L’argent et le PC

Ce matin, le congrès conservateur a démarré avec une présentation du grand responsable des finances du PC, Irving Gerstein. Il a insisté sur la nécessité de ne pas baisser la garde en matière de levée de fonds, même si le parti est, en la matière, champion toutes catégories. Son secret? Le grand nombre de petits donateurs, ce que les autres partis n’ont pas compris, dit-il, et le choix du message qui les amène à ouvrir leurs goussets. «Notre succès en matière de levée de fonds ne se fonde pas sur la profondeur des poches de nos donateurs, mais l’étendue de notre base de donateurs», a-t-il indiqué. Il a aussi affirmé que «le message crée un mouvement qui entraîne l’argent». Et le message, ces jours-ci, vise les médias, comme je l’écrivais vendredi, le 10 juin.

 

Laisser un commentaire

J’aimerais bien savoir si un organisme indépendant et crédible a effectué une vérification des sources de financement du PCC.

Je trouve difficile de croire que les Pétrolières n’aient pas contribué à cette caisse.

Il faudrait vérifier les contributions indirectes. C-à-d: Les employés d’une entreprise contribuent de façon individuelle, et se trouve remboursé par l’entreprise sous forme de bonus, ou autre fling-flang.

Comme le disent les adages suivants: «On ne prête qu’aux riches» ou «le succès attire le succès». C’est à votre choix…

Les plus populaires