L’abbé Gravel vs la droite religieuse

Raymond Gravel a le courage de ses convictions. Le prêtre, ex-député bloquiste, est critique de la position de l’église sur l’avortement et sur le mariage gay.

Critique, oui. Harcèlement, non.
La critique, oui. Le mensonge, non.

Cela le met en phase avec la majorité des catholiques québécois (et une proportion significative du clergé québécois), mais déphasé par rapport au Pape et, surtout, dévoyé aux yeux de la droite religieuse canadienne, qui en ont fait une de leurs cibles favorites.

Les site d’activistes LifeSiteNews parle de lui, ces dernières années, en ces termes:

Gravel est « proavortement » (en fait il est contre, sauf en cas de viol, mais refuse d’accabler les femmes qui y ont recours) il est un « supposé prêtre », il est « the shame of the Quebec Church » (la honte de l’église québécoise) et un  « little gay priest from a remote Quebec parish » (un petit prêtre gay d’une pariosse éloignée du Québec). On parle ici de Joliette.

Ce blogueur, vous le savez, est favorable à la liberté d’expression et à la liberté de critique, y compris parfois outrancière. Il est cependant aussi favorable à ce que les victimes de harcèlement — le site invitait systématiquement ses lecteurs à écrire aux autorités cléricales pour dénoncer Gravel — et surtout de propos mensongers puissent se défendre.

Raymond Gravel a intenté une poursuite de 500 000$ contre Lifesitenews et en appelle à votre générosité pour le soutenir dans sa démarche. Ce n’est pas une mauvaise idée. Surtout si vous n’avez pas vidé votre bourse pour la collecte du maire de Saguenay (!).

Ce samedi, le National Post consacre un excellent papier de Graeme Hamilton à l’affaire Gravel.

Laisser un commentaire

M. Lisée vous dites :

« Raymond Gravel a le courage de ses convictions. Le prêtre, ex-député bloquiste, est critique de la position de l’église sur l’avortement et sur le mariage gay.

Cela le met en phase avec la majorité des catholiques québécois (et une proportion significative du clergé québécois) »

Auriez-vous des preuves à ce niveau ?

Quand on sait que plus de 40 % des Québécois (même pas juste les « catholiques » sociologiques) disent que les lois sur l’avortement sont trop laxistes au Canada…

Quelle proportion du clergé ? Des chiffres ? (Oui, Gravel qui a tout intérêt à le dire dit que la moitié des prêtres sont homosexuels, mais est-ce une preuve ?)

Et qu’est-ce qu’être un catholique ? Un catholique sociologique qui ne va jamais à l’église ou celui qui suit les enseignements du magistère ?

Au fait pourquoi prenez-vous partie sans nuance pour Raymond Gravel ?

M. Lisée vous dite: « Gravel est “proavortement” (en fait il est contre mais refuse d’accabler les femmes qui y ont recours) »

Euh, vous dites « en fait » c’est donc que vous le croyez !? Pour être neutre, il faudrait dire « il dit être contre mais…»

Mais quand a-t-il défendu la vie des enfants à naître ? Je ne l’ai jamais entendu que défendre le droit à l’avortement, Morgentaler et les montagnes de femmes qui mouraient avant la légalisation de l’avortement (il mourait environ 3-5 femmes par an à cause des « avortement illégaux » au Canada juste avant la légalisation de l’avortement !)

« little gay priest from a remote Quebec parish” (un petit prêtre gay d’une pariosse éloignée du Québec). On parle ici de Joliette. »

Il n’est pas petit ? et Gay ? C’est à cause de cela qu’il demande un demi-million de dollars ????

Ah, je comprends, il n’aime pas qu’on dise que Joliette est un trou perdu!?

C’est une raison pour qu’il aille devant un tribunal, ça ?

Au fait qui paie son avocat pour l’instant?

Un bel exemple de clash culturel entre les deux solitudes. Pourtant, ILS nous aiment tellement!

J’ai hâte de voir si toutes ces bonnes Ämes, qui financent – enfin, semble-t-il – à tour de bras ce bon maire de Saguenay, feront de même pour soutenir l’Abbé Gravel …

Si Gravel est contre l’avortement mais refuse d’accabler les femmes qui y ont recours, cela est bien conforme à la doctrine de l’Église catholique. Par ailleurs Gravel critique le Pape, qu’il dit ne pas aimer. Il a déjà écrit que les Évangiles sont des contes théologiques. Ce n’est pas une raison pour en faire un pro avortement mais il est souvent en marge avec l’enseignement de l’Église. J’ai souvent pensé qu’il serait plus à l’aise dans une Église issue de la Réforme.

Est-ce qu’il est gay? Oui. Il a même été prostitué dans sa jeunesse
Est-ce qu’il fait honte à l’Église? Jusqu’à un certain point oui. En tout cas on ne le voit jamais avec les évêques.
Est-ce qu’il s’oppose à l’avortement? Non
Est-ce que dire que Joliette est un endroit éloigné est insultant?
Pas une cenne pour Gravel

Bonjour,
Monsieur Raymond Gravel ne fut pas le premier abbé à rejoindre un parti politique nationaliste au Québec car il y eut d’autres curés comme lui dans le Parti Québécois au tout début car ce sont en grande partie des anciens de l’Union Nationale et des Créditistes de droite qui fondèrent le Parti Québécois. En se pensant dans l’opposition éternelle comme le Bloc Québécois, les péquistes au tout début jouèrent la carte de gauche afin de ratisser plus large dans la pauvreté sévissant alors au Québec. Nous devons nous souvenir de l’abbé Louis O’Neil et de l’autre curé péquiste, soit le curé Jacques Couture.
En effet, il ne faut pas donner trop d’importance à ce groupe de Red Necks qui ne sont qu’un groupuscule en étant pas du tout représentatif de la pensée Canadienne. Et probablement que si l’abbé Raymond Gravel n’avait pas été député du Bloc Québécois à Ottawa, nous n’en serions pas là. Car il y a sûrement une douce vengeance qui frôle la petite politique là-dessous. L’Abbé Raymond Gravel a beau avoir défroqué face au Vatican afin d’avoir une dispense pour se présenter en politique comme député du Bloc Québécois, son brusque départ du Bloc Québécois après un mandat était des plus mystérieux. Serait-ce qu’il était devenu gênant pour le Sauveur Suprême sur la Colline, nous ne le saurons jamais. Des mauvaises langues de Joliette ont affirmé déjà que l’abbé s’était vu signifier la sortie du Bloc avec des prises de position controversées concernant l’Église Catholique qui est une intouchable au niveau politique dans cette nation de nationalistes québécois dans un Canada UNI. Car ici, il ne faut pas trop faire de vagues avec la Foi gardienne de la Langue et de la Langue gardienne de la Foi.
En outre, il est assuré que les prises de position controversées de l’abbé Raymond Gravel ne dérangent pas seulement des Red Necks catholiques du Canada mais aussi bien de nos Blue Necks nationalistes et grenouilles de bénitier par surcroît. Le Ciel est Bleu et l’Enfer est encore Rouge en 2011 ! Constatez le vous mêmes en entendant les cris d’orfraies et d’alouettes en colère au Québec présentement avec les Rouges au pouvoir car c’est l’ENFER ! Et même si malgré tout l’économie va mieux et beaucoup mieux qu’ailleurs! Finalement, il ne faut pas en faire tout un plat car sûrement qu’avec la caisse électorale du Bloc Québécois bien garnie à 90 % par les fonds d’Ottawa, les députés du Bloc Québécois en étant magnanimes comme le Sauveur Suprême sauront bien venir en aide à l’abbé Raymond Gravel. Tout comme nos nationalistes québécois qui pourraient gratter les fonds de tiroirs afin d’envoyer un vieux $ 5,00 au lieu de le donner au Bloc car pour ceux-ci, même s’ils disent le Bloc indispensable à Ottawa, ils sont trop gratteux pour le financer le parti car c’est Ottawa qui le fait à leur place de l’ordre de 90 %.
En conclusion, vous les nationalistes québécois, ayez de la reconnaissance pour cet abbé Gravel qui organisa dès le printemps de 1995 le Comité des Curés pour le OUI avec d’autres prêtres. Car tous les Curés du Québec le 27 Octobre de 1995, soit le vendredi fameux du LOVE IN à Montréal, avaient organisé pour cette journée du Vendredi 27 Octobre 1995 le GRAND TINTAMARRE afin d’inviter toutes les ouailles, tous les fidèles à voter OUI le 30 Octobre 1995. Dites merci à l’abbé Gravel en l’aidant car à MIDI PILE le 27 Octobre de 1995, toutes les Églises du Québec se faisaient ALLER LES CLOCHES afin d’inviter le Québec entier à voter OUI. En plus, dans ce Grand Tintamarre des Curés pour le OUI, toutes les bonnes ménagères étaient conviées à faire sonner les casseroles en même temps et les automobilistes à klaxonner en signifiant leur appui. Malgré que toutes les Églises se faisaient aller les cloches avec les Curés pour le OUI, malgré tous les bruits de casseroles bosselées, malgré tous les klaxons des nationalistes, une FOULE IMMENSE, du jamais vu dans la belle province se pointait à la place du Canada dans un LOVE IN typiquement Canadien, ce qui éclipsa le Grand Tintamarre et de loin car il fut enfoui dans les tiroirs de l’oubli national. Le LOVE IN avait frappé FORT et très fort…..Et pendant ce temps là, les Hell Angels portaient la bannière du NON dans ce Québec où encore le Ciel est Bleu et que l’Enfer est Rouge…. Au plaisir, John Bull.

Une chose me choque considérablement lorsque je vois la façon d’agir de la droite religieuse, qu’elle soit catholique ou d’autres églises qui se disent chrétiennes, c’est que ces gens de droite ne semblent pas avoir lu les évangiles. D’après ce qu’on peut y lire, Jésus était là pour guérir les malades et les pécheurs, la parabole de la femme adultère est particulièrement éloquente à ce sujet et elle est loin d’être la seule à aborder ces délicats sujets. À l’opposé, Jésus a dénoncé à de nombreuses reprises de l’hypocrisie de pharisiens qui « lavent l’extérieur de la coupe mais oublient d’en nettoyer l’intérieur ». Il est presque amusant de réaliser que la droite religieuse s’avère un support considérable pour le parti conservateur et que, de façon étonnante, ce parti maintient un rapport trouble avec les questions d’éthique; on le constate en suivant les évènements de l’actualité où des histoires de mensonge, de dissimulation, de manipulation de la part de ministres ou de députés conservateurs pullulent. Je dis « presque amusant » en parlant de cette situation, parce qu’ il est triste de voir jusqu’à quel point ceux qui se présentent comme « défenseurs de la morale », en sont peut-être les pires transgresseurs.

Autre aspect intéressant du dossier : lorsque nous abordons des questions de valeurs, il faut toujours les voir avec un certain recul et une adhésion trop stricte à un corpus de croyances quelconque, n’est qu’un voile de plus qui nous empêche de voir clairement les situations problématiques. Les individus sont libres d’adhérer à une religion ou à une philosophie, cependant comme il existe une pléthore de croyances qui vont dans un sens et dans un autre, jamais, au grand jamais, l’État ne devrait coller trop directement à une église en particulier ; le concept de séparation de l’Église et de l’État est essentiel pour éviter les dérives dont l’Histoire est remplie. Pour en revenir au cas « L’abbé Gravel vs la droite religieuse », jamais des individus ne devraient pouvoir répandre des faussetés sur un autre individu qui ne partage pas les mêmes valeurs religieuses. Si le site LifeStyleNews a publié des faussetés, il doit être condamné et fermé, le tribunal n’a pas à discuter du bien-fondé des croyances de l’un ou de l’autre.

Encore la haine anglaise envers tout ce qui est franco et catholique qui s’exprime. Rien de nouveau au Canada, l’histoire de ce pays s’est bâtie sur la haine du fait français et la volonté de sa disparition.

LifeStyleNews harcèle sans doute Raymond Gravel. Celui-ci a le droit à ses opinions, même si elles peuvent paraitre illogiques (1). De plus, l’illogisme de ses opinions est relativement véniel puisque Raymond Gravel est toujours prêtre catholique dûment accepté par le Vatican. Le Vatican ne tolérerait pas, à mon avis, des illogismes complètement grossiers.

Souhaitons que le mépris sans doute injustifié dont Gravel est victime l’encourage à faire preuve de moins de mépris envers Israel. Car sur Israel, ce prêtre a des opinions fort peu libérales qui sentent l’influence de l’Eglise prévaticane. Sur Israel, il est tout sauf avant-gardiste: sa partialité envers les « victimes » lui donne une morale à géométrie variable.

Il serait plus simple que Raymond Gravel avoue tout simplement que la vie humaine est moins sacrée 60 jours après la conception que 60 jours après la naissance: ce faisant, au moins il ne pêcherait pas par illogisme, mais s’attirerait sans doute certaines foudres de la part du Vatican.

(1) il considère que la vie est sacrée dès la conception mais permet un avortement en cas de viol, comme si cette vie-là était miraculeusement devenue moins sacrée; en somme, il absout le meurtre d’un innocent pour l’unique raison que ce meurtre (la vie est sacrée dès la conception pour Raymond Gravel) est commis par une victime (la victime du viol). Ce mode de pensée extravagant explique pourquoi Raymond Gravel se montre si sourd et aveugle envers les crimes palestiniens: ces crimes sont commis par des « victimes », et quand Raymond Gravel voit « victime », il tend à lui pardonner ses crimes sans autre forme de procès.

« Oeil pour oeil, dent pour dent » , conseille pourtant la Bible: cela signifie qu’il doit y avoir punition égale pour un crime donné, peu importe que celui qui le commet soit riche ou pauvre, roi ou serf, influent ou esclave, méchant ou « victime ». C’est le cas en démocratie; ce n’était manifestement pas le cas en Tunisie, en Lybie et en Egypte, par exemple, où les crimes de l’élite étaient beaucoup moins sévèrement punis que les crimes de la plèbe.

Je vous félicite monsieur Raymond,je vous invite à vivre l’évangile plutôt de vous attaquer à ce monstre mafieux. L’organiste dont vous vous attaquer est surement la main de Rome et soyez assurer qu’il traîneront jusqu’en court suprême dans le but de vous punir avant d’aller en enfer

Je milite dans une organisation catholique canadienne qui a eu à se frotter aux demi-vérités, sinon aux mensonges, de LifeStylkeNews.

Comme trop de groupes radicaux, on ne fait pas dans la nuance mais dans la médisance et la calomnie. Ces gens se disent catholiques, ou chrétiens, peu importe, et font exactement le contraire de ce que le Christ a prêché; si ce dernier était sur terre aujourd’hui, il serait le premier à être mis au pilori. En effet, n’a-t-il pas fréquenté des prostituées, des voleurs, des officiers de l’armée d’occupation, des pêcheurs de toute sorte? Qu’en est-il de son message qui dit clairement qu’il soit venu pour récupérer la brebis perdue ou guérir l’âme blessée? Ce n’est pas dans l’eau bénite ou en restant à genoux devant l’autel qu’on trouve ces âmes écorchées qui ne demandent qu’une chose : qu’on leur montre qu’au bout du tunnel, il y a de la lumière.

L’abbé Gravel est a l,image de Jésus, proche du peuple, et vous n’êtes pas sans savoir ce que les autorités de son temps ont fait de lui, alors j’admire cet homme qui marche dans les traces du Christ.

L’abbé Gravel est un bon monsieur mais qui refuse d’accepter tout le dogme de l’église catholique par manque d’attention. La religion catholique n’est pas un buffet chinois. Juste le fait qu’on ne l’a pas encore « congédié » dénote une ouverture abyssale de son église envers les dissidents. Ce qui est déjà une tolérance suffisante implicite en faveur de l’avortement. En demander plus que cela serait abuser.

Rien de mieux qu’un prêtre Québécois comme tête de Turc pour un site ROCanadian d’extrême droite religieuse pour faire un tabac auprès de leur auditoire compatriotes racistes. Je m’informe à l’instant même de comment faire venir mon don en soutien à l’abbé Gravel. Merci M Lisée

@Marc Lacroix: le mot « pharisien », que vous utilisez de manière désobligeante (comme le fait souvent Raymond Gravel, d’ailleurs), a une mauvaise presse très injustifiée, mauvaise presse répandue par la propagande chrétienne du temps où les chrétiens étaient en conflit théologique avec les Juifs, et en compétition pour les convertis et la tolérance des autorités.

Je vous invite à corriger cet usage peu oecuménique et sorti en droite ligne de la partie « propagande », plutôt que « sagesse », des Evangiles.



Les pharisiens n’étaient pas du tout des hypocrites ou ce que le dictionnaire (1) prétend (« personne dont la piété et la vertu sont purement extérieures; dont la morale est toute formelle et qui juge avec sévérité les actions d’autrui »).



Les pharisiens, qui sont sont les ancêtres spirituels directs des juifs d’aujourd’hui, 
ont introduit dans le judaisme des notions aussi peu formelles et sévères que:



a) la notion de libre-arbitre;



b) la clémence en matière de châtiment judiciaire;



c) l’opposition à une application rigide des lois du Pentateuque;


d) la croyance en la non-violence vis-à-vis les autorités romaines (idée évidemment partagée par les sadducéens!);




e) un attachement plus que mitigé au culte du Temple, contrôlé par les sadducéens;

f) la croyance en l’arrivée éventuelle d’un Messie rédempteur;




g) la croyance en la résurrection des morts;



h) une vision du monde faisant place aux anges et aux démons.




Notons que toutes ces innovations pharisiennes ont été adoptées par les chrétiens, qui leur doivent donc énormément!



Un livre très utile sur ce sujet:

 »A hidden revolution; the pharisees’ search for the kingdom within », de Ellis Rivkin.



(1) qui se fait ici la courroie de transmission d’une propagande chrétienne millénaire, mais vieillotte et dépassée, mais à laquelle Raymond Gravel adhère encore, ce qui fait de lui un homme pas si à gauche et pas si réformiste que certains peuvent penser.

Bonjour,
Mais ce qu’il peut être étonnant de constater que certains nationalistes québécois de droite sont très durs avec cet abbé Raymond Gravel. N’oubliez jamais qu’il fut avant le référendum de 1995 un des principaux piliers du Comité des Curés pour le Oui ! En trouvant que certains ont la mémoire courte, n’est ce pas le Je Me Souviens qui votre devise collective, vous les nationalistes. L’Abbé Raymond Gravel est curé dans un boutte de péquistes à l’os qu’est la région de Lanaudière, soit la patrie de cet ineffable péquiste que fut Monsieur Guy Chevrette, un vieux routier de l’Union nationale. Soyez au moins compatissant envers ce fief ultra Conservateur qu’est la région de Lanaudière, une des circonscriptions québécoise qui vote Bleu les yeux fermés. En se souvenant aussi que cette région votait pour Monsieur Roch Lasalle qui fut élu sans interruption comme Conservateur.
Finalement, avec un tel Curé dans un endroit du Québec où le Conservatisme règne, cela ne doit pas être de tout repos pour l’abbé Raymond Gravel Qui devrait plutôt se faire parachuter à Montréal. Car Oliette comme disent les habitants là bas car ils ne prononcent pas le J dans cette langue de Bergeron, Oliette est si près de Montréal tout en étant si loin……. Au plaisir, John Bull.

Permettez moi, Monsieur Lisée, de corriger une information quant à ce site ultraconservateur et religieux. Il s’agit non pas de LifeStyleNews mais plutôt de LifeSiteNews.

Cependant, les lecteurs ne doivent pas perdre leur temps et lire ce site remplit de haines, de calomnies de ces gens fanatiques.

On parle souvent dans nos sociétés occidentales d’intégrismes religieux musulmans, etc mais les chrétiens et catholiques ont les mêmes éléments très bien organisés et acceptés ou tolérées par les plus grandes autorités religieuses comme l’a été le récent Cardinal Marc Ouellet, ex Primat de l’église catholique canadienne dont le pouvoir s’est déplacé depuis son départ chez ces évêques et cardinaux catholiques conservateurs comme l’est le Card. Ambrozic dans le haut lieu de la haute finance canadienne qu’est Toronto.

John Bull a raison : j’envois un vieux cinq pour soutenir l’Abbé Gravel contre les réactionnaires facistes du ROC!

Là, je vais vraiment me fâcher.

La question de l’avortement concerne les femmes et pas l’Église. Il n’est pas question de « donner une valeur à une vie », mais bien de parler de la femme qui y a recours.

Le recours à l’avortement a lieu lorsqu’une femme ne peut pas donner une vie à l’enfant à venir. Tant qu’à mettre au monde un enfant dans la misère, aussi bien interrompre la grossesse.

Ce n’est pas un moyen de contraception, c’est plutôt enlever une vie au lieu d’en perdre 2 (et oui, la femme est un être humain aussi et il n’y a pas juste le fœtus qui existe).

La femme qui s’est fait violer par son père aurait un enfant dont le père et le grand-père serait la même personne; traumatisée par un père-violeur. Il faudrait qu’elle garde l’enfant? Non, mais, êtes-vous en 2011???

Une femme qui se fait violer par un étranger devrait aussi garder l’enfant? Qui pensez-vous qu’elle verrait en s’occupant de l’enfant? Mais ça ce n’est pas important pour les pro-vie.

Est-ce que c’est uniquement « pro-vie » du bébé ou bien est-ce aussi « pro-vie » des femmes? Est-ce que la femme est importante dans leur tête?

Le mariage gai permet à 2 personnes qui s’aiment de bâtir une union ensemble. Certains arguments de Mgr Turcotte étaient qu’on était pour finir par permettre le mariage entre un père et sa fille. !?!?!?!? L’Église est où là? Il n’a jamais été question d’inceste.

On sait que Turcotte veut devenir Pape et il s’arrange pour que l’Église le remarque. L’orgueil n’est pas un péché capital déjà??? Deux poids deux mesures?

Moi je dis heureux les curés qui vivent de leur temps, qui ont un jugement. L’Église doit s’actualiser.

Et en passant, tout ce que le Christ a demandé c’est de nous aimer les uns les autres et de ne pas faire aux autres ce qu’on ne voudrait pas qu’ils nous fassent. C’est tout!!!

Alors toutes les interprétations pour faire dire ce que les hommes veulent faire croire (parce qu’il n’y a pas de femmes chez les curés catholiques, je me trompe?) sont inutiles, écrasantes et abusives surtout pour les femmes.

Je refuse perdre mon droit d’avoir le choix. Je n’ai jamais eu à recourir à l’avortement, heureusement, mais je veux garder le droit de décider si oui ou non je peux donner une vie à un enfant à venir.

Et ce n’est pas une bande d’hommes qui cachent des pédophiles qui va m’en empêcher. Je précise : tous les curés ne sont pas pédophiles. Je dis qu’il y a de l’hypocrisie et de l’abus là aussi et qu’ils devraient se regarder avant de condamner une femme troublée de se faire avorter parce qu’elle n’a pas les moyens de garder l’enfant.

Pourquoi est-ce que dénoncer l’Abbé Gravel au Vaticn est de l’harcèlement? Il est un prêtre catholique, donc il devrait suivre la ligne de partie, comme dans n’importe quelle autre organisation.

On présume dans ce billet que Lifesite est coupable, sans même examiner les faits. Quel sorte de journalisme présume que l’une des parties a raison, sans avoir examiner de prêt la situation? Si Raymond Gravel a perdu son poste en politique, c’est parce qu’il ne suivait pas la loi canonique et la doctrine catholique à ce sujet. S’il ne veut plus être une victime de l’Église, il a deux choix: suivre la doctrine de l’Église, ou s’en aller. Pourquoi est-ce que l’Église devrait changer pour sa petite opinion à lui? Elle ne veut pas changer. Alors, le choix reviens à lui de ne plus jouer le martyr.

C’est la même chose pour les autres groupes qui sont la cible de l’activisme de LifeSiteNews: suivre la loi canonique, suivre la doctrine de l’Église, et il n’y a plus de contestation. Mais ces gens veulent faire semblants qu’ils sont fidèles aux enseignements lorsqu’ils ne le sont pas. Un peu d’honnêté dans l’Église institutionnelle, svp!

«Carmen :
mars 6, 2011 à 7:13

J’ai hâte de voir si toutes ces bonnes Ämes, qui financent – enfin, semble-t-il – à tour de bras ce bon maire de Saguenay, feront de même pour soutenir l’Abbé Gravel …»

Bien sûr que non, Gravel est un gauchiste, pro-gay, pro-choix (donc en réalité pour l’avortement quand une femme le veut), ce n’est pas vraiment le Québec profond, conservateur.

En passant, on aurait bien besoin des nombreux enfants avortés par an (30 000) pour notre natalité toujours aussi anémique (en fait un peu plus en 2010 qu’en 2009 et 2008).

Raymond Gravel accepte l’avortement dans le cas d’un viol. Sur cette base, le site lifesitenews (1) prétend avec raison que Raymond Gravel est « pro-avortement ». Mais Gravel considère que c’est de la diffamation parce qu’il se dit, « pro-choix », ce qui est également vrai.

Si Gravel acceptait le mariage des prêtres, n’aurait-on pas le droit de dire qu’il est « pro mariage »? Il me semble que tout le monde comprendrait par là que Gravel ne veut forcer personne à se marier, mais qu’il est pro-choix en matière de mariage des prêtres.

De même, au 1er paragraphe, il me semble que tout le monde comprend que Gravel ne veut imposer l’avortement à personne, mais qu’il est pro-choix en matière d’avortement.

Si c’est cela qui dérange Gravel, il va sans doute perdre en cour, même si l’expression « pro-choix » décrit mieux et avec moins d’ambiguité, mais encore imparfaitement, sa position. Comme dans bien d’autres domaines, on ne peut résumer la position complète d’un individu en 2 mots; mais pour faire court, on doit souvent le faire, et on devrait avoir le droit de le faire sans risque de se faire accuser de diffamation.

Je résume: Gravel est à la fois pro-avortement, pro-choix et anti-avortement. Tout dépend de ce que l’on entend par ces raccourcis. L’erreur est de prendre au sens le plus strict chacun des raccourcis. Ceux qui commettent cette erreur ne sont PAS ceux qui s’expriment en utilisant ces raccourcis, mais ceux qui les interprêtent FAUSSEMENT et avec pusillanimité.

Gravel a le droit à ses divergences avec le dogme catholique classique, mais Lifesitenews a le droit à son vocabulaire un peu polémique: c.-à-d. appeler Gravel « pro-avortement » quand il dit accepter l’avortement dans le cas d’un viol. Il faut parfois savoir respirer par le nez.

(1) et non pas LifeStyleNews (c’est ce nom qu’on trouve dans le billet de M. Lisée; un lapsus révélateur?)

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec les trop fréquentes diatribes antipharisiennes (et donc antioecuméniques) de l’abbé Gravel, il n’y a qu’à lire son homélie du dimanche 6 mars pour s’en convaincre. Il y affirme en toutes lettres que « les pharisiens ne peuvent entrer dans le royaume des cieux! » Belle ouverture d’esprit et bel esprit charitable que possède cet aumonier adepte des poursuites judiciaires envers d’autres catholiques! En cela il fait malheureusement corps avec les imams qui se plaisent à citer et répandre les passages les plus odieux et polémiques du Coran, au détriment de la paix dans le Monde.

L’abbé Gravel est beaucoup plus fondamentaliste que plusieurs le croient.

En passant, le site web du très « spirituel » Raymond Gravel est largement un site PAYANT! Se considérera-t-il diffamé si certains le nomment « le prêtre mercantile » ou « le prêtre commercant »? Il ne faudrait pas… En tout cas, il s’agit du premier site religieux que je consulte qui soit payant…

je suis pour le respect de la charte des droits et libertés, les modes et traditions changes, ainsi que les lois.Pour l’église catholique,je pense qu’elle est trop restrictive.Certaines traditions
chinoises qigong ou mesmerism sont relier au miracles chretiennes de natures énergétiques ou
holographiques

@ John Bull
De toutes les corridas je supplierais toujours le torero au chiffon rouge d’épargner le taureau mais jamais je le supplierais d’arrêter de l’exciter.
À chaque fois que je vous lis vous me tuez à rire aux éclats. Votre humour incessant, votre burlesque, me cause des ennuis en présence de ma copine qui me reproche de rire trop fort, je la dérange; je lui ai conseillé de vous lire et le dilemme est réglé. Merci.

Cette histoire de l’abbé Gravel qui milite pour la reconnaissance des différences individuelles dans l’église d’aujourd’hui n’est pas sans rappeler la persécution du clergé entre 1840 et 1860 qui à été faite contre les notables et intellectuels rouges canadiens français dans le but de les mater qui auraient pu selon les grands pontifes Bourget et Lartigue de triste mémoire menacer les fondements de la civilisation française d’Amérique d’alors parce qu’ils ont défendus à cette époque, la séparation de l’État et de l’église. Cette église qui a certes encadré la nation francophone qui a encouragé sa persévérance dans le temps au nom de son catholicisme entre 1860 et 1960 mais au prix des libertés, d’une forme d’aliénation et d’un retard culturel pour le Québec!

Le renouveau catholique au Québec est pratiquement inexistant et ce n’est pas pour rien s’il en est ainsi, l’individualisme n’est pas seul en cause dans -cet *hiver de la foi- que rencontre l’église ici. C’est qu’en expulsant de son sein, tout le libéralisme provenant de la révolution française, l’église en produisant un conservatisme radical a créé les conditions d’un fort ressentiment.

Tant que l’église et les différentes confessions chrétiennes feront la promotion d’un Dieu à la vérité une et incontestable, la démocratie en étant niée au nom de la célébration contre nature de communautés d’individus capables de donner et d’aimer universellement aspirant à la possible sainteté. Tant donc que les confessions plurielles de la chrétienté s’inscriront dans ce type de schémas sans s’ouvrir à la diversité des états individuels en cessant pour une fois de tout séparer entre le noir et le blanc, le dialogue sera impossible et la laïcité se déterminera toujours comme indispensable afin d’empêcher la dérive totalitaire des églises et des religions.

Ce genre de raisonnement ne met pas en doute le patrimoine religieux existant qu’on doit essentiellement conserver. Ce type de raisonnement reconnaît des aspects éthiques présents dans les religions surtout sur le plan historique contre d’anciens empires comme par exemple, la domination de la Rome antique. Ce qui ne veut pas dire que l’église aujourd’hui serait mal comprise. Non, l’église partout n’a pas su voir que l’invention des droits humains pouvait s’inscrire dans la suite de ses enseignements. Au contraire! Au Canada français d’hier, partout en Europe, l’église s’est opposée à l’idée des droits humains garantie par les constitutions des nouveaux États républicains protégeant la souveraineté démocratique des peuples.

En coupant la tête des rois au moment des révolutions, l’église a pris panique ne s’est plus reconnue dans l’État et n’a cessé de combattre les nouveaux principes pas seulement pour des raisons idéologiques mais également afin de maintenir les intérêts de classe sociale du clergé.

L’abbé Gravel ne sera pas enchanté s’il lit ses lignes, c’est malheureux oui et non. La critique véhémente de l’église et des traditions chrétiennes ne servant éthiquement qu’à interdire l’ancienne souveraineté d’églises toutes puissantes refusant la démocratie constitutionnelle, la science.

Et si jamais des créateurs nouveaux en tant qu’êtres humains trouvaient le moyen de réconcilier les religions avec les conditions du monde moderne tant mieux! Ce n’est pas le cas, ce qui définit la prescription obligatoire de la laïcité que ce soit envers les chrétientés ou les confessions islamiques, bouddhistes,,,

*Hiver de la foi, expression utilisée par les prêtres québécois actuels dans leurs sermons dans les églises pour exprimer le désarroi d’aujourd’hui.

Des nuances et précisions…

J’approuve la lutte et la résistance de l’abbé Gravel à l’intérieur de l’église sous une papauté peu ouverte. Ceci dit, rappeler les excès du conservatisme papal sous l’église du 19ème siècle ici m’apparaît nécessaire et indispensable. Et même dans les conditions actuelles, il faut voir que l’abbé Gravel se heurte à un système conservateur qui ne fera jamais de la lecture des évangiles, une lecture ouverte, plurielle et contradictoire.

C’est toujours l’église selon l’institution et la lettre qui est retenue, celle qui se donne un pouvoir en culpabilisant systématiquement ses paroissiens. Cette église là est toujours celle qui règne à Rome en utilisant toutes sortes d’organismes sous traitants.

Il y a de quoi oui à retenir dans les évangiles sans disqualifier les autres classiques de l’expérience humaine sans oublier la tragédie de l’histoire des civilisations.

J’ai laissé tomber la religion à 17 ans. J’ai reconnu la moitié des prêtres de mon diocèse. Il y a dans ma famille de nombreux religieux ou prêtres. Je n’ai jamais appelé l’Evêque Monseigneur, je lui ai toujours dis vous par politesse. Ces derniers savent tous qu’il ne faut pas me « picosser » avec les protocoles de la religion. Pourtant je m’entends bien avec eux.

Mais aujourd’hui je constate que jamais de ma vie, je n’ai vu les religions se ressembler autant, surtout sur le plan de l’hypocrisie, de la haine et de l’homophonie, même du racisme.

Si Dieu créature imaginaire de l’homme existait, je voterais pour Gravel pour son représentant.

God save the Queen!

Allah est grand!

Good bless América!

Que Dieu vous protège, moi je n’en veux pas.

M. Lisée allez voir sur youtube maafa 21. C’est super intéressant.

L’Abbé Gravel devrait regarder ce film aussi.

« Le renouveau catholique au Québec est pratiquement inexistant»

Je ne comprends pas cette phrase, on dirait du jargon progressiste assez gauche québécoise.

Dieu ne se renouvelle pas.

De toute façon, le progressisme chrétien est stérile (littéralement) : il ne parvient pas à faire des enfants croyants alors que les conservateurs font plus d’enfants et en font des croyants en nombre nettement plus grand.

Je ne comprends pas ceux qui disent que c’est une attaque du ROC…

Campagne Vie Québec est aussi attaqué pour 500 000 $ par l’abbé Gravel qui ne se souvient pas du « tourne l’autre joue ».

@ honorable

Excusez-moi, mais je pense que vous devez savoir qu’il existait plusieurs écoles de pensée chez les pharisiens et selon les évangiles canoniques, je dis bien canoniques, les pharisiens dont il est question ne sont pas forcément une secte bien précise, mais davantage un type de croyants attachés à leur « lettre » et qui malheureusement ont oublié « l’esprit de la loi ». Ce type de personnes ont accordé plus d’importance à leur tradition qu’à n’importe quoi d’autre. Est-il possible qu’aujourd’hui, certains catholiques aient sombré dans le même piège que certains pharisiens de jadis ?

Concernant le lien que vous faites avec l’œcuménisme, je n’en saisis pas la pertinence considérant le fait que nous commentons un article qui fait mention d’intentions attribuées par les auteurs d’un site plutôt radical, à un prêtre encore accepté au sein de l’Église officielle. Ne croyez-vous pas que si M. Gravel s’était officiellement opposé à la doctrine officielle de l’Église que celle-ce aurait réagit avec plus de vigueur ?

Pour terminer, je vous invite à refaire une lecture des Évangiles et a vous interroger sur la signification de la révolte de Jésus face à la rigidité des conceptions religieuses de l’époque.

En 2008, le curé GRAVEL a lui-même choisi de démissionner, ce n’est un site web qui l’a obligé à le faire …

Et puis, il était sous la pression du Vatican. Le Vatican n’a pas »a priori » le droit d’intervenir en politique canadienne, sauf peut-être lorsqu’il s’agit de prêtres relevant de sa juridiction.

Ce serait un peu comme si un soldat canadien devenait député au Royaume-Uni, et commençait à critiquer l’armée canadienne, ses commandants, son organisation hiérarchique, etc.

De toute façon, Lifesite n’est pas vraiment un site religieux, c’est un site politique qui opère avec la même logique que la plupart des groupements politiques : la cause, les intérêts, le devoir de déplaire, etc.

On doit donc reconnaître à Lifesite les mêmes droits que l’on reconnaît à n’importe quelle organisation politique, notamment la liberté d’expression et la liberté de presse. Ne pas reconnaître ces droits serait faire une entorse à la Constitution canadienne.

J’en ai ras-le-bol de cette gang de catho qui ne chechent qu’a faire parler d’eux. Pendant qu’une majorité de la population demande que l’espace public soit laique. À Joliette un journal consacre des fois de pleine page à la propagande des salades catho. Croyez-vous que le clergé débourse pour ces espaces dans le jounal ou si encore une fois c’est au frais des con…tribuables. Tant que les édifices que la population à payer demeure la propriété du clergé il y a arnaque. Aussi les avantages des 8000 lieux religien exempté de taxe encore une honte. Parlons aussi des factures d’électricité 50% que les québécois ont payés pendant 40 ans pour 4000 églises dont souvent la facture s’élève à plus d’un million à 50% ça fait toute une sommes que nous les caves avons payer et pire encore ce lobbys est tellement élevé que pour faire accepter la fin de ce généreux programme on a enlever la subvention aux écoles et hopitaux. Sans parler des abus et de la position du clergé étant des complices. Des attitudes de mafieux. M. Gravel le quêtage vous trouvez pas que c’est trop. À Joliette nous avons une bibli. dans une ancienne église mais croyons le ou non cela à coûter plus d’un demi million 650 milles pour acheter un lieux déjà payé par le peuple. Comment nommer ça? Laïcité ça presse…

Si je suis personnellement contre l’avortement et que j’appuis un projet de lois pro-choix, est-ce que je deviens pro-choix?

@Louis P.

60% c’est une très forte majorité

@Yvette R.
« Au fait qui paie son avocat pour l’instant? »
Étrange que vous ne posiez pas la question qui paie le site web LifeSiteNews.com?

@Marc Lacroix. Ni Raymond Gravel ni le dictionnaire ne font ces nuances; et vous-même ne les faisiez pas au commentaire #8. D’où mon intervention. De plus, tous les pharisiens encourageaient les 8 caractéristiques que j’ai mentionnées au commentaire #16. Je vous rappelle la caractéristique c): « l’opposition à une application rigide des lois du Pentateuque ». La « révolte de Jésus » participait donc à ce courant pharisien, d’où ses nombreuses amitiés avec les pharisiens.



Si les textes fondamentaux et canoniques d’une religion utilisaient de manière grotesque le vocable « les Québécois » pour désigner les Hells Angels du Québec, j’encouragerais fortement les tenants de cette religion, et particulièrement leurs prêtres, à nuancer CHAQUE FOIS que ce texte fondamental, ou eux-mêmes mentionnent le mot « Québécois ». Vous savez fort bien qu’ils ne le font habituellement PAS, pour des raisons apologétiques profondément ancrées et non encore totalement exorcisées: parce que le christianisme a malheureusement été fondé sur le mépris et le dénigrement du judaisme, et ne s’en est pas encore totalement remis, comme le prouve les utilisations injustifiées du terme pharisien par les prêtres et nos dictionnaires.

Pour bien paraitre et se distinguer le judaisme, les chrétiens n’ont souvent trouvé qu’une seule manoeuvre efficace: dénigrer ceux dont ils proviennent! Nous en vivons encore malheureusement certaines conséquences tout au moins linguistiques.

En tout cas, par rapport à cet autre débat « explosif », je sais au moins UNE chose:

Jésus n’aurait jamais utilisé les « sévices » d’avocats… et demandé 500 000 $ en réparation.

M. Gravel a lui-même affirmé certaines choses sur son passé… bon, que des militants utilisent ces faits pour ajouter du poids à leur argumentaire, c’est « limite », mais ça ne mérite pas une poursuite… qui n’a RIEN de chrétien.

Plusieurs ici disent de lire les Évangiles (ou de vivre et d’agir selon ce message): Justement, lisez-les et méditez-les AU COMPLET, stie.
😉

p.s.

@ Honorable:

Je suis souvent d’accord avec vous, mais le terme pharisien est utilisé pour dénoncer un comportement spécifique… ou une façon spécifique de rentrer en relation avec les autres. Cela ne veut pas dire que « les » juifs (comme ce n’est pas « les » juifs qui ont tué Jésus), sont tous des pharisiens ou que ces derniers n’ont rien apporté de bien à l’humanité…

Quand Jésus utilise ce terme (dans les Évangiles), à quoi fait-il référence exactement?

On pourrait quasiment dire que les « pharisiens modernes » sont ceux qui utilisent les « sévices » des avocats… au lieu de pardonner.

Je suis d’accord avec cet extrait du commentaire de Marc Lacroix:

« les pharisiens dont il est question ne sont pas forcément une secte bien précise, mais davantage un type de croyants attachés à leur “lettre” et qui malheureusement ont oublié “l’esprit de la loi”.

Ou:
« L’esprit des Évangiles » ???
🙂

Et on peut aussi dire que les militants chrétiens qui utilisent le passé de quelqu’un (donc pas de pardon sincère pour le « pécheur »?), pour ajouter du poids à leur argumentaire, agissent aussi en « pharisiens » ?

N’agissons-nous pas tous en « pharisien » parfois?

« Que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre ! »

Je pardonne tout le monde dans cette histoire, mais je trouve ça triste quand même…

Je me suis apostasiée lors de la venue du cardinal Ouellette, parce que j’en avais assez des discours qui vont à l’encontre des droits des femmes et des homosexuels.
Il y a eu un mouvement d’apostasie, porté par facebook, dans les milieux militants et féministes, et j’y ai appris ce nouveau mot.
Je ne voulais plus que ces gens rétrogrades parlent en mon nom.
Raymond Gravel arrive trop peu, trop tard, et fait trop office de minorité dans une institution dépassée.
Indépendamment de la foi, j’encourage les gens à s’apostasier en signe de protestation.

En fait, Sebas, les juifs sont tous des pharisiens. Ou, plus précisément, 99,8 % des juifs sont les descendants spirituels des pharisiens (1). L’utilisation généralement dénigrante et injustifiée du terme pharisien que je lis et entend régulièrement est donc objectivement fort offensive. D’où ma réaction chaque fois que je vois cet accroc à un esprit oecuménique, ou même tout simplement respectueux des faits.

Jeureusement, le monde et les mentalités évoluent. Preuve: de 30 ans en 30 ans, le Larousse adoucit sa définition du terme « pharisien » (vous devriez comparer avec la définition des Larousse antérieurs à 1960, ou même antérieurs à 1970…); mais il lui reste encore du chemin à parcourir avant d’arriver à une définitionqui soit vraiment correcte et dépourvue de préjudices d’origine apologétique datant de l’époque conflictuelle ou les Evangiles ont été écrits.

(1): le 0,2 % qui reste sont les Samaritains (ne suivent que les 5 premiers livres de la Bible) et les Caraites (ne suivent que la Bible, sans les textes explicatifs ultérieurs: mishna, gemara, etc.): des gens que probablement ni vous ni moi n’avez jamais rencontré.

Si les religions et la politique venaient à diaparaître… qu’est-ce que le monde deviendrait civilisé !

@honorable
« Ni Raymond Gravel ni le dictionnaire ne font ces nuances;»

– – – – – – – – – – – – – – – –

pharisien

« 3. Mod. Personne qui croit incarner la perfection et la vérité, du moment qu’elle observe strictement un dogme, des rites, et qui juge sévèrement autrui, condamne sa conduite sous couleur de lui rendre service.»

Dict. Le Robert

Sebas (#44) écrit: « on peut aussi dire que les militants chrétiens qui utilisent le passé de quelqu’un (donc pas de pardon sincère pour le “pécheur”?), pour ajouter du poids à leur argumentaire, agissent aussi en “pharisiens” . »

Cette allusion pharisienne est erronée. Rappeler à une personne déjà pardonnée ses manquements et frasques antérieurs, ce n’est pas se comporter en pharisien, mais en impoli ou en ingrat mesquin. Un pharisien maitre de ses moyens intellectuels ne se comporterait jamais ainsi.

Re le dernier paragraphe de votre #43: quand Jésus utilisait le terme « pharisien » dans le Nouveau-Testament, ne soyez pas si sûr que les mots viennent de lui. Il s’agit souvent, selon toute vraisemblance, de mots mis dans sa bouche par ceux qui ont écrit les Evangiles 40 à 60 ans après sa mort.

Il n’y avait pas de magnétophones et de caméras à l’époque. Se rappeler des paroles exactes de quelqu’un 50 ans après sa mort tiendrait du prodige… Manifestement, il s’agit de paroles adaptées au contexte et aux conflits théologiques du jour… Or les conflits théologiques du jour étaient à peu près tous avec les pharisiens. Non pas parce que les pharisiens étaient ce que les Evangiles prétendent, mais parce que les pharisiens commencaient à exclure les chrétiens de leurs synagogues pour des motifs que, vous l’avouerez, étaient entièrement justifiés. La vengeance littéraire chrétienne ne fut pas très « évangélique », un peu comme la poursuite que l’abbé Gravel intente… Ils ont démonisé la plupart des pharisiens, et de manière fort vulgaire et insultante, par ailleurs.

@ Michelle Rivest:

Bien d’accord avec vous;

En cette période de vache maigre, on devrait en profiter pour abolir toutes les « faveurs fiscales » accordées aux fondations et aux œuvres de charité(et baisser -un peu- les impôts de tout le monde?).

Ceux qui « se donnent vraiment » à une cause (i.e. avec leur coeur), n’ont pas besoins d’incitatifs fiscaux, ne demandent pas de « reçus d’impôts » ou de la « reconnaissance ».

😉

@ Honorable

Pharisien:

n.m. (gr. pharisaios, empr. à l’araméen). Membre d’une secte de Juifs qui se distinguaient par une minutieuse observance des règles de la loi mosaïque.|| Fig. Homme hypocrite ou orgueilleux.

-Larousse, 1968

***

@ Dupe qui écrit:

Si les religions et la politique venaient à diaparaître… qu’est-ce que le monde deviendrait civilisé !

Beaucoup d’individus -naïfs ou bonasses?- disent ça à notre époque, mais je crois bien que les défauts de la politique ou de la religion (ou de toute institution humaine tant qu’à y être), n’est que le reflet du coeur -imparfait- de l’homme.

Même si on abolissait tout ça, les coeurs des hommes assoiffés de pouvoir ou remplis de haine ou de rancune, ne deviendront pas meilleurs… et ils trouveront autre chose pour agir comme ils le font, non?

@ Honorable qui écrit:

« 99,8 % des juifs sont les descendants spirituels des pharisiens »

J’aimerais bien comprendre… car cela contredirait l’histoire, non? Avec-vous une réf.?

Et que voulez-vous dire par: « descendants spirituels » ???

Me semble que les juifs orthodoxes (une minorité parmi les juifs), sont ceux qui seraient les vrais « descendants spirituels » des pharisiens, non?

De toute façon, je crois bien que 99,8 % des chrétiens d’aujourd’hui(ou tous ceux qui connaissent les Évangiles), savent que le terme pharisien utilisé dans la Bible n’englobe pas « les » juifs, mais bel et bien un comportement. N’est-ce pas ça le plus important ?

Mais comme vous dites, peut-être que ce n’était pas le cas avant et que c’est grâce aux actions passées de gens comme vous…

Ah, en tout cas, je suis tout mêlé, là.
🙂

Imposer à une femme de porter un enfant issu d’un viol est inhumain et témoigne d’une absence totale de jugement. Ce n’est pas une question religieuse, mais simplement de solidarité.

Tenter de jouer à l’exégèse sur une situation de harcèlement et d’atteinte à la réputation d’autrui sous de fallacieux prétextes est un glissement intellectuel allant dans le sens de la négation des droits.

Mais qu’est-ce que l’on peut s’en taper du pharisianisme et des sépulcres blanchis alors que toutes les religions sont source de conflits puisqu’elles carburent aux dictats. La vérité qui cherche son exégèse par témoins intéressés… à avoir raison quitte à tricher au jeu des blogues. Dire à postériori qu’un tel n’avait pas évoqué tel argument précédemment alors qu’il n’était pas utile de le faire dans la logique séquentielle de la communication est le jeu auquel s’adonnait l’Inquisition et que pratiquent allègrement John Boule et autres honorable et Yvettes…

Ici on ne parlait pas de soutane, de bible et d’avortement, mais de la démarche de la droite conservatrice qui instrumentalise la religion à des fins électoralistes.

Ce sera tout pour la discussion sur la définition de « pharisiens ». On retourne au programme principal, SVP.

Merci.
ADMIN

Les religions sont des fables écrites par l’homme, des sectes qui ont été des succès !

Il est temps de dire à ces religieux de se calmer !

William Stein, un athée d’origine juive !

Que d’énormités peut-on lire dans les commentaires ci-haut…J’aimerais bien répondre à tout le monde, mais je ne peux le faire, manque de temps…Tout d’abord, c’est moi qui paie mes frais d’avocat pour l’instant. Aussi, lorsqu’on parle des pharisiens,comme certains l’ont très bien exprimé, on ne parle pas du peuple juif; on parle d’un comportement, et ce n’est pas moi qui dit que ce type de comportement ne peut avoir droit au Royaume des cieux…C’est l’évangile qui le dit…Quant à la poursuite que je fais à ce LifeSiteNews.com, je crois qu’elle est justifiée pour plusieurs raisons: 1. Je suis contre l’avortement, car pour moi, il s’agit de tuer la vie en devenir…Celle-ci commence non seulement à la conception, mais lorsqu’un couple qui désire un enfant dans l’amour, s’y prépare mentalement. Maintenant, même si je suis contre l’avortement, je suis aussi contre la condamnation des femmes qui y recourent, car, pour moi, ce n’est pas de cette façon qu’on peut solutionner le problème des nombreux avortements qui sont pratiqués au Québec et au Canada. Quelqu’un m’a dit qu’au Chili où l’avortement est interdit, il n’y a presque pas de mortalité maternelle à la suite d’avortements clandestins…Et pourquoi? Tout simplement parce que le gouvernement a une politique efficace pour aider les femmes enceintes qui vivent de la détresse et de la pauvreté…Ici, il n’y a rien de tel. C’est pourquoi, recriminaliser l’avortement serait néfaste; ce serait une augmentation de la mortalité des femmes qui se charcuteraient en s’avortant elle-même. La vie des femmes a autant de valeur que la vie des foetus…C’est pourquoi, je dis qu’il faut tout mettre en oeuvre pour aider les femmes et leur permettre de mettre au monde les enfants qu’elles portent. Si je poursuis le LifeSiteNews.com, c’est que les responsables tentent de me détruire auprès des autorités religieuses de l’Église catholique…Je suis prêtre depuis 25 ans. J’ai une formation biblique et j’essaie depuis toujours d’aider les plus démunis, les marginaux, les blessés de la vie, car je sais que le Christ les aimaient particulièrement. Je ne suis pas un petit curé gai d’une paroisse reculée. Je suis prêtre et je vis mon célibat comme bien des prêtres, avec générosité et simplicité…Je peux avoir des opinions différentes de celles de certains dirigeants de l’Église; cela ne m’empêche aucunement d’être fidèle à mon Église…Je lui dis simplement qu’elle devrait évoluer sur certains points…Ça me blesse de voir toute la démagogie utilisée par la droite religieuse qui cherche à me discréditer auprès des gens…Si j’ai choisi de rester prêtre, c’est que je crois toujours en ma vocation et à la mission de l’Église catholique qui prend sa source dans l’Évangile…Le Christ ne condamne personne; mais il interpelle surtout les dirigeants à faire attention aux petits, aux mal-aimés, aux blessés de la vie…C’est ce que j’essaie de faire depuis 25 ans…C’est évident que j’ai besoin d’aide. Seul, je ne peux faire face à ces religieux de droite qui veulent ma peau et qui sont prêts à dire n’importe quoi pour me détruire. Je ne veux surtout pas jouer au martyr, et ça ne me tente pas de finir sur la croix…Je veux vivre et continuer la mission d’aimer à la manière du Christ et tendre l’autre joue, ce n’est pas jouer à l’imbécile; être chrétien, ce n’est pas être crétin…Il y a 2 valeurs qui traversent la Bible et qui méritent qu’on lutte pour les faire respecter: la Justice et la dignité des personnes pour toutes personnes, moi y compris…Voilà pourquoi j’ai intenté une poursuite à LifeSiteNews.com…J’accepte la critique, mais celle-ci ne doit pas être basée sur le mensonge, les demi-vérités et la démagogie…Raymond Gravel ptre

Moi
Je suis excédé par la droite religieuse qui aimerait encore nous dicter comment penser, agir et se comporter.
Il y a un temps au Québec où la droite religieuse régnait en maître et était d’une intélérance totale envers toute pensée contraire à la doctrine de l’Église.
Heureusement, on s’en est libéré, mais il reste encore une petite faction d’irréductible.

@ Madame Pilon # 21

1- Je profite de la journée de la femme pour vous saluer bien bas et je vous embrasse pour la sincérité de votre texte,
2- Je suis d’accord avec vous sur la très grande majorité de votre intervention.

La religion est une sujet tellement personnel et délicat, j’ai toujours eu beaucoup de difficultés à voir des organismes Pro ou Con pour tout ce qui est relié à ce domaine.

L’Église a toujours été tellement rigide et a toujours ostracisé tout développement humain; c’est la principale raison, selon moi, du désintéressement du « Québécois » moyen.

Raymond ravel?
Bien que certains trouvent qu’il ne va pas assez loin alors que d’autres s’indignent qu’il aille trop loin, il faut reconnaître qu’il apporte un vent de fraîcheur dans la doctrine actuelle.

Gay, junky, prostitué? Who cares! Ses expériences font de lui un homme beaucoup plus crédible que l’ensemble des Pros et des Cons. Pour cette raison, je vais lui faire parvenir mon obole « drette-là ». Je suis particulièrement indigné de voir l’acharnement d’un groupe bien organisé contre un homme seul, qui est attaqué dans ses convictions personnelles.

Pour revenir à l’avortement, je suis probablement comme la majorité de la population, assez inconfortable dans ma prise de position. personne ne m’a démontré à date à quel moment « l’âme descendait dans le ventre de la Mère ». Est-ce qu’à 15 semaines on peut légalement avorter et à 16 ça devient un crime?

On pénalise la femme pour son insouciance (oubli de prendre SA pilule) et on la pénalise pour l’inconsience de l’homme (oubli de porter SON condom)… je trouve que la Société lui fait porter beaucoup de poids sur ses épaules.

Par contre, je ne connais pas beaucoup de femmes, peu importe son âge, qui va se faire avorter avec la bouche fendue jusqu’aux oreilles. C’est SA décision et elle l’assumera toute sa vie. Ne serait-ce que pour cette raison, elle a droit à tout mon respect.

La journée que les Pros-Vie et que l’Église s’impliqueront financièrement et l’accompagneront socialement pour élever cet enfant non-désiré… on en reparlera… cet investissement devra être beaucoup plus que de payer l’Enfalac et les couches pour les premiers 6 mois.

Facile de critiquer quand on est assis confortablement, mais si on veut que la Mère ait des choix, il faudrait peut-être commencer par lui en donner.

@Raymond Gravel: essayez de voir un peu moins « d’énormités » dans les propos des autres, et vous aurez, je crois, une vie plus paisible, plus empreinte de charité « évangélique », et moins conflictuelle. C’est mon avis, et prière de ne pas dire que c’est une énormité!

« L’enfer, c’est les autres », disait Sartre. Il avait tort, bien sûr. Je vous souhaite de penser, également, qu’il avait tort…

@Raymond Gravel: s’il y avait, dans notre société, un énorme surplus de prêtres, je comprendrais votre nervosité et votre frustration. Le Vatican serait alors dans l’obligation de mettre un plusieurs prêtres au chômage ou d’imposer à plusieurs une retraite anticipée. Il pourrait bien, alors, penser à vous, puisque vous semblez susciter une certaine controverse!

Mais il y a énorme pénurie de prêtres. Votre position de prêtre est donc fort confortable et fort sécuritaire. Vous n’avez aucune raison de vous inquiéter quant à un risque de « destruction de votre carrière ». Pensez à tous ces prêtres pédophiles dont l’Eglise a protégé la carrière pendant si longtemps, sans doute en partie à cause de cette pénurie, justement. Lifesitenews menacerait votre carrière parce que ce site interprète mal vos propos? Allons donc!

Dans une situation de pénurie de prêtres, le Vatican peut voir d’un mauvais oeil des prêtres-députés, mais il ne peut voir d’un mauvais oeil des prêtres-prêtres.

Lifesitenews est peut-être agaçant, mais il ne menace en rien votre carrière. Si Lifesitenews dit des faussetés, croyez bien que le Vatican n’en tiendra pas compte et que cela le discréditera à ses yeux.

J’espère que vous respirez mieux déjà… et que vous aurez une pensée pour tous ceux dont l’emploi n’est pas aussi sécuritaire que le vôtre. La pénurie de prêtres est telle qu’en fait, il vous sera difficile de prendre votre retraite avant l’âge de 75 ans.

Comme vous êtes chanceux de ne pas avoir l’inquiétude de savoir si vous aurez un gagne-pain dans 1 an ou deux…

Soyez serein, patient et moins caractériel… Avec une sécurité d’emploi comme la vôtre, vous pouvez bien vous le permettre!

… et puis,
Vous faites d’la peine à Saint-Pierre,
Pis vous faite pleurer vos pères,
Vos mères,
Vos frères,
Vos soeurs,
Pis vous m’faites d’la peine itou.

J’ai un livre où est écrit: « Les prêtres sont des pédophiles. » Aurez-vous tous compris qu’ « on ne parle pas de l’ensemble des prêtres; on parle d’un comportement » (je cite M. Gravel entre guillemets)? Citeriez-vous ce passage sans autre forme d’explication, comme le fait M. Gravel dans un autre contexte? Pas moi; ni vous, je crois. Ecrire « les prêtres sont des pédophiles » est un abus de langage; il faut dénoncer toute personne qui utiliserait la phrase ci-haut sans mise en contexte adéquate.

Au fait, l’attitude de M. Gravel peut se retourner contre lui: quand lifesitenews dit que Gravel est « pour l’avortement », pourquoi M. Gravel ne fait-il pas comme avec le vocabulaire abusif éparpillé ça et là dans l’Evangile: ne pas prendre ces mots littéralement, mais comprendre que c’est plutôt un certain « comportement » qui est dénoncé par lifesitenews?

M. Gravel tolère dans l’Evangile des abus de langage qu’il ne tolère pas de la part de lifesitenews. Pourquoi? Parce qu’un abus le blesse mais l’autre ne le blesse pas. De mon côté, je dénonce également les abus de langage, qu’ils proviennent de lifesitenews ou de l’Evangile; qu’ils proviennent de ceux qui citent lifesitenews ou de ceux qui citent l’Evangile. C’est ce type d’objectivité, d’ouverture à l’autre et de logique interne que je souhaite à M. Gravel.

Cher Monsieur Gravel,

Quelle tristesse de constater l’étroitesse d’esprit de certaines brebis……..! Si l’Église catholique avait plus de « curés » comme vous, plusieurs fidèles accepteraient de se présenter le dimanche, le sourire aux lèvres.

Bravo et surtout demeurez celui que l’on respecte.

Suzanne P.

21 prêtres viennent d’être suspendus à Philadelphie pour abus sexuels de mineurs:

http://www.nytimes.com/2011/03/09/us/09priests.html?hp

L’abbé Gravel n’a donc nullement à s’inquiéter pour sa carrière: le Vatican a beaucoup trop d’autres chats à fouetter; il n’ira pas se laisser tromper par des interprétations injustifiées de la part de lifesitenews, ou de zélés qui médisent sur son compte un peu comme les Evangiles médisent sur d’autres personnes.

Les Evangiles ne sont pas parfaits: on ne saurait donc attendre la perfection de lifesitenews…

M. Lisée, vous dites:

« Raymond Gravel (…) est critique de la position de l’Église sur l’avortement et sur le mariage gay. Cela le met en phase avec la majorité des catholiques québécois (et une proportion significative du clergé québécois). »

Ah oui, vraiment? Pourtant, selon un sondage qui remonte à pas plus loin que le mois d’août 2010, « près de deux Québécois sur cinq (38%) veulent rouvrir le débat sur l’avortement, selon un nouveau sondage Angus-Reid. C’est la plus forte proportion au pays; l’Alberta arrive deuxième avec 33% de citoyens désireux de rouvrir le débat. » (1)

Il est incontestable par ailleurs que la grande majorité des québécois dits de souche ne pratiquent plus la religion catholique. Donc, pour concilier votre affirmation avec ce sondage, il faudrait en conclure que les catholiques québécois sont plus ouverts sur l’avortement que la moyenne des autres québécois?… Ou peut-être, que la morale catholique influence notre société davantage que notre « intelligentsia » ne veut bien le reconnaître, même encore aujourd’hui?

Dans un cas comme dans l’autre, il faudrait aussi conclure que le fameux consensus auquel se réfère l’abbé Gravel (tout comme vous et les chroniqueurs qu’on entend partout, toujours les mêmes) n’est pas si réel que ça.

Et la vérité, c’est probablement que la plupart des catholiques croyants de base ne partagent pas les opinions de l’abbé Gravel. Lesquelles reflètent celles de plusieurs curés et même d’évêques, c’est vrai; mais les paroissiens ne sont pas plus bêtes que les autres, ils savent que les prêtres disent souvent n’importe quoi. Les bons abbés qui s’imaginent que ça les rend plus crédibles, eux, ne se rendent pas compte qu’ils habituent leurs ouailles à décider qui leur paraît le plus digne de confiance. Il n’est pas certain que la comparaison les avantage systématiquement au détriment du pape ou de pasteurs plus orthodoxes (après tout, ce n’est pas nécessaire d’aller à la messe pour se faire dire qu’on peut se dispenser de suivre l’enseignement de l’Église n’est pas crédible; si c’était ce que je croyais, j’arrêterais de donner à la quête et j’irais ailleurs le dimanche matin). Tant pis pour eux s’ils ne s’en aperçoivent pas. Ça va finir par ressortir; au fait, ça commence.

(1) http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/national/201008/02/01-4303308-les-canadiens-sont-divises-sur-lavortement.php

je suis toujours intéressée à ce que dit l’abbé Raymond Gravel. On ne perd jamais notre temps à l’écouter.
Aujourd’hui, à l’émission Club social (TV5) il a parlé d’un livre : « Il faut faire mourir la religion pour sauver la foi »
J’aimerais bien avoir le titre exact du livre, je le cherche sur le site des librairies en ligne et je ne peux pas le trouver.
Monsieur Gravel, svp, si vous lisez ceci, pourriez-vous me donner les infos qui me manquent? Auteur? Titre exact?
Peut-être si quelqu’un d’autre pouvait m’aider… j’apprécierais…
Merci
Bonne journée