La vidéo de 15h15: Les bonus expliqués par de Funès

Encore cette année, les banquiers du monde entier s’offrent des bonus mirobolants. Comment, en ces temps de taux de chômage élevé, peuvent-ils justifier de telles rémunérations, eux qui ont provoqué la pire crise en 70 ans et dont les emplois ont été sauvés par les contribuables?

La meilleure justification est donnée par Louis de Funès, incarnant un de ces rois de la finance et récitant un dialogue de Michel Audiard, dans cet extrait de film. Il faut aller à 4’57 » pour entendre sa savoureuse explication:

Les commentaires sont fermés.

Pour que les financiers et autres intéressés à la promotion artificielle cessent de gruger le monde du travail, il conviendrait de réformer les Écoles Commerciales.

HEC 101 : Vous n’êtes pas différents des autres étudiants, vous avez choisi la voie roturière, bien qu’elle fut Royale avant Obama.

HEC 201 : Vous déprimez et vous ne savez que faire de votre talent supérieur ? Qu’à cela ne tienne, enrolez-vous et mettez à contribution votre énergie à aider les autres !

HEC 301 : Vous répugnez l’ascèse mais pourtant vous briguez les sommets. Alors pourquoi ne pas entrer chez les Trappistes ? Ils occupent une place enviable auprès de Dieu.

HEC 401 : Vous avez donné tout à Haïti et vous demeurez malgré tout coupable de votre situation avantageuse. Alors donnez tout à : 450-222-2222
On vous le rendra au centuple…

Cette publicité est la gracieuseté de la Banque Intermondiale.com

Tous les dons seront versés à l’équipe de l’Actualité sous forme d’une participation écrite aux blogues qui nous font passer un temps fort léger et instructif…

Donc, si les banquiers n’avaient pas de bonus, le chômage serait moins élevé ?

Le meilleur moyen pour prévenir l’inflation des bonus c’est de ne pas pratiquer la politique du « too big to fail ».