L’amiante et moi

J’ai passé l’été de mes 18 ans à califourchon sur une poutre, à 10 mètres au-dessus du sol. Devant moi, cinq centimètres de poussière de roche et d’amiante accumulées sur la poutre au cours des derniers six mois.

(Photo: origine inconnue)
(Photo: origine inconnue)

Dans ma main, un petit balai utilisé pour envoyer la poussière vers le bas, donc la mettre en suspension dans l’air pour un bon moment. J’allais plus tard balayer le plancher. Sur ma bouche, un des trois premiers masques de la journée, qu’on jetait finalement car, l’humidité aidant, la poussière collait dessus et la respiration devenait quasi-impossible.

C’était en 1976. Ce procédé hautement insalubre a été interdit depuis et les moulins d’amiante ressemblent désormais davantage à des usines de yaourt qu’à celles que j’ai connues, étudiant. Mais si l’amiante ne s’est pas attachée durablement à mes poumons (nous savions déjà que le fait de fumer augmentait extraordinairement les risques de maladie — et je ne fumais pas) elle ne m’a jamais quitté.

D’abord elle a accompagné mes premiers pas de journaliste. Je couvrais pour CKAC (qui ne faisait pas que du sport) la grève de l’amiante (pas celle de 1949, celle de 1975). Ma première première page, au quotidien indépendantiste Le Jour, était consacrée au candidat péquiste Jacques Parizeau promettant de nationaliser la totalité de l’industrie québécoise de l’amiante. L’Environnemental Protection Agency a attendu que je sois correspondant à Washington pour bannir temporairement la fibre diabolique. Puis j’étais au bureau du premier ministre lorsque la France a fait de même, juste avant une visite officielle de mon patron à Paris.

Je connais donc relativement bien le dossier. (Transparence totale: j’ai été officiellement désigné Ambassadeur de Thetford Mines, avec Louisette Dussault, Paul Hébert, Michel Louvain et plusieurs autres. Titre honorifique, sauf pour Michel qui a eu sa propre rue !)

Tout cela pour vous dire que, pendant ces décennies, je n’avais jamais vu de reportage aussi équilibré sur la question que celui réalisé récemment par Catherine Kovacs, de Radio-Canada, et qu’on peut voir ici.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

12 commentaires
Les commentaires sont fermés.

On s’acharne à combattre l’amiante alors que ce produit n’est pas plus nocif que la fumée de cigarette…
Quand banira-t-on la cigarette ?

Le graphique clé: à 4 min 35. Il montre qu’être exposé à l’amiante est dangereux, mais 2 fois moins dangereux que fumer. En somme, travailler pendant 4 mois dans l’amiante (conditions de 1960), c’est comme se faire fumeur pendant 2 mois. Travailler pendant 4 mois dans l’amiante ET fumer, c’est comme se faire fumeur pendant 20 mois.

Fumer augmente les risques de maladie d’un facteur 10. Etre exposé à l’amiante augmente ces risques d’un facteur 5. Les 2 risques sont multiplicatifs.

C’est bien de se concentrer sur l’amiante ; ce serait mieux de se concentrer sur les cigarettes, particulièrement sur le scandale des cigarettes vendue hors taxes près de Montréal. Question d’avoir une échelle de valeur sensée. Dans les laboratoires de recherche, il faut dépenser $40 pour traiter des déchets radioactifs qui, s’ils étaient entièrement ingérés ( !), seraient aussi dangereux que fumer… une demi-cigarette !

Louisette Dussault, Paul Hébert, Michel Louvain, Jean -François Lysée, incroyable quand même le talent qui est sorti du trou d’amiante!

Quand je pense à Thetford, je pense toujours à Poussière sur la ville, l’un des grands romans de notre littérature. Il était obligatoire dans mon temps au secondaire. Mais c’était bien avant la PlayStation….

PS: Etes-vous un fan de la Dame en bleu?

Bonjour.
Les jours se suivent et se ressembles l’industrie de l’amiante donne les mêmes comparaisons et font les mêmes erreurs que l’exploitation de l’uranium dans la ville de Limoges en France.

La villes à Thetford-Mines à eu des montagnes de poussière d’amiante et pour faire baissé les montagnes ils ont décidés de l’épandre sur les routes en hiver pour remplacer le sel où le calcium .Il compare le travailleur de la même manière il fume on ne sait pas si cela est du à la cigarette ou à la poussière d’amiante oui on le sait très bien il il a 10,3% de fumeur qui ont un cancer du poumon suite à la cigarette mais il y a un mais il y a 52,3% des travailleurs qui ont fumé et qui ont travaillé dans une mine la combinaison des deux pour les travailleurs
arrivent à un résultat néfaste pour la santé .

Pour la ville de Thetford-Mines pour stabilisé les poussières d’amiante en suspension dans les airs il faut que les montagne soit enterré où envelopper pour empêcher la poussière de contaminé.

Pour la ville de Limoge les mêmes comparaison étaient là se qui n’a pas empêché l’exploitant de contaminé la réserve eau potable pour 240,000 habitants les belsanes boue vont 4-milliards et demi d’année avant de ne pu être radioactive,300-millions de résidus de boue radioactive dans la campagne ,et les terrains de jeux pour les enfants ,le stationnement de football à été rempli de calcaire de déchets avec du radon ,les routes on été remplie de se même calcaire et puis ensuite ils ont pavés par dessus mais la radioactivité est toujours présente vraiment un non sens et j’espère que la population de Sept-Île va être mis au courant de se désastre écologique car l’exploitation se situe à environ 15Km de la ville de Sept-Île et tout proche de la source d’eau potable et de la magnifique rivière moisie célèbre pour le saumon .

Pour la population de Sept-Île il faut faire comprendre à Mne.Normandeau que l’uranium et les déchets du radon par le calcaire est radioactif pendant 4-milliards et demi d’années avant de ne plus être radioactif.

M.Lisée de plus les compagnies minières ont extrait 17-milliards de dollars du sous-sol Québécois en métaux en or aluminium et la dessus les compagnies n’ont payé que 200-millions en dollars en redevance au Québec soit un maigre taux de 1,5% dix fois moins qu’un pourboire au restaurant !plus scandaleux encore 11-des 14-compagnies minières ont même poussé l’audace jusqu’à ne verser aucune redevance en 2007-2008.

Pour conclure si nos politiciens sont avec la population nous allons voir ,je vous laisse deviné la suite mais la dette va tellement être négatives pour le Québec que des fois je me demande si elle n’a pas été créé pour donner justification à de telle projet mais M.Lisée je vous dis le tout sur toute réserve mais sur le jeux échec il y a plusieurs joueurs importants.

Bonne fin de journée.

Quand je pense à l’amiante moi je pense à la dame en bleu et à un ami collectionneur de vieux livres comme moi qui à été conçu dans l’amiante qui fume comme une cheminée et tousse comme ma vieille mère toussait .
Je pense à cette grève récupérée par trois colombes noires comme des corbeaux bilingues royalistes anti duplessistes , aux deux innocents fédéralistes en Chine de Mao et finalement à la manière abominable que les lois traitent les enfants , ne respectent pas leurs vie en dénonçant hypocritement le traitement qu’auraient subis les Enfants de Duplessis .
L’amiante fut un erreur mais les déchets nucléaires des centaine de centrales canadians hors Québec l’est encore plus et les cigarettes à plume des Mohawks anglicisés est mortel pour des centaine de milliers de Québecois
Et le pire est cet empèchement de la vente de voitures propres au Québec contre Hydro Québec pour ne pas mettre en faillite les pollueurs de l’industirie automonbile amere -ricaine onta-rienne canadian
Libérons le Québec de la pollution votons bleu PQ .
Dans cette histoire de l’amiante le PQ avait reçu cette poubelle empoisonnée des conserviteurs Québecwa et des libéraux fédéralistes

Tiens donc, il y en avait ailleurs de ces risidus miniers, nos dunes balayées par la brise à l’heure du souper quand les vents soufflaient du sud rendait nos déplacements très téméraires. La gorges sèche, les yeux remplis de poussière la nez comme enfariné, on en avait pas peur… on avait même fabriqué des marionnettes avec du papier et une pâte d’amiante (on les sablait pour les polir);-D.
Mais ça ne bat pas les BPC manipulés dans des containeurs par des débardeurs dans nos ports. Pas de liens de causalité avec le cancer qui a emporté un mon frère. Il était fumeur, ça doit surement être ça.

Ce que je comrend pas c’est….pourquoi la cigarette est legale et que le pot l’est pas?

pourquoi la cigarette est legale et que boire et conduire l’est pas?

@stefane.g Ma compréhension en est probablement parce que beaucoup de gens en étaient dépendant avant qu’on en connnaisse les effets. Ma question est pourquoi l’homme continue de chercher a se détruire et détruire sont environnement… la psycho pop nous dirait parce qu’il ne s’aime pas! Maintenant il va légaliser l’euthanasie… pour en finir plus vite. Quel mal de vivre.

L’amiante et moi

M. Lisée,

Le grand père de mes enfants est décédé le “l’amiantose”.

Alors que je sortais avec leur mère en 1976, j’ai vu une photo de l’atelier « d’empochage » où il travaillait. Il est impossible de voir les travailleurs à 20 pieds de l’appareil photo. Ce n’est pas à cause du manque de lumière, mais à cause de l’abondance de la poussière d’amiante.

Ces travailleurs devaient inspirer et expirer des kilos de poussière d’amiante par semaine.

C’est sur cette base qu’est fondée la cause des maladies des gens de l’amiante.

Combien de gens sont décédés à cause d’une telle concentration de poussière se bois ou autres dans leur environnement de travail?

Il serait très pertinent de voir des statistiques sur les décès des employés dans les usines de fibre de verre de la Johns Manville, propriétaire de la mine d’Asbestos à l’époque.

Le dossier de l’amiante est sérieux mais aussi une très grosse farce.
,
,

PS Le grand père de mes enfants était un Gosselin (travaillant à la mine d’Asbestos) comme l’un de vos confrères ambassadeurs de la ville de Thetford Mines.

Il n’y a pas que les voix respiratoires. Tout les corps humain est remplie de pore, pour respirer et expirer. À 18ans j’étais coiffeuse, j’ai travaillé dans un salon de barbier… les hommes qui travaillaient au ‘smelteur’ avaient la t^te pleine de poussière, j’avais beau leur faire 3-4 shampooing, la poussière semblait indélogeable… imiginez dans les pore de peau(donc ça pénétre dans le système sanguin). Ces gars semblaient tous vieillir prématurément. Des gens atteints de maladies pulmonaires ils y en avait bien plus là qu’ailleurs. Moi comme bien d’autres j’avais une peau très sensible (allergie aux parfums dans les savons et les détergents). Tout ceci démontre jusqu’à quel point ça peut affecter le système immunitaire, et qui n’arrive plus a gérer les stress toxiques. Après 6 ans à l’extérieur de cet endroit j’avais reconstruit mon système immunitaire.

il est vrai que l,amiante est dangereux pour la santé,mais qu,en est-il des produits qui le remplacent,a quand une étude comparative totalement indépendante sur ce sujet.je suis curieux de voir les résultats.

MOi je travaille a la mine dasbestos .. et lair est tres respirable..! quel métier est pas dangereux.. jai plus de change de mourire en tant que pompier que minier, Vous devrier lencourage a la place parceque beaucoup de jeune de la région souhaiterai quel ouvre de nouveau .. pour redonne vie a la ville d’asbestos! A tous ceux qui noont pas travaille la, arrete donc de dire importe quoi.. c plus comme avant dans les moulin et la mine les temps change AUJOURDHUI cest 2010 EG