorable, mais un peu naïve, qui nous relaie des courriels ayant pour titre «FWD: Fwd: Fwd: Re: Fwd: 15 photos qui prouvent que les animaux peuvent parler!!!!1!»

Questionnée sur le sujet, l’attachée de presse du ministre a transmis ce message à La Presse Canadienne :

«Ce type de questions occulte le véritable enjeu : l’EI est une menace pour les femmes et les minorités ; il s’agit d’une organisation terroriste génocidaire, d’une menace pour la sécurité nationale et internationale.»

Ben justement, a-t-on envie de répondre. L’EI étant ce qu’il est, on devrait pouvoir le dénoncer sans inventer des faits par-dessus. C’est comme si quelqu’un voulait écrire un livre sur les vampires, mais ne les trouvait pas assez épeurants, et qu’il décidait d’ajouter qu’ils peuvent bouger à toute vitesse et qu’ils scintillent au soleil. (Oui, je viens de comparer le tweet de Jason Kenney à la série Twilight. Non, ce n’est pas gentil.)

À l’heure actuelle, il paraît que Jason Kenney fait des pressions pour que le Canada impose des sanctions contre le Nigeria, où réside un mystérieux prince qui lui doit un montant d’argent substantiel.

*   *   *

Finalement, il y a Jean Tremblay, le maire de Saguenay, qui en appelle à une mobilisation citoyenne «contre Greenpeace et les intellectuels de ce monde».

Pourtant, s’il y a une chose qui prouve que ce ne sont pas «les intellectuels de ce monde» qui contrôlent tout au Québec, c’est bien le fait qu’il soit maire depuis 20 ans. Néanmoins, dans un geste de rébellion contre les intellos, Jean Tremblay a annoncé, mardi après-midi, qu’il était maintenant officiellement «mer de Sagné».

On lui souhaite bonne chance dans son combat, tout en vous rappelant qu’autant le Parti conservateur de Stephen Harper que le Parti Libéral de Justin Trudeau ont tenté très fort de recruter Jean Tremblay comme candidat.

* * *

À propos de Mathieu Charlebois

Ex-journaliste Web à L’actualité, Mathieu Charlebois blogue maintenant sur la politique avec un regard humoristique. On peut aussi, lire ses anticritiques culinaires sur le blogue Vas-tu finir ton assiette ? et le suivre sur Twitter :@OursMathieu.

Laisser un commentaire

Jean Tremblay n’a peut-être pas entièrement tort du moins au sujet de Greenpeace. Même les grosses centrales syndicales s’aplatventrissent devant cet organisme.

D’ailleurs, parlant de Greenpeace, où sont-ils pour dénoncer l’usine de ciment de Port-Daniel qui sera l’endroit qui sera le plus pollueur au Canada??? Hein???

Je suis parfaitement capable de faire une recherche Monsieur Charlebois mais ma question s’élevait au deuxième degré. Ça vous a sans doute échappé.

Donc, la voici: comment se fait-il que cet organisme ait pu faire perdre des centaines d’emplois à nos travailleurs qui RESPECTENT toutes les les lois et tous les règlements du Québec en matière de développement durable alors que ce même organisme demeure l’arme au pied, totalement inapte à entreprendre une action d’envergure devant la cimenterie en question qui sera, je vous le souligne pour la deuxième fois, l’endroit le plus polluant AU CANADA???

« D’ailleurs, parlant de Greenpeace, où sont-ils pour dénoncer l’usine de ciment de Port-Daniel qui sera l’endroit qui sera le plus pollueur au Canada??? Hein??? »

=/=

« comment se fait-il que cet organisme ait pu faire perdre des centaines d’emplois à nos travailleurs qui RESPECTENT toutes les les lois et tous les règlements du Québec en matière de développement durable alors que ce même organisme demeure l’arme au pied, totalement inapte à entreprendre une action d’envergure devant la cimenterie en question qui sera, je vous le souligne pour la deuxième fois, l’endroit le plus polluant AU CANADA??? »

Occupez-vous en si vous n’êtes pas content. J’ose espérer que vous n’êtes pas un chiâleux de salon…

François I commente systématiquement sur tous articles qui mentionne directement ou indirectement un sujet sur lequel un des groupes suivants a pris la parole, ou pas, a accompli une action quelconque ou relié de près ou loin au sujet en question dans son esprit :

– Le PQ/les indépendantistes en général
– Les syndicats
– Les OBNL
– Les travailleurs de la fonction publique en générale

Bref, vos espoirs seront déçus.

« …de la fonction publique en générale » (sic)

Général pas de « e »…

En Français SVP!!! Comme votre PKP…

Oups, ça semble difficile pour certains de commenter un tel article. Ouen, dans la région de Mistassini, je pense que la forêt en a mangé un coup… Faut aller loin pour trouver des chicots maintenant. Si c’est ça le respect de la forêt, Greenpeace a peut-être raison. Quant au Parti québécois, il a fait un gain par la peau des fesses et j’imagine que sa direction se croit donc prête pour faire l’indépendance et annuler la dette publique… Bonne journée !

Il est clair depuis la guerre du Golf en 1991 que les Américains ont attaqué l’Irak pour mieux la diviser et donner au kurdes tout le Nord du pays alors que les terres ancestrales des Kurdes est en Turquie mais comme la Turquie lèche le derrière des américains depuis 40 ans à coup de milliards par année, il n’était certes pas question de les déranger.

Le Nord de l’Irak détient la moitié du 50% des réserves du Moyen Orient situées en Irak. En donnant des armes à l’État Islamique pour débouter EL Assad de la Syrie, un autre allié des américains qui lui servait de sites de torture tout comme la Turquie, ils n’ont jamais voulu l’attaquer la Syrie par la voie des airs mais ont préféré attaquer ceux qu’ils avaient armé pour combattre EL Assad. Voyant le coup fourré, ils se sont tourner contre les Kurdes pour mettre la main sur les réserves pétrolières.

Lorsque l’EI aura fait le boulot des tueries et de la décimation des Kurdes, les Américains deviendront soudainement capables de radier en quelques jours l’EI et prendre possession du Nord de l’Irak et se faire passer pour les braves qui ont nettoyer ce coin de pays. En bref, diviser pour mieux régner en tuant par proxy des millions de personnes, les Kurdes, pour le maudit pétrole et le contrôle de l’Irak afin de protéger Israël contre l’Iran.

Le cercle du mal disait Bush, il a cependant oublier de dire qu’il s’agissait de Washington, D.C.

Le maire Là là Tremblette veut mettre à terre ce qui reste des arbres de l’Est du Canada pour faire plaisir à ces entreprises du Saguenay. Un projet de LGN s’établie près du St-Laurent car l’oléoduc (sic) de plus de 250 km entre le Saint-Laurent et le Saguenay coûterait de six à huit fois le prix d’un oléoduc conventionnel. Il s’agit de gaz qui doit être conservé à une température de – 162 degrés Celcius.

Les bateaux qui transportent ce type de gaz ne peuvent naviguer sur la rivière du Saguenay. Le méthane est la composante du gaz qui est transporté, ce qui comporte un risque élevé de pollution atmosphérique.

Vous avez raison en faisant allusion que les partis politiques recrutent un peu n’importe qui. Ici dans notre circonscription de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, notre député libéral provincial, M. Luc Blanchette, est un fantôme qu’on ne voit qu’en photo dans nos journaux locaux. Autrement, il refuse de rencontrer sa population ou de répondre aux questions. Un peu à l’image de M. Tremblay.

M. Tremblay est maire de Saguenay et non député et il parle pour sa région! Tandis que le député péquiste est M. Gaudreault lui il est vert de peur devant Greenpeace et a été élu par des travailleurs de son comté qui pour plusieurs d’ entre eux travaillent en forêt et ou en usine de papier! Donc il approuve les conclusions de ces faunés qu’ est greenpeace et se fiche carrément des emplois forestiers dans son COMTÉ!! Au Québec il y des règles au niveau des concessions forestières qui sont établies par le gouvernement du Québec et ce n’ est pas a des fantômes comme Greenpeace de venir faire la loi icitte! OK

Sylvain Gaudreault fait dans son froc devant Greenpeace. Comme les syndicats du coin beaucoup plus braves à s’attaquer à des petites entreprises plutôt que de défendre les jobs de leurs membres devant Greenpeace.

Monsieur Tremblay a toute mon admiration et il semblerait que notre Premier Ministre l’appuie également:

http://www.journaldemontreal.com/2015/03/12/couillard-sattaque-lui-aussi-a-greenpeace

Il est temps de se dresser et de se tenir debout devant les éco-terroristes.

Vous réalisez que vous publiez un lien vers un journal qui appartient à un souverainiste qui brigue la chefferie du PQ?

Ah??? Tiens???

Cette nouvelle n’a-t-elle pas été reprise par tous les journaux et autres média?

D’ailleurs, votre PKP a juré sur son honneur ne plus avoir d’influence sur ses journalistes. Ça m’a rassuré…

Merci au maire Tremblay la la de parler de Greenpeace – ça prouve que leurs campagnes sont efficaces et dérangent. Qu’on en parle en bien ou en mal, mais qu’on en parle! Ça prend une organisation solide pour faire face à la propagande éhontée de l’oligarchie économico-industrielle qui mène le pays, montrer l’autre côté de la médaille et remplir le rôle d’opposition que les partis politiques d’opposition (sauf évidemment les Verts qui demeurent quand même marginaux) n’ont pas le courage de faire. La démocratie canadienne ressemble plus à la démocratie des grandes compagnies et du capital plutôt que la démocratie du peuple, preuve étant qu’on peut gouverner avec bien moins que 50% des votes, avec l’appui d’une machine de propagande efficace et de l’industrie.

La réalité, là, maintenant, Monsieur Charlebois, est que le Parti Québécois a gagné dans Richelieu. Et pour le futur et vos capacités divinatoires, on repassera!
Pour ce qui est de l’esclavage des femmes par l’État Islamique, votre commentaire me semble vide de sens. La réalité qui m’est presentée sur les photos, c’est l’avilissement des femmes, point à la ligne. Il me semble que c’est votre tentative d’exégèse qui s’éloigne de la réalité: Combattre des images par des analogies boiteuses.
Bien d’accord avec vous pour ce qui est de ridiculiser cette réalité qu’est l' »intellophobie » rampante au Québec. Malheureusement, il arrive que certains de vos « spins » la servent bien…

Jean Tremblay est notaire, c’est déjà pas mal plus intellectuel qu’un diplôme de l’UQUAM.

Oh oui, notaire c’est super intello…

Ben oui…

Mais bon, je crois que ce maire est à l’image des gens de ce coin de pays.

Quelques autres maires de la région se sont prononcés contre les interventions de Greenpeace et les syndicats qui sont entrain de perdre tout leur membership avec ces folleries . Les seuls qui sont d’ accord avec Greenpeace sont les verts du parti québecois et les Mourialais qui ne connaissent absolument mais absolument RIEN sur l’ enjeu des exploitations forestières au Québec!!

La méthode Harper fait de petits…

Je crois que c’est sur cet angle que nous pouvons évaluer les méthodes de recrutement et les mots utilisés par les gouvernements pour mousser leur popularité et leur réélection. Avec les nouveaux médias sociaux qui permettent beaucoup plus la diffusion des EXPRESSIONS-CHOCS que ne le faisait, hier, les GROS TITRES des journaux, il devient encore plus » payant » d’utiliser des propos populistes et des amalgames tendancieuses.

Les avantages de la facilité de propagation d’un message surpassent les effets de voir entacher la crédibilité globale d’un gouvernement même au niveau national ou international. Rappelons-nous les gains électoraux de Harper malgré la « perte » d’image du Canada dans le reste du monde et chez les scientifiques.

Réduire le message à un choix manichéen, à un choix simpliste ou à une émotion primaire est super-efficace. La publicité nous le montre quotidiennement…

Cela permet aujourd’hui à un gouvernement de faire fi, jusqu’à un certain point, de toute critique plus nuancée ou profonde en maintenant l’opinion publique sur une vague qu’il réussi à contrôler par le simple appétit des Médias pour les sujets » chauds » de l’heure. ( Aujourd’hui le niquab pour Harper, la terreur à toutes les sauces ( même écologiste ) pour Tremblay…

La seule auto-défense demeure une éducation accessible à tous et surtout, une éducation qui favorise une plus grande liberté de pensée….

Et Bien oui…. et ce n’est pas forcément mauvais pour l’Education…

La philosophie enseigne d’où viennent les FAÇONS de penser et comment comprendre les différences entre chacune… Et SURTOUT, pourquoi et comment certaines DOMINENT à une époque et un lieu spécifique…

En fait, Mario Dumont a raison: Greenpeace attaque TOUT LE QUÉBEC et ses régions:

http://www.journaldemontreal.com/2015/03/11/le-quebec-attaque

Extrait:

« Ce n’est pas la multinationale Resolu qui est attaquée par Greenpeace, c’est plutôt la politique forestière du Québec et par extension, les régions du Québec. Au fait, si l’on se fie aux informations disponibles, les emplois perdus au Saguenay–Lac-Saint-Jean à cause des pressions de Greenpeace risquent de glisser vers le Tennessee.

À Calhoun au Tennessee, Resolu vient d’investir plus de 100 millions de dollars pour moderniser son usine de papier. C’est là que pourrait être déplacée la production perdue au Québec. Les employés licenciés au Saguenay–Lac-Saint-Jean ne seront pas beaucoup consolés de savoir que des résidents américains vont se trouver un bon emploi en profitant de leur malheur. »

Fin de l’extrait.

J’ai l’impression qu’il ne faut pas grand-chose au maire de Saguenay pour qualifier quelqu’un d’intellectuel.

Rappelons que les malheurs de Résolut viennent bien plus de la baisse d’utilisation des annuaires papier que des actions de Greenpeace. Que voulez-vous on utilise de plus en plus les cellulaires ce qui fait baisser le papier (entre autres le papier des annuaires, concerné dans cette histoire). Verra-t-on le maire Tremblay dénoncer les maudits jeunes qui arrêtent d’utiliser le papier ce qui nuit aux jobs de sa région ?

Et côté réalité, c’est bien « vrai » que de la respecter est rendu de moins en moins important. Suffit de crier quelque chose assez fort et assez longtemps pour que ça devienne « vrai », stragégie éprouvée en politique mais qui devrait maintenant être un peu usée à force d’être presque la seule utilisée ces jours-ci.