Le Canada est un leader dans la lutte contre les changements climatiques ! (Pourquoi vous riez ?)

Plutôt que d’aller à New York pour faire semblant de s’intéresser à l’environnement, Stephen Harper y est allé pour faire semblant de s’intéresser à la santé des femmes.

Photo: Nathan Denette/La Presse Canadienne
Photo: Nathan Denette/La Presse Canadienne

PolitiqueLes changements climatiques, c’est sérieux. Il était temps de s’en occuper il y a à peu près 15 ans de ça, ce qui signifie que nos gouvernements devraient s’y mettre sérieusement d’ici quelques années.

Première étape : mettre 120 chefs d’État dans des avions en direction de New York, pour le Sommet international sur les changements climatiques. Les avions, en passant, émettent entre 5 et 10 % de la totalité des gaz à effet de serre. La prochaine fois, ce serait peut-être bien d’organiser quelque chose où l’on peut se rendre en métro. Je connais d’ailleurs un resto fort sympathique dans le coin du métro Jarry. Je lance l’idée comme ça.

Bref, le sommet, c’était mardi, et bien qu’il soit actuellement à New York, Stephen Harper n’y est pas allé. Il avait d’autres engagements, relatifs à son plan sur la santé maternelle.

Plutôt que d’aller faire semblant de s’intéresser à l’environnement, Harper est donc allé faire semblant de s’intéresser à la santé des femmes, tout en refusant de financer les projets liés à la contraception et à l’avortement.

Oui, on peut être déçu que ce soit la ministre de l’Environnement Leona Aglukkaq qui nous ait représentés et non pas le premier ministre. On peut aussi voir ça positivement et se réjouir d’avoir encore une ministre de l’Environnement. C’est au moins ça.

Mais, au fond, pourquoi fallait-il même aller à ce sommet ? Après tout, le Canada est un leader de la lutte contre les changements climatiques. Ce n’est pas moi qui l’invente, c’est ce qu’a dit en chambre Colin Carrie, le secrétaire parlementaire de la ministre Aglukkaq :

« Notre gouvernement est un leader mondial lorsque vient le temps de s’attaquer aux changements climatiques. »

Hommage à l’humour du défunt Gilles Latulippe? Commentaire sarcastique d’un attaché de presse pince-sans-rire ? Délire d’un climatosceptique ayant respiré trop de CO2 pour prouver que ce n’est pas dangereux ?

Malheureusement, non. C’était sérieux.

Si le gouvernement conservateur est un jour invité aux Détecteurs de mensonges, il vient de trouver sa troisième affirmation. (Ne me parlez pas des Squelettes dans le placard, je refuse de croire que cette émission incompréhensible existe. Je suis un placardosceptique.)

Les émissions de gaz à effet de serre du Canada vont augmenter dans les prochaines années, dopées par les pétrolières, les sables bitumineux, et la boucane qui sort des oreilles des environnementalistes quand on leur parle de la cimenterie de Port-Daniel.

Le Canada va donc rater, et avec entrain, ses cibles de réductions. Des cibles qui avaient déjà été revues à la baisse par les conservateurs. (Leaders !)

Si le Canada est vraiment un leader en lutte contre les changements climatiques, vous devriez apprendre tout de suite à nager. Les glaciers risquent de finir de fondre encore plus vite que prévu.

* * *

À propos de Mathieu Charlebois

Ex-journaliste Web et ex-chroniqueur musique à L’actualité, Mathieu Charlebois blogue sur la politique avec un regard humoristique depuis 2014. Il a aussi participé à de nombreux projets radio, dont Bande à part (à Radio-Canada) et Dans le champ lexical (à CIBL). On peut l’entendre régulièrement à La soirée est encore jeune, et le suivre sur Twitter : @OursMathieu

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

7 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Harper est pas un hypocrite comme les autres. Savez-vous que les USA produisent à pleine vapeur du pétrole de schiste et gaz de schiste ? Tellement qu`ils sont à la veille de devenir les plus grands producteur de pétrole au monde. Savez-vous qu`Obama vient d`autoriser la prospection de pétrole sur la cote est Américaine ?

Savez-vous que l`Australie a abandonné sa bourse du carbone. Savez-vous que le Pakistan a décidé d`ouvrir des centrales au charbon pour produire de l`électricité pour enrayé les pannes trop nombreuses dans le pays ?

Et Harper sait surtout une chose. C`est que la bourse du carbone, ce sont des nouvelles taxes. La bourse du carbone du Québec, on va la payer dans nos achats de toutes sortes. Car quand tu taxes le pétrole et ses dérivés, tu taxes l`économie. Pas pour rien qu`en Europe, ils ont un haut taux de chômage et une économie chancelante. J`aime mieux le Canada de Harper qu`un Canada hypothéqué économiquement d`un Mulcair ou d`un Trudeau.

Effectivement, tout le monde le fait, alors faisons le nous aussi n’est-ce pas? On se fiche de nos petits-enfants et au diable la planète – on exploite ses ressources comme des « drunken sailors » car l’économie va rouler mieux.

Chère monsieur Nanuk, je vais à Resolute Bay pour deux semaines et peut vous ramener un îceberrrge (ça fa plus frança) que vous pourrez conserver dans votre glacière ou réfrégétitateur. Ce n’y a pas de problème avec l’environnement mais bien avec les politiciens, vous voyez les choses tout à fait à l’envers. Un petit caffé Tsim Horrs ton et tout reviendra normal.

Ce n’est pas le seul « sommet » qu’il a manqué, il a aussi manqué le sommet sur les droits des peuples autochtones qui avait aussi lieu cette semaine sous les auspices des Nations Unies à New York et, contrairement au sommet sur le climat où il a au moins envoyé une ministre, il a envoyé une nouvelle sous-ministre au sommet sur les autochtones alors que plusieurs autres pays avaient envoyé des chefs d’état (il est vrai cependant que Barak Obama n’y était pas non plus).

Le gouvernement Harper ne s’est pas contenté de bouder le sommet autochtone mais il a aussi émis un communiqué officiel, supposément au nom de tous les Canadiens, à l’effet que les résolutions du sommet sur le consentement préalable, libre et éclairé des autochtones pour tout projet qui affect leurs territoires ne s’appliquait pas au Canada car, selon lui, la loi et la constitution ne le permettent pas. Or, la constitution reconnaît les droits ancestraux et issus de traités des peuples autochtones et la Cour suprême du Canada a décidé récemment que justement ce consentement libre et éclairé des autochtones était nécessaire lorsque le titre autochtone existe. De plus, sans broncher, le gouvernement Harper prétend qu’il est un leader en matière de droits des peuples autochtones, tout comme pour les changements climatiques… Mais, vient un temps où ce n’est plus drôle mais bien un exercice de propagande visant à faire croire aux Canadiens des choses qui n’existent pas à des fins électorales et on devrait peut-être cesser de rire.

Ceci dit, la photo du débonnaire PM Harper est vraiment appropriée et inspirante quand on parle du climat ou encore des autochtones… Rira bien qui rira le dernier!