La vengeance des Rizzuto

Depuis la libération de Vito Rizzuto, en octobre dernier, le crime organisé montréalais subit une violente restructuration. Une dizaine de personnes liées de près ou de loin à des clans rivaux des Rizzuto ont été assassinées dans la grande région de Montréal.

La plus connue de ces victimes est sans contredit le mafiosi calabrais Joe Di Maulo, tué en novembre à Blainville. Di Maulo était le beau-frère de Raynald Desjardins, qui a tenté de prendre la relève du clan Rizzuto avec Salvatore Montagna lors de l’incarcération du parrain. L’entente fut de courte durée: Desjardins est en attente de son procès pour le meurtre de Montagna. Le clan Rizzuto n’a pardonné à aucun des putschistes cette tentative ratée de prendre le contrôle de la mafia.

Le meurtre de Di Maulo a marqué le début d’une purge méthodique et calculée, avance Daniel Renaud dans La Presse. Vito Rizzuto serait en voie de reprendre le contrôle de la mafia et de venger la mort des siens grâce à ses alliances renouvelées avec les caïds siciliens et les Hells Angels.

Après l’Opération Colisée, les policiers et journalistes spécialisés dans le crime organisé croyaient le règne des Rizzuto terminé. Extradé aux États-Unis pour son implication dans le meurtre de trois lieutenants du clan Bonanno, Vito Rizzuto a assisté dans sa cellule, impuissant, à la mort de son fils et de son père. Nicolo Jr a été abattu tout près des bureaux du controversé promoteur Tony Magi, dont les relations conflictuelles avec le clan Rizzuto ont été exposées cette semaine par l’équipe d’Enquête. Le père, Nicolo Sr, a lui aussi péri sous les balles dans sa somptueuse résidence de Cartierville. Les deux meurtres n’ont jamais été élucidés.

Selon Daniel Renaud, qui possède une solide expertise en matière de crime organisé, toutes les victimes récentes auraient été associées à la tentative de prise de contrôle de la mafia durant le séjour de six ans de Vito Rizzuto dans un pénitencier du Colorado.

Les organisations de Raynald Desjardins et de Giuseppe De Vito représentent les derniers obstacles sur la route de Rizzuto. Elles ont été à ce point affaiblies par la récente vague d’attentats que les policiers doutent maintenant de leur capacité de riposter.

Laisser un commentaire

Chose certaine, le crime organisé n’est pas menacé d’extinction! André Cédillot disait hier sur les ondes de Radio-Canada que, pour chaque mafieux assassiné, il y a dix candidats à sa succession.

Je crains que l’emprise du crime organisé sur notre société (et sur bien d’autres, aussi) ne soit plus forte encore qu’on le croit.

Bah! La mafia. Tout bon québécois qui se respecte connaît un caïd qui va vous casser la gueule « s’il se tane là ». Un bon mafieux dans ses cartons, ça peut servir.

Mais soyons sérieux et confondons tout. Car il n’y a pas que la mafia. Les compagnies pétrolières, les fabricants d’armes (NRA), c’est pas de la mafia ça? Il ya des tonnes d’exemples.

Et la Commission Charbonneau dont les avocats ont peine à s’exprimer correctement en français soit dit en passant, est en train de faire la démonstration d’un nouveau concept : la standardisation de la corruption.

Car il n’y a pas que Vito Rizzuto, charmant bonhomme. Nooooon. Sans les fonctionnaires, sans les élus, Vito ne peut rien.

La mafia vous dites?

Le crime organise sera toujours là, j’ai 63 ans cela fait plus de 35 ans que j’entends et voix des gens qui sont reliées au crime orgasisé,notre socièté est un gros crime organisé

Si le crime organisé est né, continue d’exister et prendra probablement encore de l’assurance et de l’expansion, c’est parce que la société n’est jamais parvenue à se doter des instruments appropriés: élus compétents, volonté politique, actions concertées efficaces. La solution: volonté politique ferme et mise sur pied d’un véritable « swatt team » incorruptible et sans merci dans ses actions.

Tout cela est malheureusement très « naturel ». Lire « Darwinien ». Chez beaucoup de mammifères, lorsqu’un nouveau mâle dominant prend la tête du harem des femelles, il tue tous les petits issus du dernier mâle.
Les humains ne sont tout simplement pas tous rendus au même niveau d’évolution…

Les plus populaires