La victoire du droit à l’obscurantisme

Le dossier, vu par Godin

Parlons sérieusement. Lorsqu’un parent musulman demande à une maternelle le droit d’imposer à sa fillette un « écouteur anti-bruit » pour la protéger contre… la musique, il fait preuve d’obscurantisme.

Mais lorsque la maternelle accepte, elle fait beaucoup plus. Elle reconnaît au parent le droit à l’obscurantisme et le droit de l’imposer à son enfant, dans une institution publique !

Comme ce sont les éducateurs de maternelle qui mettent et enlèvent l’écouteur à la fillette pendant les moments, nombreux, où la satanée musique est entendue, le service public devient, non seulement le spectateur inactif, non seulement le complice conscient, mais le servile exécutant de l’obscurantisme.

Le cas, certes, est exceptionnel. C’est la réponse de la société québécoise qui fait problème. Jusqu’à la ministre Line Beauchamp qui affirme que ce n’est « pas un compromis au programme québécois des études ». Elle a raison. Ce n’est pas un compromis. C’est une reddition.

On nous explique que cet « accommodement » n’est appliqué que pour un an. Qu’il vise l’intégration de l’enfant. C’est faux. L’accommodement vise strictement à se plier aux volontés obscurantistes du parent. Et maintenant qu’il a eu gain de cause, et maintenant que même la ministre trouve cela acceptable, pourquoi ne pourra-t-il pas, demain, réclamer l’écouteur anti-bruit en première année, et en deuxième, et en troisième ?

L’État québécois, du haut en bas, n’a établi autour de ce cas ahurissant aucun principe qui puisse indiquer aux obscurantistes que leurs demandes sont irrecevables.

Savoir où tracer la ligne

L’argument invoqué est toujours le même: notre objectif est le bien de la fillette. Puisque la maternelle cinq ans n’est pas obligatoire, le refus de l’accommodement pourrait conduire le parent à soustraire sa fille à l’école publique. Elle serait donc dans l’obscurantisme à temps plein. Ma réponse à moi est autre:  presque 100% des enfants vont désormais à la maternelle cinq ans. Cette année de préparation fait désormais partie d’introduction aux savoirs de base. Il est temps de rendre cette année obligatoire.

Bien. Mais alors, nous dit-on, les obscurantistes enverront leurs enfants dans les écoles religieuses dont plusieurs, au Québec, sont subventionnées. Ma réponse à moi (que j’ai développée ici) programmer l’élimination graduelle des subventions publiques aux écoles religieuses. Pour les écoles religieuses non-subventionnées, n’accréditer que celles qui appliquent le programme d’études général, incluant évidemment sport et musique.

Le but de la société québécoise n’est pas d’aménager des lieux où les obscurantistes pourront à loisir endoctriner leurs enfants. Le but de la société québécoise doit être de permettre à chacun des enfants québécois de s’épanouir pleinement, au contact de la connaissance, de la science et de la culture. Si, devenus adultes consentants, ils souhaitent choisir l’obscurantisme, ce sera leur droit.

Société et obscurantisme

Je me répète mais j’estime que tous le débat récent sur l’intégration et les accommodements évacue une question essentielle: le fait qu’il est légitime, pour une société, d’indiquer son refus des comportements obscurantistes, du moins dans l’espace public.

Chacun a des droits, bien évidemment, y compris la liberté de conscience, même lorsque cette liberté signifie l’adhésion à une variante de la foi qu’on peut qualifier d’orthodoxe. Dans ces cas, il s’agit en quelque sorte du droit de vivre en marge des valeurs plus généralement acceptées – notamment l’égalité des sexes et la volonté de vivre ensemble.

La société doit, c’est certain, admettre et protéger ces choix religieux orthodoxes. Elle n’est cependant pas tenue de s’y montrer favorable ou d’agir pour qu’un mode de vie marginal puisse se déployer dans l’espace public sans entraîner nombre d’inconvénients à ses adhérents. C’est ma conviction que, règle générale, il appartient aux citoyens québécois qui choisissent des croyances ou un comportement marginal de s’accommoder des pratiques communes, plutôt que l’inverse.

J’estime de plus qu’il est tout à fait légitime que la société québécoise prenne consciemment la décision d’envoyer le signal que ces choix de vie ne sont pas ceux qu’elle valorise, notamment lorsqu’ils impliquent une vision inégale des sexes ou le refus de l’interaction avec les autres membres de la société, comme dans le cas de la fillette privée de musique.

Voilà ce à quoi servirait une Charte de la laïcité: à ce que la société québécoise dise clairement et lisiblement, à elle-même d’abord et à tous ceux qui veulent se joindre à elle ensuite, les principes qu’elle compte appliquer. (J’ai proposé un calendrier d’application ici, de manière à en maximiser le succès.)

Charest: une responsabilité écrasante

Dans cette affaire, comme dans celle de la décision de fournir des hijabs aux musulmanes gardiennes de prison, la responsabilité du gouvernement Charest est écrasante. Le Rapport Bouchard-Taylor, à mon avis très décevant, proposait au moins d’interdire aux juges, policiers et gardiens de prison de porter des signes religieux ostentatoires. Le gouvernement n’a même pas légiféré sur ce point, consensuel entre tous, ce qui mène au précédent maintenant créé pour les geôlières.

Pourquoi pas, demain, les policières ?

Sur ce point, comme sur la langue en général, Jean Charest aura fait perdre au moins huit ans au Québec. Espérons que cette question sera aussi posée, le jour où, enfin, l’électorat lui donnera son dernier bulletin de notes.

Les commentaires sont fermés.

la maternelle obligatoire à 5 ans? pourtant, l’exemple internationale démontre que les élèves des pays où l’age obligatoire est le plus avancé font de meilleurs résultats que ceux commençants plus tôt…

Cette pratique est ultra-marginale. Ce qui l’est moins (quoique ça reste une pratique minoritaire chez les musulmans) c’est le ramadan chez les enfants d’âge primaire. Et cela pose des questions plus graves: laisse-t-on un enfant avoir des difficultés de concentration, voire un bon mal de tête, parce que ses parents sont « plus musulmans que l’imam » ? Je serais heureux de savoir ce que font nos directions d’école devant ces situations.

Dées l’automne prochain finito. On a eu l’élastique trop long, on a voulu t.moigner d’ouverture et non être bonnasse et tout accepter. On exige des autres les même sacrifices qu’on a donné pour les acceuillir qu’ils gardent leur rites et coutumes religieuses pour le privé. Nous on n<accepte plus de financer et de permettre des accomodement sur la base de religion. POINT FINAL. On mise sur une soci/t/ d<nt/gration aux valeurs humanistes, les autres id/ologies ]ca reste dant ce qu<elle ait on sos le domaine priv/. Pas de subvention, ni encouragement, ni accomodement. La societe etant ce queele est on souhaite que tout le monde lintegre au memes droits et privileges les differences OUT. On mise sur ce qui rassemble. FINI LES ACCOMODEMENT QUI FRUSTRES LES UNS POUR FAIRE PLAISIR AUX AUTRES. SCUZER POUR LES MAJUSCULES Y E RESTE COLLE.

Je suis 100% d’accord avec vous. J’espère que ce blogue sera propagé dans les médias sociaux et lu par le maximum de gens. Mais pour compléter, comme vous parlez des écoles religieuses; j’ai appris que deux parents francophones juifs ont pu envoyer leurs enfants à l’école anglaise juive.
J’ai cru comprendre que nous subventionnions les écoles juives. Comment se fait-il qu’elles peuvent se soustraire à la loi 101?
Je ne comprends pas et je suis sûre que, comme moi, la plupart des québécois l’ignorent.

Non seulement Charest a fait perdre huit ans au Québec mais il l’a fait reculer d’au moins huit autres années. J’ai envi de vomir. Dites-moi que je rêve.

« … Le gouvernement n’a même pas légiféré sur ce point, consensuel entre tous, ce qui mène au précédent maintenant créé pour les geôlières. »

M. Lisée,

C’est la charte fédérale des droits et des libertés qui gère ce genre de questions. Quand bien même le Québec essaierais de légiférer sur ces questions, il se ferait remettre à sa place par la cour suprême, comme le charcutage de la loi 101 l’a bien démontré.

Si on veut vraiment faire quelque chose, il faut, soit amender la Charte des Droits et des libertés pour contrecarrer ceux qui s’en servent comme cheval de Troie, soit faire l’indépendance et adopter sa propre charte souverainement québécoise.

Il faut se rappeler ici que lorsque Jean Charest a voulu justifier les subventions discrètes aux écoles juives, il a avancé l’explication à l’effet que cela avait pour but de favoriser l’intégration. Cherchez l’erreur! La même rhétorique nous est encore servie. cette confusion des genres s’explique peut-être du fait que notre PM nous vient du fédéral dont la culture se décline en mode de multiculturalisme.

Charest est un multiculturaliste et le multiculturalisme consiste a individualiser la vie de l’immigrant au Québec et au Canada en permettant par le multiculturalisme chez l’immigrant d’importer sa culture d’origine tout en attaquant le socle de la culture occidentale moderne qui est la laïcité, celle ci ayant permis de mettre fin à la domination de l’espace public, l’espace commun par les religions. Or, l’espace public demande de nos jours la science et ses découvertes et non plus la religion comme avant les révolutions en Occident.

Dans le Québec libéral et dans celui imaginé par F.Legault et la CAQ: le Québec n’intègre plus ses immigrants, le Québec s’oubli culturellement au nom de droits qui sont devenus fous et qui font de la majorité francophone québécoise un espace possible d’intolérance qu’il faut bloquer à tout prix comme si les Québécois par leur caractère francophone faisait de l’Amérique du Nord un continent instable.

Au Québec, la pratique du multiculturalisme ou du bilinguisme vers l’anglais participe d’une haine de soi collective de la part d’une élite mondialisée locale qui a perdu la tête.

Il y a lieu d’être plus pessimiste que le responsable de cette page J.F.Lisée parce que le multiculturalisme voire le bilinguisme pour l’anglais deviennent pour les politiciens d’ici sujets de plus en plus tabous intouchables en sachant que Lucien Bouchard le plus que probable inspirateur de la CAQ de Legault est tout autant multiculturaliste et tiède envers la loi 101 que le premier ministre libéral actuel.

Si le PQ ne se redresse pas et cela concerne la situation Marois, gouvernements PLQ ou CAQ, nous en aurons plein les bras avec les accommodements déraisonnables et le bilinguisme de la précarisation du français.

Ainsi le multiculturalisme en soi est un complément de la pensée néolibérale comme quoi la collectivité n’existe pas tout ce qui existe selon les néolibéraux c’est la société: une addition d’individus qui n’ont rien en commun sinon que l’égalité dans la revendication de leurs droits individuels et leurs droits d’individus au bonheur point!

Alors les croyants musulmans qui immigrent au Québec et qui rejettent la laïcité tenteront d’importer intégralement la pratique de vie islamique et ce jusqu’à envahir l’espace public.

PS: L’espoir qui subsiste dans ce dossier c’est que la majorité des gens d’Afrique du Nord n’ont pas immigrés ici pour reproduire le mode de vie intégral de ce qu’ils ont vécus au Maghreb. C’est particulièrement vrai pour les Algériens qui ont connus une guerre civile dont l’une des parties prenantes a été islamiste ce qui a produit un conflit synonyme d’actes de barbarie.

En conclusion ce qui exprime aussi que les accommodements sont aussi imposés à des communautés d’origine musulmane qui n’en veulent pas. Totale absurdité!

C’est un sujet qui m’intéresse beaucoup et je vais donc faire des remarques en passant :

« Elle reconnaît au parent le droit à l’obscurantisme et le droit de l’imposer à son enfant »

Je pense que c’est plus large. On évoque ici la musique, mais dans bien des cas les limites imposées sont encore plus importantes. Il faut avoir a l’esprit tous les cas depuis une dizaine d’année : écoles religieuses subventionnées ou non mais également les écoles mennonites, les écoles illégales dans montreal nord, la secte la mission de l’Esprit Saint, des petites filles de certaines confessions religieuses qui meme a montréal semblent avoir un enseignement différents des petits garcons et dernierements les garderies religieuses. Pour citer un CPE :

» La Torah a un grand respect pour l’intelligence naturelle et la capacité d’étude des enfants. De plus, la connaissance acquise durant les années cruciales de l’enfance reste gravée de façon indélébile dans le cœur et l’esprit de l’enfant. Ceci est la raison pour laquelle le plus sage de tous les hommes, le Roi Salomon, nous enseigne « Eduque l’enfant selon sa voie, même quand il sera âgé il ne s’en détournera pas »

Pour ma part, je crois qu’on accorde aux enfants les droits qu’on veut bien leur donner. On évoque souvent de maniere bien étrange la liberté d’expression religieuse … des enfants ( alors qu’on parle dans le fond des croyances des parents qui sont imposées a l’enfant et du droit a l’endoctrinement ). Peut-il y avoir liberte d’expression religieuse de ces enfants sans véritable liberté de conscience au depart …

Du reste est-ce qu’un acces aux differents domaines de la connaissance ne devrait pas etre un droit des enfants ?

Il y a des idées qui a mon sens expliquent en partie que l’on accepte cet endoctrinement et qui sont presentes meme chez des gens qui valorisent (pensent valoriser) le savoir (ce qu’ils pensent etre le savoir ou definissent comme etant du savoir).

1) Il y a cet argument que ce ne sont pas nos enfants.

2) On evite de penser ( obstruction mentale probablement) que certaines croyances, pratiques culturelles, manieres d’eduquer les enfants ont des impacts tres profonds et peuvent limiter de maniere importante la possibilité de devenir par exemple chercheurs ou artiste …

3) Ensuite, dans le fond ces limitations quand on admet qu’elles existent, ne sont pas véritablement un probleme … cet enfant ultimement il peut faire tel ou tel autre métier … ou s’interesser a tel ou tel autre domaine de la connaissance. Souvent on evoque le futur … on sait pas plus tard il peut par lui meme s’y intéresser, ca sera son choix a ce moment la ( mais pas tout de suite bien sur le temps que le principe evoquer par Salomon fasse son oeuvre ).

4) C’est disons fascinant … mais il y a aussi des gens dans nos lieux d’enseignements qui semblent accorder un poid identique aux différents « savoir » et qui font dans le relativisme ( faut assister a un cours d’anthropologie au cegep pour constater l’ampleur du phenomene )

Je caricature mais des individus en viennent a penser que dans le fond tradition orale, connaissance traditionnelles x ou y, savoir ancestraux, pratiques culturelles z ayant pour but de plaire a l’esprit w … c’est equivalent a des universites, des reseaux de chercheurs, des infrastructures permettant de faire ordinateur portable, la robotique, la conquete de l’espace … on voit donc pas de probleme a ce que enfants apprennent d’autres « types de savoir » ou soit prive de certains « savoir »

5) L’argument du bonheur … on peut aussi finir la conversation en evoquant le bonheur relatif que peut vivre cet enfant meme en etant limiter par x ou z préceptes.

Dans le vie faut etre positif ( les rayons bien remplis de livre de psycho et nouvel age des librairies nous l’apprennent bien …) dans la vie …

Le dernier siecle nous a montre que le droit évolue et j’ai ( espoir ? un souhait ? ) que dans 100 ans on regarde cela comme une betise comme l’était le deni du droit de vote des femmes, le travail des enfants et combien d’autres. Mais du reste, je pense que vivre dans son epoque n’est pas une excuse, a toute les époques il y avait des esprits a meme de constater ces dénis de justice et d’autres toujours pres a les justifier avec grosso modo le meme empressement et les memes arguments.

Sylvie Roy :
Vous souvenez vous en 2007, la fédération de soccer refusait que les joueurs porte le voile pour des raisons de sécurité? Nous étions en élections et Jean Charest avait applaudi. Hier, c’est le ministre de la sécurité publique qui modifie le règlement pour permettre le voile aux agents correctionnels.

Cherchez l’erreur, c’est dangereux pour les ados qui jouent au soccer mais pas pour celles qui travaillent avec des détenus. J’ai donné une entrevue à Mathieu Boivin sur ce sujet.

Jean-François Lisée a deux défauts qui l’empêcherait de devenir politicien. L’un de ces défauts, c’est son objectivité. Non, je ne dirai pas l’autre!

L’argument de la Ministre: elle n’est pas encore à l’école! Elle est juste à la maternelle!
Comme si la maternelle n’était pas dans une école! Une école publique subventionnée par nos taxes.

Au moins, sur ce point, votre PQ s’est tenu debout!

« … il s’agit en quelque sorte du droit de vivre en marge des valeurs plus généralement acceptées – notamment l’égalité des sexes et la volonté de vivre ensemble. »

He NON ! l’égalité des sexes n’est pas négociable… elle fait partie de l’égalité des humain. Comme si l’esclavagisme pouvait être une option !? L’esclavagisme ne l’est pas en vertu de l’égalité des humains, donc… des sexes, car… il se trouve que et les hommes et les femmes sont des humains… On ne peut pas ADMETTRE qu’on puisse vivre DANS une société ÉGALITAIRE, EN MARGE de l’égalité des humains, DONC… des sexes.

Le port du voile est le symbole de l’inégalité des sexes. Il ne peut être admis dans l’espace public égalitaire. Ce serait comme permettre l’obligation avérée ou « morale » du port de l’étoile jaune. On n’est pas libre d’afficher le symbole de l’inégalité des sexes dans une société égalitaire, c’est antinomique.

Après le tollé des décorations de Noël dans les bureaux fédéraux, on constate encore une fois que c’est la stupidité des fonctionnaires qui est la cause de frictions dans la société, et non le comportement de la majorité des groupes ethniques qui eux s’intègrent fort bien.

On n’a qu’à voir la montée de lait de certains dans ce forum qui sautent l’occasion pour condamner tous les « immigrés » pour réaliser qu’il faut interdire toute personne de la fonction publique de prendre quelque décision que ce soit, ils en sont incapables.

Ce sont des « coquilles auditives ». Elles servent généralement aux gens qui travaillent dans un environnement trop bruyant, afin de ne pas se blesser, de ne pas finir par devenir sourd.

L’usage en maternelle est cependant inusité.

Oui à une Charte de la laïcité. Oui à la laïcité officialisée. Ce serait toujours mieux que la « patente à gosse à Bourchard », cette lubie sortie de la Commission Bouchard-Taylor.

Gérard Bouchard nous l’avons vu ce soir discuter des coquilles auditives et du hidjab à velcro. Il aurait au moins pu avoir l’humilité de dire qu’il s’était trompé, que son idée patente de laïcité ouverte a eu l’effet de légitimer l’inverse de ce qu’il a prétendu souhaiter. Il a voulu que nous soyons plus catholiques que le pape. La sagesse populaire (qui a quelque chose de sacré) enseigne qu’il ne faut pas être plus catholique que le pape.

La laïcité sert d’abord à protéger les minorités. Ça police les rapports ethno-religieux à l’intérieur d’une même société. Ce qui est une bonne chose parce que quand l’autre nous ressemble il fait plus facilement partie du nous, il est moins susceptible d’être accusé de semer la discorde dans la collectivité, et il y participe plus facilement, il y contribue davantage par ses différences mais aussi par ses ressemblances.

Un crucifix ça fesse plus fort qu’un niqab pis ça a plus de portée qu’un kirpan.

N’en déplaise à certains, les crucifix des Canadiens-français sont poussiéreux mais toujours là. Un peu comme le Coran a pu secourir les Irakiens une fois leur pays envahi.

J’ai l’impression que sont bafouées les règles d’un contrat social implicite, et c’est inquiétant, surtout que ceux dont la fonction est de nous diriger ont l’air d’en porter, eux, des coquilles auditives.

C’est ça! Sous ses frisous Charest doit en porter des coquilles auditives. 🙂

Ça illustre très bien jusqu’où on est rendu dans l’aplaventrisme. Ce n’est pas rendre service à cette petite que de l’emmurer dans l’ignorance. Il en est ainsi parce que le gouvernement ne porte pas ses culottes. La religion n’a de place que dans son foyer ou son temple. Rien d’autre. Surtout pas à l’école.Si le monsieur ne veut pas être atteint par les péchés de l’occident, il n’avait qu’à ne pas venir. Les imbéciles dans cette histoire sont ceux qui ont permis ce compromis stupide.

Le pouvoir politique passe par les minorités. Regardez comment ça s’est passé en Inde où l’occupant Britannique a gagné le support des Sikhs. Saddham Hussein comptait sur sa propre minorité pour garder le pouvoir. Nous aussi, on a été bien servi par notre poignée dans le dos collective à l’échelle fédérale Canadienne. Pendant un siècle, on a servi fidèlement les intérêts du parti Libéral avec la promesse d’être « protégé » en tant que « peuple fondateur ». Nous étions surreprésentés au niveau ministériel pour quelle raison, vous pensez? Si, si, nous l’étions. On nous disait même que c’était normal. Si un anglophone protestait, nous étions tous unis derrière celui qui nous protégeait parce que nous étions « un des peuples fondateurs ». Et on votait encore plus pour nos « protecteurs ». De toute façon, qui aurait eu envie de voter PC quand il disait qu’il y avait trop de francophones dans la fonction publique?
Vous vous demandez pourquoi la ministre s’aplatit pour une histoire d’écouteurs? Par pur calcul politique. Vous passez pour un défenseur d’un p’tit droit préscolaire et ensuite, quand on parlera de la corruption de votre parti, la minorité « protégée » votera quand même pour vous. Suscitez suffisamment d’antagonisme et même ceux qui, initialement, trouvaient que les parents obtus exagéraient dans cette histoire voteront pour vous! C’est ti pas assez beau???
Posez-vous en défenseur de tout le monde sauf du groupe le plus large et vous passerez en prime pour un ouvert d’esprit. Restera alors à mentir un p’tit peu et tenir quelques beubés devant les caméras pour aller chercher le 15% qui vous manque pour être réélu. Désolez vous du coach anglophone du Canadien, tiens. Mais n’en faites pas plus: Ce n’est pas bon pour les votes.
Rappelez-vous le calendrier scolaire et les écoles juives. Une entente secrète qui ne tient pas debout, une fuite providentielle dans les médias (à Vincent Marissal, de La Presse si vous vous rappelez), une « pression populaire » et un gouvernement qui recule en jetant la responsabilité sur la grosse méchante majorité qui comprend rien. Surtout: dans le concret, le PLQ n’a RIEN fait. Il a moussé, promis, joué les outrés, puis n’a rien fait. C,était suffisant de toute façon.
Pariez que la même chose va se produire ici. Ça n’a rien à voir avec « s’aplatir devant l’obscurantisme » ou « renier les responsabilités linguistiques du Québec ». C’est le PLC qui prépare ses élections. Un PLC menacé de disparition qui accuse les autres de vouloir la chicane alors qu’en fait, ça lui en prend absolument une sinon il se fait débarquer. Pariez même un p’tit deux que se sont eux qui ont appelé les journalistes pour leur signaler qu’ils « s’aplatissent devant une minorité », question qu’on ne manque pas d’en parler dans les journaux.
Il faut faire cesser ce gossage qui nous fait passer de crises provoquées en crises provoquées. Et pour ça, il n’y a qu’une solution: débarquer ce parti de Machiavels une fois pour toutes.

Le raison invoquée par le Commission et la ministre: favoriser l’intégration de la fillette.

On ose nous servir de tels arguments ?

Stupidité, malhonnêteté intellectuelle, ou amalgame des deux, allez savoir, que ce motif d’«intégration. Les cache-oreilles ne sont qu’isolation, l’antithèse de l’intégration.

Incompréhensible !

Aucune pitié ni aucune courbette pour aucune religion.
En aucun cas.
Je suis dégoûté des passes-droits ridicules et honteux que l’on accorde à tout disciple du grand ami imaginaire. C,est pas parce qu’un bougnoule vénère par tradition depuis des générations le gros psychopathe dans les nuages qui demande à cacher honteusement les femmes que nous on doit renier nos principes et notre histoire pour lui faire plaisir.

Nous les accomodements on est bon là-dedans. Voyez comme on accomode l’handicapé linguistique du club de Hockey Canadien en acceptant avec enthousiasme chez certains, qu’il demeure bien au chaud dans sa monoculture et son unilinguisme. Car il s’agit bien d’un accomodement…

Et puis pour la petite fille, c’est triste pour elle. Mais que voulez-vous, on accueille chaque année, année après année, l’équivalent de la ville de Victoriaville de gens qui viennent de n’importe où y compris du moyen-âge.

Personne n’a le droit de s’étonner que des gens aux idées rétrogrades demandent des accomodements.
Parce que c’est exactement le genre de chose qu’exige la clause interprétative numéro 23 de la Charte des droits et libertés.

Et c’est ça le multiculturalisme. On peut haïr ça tant qu’on veut cette façon de concevoir le vivre ensemble. Mais on a pas le choix, c’est la Canadian Law.

Les fédéraleux ne cessent de nous dire que les gens ont choisi le Canada en 80 et en 95. Ben c’est ça le Canada.

Vous avez voté pour ça. Et vous avez revoté pour ça le 2 mai dernier, cacanne et jus d’orange en sus….

Faque farmez vos yeules astheure!

Je vais paraphraser Christian Vanasse et dire : « Assez, c’t’athée ! » (voir assohum.org au milieu de la page d’accueil)

C’était à l’émission Bar Ouvert à télé-Québec et c’était la première fois que j’entendais aussi fort et clairement le mot « athée » à la télé publique.

Des membres de l’Association humaniste du Québec ont écrit aux journaux pour souligner le fait mais aucune lettre n’a été publiée. Ces jours-ci, c’est presqu’à chaque jour que j’entends parler de religion à la Première Chaîne de Radio-Canada. On dit qu’on s’intéresse aux cultures mais à chaque fois c’est de religion qu’on parle.

Assez, c’t’athée !

Je crois que les pro-laïcité sont majoritaires au Québec. Il est temps de faire entendre notre voix. Faudra-t-il descendre dans la rue pour que le gouvernement réagisse ?

Assez, c’t’athée !

Pour une charte de la laïcité… Ça urge !

L’attitude de cette mère par ses demandes condamne son enfant à vivre en marge des autres enfants.
Ceci n’est pas sans causer un inconfort certain pour l’enfant.
Permettre cet état de chose dans notre société devient intolérable.
Franchement M.Charest vos ministres ont besoin de repos.

Désamorcer les mines anti-personnelles dans le vocabulaire du pouvoir !

Pour faire suite aux propos de Jean-François Lisée, je crois qu’il importe de désamorcer les mines anti-personnelles dans le vocabulaire qui nous est imposé en douce par les diverses sphères du pouvoir.

Pour exprimer clairement notre refus de la régression archaïque, ne parlons plus des « accommodements raisonnables », ni même des « accommodements déraisonnables », mais des accommodements intolérables !

Dans leurs accoutrements discursifs pseudo-scientifiques, Messieurs Bouchard et Taylor se sont employés à justifier une entreprise multiculturaliste dont les objectifs et résultats sont l’affaiblissement sociopolitique de la nation québécoise, et d’autre part le saccage des acquis de la modernité.

Tandis que le capitalisme marchand envahit l’espace médiatique puis la vie quotidienne des individus avec des dérives sémantiques telles que celles qui tentent de nous faire croire que des téléphones peuvent être « intelligents » ou que des structures informatiques destinées à vampiriser le vécu et l’intelligence des citoyens seraient des « médias sociaux », le pouvoir politique s’emploie à prendre le vocabulaire en otage ! Soyons vigilants et renvoyons aux puissants les pommes pourries de leurs pénibles discours !

Yves Claudé
(ycsocio[]yahoo.ca)

Obscurantisme: Opposition à la diffusion de l’instruction, de la culture, au progrès des sciences, à la raison, en particulier dans le peuple. (Larousse)

Au nom de quoi aurait-on le droit de s’opposer à ça?

Si une société donnée refuse l’obscurantisme parce qu’elle considère qu’elle va à l’encontre de ce qu’elle cherche à promouvoir, est-ce qu’elle n’est pas justifiée d’empêcher ceux et celles qui cherchent à l’imposer de le faire, quelles que soient leurs raisons?

C’est évidemment un choix qui est alors fait, mais, si ce choix est considérée comme le meilleur choix à faire et s’il est entérinée par à peu près toute la population, est-ce que tout le monde ne doit pas s’y conformer et est-ce que l’Etat ne doit pas voir à ce que des directives dans ce sens soient données et respectées sous peine de sanctions?

bonjour votre sujet me rappelle la blague américaine du chauffeur d’autobus pris dans un conflit entre blancs et noirs au début des années soixantes,au bout d’un certain temps celui-ci arrête l’autobus et ordonne a tous de descendre ,quand tous se retrouve a l’extérieur du bus le chauffeur leurs dit ceci;bon o.k. y’a plus de blanc ,plus de noir a partir de maintenant nous sommes tous vert ok ça fait que là ont entre dans le bus pis c’est les verts pâles a l’avant et les verts foncés a l’arrière ,le chauffeur en question était surement un cousin éloigné de john james.lol

non mais sans blague ,je m’inquiète sérieusement pour les coudes et les genoux de la ministre beauchamp qui risque fort de s’infliger de lourdes blessures a force de marcher dessus,pauvre ,pauvre de elle.

Bonjour,

Est ce que cela est de la liberté que de vouloir que le bon petit peuple veut que ses citoyens se suivent à la queue leu leu pour s’aligner en rangs d’oignons et finir sa triste vie comme CORNICHONS ? Mais où est la liberté individuelle dans toute cette saga, soit de parents agissant et exerçant leur tutorat pour protéger l’enfant de ce qui bon leur semble ?

En effet, avec un profond respect, tout en étant un fier libéral de la première heure, soit celle de CITÉ LIBRE, je ne peux que m’insurger contre la vague de conservatisme de droite qui sévit au Québec depuis quelques années, cette Petite Noirceur qui fut le prélude, ce fond de conservatisme qui procura au Québec la Commission Bouchard-Taylor. Cette commission diffusée en boucles à l’échelle planétaire tourna le Québec au ridicule comme jamais auparavant aux yeux du Monde entier. Et ce n’était que la pointe de l’iceberg que de voir des André Drouin et d’autres sbires de son acabit épancher leur prosélytisme nationaliste devant les caméras, le Fleurdelisé planté à côté de la grange pour affirmer la main sur le coeur s’inquiéter pour leur CULTURE.

En outre, qu’en est il de la Charte des Droits et Libertés Canadienne ? Et de la Charte des Droits et Libertés du Québec instaurée en 1975 sous la férule de Monsieur Robert Bourassa, un fier libéral à l’époque. Mais où sont les libéraux aux Québec de la trempe de Monsieur Pierre Elliot Trudeau qui fut au premier plan avec Cité Libre pour sortir le Québec de sa Grande Noirceur par son nationalisme et ses aspects ultramontains ? En constatant les commentaires outrées sur ce blogue de la part des nationalistes québécois, grand bien leur ferait de lire Monsieur Jean Larose et son essai titré : La Petite Noirceur.

Cependant, il faut bien le dire, la Charte des Droits et Libertés Canadienne se devait de voir le Jour. Cette charte des Droits et Libertés qui protège les droits individuels des citoyens Canadiens et Québécois contre la pensée UNIQUE, soit la TYRANNIE DE LA MAJORITÉ. Simplement pour avoir l’esprit ouvert et contrer ce népotisme du : ICITTE, ça se passe de même !

Par ailleurs, pourquoi vouloir à tout prix que cette jeune fille se soumette à de la musique qu’elle ne veut tout simplement ne pas entendre ? Pour écouter les insanités musicales qui sont la Saveur du Mois, pour faire semblant d’être moderne en se tapant des choix musicaux qui l’abrutiront à tout jamais en la passant dans le tordeur du soi-disant modernisme et ainsi devenir une bête de consommation…. Tout commence là !

Finalement, à tous les intégristes nationalistes, pourquoi est ce que le Parti Libéral du Québec ainsi que Québec Solidaire par l’entremise de Madame Françoise David ont les mêmes positions sur les accommodements dit raisonnables ? Cette position de gauche les honore car c’est d’une position libérale qu’il s’agit dans ce cas précis où un choix individuel ne faisant pas de mal à personne s’applique. Pourquoi vouloir le moutonnage à tout prix ? Pourquoi ne pas s’éveiller à cette pensée de Bakounine qui fut un penseur du Fédéralisme : L’Uniformité, c’est la mort ! La Diversité, c’est la Vie.

En conclusion, le même pattern s’applique pour toutes ces femmes musulmanes qui, pour se respecter face au rouleau compresseur de tous les diktats de consommation du capitalisme sauvage décident de s’habiller sobrement tout en portant le toile afin de ne pas être les portes étendard de la saveur du MOIS. La LIBERTÉ, ce n’est pas d’être à la mode du Jour selon les paramètres et les diktats du consumérisme, la liberté, c’est de savoir dire NON. Ayant beaucoup plus de respect pour une femme musulmane habillée sobrement tout en portant son voile pour éviter d’être la FEMME OBJET selon le bon vouloir de la société de consommation que certains décrient en d’autres circonstances, n’est ce pas ? Tout en me dilatant la rate de voir une pure laine grimpée sur des échasses, des talons aiguilles en se pensant libérée par son chandail bedaine et sa mini jupe qui fait d’elle la femme OBJET que le consumérisme attend d’elle… Et celle ci se croit libre et à la mode toute enfermée qu’elle est dans les chaînes que la supposée mode lui fait porter tout en ayant l’air d’une femme sandwich faisant bénévolement la promotion d’une étiquette connue. Plus bête que ça, et bien, tu en meurs sous les sifflements et haranguée par les : Kossé tu manges pour être belle de même….. Et bien sûr, toute naïve qu’elle est face aux diktats, la belle sourit en attendant, inconsciente du grand manque d’amour qui la dévore en étant dépendante du regard des autres comme femme objet…… Au plaisir, John Bull.

L’obscurantisme c’est avant tout celui du gouvernement Charest. Il approuve ces décisions (le casque et le hidjad) avec le sourire niaiseux. Et puis que Jean Charest m’explique pourquoi un signe religieux est acceptable en prison et un signe politique ou syndical est défendu ? Je le répète l’obscurantisme est chez Jean Charest et son gouvernement.

Merci M. Lisée d’apporter de la lumière sur ce sujet. Votre opinion est toujours très éclairante.

Dans certaines garderies où les musulmans sont nombreux, ils imposent un code vestimentaire, au éducatrices québécoises, pour ne pas énerver les papas musulmans… Ils imposent aussi un menu halal pour tous! Comme personne ne s’en émeut: on fait l’autruche! 🙂

Nous savons tous pourquoi Charest a créé la commission Bouchard Taylor en 2007 c’était dans une visée électorale.

Possibilité aussi d’élection en 2012 et le vote des communautés culturelles dont il a besoin.Ne veut surtout pas déplaire à l’establishment Canadian et la Charte à Trudeau

Sur tout les fronts ce gouvernement est pourrie et c’est ainsi depuis Avril 2003 !

Il aurait fallu de plus qu’on force la fillette à porter des oeillères afin d’éviter qu’elle ne voit les autres enfants avoir du plaisir à chanter !

plus sérieusement,si le sujet de l,obscurantisme religieux vous interesse,je vous suggere de lire aux éditions lux dans la collection ,instinct de liberté la traduction du livre de bertrand russell;pourquoi je ne suis pas chrétien, question de succiter votre intéret je ne citerai que quelques mots tirés du derrière de couverture;{je considère sans exception les grandes religions du monde comme fausses et néfastes}ainsi s’exprime bertrand russell,ce voltaire anglais pour qui les religions sont des institutions cruelles,cultivant la peur et l’ignorance.à cet obscurantisme le mathématicien oppose une éducation fondée sur la science,le rationalisme et la liberté des moeurs, dont la vocation est de former des esprits indépendants. à l’heure ou la droite moralisatrice gagne partout du terrain,menaçant les libertés laborieusement acquises au XXièm siècle.à lire absolument comme tout ce qu’a écrit russell, pour finir en citant forest gump;j’ai rien a ajouter sauf peu être,bonne chance a tous

Tous des molusques dans ce gouvernement
L’huitre St-Pierre
La coque Beauchamps
La moule Moreau
Le céphalopode Fournier
La méduse au cheveux bouclés Charest

La seule façon de vivre dans un espace commun avec un mode de communication commun, c’est la laïcité.

Les accommodations au Québec, on croirait à une pièce du théâtre de l’absurde tant il n’y a ni logique, ni fil conducteur si ce n’est un désespoir et une crise existentielle mal résolue…

À un certain moment, j’ai cru que nous serions mieux dirigés par des femmes. Je commence à avoir des doutes.
Mme Beauchamp avec ses écouteurs; Mme St-Pierre et son voile dans les prisons; Mme Thériault et les anglicismes dans son projet de loi auxquels elle tient mordicus; Mme Courchesne et les garderies; Mme Normandeau et les gaz; l’invisible Mme Gagnon-Tremblay;Mme Boulet…..

Cette enfant est une autre « Mozart assassiné », oui par l’obscurantisme de ses parents, mais aussi par l’hypocrisie dénoncée ici.
Il ne peut y avoir de religieux modérés car toute croyance s’oppose à la raison et de vouloir les concilier est voué à l’échec.
Il est grand temps que le Québec se débarrasse d’un gouvernement qui ne sait bien faire que des précédents dangereux, des exceptions ratoureuses, des magouilles autant intellectuelles que politiques et oligarchiques.
Vivement un État qui libérerait avec courage la place publique des escroqueries religieuses subventionnées ou non.

@ Anatole

« Vraiment, c’est pas drole d’être COLONISÉ!!! »

Oui, effectivement… mais par qui au juste? je n’en suis plus certain… je croyais que c’était par les anglos mais maintenant on dirait que c’est par n’importe qui.

La solution est simple. Il n’y a qu’à prescrire des séances avec des psychologues pour les parents et les enfants. Il y en a plein au québec
qui attendent pour travailler.

Il y a quelques années, un ami originaire d’Afrique du Nord m’a fait part de ses difficultés avec le Gouvernement du Québec.
Me demandant quoi faire , je lui ai répondu de jouer la carte du multiculturalisme et suggéré que lui et son épouse s’habillent en vêtements traditionnels de son pays d’origine , sans oublier que sa femme porte un niquab, qu’il se laisse pousser la barbe et qu’ils parlent avec un fort accent saoudien lors de leur rencontre avec les autorités gouvernementales.
Surpris par mes propos , il se mit a rire , m’expliquant que sa famille avait quitté un pays rongé par l’islamisme pour venir s’établir dans un pays libre.
Il me dit qu’il allait suivre mes conseil et qu’en tant que québécois de souche ; j’en connaissait plus que lui sur le fonctionnement de la bureaucratie gouvernementale québécoise.
Quelques mois plus tard , il m’a dit : ‘sah marrrchè , mais que son épouse n’était pas contente d’avoir du porter un hijab en particulier au Québec.’

Et voila !

Bonjour M Lisée
Responsabilité de Jean Charest
Je crois qu’il fait comme Harpeur il fait du clientélisme politique. Je crois que ça explique ces décisions et ces silences.
Sa faire élire voilà l’enjeu le reste n’est pas fondamental et toujours une question de points de vue même le plus obscurantisme.

Bonjour,

Ce que nous pouvons nous bidonner en face de cette saga frôlant l’absurdité de constater le grand manque de perspective de nos amis les nationalistes québécois. En tant que Canadiens ouverts d’esprit, ouverts à la diversité autant ethnique que religieuse, la question qui se pose présentement face aux cris d’orfraie, à quelques petits gémissements de vierge offensée de certains nationalistes québécois est bien celle ci : Est ce que le Québec mérite tout cela ?

En effet, de nombreux nationalistes se gargarisent de la pseudo laïcité du Québec tout en exigeant des Autres l’interdiction de vouloir vivre à leur façon pour se mouler dans le carcan de la québécitude ! Est ce que le Québec est un exemple à suivre pour l’étranger arrivant ici ? Est que le Québec avec un vide existentiel où le taux de suicide est un des plus élevé au monde tout en étant d’une confusion légendaire à bien des niveaux doit obliger le nouvel arrivant à ses malaises ?

En outre, pour vous autres les nationalistes québécois qui vous gargarisez de laïcité, trouvez un seul endroit au MONDE où tous les Saints du Ciel sont venus s’ALLONGER sur la carte géographique du Québec pour y nommer villes et villages, noms de rues et de places publiques ainsi que beaucoup d’édifices gouvernementaux ? C’est bien simple ! Tous les Saints du Ciel sans exception sont allongés sur la carte du Québec, ce qui en fait la province, l’endroit au monde dont le Q est béni comme nulle part ailleurs. Et des centaines d’endroits au Québec attendent le moment propice pour nommer une place publique ou bien une rue du patronyme du Saint Frère André, un sait pur laine du pays.

Finalement, avec toute la flopée interminable d’église qui se font aller les cloches quelques fois par jour, avec tous les saints du Ciel allongés sur la carte géographique du Québec pour nommer rues et villages comme nulle part ailleurs au monde, dites vous bien, vous autres les nationalistes québécois que n’importe quelle avenue, rue ou routes du Québec vous amènent vers un Saint qui vous accueille de villages en villages si ce n’est pas des villes ou des rues. Cela prend tout un culot et du front tout le tour de la tête pour s’affirmer laïc, un vrai front de beu sous l’oeil bienveillant du crucifix de votre Assemblée dite Nationale…… Au plaisir, John Bull.

La question naïve : est-ce que quelqu’un sait au juste de quel type de musique ces parents veulent protéger leur enfant? Pourquoi, déjà, de la musique en maternelle? Pour des cours?Non pas que je leur prête nécessairement des intentions nobles, non, je me méfie, mais ce serait quand même bien de le savoir, non?

J’ai envoyé mes enfants dans des services de garde. Parfois on leur montrait des films que nous, comme parents, nous ne leur aurions jamais montrés. Ce n’était pas à eux de décider si ma fille de 6 ans était apte ou non à voir des films contenant de scènes d’hyper violence.

Donc, pour en revenir à mon premier point, si cette soi-disant musique est inécoutable et non pertinente en maternelle, la solution serait-elle d’offrir à tous la possibilité de porter ce fameux casque anti-bruit? Je sais, ça sonne un peu bizarre comme solution. Peut-être ceci alors : si on demandait à ces parents offusqués quel genre de musique ils permettraient que leur enfant écoute ? Au risque de paraître vieux jeu, je dirais que si cette musique est du 50 Cent, Eminem ou Lady Gaga, etc., eh bien je compatis avec ces parents. Un parent peut exiger que son enfant n’écoute pas ça, a fortiori dans une classe de maternelle.

« Le droit à la différence peut rapidement conduire à la différence des droits » – Montesquieu

Lorsque je vois qu’ici au Québec, nous débattons que sur la question NATIONALE et de l’INDÉPENDANCE, permettez-moi de vous dire que l’enjeu majeur est davantage celui de protéger notre culture, nos lois, notre société et notre pays pour lesquels nos ancêtres ont dû travailler à la sueur de leur front pour faire de ce pays ce qu’il est.

L’Islamisme est en train de se répandre à travers LA FEMME en occident et personne ne s’en rend compte. Déjà dans cette garderie, maintenant, c’est à travers les enfants.

De grâce! Réveillons-nous et agissons et faisons renverser les décisions de ce gouvernement qui est en train de conduire le Québec dans la plus sombre partie de son histoire.

Il est essentiel de sensibiliser, d’informer de façon neutre et non violente de manière intensive à défaut de quoi, nous serons, un jour, taxés de racisme et de criminels si nous osons défendre nos droits et libertés si durement acquis.

J’invite la population en prendre connaissance de ce site qui enseigne de façon pacifique à quel point l’Islam est un danger pour l’Occident.

Entre-temps, en tant que FEMME, je ne peux laisser une chose pareille se poursuivre en gardant le silence…..

http://puteaux-libre.over-blog.com/article-l-iran-avant-1979-video-la-liberte-est-fragile-l-islam-peut-tout-faire-basculer-en-quelques-anne-93755555.html

Faudrait encore une fois descendre dans la rue contre toute cette absurdité des accommodements raisonnables.

Au lieu de descendre dans la rue, pourquoi ne les foutons-nous pas tous à la rue, ces Libéraux de m…

Je vote pour votre commentaire.
Je voterais encore plus sur un bulletin de vote lors de scrutin comme un des « commentateurs » le faisait observé.

Yvon Sanche
Scénographe
St-Nicolas

Le fait que Line Beauchamp devienne ninistre de l’éducation et vice-première ninistre n’est pas une valeur ajoutée à ce gouvernement. Elle a l’air sympatique comme ça mais coté jugement, on repassera. Ne devrait-elle pas porter la burqa elle-même? Ça lui donnerait un autre point de vue.

On peut chiâler tant qu’on veut, on ne sera jamais crédible aux yeux des gens de foi tant qu’on enlèvera pas le cal… de crucifix à l’Assemblée Nationale. (Note pour ceux qui ne le savent pas (il ne doit plus y en avoir beaucoup): oui, il y a un crucifix _à_l’assemblée_nationale_ ! belle séparation de l’église et de l’état). Ce symbole venu d’une période qu’on aimerait bien oublier (c’est Duplessis qui l’a mis là) nous ridiculise totalement quand vient le temps de critiquer la place de la religion dans l’espace public.
C’est certain qu’en partant je ne suis pas un fan de l’église (ou de toute forme de foi), mais j’en appelle au bon sens des cathos qui chiâlent contre les accomodemments: comment pouvez-vous réclâmer des autres ce que vous n’êtes même pas fichus de faire vous-mêmes ?
Il faudrait une fois pour toute supprimer la liberté de religion des constitutions. Après tout même la Bible recommande de massacrer pas mal de monde, et les Évangiles ne sont pas en reste en ce qui concerne la violence (consulter St-Paul pour plus de détails) – alors comment on réconcilie la liberté de religion avec la démocratie de droit ? La religion qui après tout est basée sur la foi, et non la raison ? Réponse: on ne peut tout simplement pas. Le droit humain doit primer. Ici le droit à l’éducation.

Venons en au fait. Si un enfant québécois ou une enfant québécoise arrive en maternelle avec son chapeau d’indien et son chandail de hochey des canadien et son couteau en plastique, je suis certain qu’il ne recevrait pas toutes les mêmes attentions que présentement. Je doute fort que les journalismes accordent autant d’attention sur ce phénomène. Et les raisons – parce qu’il est québécois. Ses parents devraient voir la directrice ou le directeur afin qu’il retire son chapeau et son chandail et tout le sermon qui s’en suit. Il subirait la risée des autres parce qu’il est québécois. On lui enlèverait de force. C’est comme cela au Québec. C’est un peu comme *Occupons Montréal et Wall Street*. Deux lois deux mesures.

En passant le terme obsurantisme fait référence du temps de l’Inquisition. Où l’on imposait l’ignorance aux gens grâce à la mise en place des religions. Et où l’on entendait parler que de cela. A vous de suivre la suite logique.

« Naturellement » j’adhère aux arguments de votre article. Politiquement, je continue de m’interroger : en France, comme vous savez, les mesures consensuelles -pour ne pas dire conventuelles :-(- ont été prises et la polémique est loin d’être close !
En effet, il me semble que ces mesures ont confirmé les plus intégristes des musulmans dans leurs revendications, or ils représentent une minorité sociétale. Leurs congénères d’origine maghrébine, musulmans respectables, ne souhaitent qu’une chose : appartenir sans restriction à nos sociétés occidentales, en pratiquant OU PAS, dans une sphère strictement privée. Les concessions démagogiques, inspirées par un fantasme terroriste, concédées aux plus extrémistes virulents, braillards etc…, PÉNALISENT ici, dans leurs vies quotidiennes et leurs aspirations à une existence et un avenir paisibles pour eux-mêmes et leurs enfants LES SECONDS !!!
C’est pourquoi je continue de me demander s’il n’aurait pas mieux valu ignorer les exigences des premiers, vouer la plus grande indifférence aux prétendus droits qu’ils réclamaient -nous sommes ici dans des sociétés laïques qu’ILS doivent respecter en premier lieu- et voir alors si cette polémique ne se serait pas éteinte d’elle-même… Je ne suis pas convaincue que l’entretenir médiatiquement serve ce que l’on souhaite au plus haut point savoir, être respecté dans son propre pays pour et avec les valeurs qu’il porte.
Cordialement.

En ce qui concerne l’obscurantisme, je crois que le Québec a eu sa part.Pensons aux années où le clergé contrôlait le bon peuple du Québec et ce avec la complicité des partis politiques du temps et de l’establishment britannique.Tenir les québecois dans l’ignorance et ainsi pouvoir mieux les contrôler.

Voyez ce qui ce passe avec les régimes islamiques dures.Ces régimes vont s’enliser par manquent d’instructions, l’accent étant mis sur l’apprentissage de doctrines religieuses et cela fait l’affaire des pays occidentaux, en autres les USA. Actuellement les USA et autres pays aident les pays arabes à se débarrasser de leurs dictateurs, sachant par la suite que les islamique intégristes dures vont prendre le contrôle et bonjour les droits civils. Fermetures d’école pas de télé pas d’ordi et bien sûr pas de musique.L’abrutissement à son meilleur. Je ne pense pas que ces pays vont inquiéter les puissances occidentales ………..à suivre

Nos politiciens doivent relire les traités signés par leurs prédécesseurs :http://www.droitsenfant.com/declaration_droit_enfant.htm

Il est triste de se rendre à l’évidence que le pouvoir aveugle nos élus. n’est ce pas dans les écoles religieuses que l’on lave les cervaux de jeunes enfants les obligeant par toutes sortes de manipulation à ne pas se méler aux communautées diverses. N’est il pas prouvé que dans toutes les instituions religieuses des enfants de tout âge et de tout sexe sont abusés.pourquoi est il impératif pour tout adulte de garder un enfant éloigné des différentes cultures? Quelle musique en maternelle peut nuire à l’épanouissement d’un jeune enfant. J’espère que cet enfant ne figurera pas sur les journaux pour victime de crime d’honneur.

Le Québec ne fait pas de compromis, il verse dans la compromission…

Névrose de la Nation québécoise?

Vivement Camille Laurin (Y’a malheureusement pas laissé assez d’écrits sur le sujet…)

Voici un langage non verbal utilisé à la demande des parents et de son clan pour désigner voire afficher haut et fort qu’ils ne veulent rien savoir des québécois ou des québécoises…

Je recommande les solutions suivantes:

1) Une charte de la laïcité essentielle pour tous les services publics et para-publics; Donc refus de porter le voile ou tout autre élément culturel ou religieux pour un employé;

2) Mettre fin aux « accommodements raisonnables » car la définition est trop floue et porte trop à interprétation, donc recours aux tribunaux. Quant à moi, c’est clair, zéro accommodements, les gens qui immigrent au Québec devront se soumettre à nos lois et pratiques de laïcité, autrement qu’ils immigrent ailleurs. Fini les discussions.

3) Ré-activer la Loi 101 tout en la modernisant.

4) Mettre fin aux règlements spéciaux dans les municipalités, lesquels, tout en voulant favoriser les différences et respecter les minorités, suscitent la colère des citoyens et isolent davantage ces minorités.

5) Abolir les subventions d’écoles maternelles et écoles d’origine religieuse. Où est la justification de subventionner des écoles musulmanes, avec nos propres taxes, sous prétexte que l’on doit favoriser l’intégration des immigrants?

6)Se donner un véritable projet de société redéfinissant notre identité nationale.

Moins on laisse de place à des discussions et des compromis, plus nous avons de chance de nous faire respecter comme peuple et plus nous assurerons la pérennité de notre culture. C’est à nous d’agir dans le respect de notre propre identité.

Voilà.

On voit que le bon jugement n’est pas donné à tous le monde et certainement pas au parti libéral,et ce sont eux même qui nous le prouvent dans bien des domaines. EX »Fremeture du pont la veille de NOËL:

Jean Charest, comme son cabinet ministeriel et son parti politique le PLQ, ne vise que la loi du marche.

Tout se marchande et devient objet de commerce, les accommodements suivant cette ligne de pensee.

D ou l absence de Charte de la Laicite, d ou l evacuation de ce concept du discours du gouvernement Liberal.

Je n espere rien de pensee directrice de ce Parti ou de son chef; l epoque des Jean Lesage (maitre chez nous) et des Gerin-Lajoie ( creation du ministere de l Education nationale), cette epoque est revolue.

Quand un gouvernement est en perte de vitesse comme celui de Charest. Il est prêt à faire tout pour attirer des votes. Sur le fond notre ministre ne peut pas soutenir une telle position, mais stratégiquement elle le fait pour envoyer un signal fort envers les communautés culturelles. Le but est de faire le plein de vote des communautés culturelles sachant que la majorité des Québécois francophones n’iront plus envers le parti libéral dans leurs intentions de vote. La même intention de permettre le foulard pour les personnes qui œuvre dans les milieux carcéraux.

Je me demande si la jeune enfant porte une paire de lunettes teintées quand elle va à la garderie? Elle pourrait voir des images offensantes de la rue.

Intéressant article de A. Dubuc aujourd’hui qui donne un point de vue sur Noël (et sa place dans le débat) qui est certainement celui de la plupart des athées (combien d’athée ne fêtent pas Noël ? pas beaucoup, sinon aucun à ma connaissance). À savoir que Noël est maintenant (au Québec) une fête où on se retrouve en famille et n’a plus grand chose à voir avec la religion.

Joyeux Noël laïc!

http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/alain-dubuc/201112/22/01-4480374-joyeuses-festivites-saisonnieres.php

@Martine Potvin – Tout à fait d’accord avec vos interventions. Les gens qui immigrent sont les biens venus. Mais nous aussi, nous sommes les biens venus. Attention de ne pas laisser entrer des idéologies et des coutumes contraires à nos droits chèrement acquis, aux droits de l’Homme mais surtout aux droits de la femme.

Je me fais l’avocat du diable: si la ministre a accepté ce cas comme d’autres d’ailleurs,n’est-ce pas à cause de la Charte canadienne? L’exemple du Kirpan a probablement freiné les intentions du gouvernement de rester ferme sur ces sujets vu que ce sont les tribunaux qui ont le dernier mot. Au fait combien de morts par kirpan a-t-on recensé depuis le fameux jugement? J’ai peur que des pulsions peu reluisantes ne fassent surface avec la multiplication de ces épreuves de forces culturelles.
Déjà qu’on pointe du doigt tout ce qui est de près ou de loin islamique comme s’ils étaient tous des chevaux de Troie visant à nous détruire. Ils y en a plusieurs qui s’en foutent complètement de la religion vous savez…
Quant à ce cas précis de la jeune fille,la musique chanté ds les pays musulmans est souvent très pudique , alors c’est sûr que RBO et autres Pérusse c’est pas très bien reçu; souvenons-nous que les instruments de musique ont déjà été interdits au Québec du temps de l’ultramontanisme…on a contourné le problème en jouant des cuillères et de la scie…

John Bull écrit que la femme musulmane qui porte le voile le ferait simplement pour s’habiller sobrement. Est-ce que sa mère, pour s’habiller sobrement aurait dû porter le voile? Quelle misogynie !

De plus, quand il affirme que la fillette de maternelle qui est obligée de porter un appareil spécial pour ne pas entendre de la musique qu’elle n’aimerait pas et qui est sans doute, selon lui, de la plus mauvaise qualité, alors là John Bull devient vicieux et volontairement malhonnête. L’ensemble de son raisonnement, de sa pensée sur ce sujet démontre sans l’ombre d’un doute et une fois pour toute que la personne qui se cache derrière le nom de John Bull vit dans un obscurantisme total.

@claude buysse

Pensez-vous qu’on fait jouer du RBO en maternelle? Les parents, fanatiques musulmans, ne veulent pas que leur gamine entende des chants de Noel

Quant au kirpan, il n’a pas tuer au Québec mais il y a eu des cas en Ontario. Et ailleurs en Amérique

Ceux qui veulent que l’on décroche le crucifix de l’assemblée nationale sont ceux qui sont le plus colonisés du Québec, incapable d’être maître chez-eux.

Imaginez qu’il suffise qu’un immigrant très marginal lève le ton pour que des Québécois souffrant d’aplaventisme grimpent sur le mur au risque de leur peau pour décrocher le crucifix.

Aussi les John Bull britanniques seraient-ils assez mous et stupide pour grimper dans les poteaux de coins de rue pour en changer le nom?

Finalement ils sont assez moumoune pour aller demander à Richard St-Amant et Claude Saint-Cyr de changer de nom.

@ John Bull

« …trouvez un seul endroit au MONDE où tous les Saints du Ciel sont venus s’ALLONGER sur la carte géographique du Québec… »

Trouver un endroit dans le monde où les saints de ce dernier sont venus s’allonger sur la carte géographique du Québec?

Zêtes pas fort en français M. John Bull.

Malgré vos erreur de français, certainement que plusieurs comprennent que vous vouliez dire que nul part ailleurs dans le monde on retrouve des noms de saints pour désigner des endroits géographiques.

Saint-Pétersbourg en Russie

St. Kitts Caribbean

Marriott St. Kitts hotel

Saint-Quay-Portrieux Bretagne

Saint-Louis Missouri USA

San Antonio Texas

St-Simons Island

San Juan La Nava Espagne

Santa Marua del Berocal Espagne

Saint Nazaire France

San Severino Italie

Saint Quantin France

Et des milliers d’autres

Vous savez M. Bull je connais beaucoup de gens qui pensent faire de belle phrases mais qui ne savent pas ce qu’ils écrivent.

La comm. scolaire de cette enfant ne devrait pas l’exempter d’écouter la musique des autres enfants. Tôt ou tard, cette musique elle la fera sienne. Y a-t-il un p.m. ou une ministre de l’éducation capa-
ble de se tenir debout et de dire NON à cette stupidité. Comme on s’ennuie des années 1960, alors que les politiciens défendaient nos droits et se te-
naient debout, ce sont eux qui ont façonné le Québec de 2012… lequel s’en va malheureusement à la dérive. Cette enfant sait-elle que ns sommes en 2012, qu’elle vient d’arriver au Québec, que nous avons une culture et qu’il lui faut s’intégrer à nous car à Rome on vit comme les romains et au Québec on vit comme les québécois. Si sa famille y est trop malheureuse, c’est dommage mais ce problème leur appartient et il y a une solution. Y a-t-il encore au Québec des hommes politiques qui sauront se tenir debout, une main de fer dans un gant de velours peut-être, et redonner au Québec un nouveau souffle dont il a tant besoin.

Le Tribunal des droits de la personne devait être aboli ou ,tout au moins, on devrait lui enlever le mandat d’émettre des jugements touchant la laïcité et la religion.

«Le Tribunal des droits de la personne ordonne à la Ville de Saguenay de cesser de réciter la prière aux séances du conseil municipal et de retirer tous les symboles religieux.

Il condamne Saguenay et son maire, Jean Tremblay, à verser 30 000 $ à M. Simoneau à titre de dommages punitifs et moraux. La Ville devra aussi payer les frais d’experts, qui s’élèvent à 3500 $. »

Dans ce contexte, comment ce Tribunal peut-il permettre le voile islamique pour les gardiennes de prison ?

Commnent ce Tribunal peut-il rendre des décisions aussi contradictoires?

Ce Tribunal semble complaisant face aux demandes des minorités religieuses. L’idéologie multiculturaliste de la laïcité ouverte semble avoir pénétré les esprits des fonctionnaires de ce tribunal.

Est-ce surprenant ? Non, cette idéologie est dominante au sein de la majorité des départements des universités québécoises. Le cours ECR à l’école primaire est une démonstration réelle du pouvoir qu’ont quelques idéologues influents pour imposer leur idéologie à la société.

Le Ministère de l’Éducation est un laboratoire pour ces idées extrémistes…

@doc:une cicatrice de 12 pouces le 7 avril 2010 et depuis plus rien…nombre d’enfants morts depuis ce temps ds des piscines au Canada:150
Quant à la mention de RBO, connaissez-vous l’expression : Lire entre les lignes…?
Mon point reste de dire que ce sont des pratiques marginales et que nous avons une réaction excessive vis-à-vis ces ces comportements…vous ne voulez pas être envahis par les immigrants? cesser de fuir la capitale économique du Québec(Mtl) et faites des bébés:27% des nouveaux nés au Québec en 2011 viennent des communautés dites culturelles qui représentent 15 % de la population. La démographie fait foi de tout. Mais cela amènera des choix déchirants:un bébé ou une nouvelle bagnole?

Bonjour,

Comme correctif à mon phrasé, ayant oublié malencontreusement : Trouvez moi un seul endroit ailleurs qu’au Québec ou tous les Saints du Ciel sont venus s’allonger sur leur carte géographique. Écrivant d’un seul jet plusieurs textes par jour, ce qui se conçoit bien s’énonce aisément dans mon cas. N’étant pas rémunéré pour me taper plusieurs textes par jour, je pousse souvent trop fort sur la diligence en évitant de relire, vous savez, la préciosité du temps qui passe……

Cela ne change rien sur le fond de mon commentaire excepté pour quelques zélotes cherchant toujours la Sainte Mouche sur le coche.

En conclusion, j’oubliais ! Est que j’habite bien sur la rue Sainte Marie à Saint Joseph près de la rive ou bien j’habite sur la rue Saint Joseph à Sainte Marie sans la Madeleine…. ? Bien sûr, tout mélangé suis je ne sachant plus à quel Saint ou Sainte me vouer car dans ce Québec pétrifié, nous vivons dans l’abondance, tous les saints et saintes du Ciel qui est Bleu sont ici excepté bien sûr le Diable tanné qu’il était de se faire tirer furieusement par la queue à deux mains, pauvre de lui…… Au plaisir, John Bull.

Bonjour,

Tout en traitant du fond du billet concernant la laïcité, Joyeuses Festivités du Solstice d’Hiver ! Et même à tous ceux qui ne m’ont pas en odeur de Sainteté…… Au plaisir, John Bull.

@claude buysse
27% des enfants qui naissent ont au moins UN parent immigrant, pas nécessairement deux.

A 1,74, le Québec a maintenant l’un des plus hauts indice de fécondité parmi les peuples blancs de la terre. Pas besoin d’aller plus haut, je crois.

@Youlle
John Bull est obsédé par les nationalistes québécois. Il en fait une maladie. Les docs en cherchent encore la cause…

@Youlle: vous dites:
« Ceux qui veulent que l’on décroche le crucifix de l’assemblée nationale sont ceux qui sont le plus colonisés du Québec, incapable d’être maître chez-eux. »

« Imaginez qu’il suffise qu’un immigrant très marginal lève le ton pour que des Québécois souffrant d’aplaventisme grimpent sur le mur au risque de leur peau pour décrocher le crucifix. »

Vous ne comprenez rien à rien. Il n’y avait pas plus anticléricaux que les indépendantistes de la grande époque de la décolonisation (RIN et cie.) Il ne s’agit pas simplement d’une question immigrant/pure laire. Il s’agit d’une question de séparation de l’église et de l’état. Il s’agit d’être capable de faire soi-même ce qu’on demande aux autres.
Ce crucifix est comme si l’église disait « Assemblée Nationale, une marque déposée de l’église catholique ». Mis là par un gouvernement arriéré qui voulait nous maintenir dans… l’obscurantisme. Son départ, à ce gouvernement, a déclenchée la révolution tranquille: « Désormais… » Ce crucifix est le symbole de tout ce qui nous a empêché d’être « maître chez nous ».
Alors vos leçons de décolonisation, gardez-les pour les canadiens français qui s’offusquent du moindre foulard mais qui votent non à la première occasion et qui s’attachent à l’église et au Canada comme aux jupes de leur mère.

Oui, la décision de l’école est obscurantiste.

Mais je reviens sur la geolière qui s’est fait accorder le droit de porter un hidjab. Votre argument détonne sur l’habituelle rigueur de vos papiers: « Pourquoi pas une policière, » demandez-vous. Eh bien voilà, pourquoi pas une policière?

L’argument voulant que lorsqu’un agent de l’État porte un symbole religieux contamine la neutralité religieuse de l’État est aussi absurde de dire que parce qu’un agent est une femme, elle contamine la neutralité sexuelle de ce même État. Ou parce qu’un agent est noir ou blanc, il contamine la neutralité raciale de l’État.

Ce qui violerait cette neutralité, ce serait le cas où un juge ou un policier prendrait à la suite d’un préjugé religieux, racial ou sexuel. Une policière portant le hidjab, posons-nous la question, serait-elle plus tentée d’adopter un comportement discriminatoire à l’endroit d’un non-musulman qu’une femme ne le portant pas? On ne peut pas inférer que le simple port d’un hidjab entraînerait ce comportement. Ce serait possible, mais si sur la base de ce simple risque nous devions interdire le port de ce vêtement, interdisons alors à tout musulman d’occuper des fonctions d’agent de l’État. On en sera prémuni.

Alors, « pourquoi pas une policière »? Eh bien oui, pourquoi pas une policière, je n’y verrais RIEN de choquant.

@doc:après vérification à l’institut de statistique du Québec, ce n’est même pas 10% des naissances chez les immigrants qui proviennent d’un conjoint né au Québec. On est de toute façon loin du taux de 2.1% nécessaire au renouvellement naturel des générations. Et c’est la France avec un taux de 2.01 qui est en tête chez les peuples blancs…Le petit ou la bagnole…

Les Saints au Québec

A écouter certains, on a l’impression que le Québec est tapissé de Saints! C’est vrai que l’église catholique y a laissé une marque profonde. Mais de là à penser que les saints sont partout, il y a une marge!

Prenons une petite ville bien typique comme St-Jérôme par exemple. Juste avec la lettre A, on a une quarantaine de noms de rues sans saint. On a plutot des écrivains universels comme André Gide et Albert Camus. Et seulement 28 noms de Saints dans toute la ville!

http://www.ville.saint-jerome.qc.ca/pages/aDemander/toponymie–a-.aspx

@buyssie

La France et les États-Unis ont un indice de fécondité de 2,1, loin devant les autres pays blancs (ou industrialisés parce que le Japon a aussi un taux très faible). Mais pourquoi?

Parce qu’aux États-Unis les Noirs et Latinos ont un indice très élévé au point où la moitié des enfants qui naissent au pays ne sont pas blancs (les Blancs ont un indice de 1,4, nettement inférieur à celui du Québec). Idem en France.

La solution ultime, Jean-François Lisée premier ministre de la coalition souverainiste. Avec une plus grande sensibilité pour les enjeux environnementaux, vous feriez un fantastique premier ministre. Bonne année 2012.

Entierement d’acord avec vous M. Lisée. Pauvre petite, il faudrait lui boucher les oreilles et les yeux pour le restant de sa vie en terre des incultes, sinon, elle risque l’enfer. Pensez-donc, ecouter de la musique occidentale, et des chants de Noel en plus. Hum, reflexion faite, je cour m’acheter des casques protecteurs…

@doc:vous n’avez pas encore compris qu’on dit la même chose mais avec des mots différents, c’est valable pour le Québec aussi votre analyse…chapitre clos!

Je comprend votre indignation. Mais, dans le cas présenté, le choix du mot « obscurantisme » est non seulement exagéré, mais inapproprié. Ce qui donne a votre article un goût amer de rhétorique sensationnaliste.
Ici, il n’est aucunement question de protéger les chastes oreilles de l’enfant contre des vérités profondes ou scientifiques. Ce ne sont que des chansons. Dites moi en quoi empêcher quelqu’un d’entendre « Vive le vent » devient tout à coup de l’obscurantisme.
Parlez plutôt de rigidité culturelle, de résistance à l’intégration sociale, mais de grâce ne gaspillez pas votre réputation de rigueur avec des déclarations sensationnelles.

Jean-François,On dit que le XVIIIè. siècle a été le siècle des lumières, malheureusement, le XXè. et le XXIè. siècles seraient de l’obscurantisme.
Aujourd’hui, la lutte contre ces islamistes va être acharnée. La question, n’est pas la musique, ou le foulard, ou le tchador, leur mot d’ordre est la simple défense du peuple musulman mais leur but est bien plus grand. « LEURS VOLONTE D’ATTEINDRE UN BUT BIEN PLUS GRAND » c’est La guerre aux mécréants, alors ouvrez bien les yeux. Les islamistes vont chez vous pour vous anéantir. CHASSEZ LES.
et soyez Vigilents avec eux.

J’approuve votre dénonciation en tout point. Notre ministre déçoit beaucoup, c’est innacceptable et incompréhensible.
J’abonde aussi dans le même sens qu’un lecteur commentateur, vous feriez un très bon premier ministre. Merci pour tous vos textes.

Obscurantisme, est un mot bien choisie M Lisiee
J ai toujours voter liberal,,,, Mais je peut vous assurer ,que mon vote est serieusement remis en question,,,, bien specific ament ,a cause de cet Obsurantisme du government de M Charest
J espere qu il vont se reveiller ,,et arretter de fournir des hijabs,,et arretter de faire de l espace public ,un espace marginal ……….