Le baiser de la mort pour les Libéraux ?

Tout le monde parle du sondage CROP de ce matin, mais le sondage EKOS de ce matin est encore plus intéressant, y compris visuellement.

Voyez comment, nationalement, les courbes libérales et néo-démocrates s’embrassent. Cela ressemble au baiser de la mort pour les rouges….

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cela dit, le prédicteur des sièges ThreeHundredEight refuse de traduire la montée du NPD en prises de sièges (sauf Gatineau, déjà donné depuis quelques jours). C’est que le modèle utilisé est réfractaire aux mouvements brusques et tient en compte d’autres sondages tenus les mêmes jours et qui ne confirment pas les CROP et EKOS.

Laisser un commentaire

Mister Mulcair et Trudeau, c’est du pareil au même et le NPD est un parti ultra centralisateur !!!

Avant d’immigrer au Québec, j’ai milité pour le NDP et je me demande toujours si c’est le NDP ou les libéraux qui m’ont fait comprendre que j’étais Québécois, probablement les deux.

Quand je vois les citations de ce Mulcair , j’ai l’impression d’entendre PET…. un demi-siècle plus tard!

Avouez que c’est bizarre: les Libéraux et le NPD sont égaux mais avec respectivement 80 sièges contre 35!!!

La question qui tue: pour qui Monsieur Paul va voter? Est-ce que AP va être poigné pour faire l’apologie d’Iggy?

M.Lisée, nous attendons d’avantage de réactions de votre part sur une situation ouverte ou le BQ par la division du vote provoqué par le NPD pourrait voir des sièges passer aux libéraux à Montréal et qu’à Québec et en régions, cinq circonscriptions bloquistes de plus peuvent tomber aux mains des conservateurs.

Sur le vote canadian ou canadien généralement plus stable moins ouvert à une émotivité drastique comme au Québec.
L’effondrement du vote libéral en Ontario voire en Colombie britannique en faveur du NPD et des conservateurs reste à prouver.

La tentation d’un beau risque néodémocrate à la québécoise ne devrait que susciter si réalisé la création au Québec que d’un PARTI LIBÉRAL no2 qui perçoit le Québec dans un grand tout canadien.

En excusant ma majuscule, elle ne sert qu’à exprimer un manque de confiance logique envers un Thomas Mulclair qui en tant qu’ancien libéral est aussi faut t-il le rappeler un ancien dirigeant d’Alliance Québec opposé à la loi 101.
Que des souverainistes prennent le train du NPD, ils risquent éventuellement de le regretter amèrement.

Ceci dit, le sondage Crop assez brouillon semblerait indiquer une percée du NPD dans le West Island de Montréal. CROP joue sa réputation de maison de sondage de journal fédéraliste et néolibéral j’ajouterais aujourd’hui.

Cet extrait du commentateur de CROP:

(…)
Avec de tels résultats, le NPD pourrait mettre la main sur des circonscriptions à Montréal, notamment Jeanne-Le Ber, Notre-Dame-de-Grâce-Lachine et Westmount-Ville-Marie, selon M. Rivest. (….)

Grâce-Lachine et Westmount sont deux forteresses libérales!!

Le BQ ne serait pas seul en cause dans ce retournement selon ce sondage qui semble toujours semi surréaliste à cette heure.

Un sondage Léger professionnel ça presse!!!!

Amir Khadir se réjouit du sondage CROP de LA Presse! Cela ne peut être passé sous silence. Khadir montre son vrai visage enfin aujourd’hui celui d’un socialiste-social démocrate fédéraliste point à la ligne!

Je crois plutôt que c’est le baiser de la mort des bloquistes!!!

Le DÉBLOQUAGE du Québec a débuté!!!

Ce sera éventuellement la fin tragi-comique du GOLP (Good Old Liberal Party)!

JSB

Tous ceux et celles se tirant dans les pieds en votant contre le nécessaire et incontournable rapport de force politique du Québec dans le Canada ne réalisent pas qu’ils favorisent le statut quo constitutionnel, ce que les fédéralistes nomment « l’unité du Canada », la constitution du ROC sans l’adhésion du Québec ou, autrement dit, l’enfoncement de la volonté coloniale du ROC dans la gorge des Québécois.
En agissant ainsi vous ne faites que reporter le règlement de la question nationale et perpétuez les rendez-vous et « interminables séances chez le dentiste ». Le Bloc québécois est à Ottawa pour y demeurer jusqu’à ce que cette question soit réglée.
Ces derniers sondages sortis de on ne sait où et spécialement commandés par on ne sait qui ne peuvent que fouetter les troupes du Bloc québécois et les garder sur le qui-vive jusqu’au 2 mai prochain, jour du seul sondage qui compte.

Je vois surtout deux partis qui se font «baiser» par le NPD: le Parti Vert et le Bloc. D’ailleurs, parce que le Bloc a beaucoup d’avance au Québec, c’est surtout pour cela que le NPD monte sans gagner des siège… il gruge l’avance du Bloc.

Ça montre une chose: les Québécois ont compris la différence entre la droite et la gauche et que la société tel qu’ils la conçoivent en est une de gauche.

Ce qu’il reste à apprendre: la différence entre centralisateur et non-centralisateur. Le NPD est le roi de l’empiétement dans les compétences provinciales

En mettant en perspective que l’élection est du côté droit du graphique et non du côté gauche, le deuxième est NPD et non libéral. En considérant le jour 1 de la campagne les conservateurs descendent(ils mènent toujours), les libéraux sont resté au même niveau. Et les NPD ont progressés. On le sais chaque jour depuis le débat français, ils sont montés au Québec de 5% dans les intensions de votes. En concentrant leurs efforts sur l’environnement pour les jeunes, les pensions pour les vieux, l’emploi en continuant de faire valoir leur »vent de changement », misant sur leur capacité à marquer des but (l’image qui dans le débat en français en parlant des qualités de Duceppe mais en valorisant son rôle de compteur+++points), en continuant comme il l’a fait au débat de parler de la place de tous les francophones du pays+++points, en ne causionnant pas au débat la loi 101 dans l’affichage+++points, et misant sur sa capacité a être un bon joueur d’équipe de s’allier avec les autres s’il le faut pour former un gouvernement majoritaire.
Il ira selon moi chercher beaucoup de sièges au Nouveau Brunswich, en Ontario, en Alberta et en Colombie Britanique. En misant sur ce qui rassemble au lieu que sur ce qui divise en disant qu’il s’intéressera a règler ce qui nous divise. L’environnement et les subventions constructions, le logement social, la protection de la langue partout au pays, les pensions, le développement économique il promet d’appuyer les grands projets que ce soit au Québec le pont, à Terre-Neuve l’électricité, la forêt, le transport.etc.
Mais le principal changement qui ressort c’est le côté simple, accessible, l’air franc et sincère. Ça fera certainement voter plus de jeunes ce qui pourra influencer drôlement les résultats. Rappelez vous en sortant du débat les journalismes leurs ont tous demandé pour les jeunes? Personne sauf M.Layton n’a montré qu’ils considérait que leur intérait puissent être différents. Il a répondu sur la proposition des subventions à l’emploi et de la nécessité qu’ils participent pour faire changer les choses. Et ça ils l’ont entendu. Son passage a Québec, son attitude positive a eu un impact aussi. Il avait avec M. Labeaume une belle sinergie, l’intérêt dans les transports en communs, les projets rassembleurs comme le transport canadiens qui rapproche les gens malgré des grandes distances. C’est intéressant de voir qu’un parti semble succiter de l’intérêts parmi autant de diversité et d’adversité. Les jeunes iront vôter et ceux qui ne mise par sur eux vont passer à côté de l’électorat. Comme les jeunes sont plus spontanés ça se jouera jusqu’à la dernière minute. Je mise sur une colition entre NPD et Conservateurs dans quelle proportion on verra. Bien malin celui qui peut prédire à se moment si dans quel ordre et quelle proportions. Les valeurs d’ouvertures aux diversités et d,acceptation sont a pronées, celle d’exclusion a proscrire. C’est en valorisant ce qui est commun qu’on va rassembler un électorat pour prendre le pouvoir. Ici, on a compris ça en sortant de la scène publique les débat de religion en laissant ça au domaine privé et respectant la liberté de choix… du moment que ça ne vient pas empiéter sur les choix des autres. En société on se respecte en n’imposant pas ses valeurs aux autres mais en se trouvant des atomes crochus. M. Lisée par le de la fin du monde, et bien s’il y a un momentum ou les gens cherche l’harmonie au lieu de la guerre c’est bien maintenant.

Les pourcentages d’intentions de votes dans les sondages sont une chose et la transposition en nombre de sièges est une toute autre chose.

Dans notre système parlementaire de type britannique où « the winner takes all », il s’agit toujours du candidat qui a récolté le plus grand nombre de voix qui remporte la circonscription.

Cette façon de faire engendre souvent des effets pervers où des députés peuvent avoir été élu avec un nombre insignifiant de suffrages (surtout lorsqu’il y a plusieurs candidature en lice et qu’ils se partagent tous un nombre quasi équivalent de votes).

Alors avant de tirer quelques conclusions sur le nombre de sièges que chacun pourrait récolter, il faut être très prudent ou bien effectuer des analyses détaillés comté par comté (et 308, c’est tout un lot).

Ma crainte demeure à l’effet que le vote unifié de la droite et le vote divisé de la gauche favorise à outrance certains candidats conservateur et qu’ils réussissent à obtenir une majorité par la bande.

Mais tout ça reste à voir le 2 mai prochain au soir. On pourrait bien se réveiller le matin du 3 mai avec un gros mal de « Bloc » et se retrouvé échec et mat par le cavalier Stephen Harper…

Bonjour,
Les québécois qui assistent à la grande messe dominicale seront abasourdis en ce dimanche qui vient. Monsieur Michael Ignatieff, ce grand jack de 6 pieds et 6 pouces passera à Tout le Monde en parle. Cet homme altier sera à la hauteur également de par son gabarit intellectuel. Nul doute qu’avec une bonne prestation et surtout la formule souriante de l’émission, beaucoup de québécois tomberont sous le charme de Monsieur Michael Ignatieff. Assez pour que tout le monde en parle le reste de la semaine avec le ciment qui commence à prendre……. Bien à vous, John Bull.

Je n’arrive pas à comprendre qu’avec tous les scandales qui sont mis à jour présentement, il n’y ait pas plus de revirement contre les conservateurs. Je ne comprends pas non plus, comment André Arthur arrive à tirer son épingle du jeu lui qui est si silencieux au parlement et si bavard dans son autobus. Sommes nous si blasés que rien ne nous choque? Sommes nous si désabusés que nous ne voyons aucune solution ou encore que les autres partis sont si méprisables.

Vous êtes pas écoeurer de mourir bande de cave. C’est assez!

Si les intentions de vote se confirment pour le Québec on pourrait avoir 35 NPD 35 BQ et 5 PLQ,les
PLQ étant concentrés dans l’ouest de Montréal,là ou un cochon peint en rouge se ferait élire.

Moi, mes prédictions sont les suivantes :

Entre 120 et 130 sièges aux Conservateurs
Entre 80 et 100 sièges au NPD
Entre 36 et 71 sièges au PLC
Entre 35 et 40 sièges au Bloc
Un ou deux siège(s) à des indépendants

(Version corrigée de mon commentaire précédent)

J’ai encore des reflux gastriques lorsque je pense aux Libéraux. Stephen Harper me provoque des poussées de fièvre arthritique. Le Bloc me bloque. A chaque fois que j’entends parler des Verts, j’ai un grand désir de manger le gazon dans le parc.

Pour le moment, il n’y a que le NPD qui stimule mes endorphines et ce, indépendamment de son programme. Alors devinez pour qui je vais voter.

Les élections ressemblent étrangement aux séries de la Coupe Stanley. Au moins dans ce cas là les Canadiens ont encore une chance de gagner.

Long live Jack.

L’histoire des élections au Québec prouvent quand le vent souffle d’un bord, cela peut devenir un ouragan.

Bonne chance au NDP, une recolte de 30 sieges et plus est possible au Québec.

Au B.C, en Saskatchewan, au Manitoba et dans les maritimes, ils sont a la hausee… Ils restent l’Ontario a conquérir.

Nous pourrions avoir une vraie révolution orange au Canada. Je le souhaites vraiment

Trois (et non deux) sondages avec 3 méthodologies différentes ont dit la même chose hier puisqu’il faut ajouter le Ipsos Reid paru vers 16h00: Le NPD et le Bloc seraient en gros nez à nez au Québec. Comment cela peut-il se traduire dans les comtés. C’est une autre histoire…

NDG-Lachine ne va pas devenir autre chose que rouge.

Il faut vraiment laisser faire les sondages complètement bidons (de toute façon les sondages ne prévoient jamais les grands changements) et voir ce qui risque concrètement d’arriver dans la circonscription où l’on vote.

Dans bien des endroits au Québec, la division des votes entre les libéraux, le NPD, le Bloc et les Verts va permettre aux conservateurs d’être facilement élus. De plus, les partisans des théocons vont aller voter, eux. Pas les autres (du moins pas en nombre suffisant). Et les gens qui ne votent jamais vont trouver toutes sortes de prétextes pour continuer à faire de même, en se drapant dans leur grande noblesse.

C’est le taux de non-vote et le vote des jeunes qui vont faire la différence. Je ne suis pas très optimiste. Dois-je demander l’asile politique ailleurs tout de suite?

Avec M. Ignatieff nous aurions un PM de calibre équivalent à M. Obama pour l’intelligence et la facilité d’expression (ancien journaliste) de même que la vision à long terme. De plus, il n’est pas snob du tout (il faut le voir en personne). Et j’aime bien la manière dont il parle du Québec et de sa volonté de ne pas tout centraliser. Le Québec aurait en lui un interlocuteur qui a du bon sens. On est à des kilomètres de l’attitude hautaine et méprisante de Trudeau.

M. Ignatieff est indépendant de fortune grâce à ses livres. Il a quitté un emploi valorisant et probablement bien payé pour se lancer en politique. De plus, il a fait autre chose dans sa vie, contrairement à tous les autres chefs de parti (un petit peu moins vrai pour Mme May mais pas tant que ça).

Serons-nous assez stupides pour rater cette chance?

Je n’arrive pas à comprendre qu’un seul Québecois puisse penser voter pour l’homme le plus hypocrite qui exixte en politique canadienne, Stephen Harper. Il n’en a rien a foutre de nous les Québecois, ce qu’il l’intéresse, c’est l’ouest du Canada, les grosses compagnies pétrolières, les banques, le cash quoi…Cette année je donnerai mon vote à Monsieur Layton, un homme d’humabnité, un homme qui semble vouloir travailler pour le petit monde…Je vous invite à faire comme moi…on appui le bon Jack….

Jack Jack Jack
Disait les canards les perdrix et les sarcelles
Monologue disait le vent

Le NPD c’est un parti qu’on quitte …
I l n’y a pas d’avenir dans ce parti là …

Qui gagne à ce jeux ? Les conservateurs qui voient Jack faire la »job » pour eux.

L’essentiel c’est de voter utile.Voter utile c’est d’abord de ne pas voter pour le Bloc. Tout vote pour le Bloc sera considéré comme un appui à la souveraineté. Pendant que les Européens s’unissent pour devenir riches et forts, on nous demande de nous diviser. La souveraineté va entraîner une chute économique et sociale au Québec, et nous ne pourrons jamais nous en relever.
Vive le Québec riche et fort dans un Canada uni.Non au Bloc. Chazamalix

Monsieur Lisée,
Franchement, vous avez le fixe contre les gens du parti libéral.
Par vos livres, vous avez voulu provoquer la mort politique de Robert Bourassa.
Et maintenant, vous continuez. Nous savons tous que vous rêvez du grand soir de l’indépendance. Les électeurs accorderont une confiance fortement réduite à Gilles Duceppe.
Mais vous continuez à vouloir miner la crédibilité des candidats du parti libéral.
Même, Thomas Mulcair fut déjà député et ministre du parti libéral du Québec. Tellement impulsif Thomas, qu’il fut obligé de payer une somme importante à un député du parti québécois, pour avoir fait des commentaires vraiment désobligeants à ce député, dans les locaux d’un poste de radio de Montréal.
Les électeurs du Québec semblent vouloir se laisser séduire par le discours de Jack Layton. Mais Jack Layton me fait penser à Jean-Paul II. Un très bon orateur, ultra sympathique, humain, à
la santé fragile, mais quand les électeurs auront examiné ses politiques de plus près, ils verront qu’il n’y a vraiment pas de projets innovateurs.

Il ne m’étonnerait pas que les conservateurs obtiennent un nombre de sièges suffisant pour former un gouvernement majoritaire.
La montée du NPD, la défaillance du BQ et la chute du PLC me paraissent se conjuguer en ce sens.
Facteur déterminant de cette campagne dont personne ne parle : tout un pan de l’intelligentsia de Toronto s’accomode de plus en plus de M. Harper.
Le PC a ravi un siège au PLC dans une récente complémentaire.
L’intelligentsia de toronto a réagi mollement aux excès des autorités lors du G8/G20 à Toronto.
Les électeurs de la plus grande ville du Canada viennent de se donner un maire rétro, plutôt hostile tant au vélo qu’au tramway.
Le »vote ethnique » n’est plus acquis automatiquement au PLC en région torontoise.
Très important : à 15 jours du scrutin est né comme par hasard dans ce pays un réseau dit »d’information continue », qui n’en est un que de propagande continue vouée aux intérêts du PC et de son chef. L’émergence d’un réseau de cette nature suscite toujours une grande curiosité publique, ce qui est normal… et ce qui arrive à point pour le clan Harper.
L’ensemble de ces données me portent à penser que le traditionnel »gouvernement naturel », l’axe politique libéral Toronto-Montréal qui a gouverné le Canada au dernier demi-siècle se métamorphose rapidement en axe conservateur Toronto-Calgary.
Quel couple que Toronto-la-financière et Calgary-la-pétrolière!
Et bel avenir pour tout ce qui est à l’est de la rivière des Outaouais…