Le Congrès juif sermonne le Suburban

J’ai publié ce vendredi un billet où je cite un éditorial du Suburban de cette semaine qui trace un lien de cause à effet entre le nationalisme québécois et les actes anti-sémites commis récemment à Montréal.

J’ai reçu ce message du Congrès juif québécois, que je suis heureux de porter à votre attention:

À la suite d’un éditorial paru dans le Surburban, permettez-moi d’exprimer notre point de vue.

Suite aux actes de vandalismes survenus la semaine dernière, nous voudrions rendre hommage à Pauline Marois, Sylvain Simard, Maka Kotto, Gilles Duceppe, Michael Ignatieff, Jason Kenney, Irwin Cotler et bien d’autres, qui ont dénoncé dès les premières heures ces actes, et exprimé leur amitié et leur soutien à la communauté juive.

Je voudrai aussi mentionner que le président du Congrès juif québécois, Me Adam Atlas, rappelle que c’est « une chance de vivre au Québec, où les libertés d’expression, de conscience et d’opinion sont au cœur de notre société, dont nous partageons les valeurs ».

Faire le lien entre une loi linguistique et des incidents de nature antisémite nous paraisse peu convaincant. Si tel était le cas le Congrès juif aurait sa part de responsabilité. En effet, en juin 1977, le Congrès affirmait dans un mémoire :

« La communauté juive croit qu’il faut encourager l’épanouissement de la culture et de la langue française parce que cet épanouissement reflète les aspirations légitimes de la majorité de nos concitoyens. La communauté juive est favorable à une politique linguistique qui fait du français la langue commune au Québec. »

Jérémie Tapiero
Directeur des affaires publiques
Congrès juif québécois

Je note aussi que le blogueur David Ouellette commente brièvement ici, proposant de renommer le Suburban: Le Neanderthal.

Laisser un commentaire

Bon point pour le Congrès juif. C’est un bien meilleur façon que de jouer les victimes éternelles et d’y aller sur l’antisémitisme pour tout et pour rien.

Bonne leçon au Suburban qui n’est pas encore revenu de la loi 101 même s’il n’y pas parti, comme plusieurs pour l’Ontario, à cette époque là où le PQ était pris pour Satan en personne.

Pour avoir travaillé avec et pour des Juifs,je sais que la majorité de ses personnes comprennent trè bien la situation de notre peuple,mais hélas comme toute antité elle comporte son lot d’extrémistes .

@David Ouellette (aux bons soins de JFL) « INCUBURBAN » ou plutôt
« SUCCUBURBAN » pour le visage parfois faussement séduisant mais toujours diabolique de tous les extrémismes… et de la connerie.
(Bravo et merci au Congrès juif québécois et à M. Tapiero pour ce refus de l’extrémisme et surtout de la la c…)

Bravo mais ils ont beaucoup a se faire pardonner mais ne leurs enlevons pas ce mérite d’aujourd’hui …

J’ai comme vous apprécié le texte du congrès juif sous la plume de monsieur Tapiero.

Je pense bien que les accusations de racisme sous la plume légère et insolente du journal Néanderthalien a de moins en moins de prise sur l’opinion publique.

Quant au Congrès juif, je note avec plaisir qu’il se définit comme québécois. Je ne demande pas aux juifs de se mettre à organiser des danses carrées ni à entourer leur taille d’une ceinture fléchée. Mais de les voir se dire québécois est un signe d’acceptation tangible de la part d’eux qui est québécoise et qui ne peut que se voir comme une affirmation positive.

Le problème de perception qui nous accable depuis longtemps est à mon avis relié au fait que dans notre imaginaire, les seuls juifs que l’on identifie au judaïsme est le groupe Hassidims. Admettons-le franchement, souvent les événements les concernant qui éclatent généralement comme un volcan nous font franchement…

Or les Hassidims ne sont que la partie congrue de toul les juifs québécois, mais malheureusement ce sont pratiquement toujours les seuls dont on parle.

Je suis d’avis que les juifs que représentent monsieur Tapiero devraient être plus présents sur la place publique.

Et je suis persuadé que les «Nous» dont je suis, ne sont pas plus réfractaires aux juifs qu’à n’importe quel autre groupe minoritaire vivant parmi nous.

En se définissant comme québécois, je suis persuadé que le congrès juif contribue à réduire les préjugés qu’une partie de notre peuple pourrait encore entretenir par rapport à cette communauté. Et plus il affirmera clairement cette appartenance à notre Nation, plus nos rapports mutuels seront harmonieux.

Peut-être sommes-nous des mouches? On aime pas vraiment ça, le vinaigre, qu’il soit du Néanderthal ou d’ailleurs.

@Jérémie Tapiero

La communauté juive était pour la Loi 101? Vous voulez rire? Un an avant votre “appui” à la Loi 101, Charles Bronfman, dont le neveu vient d’être épinglé par la Justice française, promettait de déménager ses Expos si le PQ était élu!

Bravo M. Lysée et cher Collègues.

Le Congrès Juif Québécois vient de se distinguer des groupes xénophobes à l’égard du Québec, il affirme au et fort qu’ils sont un Organisme Québécois et dérireux de continuer à vivre en notre Société avec Respect.

Ne baissons pas les bras car cela se reproduira;

Que la Sureté du Québec investisse le Suburban dans une enquête en bonne et dût forme instrumentalisation par mode de Diffusion de progagande haineuse.

Que le Congrès Juif Canadien OSE entériner les propos du Congrès Juif Québécois.

Et pusique nous sommes contre la propagande haineuse, que la Sureté du Québec investisse ces radios poubelles de la région de Québec pour instrumentalisation par mode de Diffusion de progagande haineuse.

Nous devons réagir avec Vaillance àa ces amorces de dérapages de haine.

Le Respect de l’autre n’est pas une Qualité innée que nous devons TOUS intégrer et apprendre èa la rendre manifeste en notre Pensée, nos Paroles et nos Gestes.

L’Autre mérite autant de Respect que Soi.

Chacun de nous est héritier de la Dignité.

Que le Congrèes Juif Canadien entérine les propos du Congrès Juif Québécois.

Le PQ tente de flatter dans le sens du poils la communaute juive comme aucune autre communaute.

C est drole mais je doute que si des Mosquees avaient ete vandalisees, le PQ aurait envoye pareil message.

Ayant grandi dans l’Ouest-de-l’île, je peux vous assurer que je me sentais très à l’aise de recevoir ce brûlot raciste à ma porte chaque semaine. Et croyez-moi ils ont écrit bien pire que ça dans les années 90. The Chronicle est à peine mieux d’ailleurs.

Nous pouvons vivre côte à côte, nous le faisons depuis assez longtemps pour savoir que cela est vraiment possible.

Nous avons une histoire unique, commune. Je souhaite que tout cela continue, pour que le meilleur de nous en sorte.

Le peuple juif, comme tous les autres peuples, est constitué d’individus exceptionnels ainsi que d’autres, qui le sont définitivement moins. C’est un peuple qui se tient, ils évitent de se nuire entre eux, en se donnant des chances. Un réflexe de survie…qui leur permet de progresser tout en prospérant.

Dans toute collectivité, ce sont les extrémistes qui alimentent les conflits et les font durer « ad nauseam ». Et ça fait tourner l’industrie de guerre…La violence frappe des millions de gens, inocentes victimes, sans aucune défense. C’est le règne de la terreur qui s’abat sur eux.

Le Suburban, c’est la feuille de chou de Beryl Wasjman.

Rappelez-vous de la Commission Gomery !

Le CJQ est à distinguer du CJC. Il serait intéressant de les connaître un peu plus pour changer les idées reçues sur la communauté juive.

Les Bronfman sont très investis dans le CJC et le WJC.
Pour les Bronfman, je recommandela lecture de Dope Inc.
Comme plusieurs auteurs du livre Dope Inc sont Juifs, on ne peut traiter le livre d’antisémitisme.

J’ai remarquer que la majorité des graffitis étaient écrit en anglais.
Le Suburban devrait regarder dans leur cour et je ne serais pas surpris que ces extrémistes qui sont pariculierement haineux envers tout ce qui touche le fait francais dans le West Island soit ceux qui les fassent faire pour pouvoir ensuite nous vider leur crachoir raciste sur le dos….comme il l’ont toujours fait.