Le courrier des Internautes (3)

Les internautes furent très actifs cette semaine sur ce blogue. Le score est maintenant:
Lisée : 54 billets
Internautes: 787 commentaires !
Vous comprendrez donc que je sois très sélectif dans ce courrier. Mais je vous lis (presque) tous.  Enfin, tous, mais (presque) au complet !

Au sujet de l’invasion des torses-objets, qui note que les acteurs sont nettement plus musclés aujourd’hui qu’il y a 20 ans, P. Bouchard souligne:

Ça me rapelle une aneccdote d’Ang Lee au sujet du tournage de son film sur Woodstock qui racontait avoir viré un nombre énorme de jeunes figurants parce que leur physique ne correspondait pas du tout à ceux des jeunes des années 70.

Mais Marie-Michèle m’en veut un peu:

Je n’ai qu’un seul commentaire : cette photo de Sean Connery était-elle vraiment nécessaire pour prouver votre point ?  Je serai marquée à vie de cette image maintenant…! 🙂

P. Bouchard a le dernier mot sur ce sujet:

Qui l’eût cru, une discussion sur les abdos masculins sur le blogue de Monsieur Lisée, à quand une discussion sur la mode d’été chez Madame Hébert ? ;)

Plusieurs internautes ont poussé les hauts cris à ma suggestion de faire revenir les membres de la Commission Cliche pour un deuxième tour (Lucien, Brian, Guy: Revenez ! Ils sont devenus fous). Ils proposent à la place:

Dupé: Pierre-Marc Johnson, l’ex-ministre Jean Cournoyer et Bernard Landry.

Yves Gratton ajouterait aux revenants de Cliche: Bernard Descoteaux du Devoir: ce n’est ni Gérard Filion, ni Claude Ryan mais un André Laurendeau, à l’écoute, sage , avec un esprit de synthèse exceptionnel. (Je transmets à Bernard.)

Christine propose de recruter de jeunes commissaire, selon une technique à la mode:

Je préférerais qu’on offre la chance à des plus jeunes d’avoir une arène ou exprimer à fond leur fougue de jeunesse. De là, aurions nous peut-être des surprises sur de nouveaux leaders? Tiens, tiens, une commission à la Star Académie.

Julien David est indulgent en écrivant: Si vous arriviez à faire quelque chose avec Mulroney je vous Schreiber reconnaissant.

En verve, Julien David commente aussi mon billet sur le couple Sarah Palin/Eva Peron, avec cette formule:

Je voudrais comprendre, Obama évita Sarah une fois, bon… si l’Argentine l’évita comment pourra-t-on expliquer plus tard de quelle façon Sarah lévita jusqu’à la présidence?

Au sujet d’Un réfugié dans la blogosphère: Jacques Brassard, Guy Levasseur offre cette remarque sensée:

Diantre nous sommes vraiment en train de devenir un pays !!!!
Nous avons même notre propre “Rush Limbaugh” Québecois. À quand une chaine radiophonique internet animée par Jacques Brassard ?

Au sujet de ma série de billets sur les Cégeps français, où je propose que les cégépiens anglophones aient 75% de leur enseignement en français, et les francopohones 25% en anglais, Alexis écrit ceci:

If  everone writes a quarter of their texts in english or if a quarter (25%) of the interventions on this blog are in english, M. Lisée will rapidly see how UNCOOL his «solution» is! I don’t want a 25%/75% linguistic division in Quebec, I like our present 90%/10%!

Cher Alexis, je constate que votre anglais est excellent, mais comme je vous sais souverainiste, je constate aussi qu’il ne vous a pas assimilé. Pourquoi ne pas donner aux 76% des Québécois qui le désirent un enseignement conséquent de la langue seconde, a fortiori dans l’enseignement post-secondaire, pour qu’ils le sachent aussi bien que vous ?

Au sujet du billet sur le film 2012, Christian Martel, qui habite Oxford, écrit:

Sur une note personnelle, j’habite en Grande-Bretagne et la salle au complet s’est éclaté de rire à la simple vue d’une aristocrate à chapeau qui décide d’emmener ses neuf chiens corgies avec elle dans l’Arche (on a tous compris que c’était la Reine Elisabeth II.)

En effet, si vous voyez le film, la ressemblance est frappante et pas très flatteuse.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

9 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Jean-François,

Si je n’ai pas encore été « assimilé », comme tu dis, malgré mon bilinguisme, c’est que je pratique un Kung-Fu de plus en plus rare au Québec ; il s’agit de bien connaître la langue de l’« autre » tout en présentant une façade unilingue!

Mes amis bilingues mélangent les langues à chaque occasion. Si on les aborde en anglais dans un commerce ou sur la rue, ils passent INCONSCIEMMENT à la langue de Shakespeare ; ils n’imposent jamais le français!

Le Kung-fu linguistique exige une maîtrise de soi dont peu de Québécois ont le secret, d’où ma réticence…

Sincèrement,

Votre succès de cote d’écoute montre qu’il y a un manque désespérant d’essayistes au Québec.
Y’a plein de gérants d’estrades qui commentent le show. Mais très peu proposent des solutions. Z’ont peur. Peur du ridicule. Peur de se tromper.
Vous, au moins, vous plongez souvent.

Jf Lysée
Je vous propose le sujet suivant
Des lunettes rectangulaires à ornières mortelles pour tête carrées et leurs colonisés
Ces lunettes rectangulaires avec des côtés larges opaques menacent nos vie en servant d’ornières empèchant de voir de côté, empèchant de voir les points morts lorsque les porteurs de ces lunettes ridicules conduisent .
Au départ cette mode déforme, défigure et rend horrible les visages .
À vous de l’observer car les porteurs de ces lunettes ne voient plus dans les côtés et doivent entièrement tourner la tête pour voir .
C’est la mode la plus ridicule actuellement qui semble- t-il nous vient d’un héros violent des USA qui depuis une décennie porte de telles lunettes ( j,oublie son nom)
N’entendons pas qu’il y ait des milliers de morts et de blessés à cause de ces barres opaque qui voilent la vision
MichelG

Je fais de même Alexis. On peut fort bien se débrouiller en anglais, sans l’utiliser dans notre vie de tous les jours. Sur ce sujet, j’ai vécu deux ans à Lasalle, dans un quartier italien. Près de chez moi, il y avait une épicerie indienne, où je n’étais pas bienvenu, où je me sentais regardé de travers… et où on ne parlait pas français du tout. Devant chez moi, un dépanneur vietnamien. Sympathique le propriétaire, travaillant 16 heures par jour, sept jours semaine, toujours le sourire… mais pas un mot en français, même pour dire bonjour, pas possible. Le petit bar à côté de ce dépanneur, là aussi, j’étais un étranger, pas bienvenue, c’était des jamaïcains surtouts… enfin, des caribéens anglais. La serveuse parlait français, mais ça ne semblait pas être une place pour moi du tout. Idem pour le petit café d’à-côté, fréquenté pour des italiens uniquement, idem pour la boulangerie italienne, tout se passe en anglais. J’en ai eu marre un moment donné. J’imagine que c’est pour cela qu’il y a si peu de francophones dans l’ouest de l’Île, on en vient à se sentir si étranger qu’on sacre notre camp de l’autre bord du pont.

Quand c’est tout le temps, à tous les jours, partout, dans les commerces qui t’entourent, tu as beau prétendre pouvoir exiger d’être servi en français, c’est perdu d’avance. Tous ces commerces étaient ethniques et servaient majoritairement leur minorité ethnique, toutes les trucs à distance de marche de chez moi, en général, c’était en anglais. Ma rue en entier était majoritairement italienne et indienne. Qu’est-ce qu’on peut y faire ? Dans tout cela, c’est toi le minoritaire. Alors, j’utilisais quand même ce dépanneur parce qu’il était à 30 secondes de chez moi. J’allais toujours à cette épicerie, parce que c’était de l’autre bord de la rue… et je ne disais pas un mot. Mon autre option, m’allonger de dix minutes pour marcher jusqu’à un autre dépanneur… ou prendre la voiture pour aller à une autre épicerie, c’est moi que je pénaliserais.

C’est beaucoup plus facile à vivre comme vous le faites, comme je le fais, quand on ne vit pas au cœur de ce problème. Maintenant, je suis en banlieue, je peux moi aussi me vanter d’exiger le service en français, puisque je n’habite plus à Lasalle et que je n’ai plus ce problème. Ça a été une des raisons qui m’ont décidé à partir, il n’y avait absolument aucune camaraderie dans ce voisinage. Je ne connaissais pas mes voisins.

Mais bravo d’être fier de vivre en français, tout en étant parfaitement bilingue, je crois que plus de séparatistes devraient avoir cette attitude. Je le suis aussi, mais pas tellement dogmatique sur le sujet, on dit un souverainiste mou je crois, j’aime bien le reste du Canada si on peut trouver un moyen de bien vivre ensemble. En fait, je ne suis pas souverainiste non plus, je trouve ce mot absurde, puisqu’il y a le mot souverain dedans… Je ne veux pas de Souverain au Québec !

Guerrier l’angliciseur
Ton attitude en est une de colonisé et de destructeur fédéraliste de la nation Québecoise . C’est évident que comme individu tu ne peus pas franciser ceux qui s’anglicisent au Québec mais tu peus voter pour l’indépendance ou nous pourrons franciser tous les emplois qui obligeront tous les immigrants à se francisers’ils veulent vivre au Québec
En détruisant la loi 101 les fédéralistes nous obligent à l’indépendance car seule l’indépendance nous permettra de franciser le Québec comme les canadians anglicisent le Canada .

Une contradiction parmi tant d’autres de votre part… Franciser tous les emplois, et alors? Ce n’est pas déjà fait en grande partie ? Mes exemples étaient tous des propriétaires de commerces, pas des employés… Boulangerie, Café, Épicerie, Dépanneur, quelle est ta solution, même dans un Québec indépendant : Ne pas permettre aux allophones et anglophones de s’acheter des commerces ? Tu veux quoi aussi, bannir Wal Mart, Second Cup, Canadian Tire et Future Shop pour qu’on soit certain de ne pas heurter ta fibre nationaliste ? C’est le BNP ou le FN qu’il te faut, le PQ ne fera jamais l’affaire, encore moins QS.

Franciser tous les emplois en passant une loi empèchant les étrangers et les colonisés fédéralistes d’exiger l’anglais pour avoir droit de travailler au Québec .
Et les étrangers apprennent déjà une langue étrangère qui est l’anglais s’ils veulent vivre au Québec qu’ils apprennent à nous respecter dans notre unique langue nationale le français
Si une entreprise veut faire commerce dans des pays étrangers elle doit apprendre la langue du pays et de toute façon elle n’aura pas le choix car aucune nation au monde à part les Québecois laissent détruire leur langue nationale
il existe une seule langue internationale et c’est la langue nationale de chaque pays de chaque nation , et plus de 90% des 200 pays n’ont pas l’anglais comme langue nationale
Les colonisés anglicisés du Québec nous appauvrissent comme des karpettes bilingues ,nous crétinisent et nous détruisent systématiquement par propagande Canada
Parler en anglais ici au Québec à des étrangers qui vivent au Québec sans parler français tout en nous méprisant c’est criminel

Ton délire a l’avantage de me faire sourire. Comme j’ai dit, c’est pas mal de l’extrême-droite nationaliste ton affaire.

En passant, le français est une langue de conquis. On le parle parce que nos ancêtres se sont fait conquérir par les Romains. Ensuite, le québécois vient en plus de Normandie. Une nation deux fois conquise. Le peuple Normand est né de la conquête des Vikings, d’un mélange des langues nordique et latine est né la nôtre.

Entretemps, ces mêmes Normands (nous, en grande partie) ont aussi conquis l’Angleterre en 1060. Et oui, c’est à partir de là que la guerre millénaire entre les français et les anglais a débuté. Les mots français de la langue anglaise, c’est de cette conquête Normande qu’ils proviennent. On est donc responsable de les avoir colonisé et d’avoir imposé certains de nos mots à leur culture! L’horreur, quoi?

Désolé pour le cour d’histoire en bref, mais je préfère t’éclairer un peu. Toutes nations changent de langue avec le temps, comme notre langue n’est pas vraiment «le français», c’est du québécois. Comme d’ailleurs on dit du « American English », pour ne pas confondre avec celui Anglais. Comme eux, comme nous, on invente ce langage au fur et à mesure, la France dit «Courses», on dit «Magasiner». Les États-Unis disent «Couch», l’Angleterre dit «Sofa».

Le langage des Vikings qui nous ont conquis est aujourd’hui une langue morte (un peu d’usage encore en Islande). C’est en tant que Viking et Français que l’on a conquis l’Angleterre il y a un millénaire. Et pendant longtemps, les frontières se sont repoussées d’un bord et de l’autre. Ce qui fait donc qu’aujourd’hui, on est une des rares nations à la double appartenance historique, germanique et latine. Entre les deux Empires occidentaux de France et d’Angleterre.

Ce que j’entends, c’est que tu affirmes un tas de faussetés baser sur une ignorance de réalités qui semblent de dépasser. Je suis un séparatiste mou, mais des arguments extrémistes comme les tiens tendent à me rendre farouche à cette alternative, si on y trouve des crypto-fascistes qui se cachent derrière ce mouvement pour revendiquer leur pureté ethnique. Et au passage, n’oublie jamais que l’anglais est une langue officielle au Québec, cela ne changera jamais. Comme Istanbul n’est plus Constantinople et encore moins Byzance, on ne peut réécrire l’histoire; sinon dans la logique des choses, nous n’avons nous-mêmes rien à faire ici, puisque c’est des terres que nous avons conquises au départ. Et si encore tu te dis patriote, en accusant John James Charest d’avoir une descendance Irlandaise, j’ai des petites nouvelles pour toi, amateur de Michel Brûlé et de Patrick Bourgeois. En 1837-38, la rébellion des patriotes, ce n’était pas juste au Bas-Canada, il y en avait une aussi au Haut-Canada… et des deux bords, les Irlandais étaient avec nous lors de cette tentative de révolution. L’indépendance face à l’Empire Britannique n’était pas seulement l’affaire des français, les irlandais étaient tout aussi révolté que nous.

Donc, un conseil, avant de sortir des généralités xénophobes, assures-toi de bien la connaître ton histoire, si ton but est d’en tirer des leçons qui se justifient, basé sur des faits, pas des préjugés réactionnaires.

«Plus de 90% des 200 pays n’ont pas l’anglais comme langue nationale»

Et arrête de répéter ça, c’est faux, c’est baser sur rien. De un, il y a plus de 250 pays sur la terre. De deux, je peux aisément, de mémoire, te nommer au moins 50 pays qui ont l’anglais comme langue officielle. Dont des douzaines de pays qui ont plus d’une langue.

Enfin, désolé, je comprends ton malaise, mais il n’y a pas de justification à ce genre de comportement hostile. Le Québec ultra-protectionniste que tu imagines, ce serait Cuba… Pourquoi penses-tu que René Lévesque désirait une Souveraineté-Association? Il comprenait simplement que le Québec doit rester allié au reste du Continent, du Canada comme des États-Unis. Pas jouer d’arrogance sur un ton agressif envers et contre tous, parce que le résultat que tu obtiendrais alors, c’est un pays du tiers-monde. Tout comme le Kosovo, un pays mort-né sans la Serbie, le plus pauvre d’Europe.