La valse des promesses

Voici, tirés de leurs programmes respectifs, les principaux engagements des grands partis dans les secteurs névralgiques.

AVENIR CONSTITUTIONNEL

PLQ
«Nous affirmons, à l’heure de la concurrence internationale et de l’émergence d’enjeux planétaires, que la fédération canadienne demeure le meilleur choix pour le développement culturel, économique et social du Québec.»

PQ
«Pour notre plein épanouissement national et identitaire, nous proposons aux Québécois de faire du Québec un pays

ADQ
«S’affirmer sans se séparer: plus d’autonomie politique, économique et culturelle, et ce, dans l’ensemble canadien.»

ÉDUCATION

PLQ
• Dégeler les droits de scolarité: les élever de 50 dollars par trimestre, tout en améliorant le programme des prêts et bourses et en réinvestissant 200 millions de dollars dans les universités.
• Embaucher 1 000 spécialistes de plus pour les élèves en difficulté.
• Mettre en place un système permettant aux écoles primaires et secondaires d’offrir une heure d’activités après l’école.

PQ
• Maintenir le gel des droits de scolarité (sans encadrer les frais afférents).
• Investir 400 millions de dollars dans le financement des cégeps et des universités.
• Embaucher 1 500 spécialistes pour les enfants présentant des difficultés d’apprentissage.

ADQ
• Abolir les commissions scolaires afin de donner la priorité aux services directs aux élèves.
• Faire adopter un bulletin universel, explicatif et chiffré.
• Augmenter le nombre d’établissements à vocation particulière parmi les écoles secondaires publiques.

SANTÉ

PLQ
• Accroître de 1 500 le nombre de médecins en exercice au Québec d’ici 2012.
• Garantir que les opérations seront pratiquées dans un délai de moins de six mois.
• Augmenter le nombre d’infirmières. Intensifier les mesures d’attraction vers cette profession et celles permettant de maintenir l’effectif.

PQ
• Porter à 300 le nombre de groupes de médecine familiale (GMF).
• Mettre en place une politique de soins à domicile.
• Garantir à chaque Québécois «l’accès à une intervention chirurgicale à l’intérieur d’un délai vraiment acceptable sur le plan médical».

ADQ
• Abolir le monopole d’État et favoriser la création d’un véritable système de santé mixte (secteur public et privé, milieu coopératif).
• Mettre en place 150 nouvelles cliniques sans rendez-vous au cours d’un premier mandat.
• Garantir que les soins seront fournis dans un délai médicalement acceptable. Lorsque la période d’attente dépasse le délai maximal, le patient pourra se faire traiter, aux frais de l’État, dans l’établissement de son choix, que celui-ci soit public ou privé.

ENVIRONNEMENT

PLQ
• Lutter contre les changements climatiques, en atteignant les cibles du protocole de Kyoto. Augmenter de 8% l’utilisation des transports en commun.
• Augmenter le recyclage et le compostage partout au Québec, et encourager une utilisation responsable de l’eau.
• Soutenir le développement des technologies vertes.

PQ
• Abolir la loi 23, qui privatise le mont Orford.
• Adopter une loi sur les changements climatiques avec des cibles précises.
• Favoriser la création d’une Bourse du carbone à Montréal.

ADQ
• Revoir le rôle du ministère de l’Environnement, qui «passera d’un rôle d’outil d’interdiction à un rôle d’agent d’innovation et d’intégration des nouvelles technologies en matière de développement durable».
• Faire du Québec un leader mondial dans le domaine de l’énergie propre, en misant sur «le développement maximal de notre potentiel hydroélectrique».
• Déclarer l’eau «ressource nationale».

ÉCONOMIE ET FINANCES PUBLIQUES

PLQ
• Accélérer le plan d’élimination de la taxe sur le capital.
• Ouvrir de nouveaux marchés, notamment en faisant la promotion d’un accord de libre-échange transatlantique avec l’Europe.
• Réduire les impôts de 1,25 milliard en cinq ans.

PQ
• Abolir la taxe sur le capital pour toutes les entreprises, à l’exclusion de celles du secteur financier.
• Augmenter les incitations fiscales pour encourager les nouveaux investissements.
• Lors des années de forte croissance économique (au-delà d’une croissance réelle du PIB de 2,5%), réduire l’impôt des particuliers de l’équivalent de 50% des revenus excédentaires.

ADQ
• «Réduire concrètement la taille des structures bureaucratiques et leur nombre, et éliminer tout organisme qui ne saurait justifier son existence sur la base d’un réel service à rendre à la population.»
• Constituer un fonds d’autonomie régional pour chacune des régions du Québec.
• Alléger la réglementation du travail, particulièrement les règlements qui constituent une contrainte à l’emploi et à la productivité.

FAMILLE

PLQ
• Créer 20 000 places en services de garde, notamment en milieu de travail.

PQ
• Créer 20 000 places supplémentaires dans les CPE et maintenir le tarif de sept dollars par jour.

ADQ
• Offrir à toutes les familles une allocation familiale importante (100 dollars par semaine) pour chaque enfant d’âge préscolaire ne fréquentant pas le réseau de garderies subventionnées.

QUÉBEC SOLIDAIRE

Faisons payer les riches!

Québec solidaire met l’accent sur la justice sociale et la protection de l’environnement. Voici quelques éléments du programme que propose le parti de Françoise David et Amir Khadir:

• Augmenter la contribution des entreprises au financement de l’État.
• Élever le taux d’imposition des contribuables ayant un revenu personnel de plus de 84 000 dollars.
• Taxer davantage les biens de luxe et les produits polluants.
• Lutter contre la pauvreté en augmentant progressivement le salaire minimum à 10 dollars l’heure.
• Accroître les prestations d’aide sociale.
• Adopter une politique de lutte contre l’homophobie.
• Réaliser la souveraineté.
Pour le programme complet: www.quebecsolidaire.net/plate-forme-politique

PARTI VERT DU QUÉBEC

La gouvernance écologique

Scott McKay, chef du Parti vert du Québec, n’aspire pas à diriger le gouvernement. Son parti s’est tout de même doté d’un programme qui va au-delà des questions environnementales. En voici quelques points saillants:

• Réduire de 30% les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020.
• Investir 1% du PIB (2,7 milliards de dollars) dans la lutte contre le réchauffement de la planète.
• Augmenter les taxes à la consommation sur les véhicules énergivores pour subventionner l’achat de voitures hybrides ou électriques.
• Tenir des élections à date fixe.
• Élire le premier ministre au suffrage universel direct.
Pour consulter le programme du Parti vert du Québec: www.pvq.qc.ca/fr/plateforme