Le Canada et l’espionnage industriel

Pour quelles raisons le Canada planifiait-il des opérations d’espionnage au Brésil ?

Photo : Bloomberg / Getty Images
Photo : Bloomberg / Getty Images

D’après des documents divulgués par Edward Snowden et diffusés par l’émission brésilienne Fantástico, le cyberespion officiel du gouvernement canadien, le Centre de la sécurité des télécommunications Canada (CSTC), aurait planifié le piratage d’ordinateurs appartenant au ministère des Mines et de l’Énergie du Brésil. Mais contrairement aux apparences, le Canada n’est peut-être pas l’agresseur dans cette affaire.

Christian Leuprecht, professeur de sciences politiques au Collègue militaire royal du Canada et à l’Université Queen’s, souligne que les opérations d’espionnage canadiennes visent souvent à protéger la propriété intellectuelle et les secrets industriels du pays. À ses yeux, le geste du CSTC survient possiblement en réponse à une attaque du Brésil contre des entreprises canadiennes.

Depuis au moins 2005, le CSTC organise même des rencontres deux fois par an avec des entreprises canadiennes du domaine énergétique.

« C’est pour les aider à défendre leurs infrastructures critiques », indique John Adams, qui a dirigé le CSTC jusqu’en 2012. Il assure toutefois qu’aucune information tirée des activités d’espionnage de l’organisme n’est partagée avec le secteur privé.

(Source : Canadian Business)

Les plus populaires