L’alertinternaute de la semaine: Rod

Cette semaine, je nomme ROD, alertinternaute de la semaine.

Ayant lu ceci dans le Globe and Mail de ce jeudi:

Suspect sought in School Stairwell Shooting

Police are searching for a teenaged suspect while appealing for witnesses to a shooting inside Toronto’s Central Technical School.

The gunfire happened Thursday as three youths were in a stairwell at the downtown high school when one became involved in a confrontation with a fourth teen, police said.

L’alertinternaute Rod a eu ce commentaire:

On vient de tirer du fusil dans une école en plein cœur de Toronto au coin de Bloor et Bathurst. Maudite Loi 101 encore…Maudite Loi 101

Bravo Rod !

Note en petits caractères:
Chers internautes, Vous êtes très nombreux à me visiter, à commenter, à réprouver ou approuver, puis à débattre entre vous sur les fils de commentaires. Sachez que si je n’ai malheureusement pas le temps de vous répondre, je vous lis (sauf ceux qui sont longuets, que je regarde en diagonale). Pour vous saluer avec un sourire, je vais choisir un commentaire par semaine pour le signaler en billet le vendredi après midi. Mais je choisirai surtout un trait d’humour où une remarque qui m’a paru hors de l’ordinaire.
Alors, bons commentaires…
Signé: Un blogueur qui vous veut du bien
Laisser un commentaire

L’article cité par Rod ne précise toujours pas si l’adolescent est, ou non, le fils d’un exilé de la loi 101 (un anglophone qui a quitté le Québec suite à l’arrivée et la présence au pouvoir du PQ entre 1976 et 1984).

Je lui souhaite de tout coeur que ce ne le soit pas. Sinon, la blague se retournerait contre messieurs Rod et Lisée… et l’exclamation « maudite loi 101 » s’avérerait fort prémonitoire, au grand dam de ceux-ci… Le rire deviendrait alors fort jaune…

Honorable No1, vraiment quel… tu fais. C’est certain que dans tous les cas, c’est la faute de la loi 101. Bien oui!

Rod, tu es mon idole!

honorable votre commentaire est insensé. Même si par hasard c’était une enfant de la loi 101, ça prouverait strictement rien. Le commentaire initial de Jan Wong demeure stupide et sans fondement scientifique..

Bel effort quand même, mais meilleure chance la prochaine fois. 🙂

@honorable

Il va de soi qu’il s’agit d’un évènement regrettable. Malheureusement, ces tireurs «fous» en mileu scolaire semblent se multiplier et ce, dans tous les pays. Je ne crois pas qu’il soit nécessaire d’utiliser ces évènements pour faire de l’humour à saveur politique.

Cependant, je comprends ceux qui le fassent, puisque l’humour à cette qualité d’avoir plusieurs niveaux et plusieurs degrés; c’est pourquoi les humoristes réclament parfois le droit de rire de tout et de n’importe quoi.

Quant à la possibilité que le tireur fou au coeur de Toronto soit effectivement relié à la loi 101, cela rendrait la blague passablement jaune. Mais il ne faut pas perdre de vue le niveau et le degré de la blague de Lisée qui nous démontre une chose selon moi: si le tireur était lié à la loi 101, ce serait sans aucun doute fortuit… bref, une coïncidence qui ruine le premier degré de la blague.

@ honorable

Merci!

Vous avez toujours des commentaires grandement inspirés du scientifique en vous.

Je suis jaloux.

M. Lisée, êtes vous bien capable de me dire pourquoi ce commentaire de ROD me rappelle le salon de l’assemblée nationale et Kinston Ontario?

C’est quoi le rapport?

Nonsense !

C’est la faute du fédéral. C’est TOUJOURS la faute du fédéral (et du complot ourdi par le CH).

@honorable

«Les lois de l’humour sont très sévères : on ne peut pas se moquer des victimes, des noirs des homos, des musulmans, des juifs, des handicapés … moi je dis : de qui se moque-t-on ? »
[Philippe Geluck]

Cher honorable,

N’ayant pas souvent eu l’occasion de vous lire, donc n’ayant pas encore acquis la compétence nécessaire pour vous décoder correctement, je dois donc vous demander si vous étiez sérieux dans votre commentaire fait à 17:03 hr ou était-ce une blague bien sentie et pertinente ?

Quoiqu’il soit, dans un cas comme dans l’autre, je trouve votre commentaire très pertinent car il nous permet de mettre en lumière une des caractéristiques de notre société : son ambiguïté.

Alors où est la blague. Serions-nous en présence d’une blague dans la blague ? Si cette hypothèse s’avère, alors nous pourrions sans doute parler d’une «métablague». Nous pourrions alors sérieusement déclarer : «mais ta blague est meilleure que la tienne». Ou le contraire … évidemment.

Bref, votre commentaire, tout en subtilité, nous permet certainement d’avoir une idée beaucoup plus claire sur un tel sujet hautement médiatisé.

@honorable

Non, ce n’est pas un fils d’Anglos exilés par le Bill 101 du Doc Nazi. C’est plutot un enfant d’immigrant antillais dont l’intégration à la société canadian n’a pas fonctionné.

http://www.theglobeandmail.com/news/national/toronto/fourth-suspect-sought-in-school-stairwell-shooting/article1735124/

«The suspect is described as 17 or 18 years old, black, 6’ tall with a medium-skinny build.»

Sondage ce matin dans le GM sur le multiculturalisme. 62% disent que c’est un échec

http://www.theglobeandmail.com/news/national/time-to-lead/multiculturalism/poll-is-multiculturalism-a-failed-experiment-in-canada/article1732644/

Dernière heure.

L’adolescent est bel et bien un enfant de la loi 101. Vous aviez raison Honorable…

Ct’une blague…lol

Rod a raison finalement. Lentement mais surement les indices conduisent vers la Loi 101.

La preuve en est présente en filigrane dans la déclaration d’un officier de police: «Constable Tony Vella said the incident is “very serious.”» peuton lire en effet dans le Globe http://www.theglobeandmail.com/news/national/toronto/school-shooting-suspects-alleged-victim-were-not-students/article1738045/

Cela sera sans doute confirmé par madame Wong d’ici peu.

Les plus populaires