Le cri du coeur de Duceppe

J’ai été très dur (et je le reste) sur la campagne de communication du Bloc, Parlons Qc. (Voir ici, Parlons Duceppe).

Maintenant sur la défensive, la campagne du Bloc vient de lancer une nouvelle pub. La manœuvre est délicate.  Il n’y est pas question du NPD ou de Jack. Mais de gens qui ont  « l’impression de faire du surplace » et qui, « quelque part, sur le chemin, se sont perdus de vue ».

Sur un ton intimiste et introspectif, sur les images de voyage au Québec, Duceppe n’est plus ni fâché, ni frustré. Il change de ton et donne l’image de l’homme lucide qui tente de reprendre contact avec ses électeurs volages.

Est-ce que ça marche ? Je ne saurais le dire. Mais si vous êtes parmi les volages, regardez ce qui suit. Puis venez m’écrire vos impressions.

Laisser un commentaire

J’ai trouvé du bien de ce passage. C’est à mon avis sincère Et cela sert très bien la cause qui est noble Et très légitime.

C’est un cri du cœur, du fond des trippes. Cet homme porte vraiment sa cause, et c’est un des grands de ce monde. J’ai eu des frissons en l’écoutant. Ce qui est dommage c’est que les baby-boomers ne croit plus à la cause souverainiste, eux qui tant luttés avec Lévêques, ils se sentent abandonnés à travers leur rêve et leurs espoirs. C’est aujourd’hui qu’il faut relever nos manches. Comme le dit Duceppe, c’est en se posant des questions que nous avancererons… ENSEMBLE.

Il a absolument raison ,le mieux est de demeurer uni. À 8,000,000,nous sommes une force à Ottawa ,dispersez nous ne valons rien .La force et la cohérence d’une nation résident dans son unité

Votons Bloc arrêtons de tourner en rond pour ensuite toujours être déçu par ceux qui veulent nous donner des illusions.

Il donne l’image de l’homme lucide qui tente de reprendre contact avec ses électeurs volages? ou, il est soudainement devenu lucide comme si on l’avait frappé au visage ?
Si cette prise de conscience peut lui redonner l’enthousiasme qui semble lui manquer (parce que c’est l’image qu’il projette), et bien, il pourrait bien avoir mon vote. Le contenu du vidéo m’importe peu, mais le fait de l’avoir créé m’indique une crainte réelle du Bloc de perdre, et cette crainte (si elle n’est pas qu’une image stratégique) peut se transformer en enthousiasme pour la suite…enfin, je l’espère.

Alors, pour l’instant, je suis un esprit volage.

Très bonne (et belle) pub! J’ai presque envie de la qualifier de touchante, mais je ne changerai pas pour autant mon vote. Je n’ai jamais voté pour le Bloc et je le ferai pas cette fois-ci non plus.

manque un lien avec la campagne fédérale… le bloc touche ma fibre souverainiste, je verse une larme, parce que j’y vois presque un homme tirer sa révérence.

j’ai le même rêve que monsieur Duceppe, mais ça ne se joue pas (ou plus) au niveau fédéral, j’ai l’impression…

Je ne suis pas Bloquiste. Je ne suis pas « séparatisse » et ne l’ai jamais été…c’est une bonne pub, le message passe: j’ai « presque » le goût de crier avec lui!

Je ne suis pas volage, mais je partage vos doutes sur la campagne. Ce vidéo m’a touché car c’est rare que l’on fait appel à la réflexion dans les campagnes de communication électorale. On fait appel aux émotions telles que la peur, surtout de Harper majoritaire, et l’indignation face aux candidats du NPD en vacances ou au manque de programme, à l’incohérence ou au cynisme des électeurs.

Et souvent, trop souvent, même les chroniqueurs politiques commentent davantage les stratégies ou les sondages que les programmes et le contenu. Plutôt que d’amener une réflexion, ils cherchent à susciter une réaction.

Ce vidéo, court et bien réalisé, a le mérite d’amener les électeurs à réfléchir à leurs intérêts politiques et les militants à leur militantisme. Pour un moment, à sortir du tourbillon médiatique de la campagne et de la mode du jour pour réfléchir à ce qu’ils attendent vraiment de la politique. C’est peut-être ce genre de vidéos, sincères et vrais, qui peut ramener les électeurs à s’impliquer politiquement et à voter.

Bonjour!

Je suis loin d’être volage, je défends les intérêts du Québec et seul le Bloc le fait de manière exclusive. (Opinion personnelle, faut-il le préciser encore?)

Par contre, cette vidéo est aussi parue sur Youtube.com le 20 avril 2011 soit il y a une semaine. Alors le Bloc a tenu ce même discours pendant près de la moitié de la campagne et non pas depuis la montée du NPD.

http://www.youtube.com/watch?v=-TkQHn00qKc

C’est ma préférée! C’est inspirant et ça redonne du moral aux troupes!

Quand je ressens la déprime de voir tout ce monde autour me parler d’un parti à la mode, d’un parti fédéraliste et de surcroît, très centralisateur, je me dis et redit ceci « J’ai un rêve en tête et un pays dans le cœur! » et je suis fière de le dire et d’y croire…

Que ceux qui votent pour le NPD crient haut et fort que leur rêve c’est un Canada uni et qu’ils l’ont à cœur ce grand pays et alors je respecterai leur choix.

NB: La vidéo n’est pas nouvelle en passant. Elle est sortie la semaine dernière…

Une très bonne pub… sincère et poussant l’auditeur à l’introspection… à « se poser des questions »

Des questions comme: Pourquoi ai-je appuyé le Bloc toutes ces année? Quel chemin est-il encore possible de faire avec ce parti? Le « pays que j’ai dans le coeur », le Bloc m’en rapproche-t-il? Au delà de ce pays, qui parle en mon nom à Ottawa? Quel parti porte mes valeurs… et offre la possibilité de les mettre en action?

Une très bonne pub. Elle m’a poussée à regarder comme il faut au fond de mon âme… et à y découvrir… un vote pour le NPD.

Quand il y a des nuages dans le ciel, c’est qu’il faut se poser honnêtement des questions.

Je ne suis pas parmi les volages, mais je ne crois pas que ça va les rejoindre. Ce qu’il dit, c’est une icitation a voté, mais pas nécessairement à voter pour lui. On peut faire entendre sa voit pour quelqu’un d’autre.

Dans l’entrevue de Suzanne Tremblay, elle disait que les députés du bloc font un excellent travaille à Ottawa, mais quand venait le temps de justifié leur travaille, le seul point de différence qui ressortait, c’est d’être fédéraliste pour les députés npd.

Dans le message de Suzanne comme dans ce message publicitaire, il manque ce à quoi peuvent s’accrocher les souvrainistes mous ou désabuser pour ce convaincre qu’ils votent pour le bloc parce que c’est leur meilleur choix.

Avez-vous remarqué qu’on fait maintenant des campagnes présidentielles? On n’élit plus un député qui va aller nous représenter à Québec ou à Ottawa. On élit un président qui, d’ailleurs, a plus de pouvoir au Canada que le président américain aux États-Unis.

PS: Il lui manque juste une canne.

Bonjour,
Et tout ça payé à presque 90 % par le Canada ! Mais ce qu’il faut donc être démagogue, manipulateur, populiste à outrance pour essayer de vendre une telle salade à des convertis pour raffermir le vote pour le 2 de Mai. Bien évidemment, nos nationalistes en transe n’y verront que du feu. Ce qu’il peut bien nous parler, n’est ce pas ? C’est ce que se disent bien des nationalistes en émoi. La première perception de cet arrangement électoral, c’est d’avoir choisi des images bucoliques pour enrober la dialectique plus que douteuse. Et que Monsieur Gilles Duceppe choisit délibérément de s’adresser de dos aux gens en étant plus à l’aise de cette façon car il a déjà perdu la face depuis une mèche. Le reste n’est que montage de clichés ou cet homme se montre dans un certain feu de l’action, autour de l’autobus bien entendu. Bien à vous, John Bull.

Je suis un ancien souverainiste parti enseigner au Kénéda, comme plusieurs centaines d’autres, car les Québécois ne savaient plus faire d’enfants; et ma mère ma toujours dit que j’irais loin dans la vie.

Par apport à la spécificité québécoise, le NPD a évolué depuis la déclaration de Sherbrooke; et par apport au français au Canada, le NPD défend notre langue peut-être même plus que les libéraux. Pensons à la loi sur le bilinguisme des juges proposée par l’Acadien Godin.

Je suis allé voir Jack lors de son passage à Edmonton. Près de la ½ des affiches que les gens tenaient étaient en français «Déloger Stephen Harper». Remarquez que j’aurais préféré comme celles qu’on voyait en Tunisie «Dégage». Je retourne voir Jack ce soir au Fort Edmonton.

Je comprends que pour le Bloc, la montée du NPD est une catastrophe. Peut-être qu’à partir du 2 mai, les souverainistes devront penser à travailler uniquement à Québec. Mais pour les Canadiens français, la montée du NPD c’est … «Ben cou’donc !.. ça a ben de l’allure !»

Je dirais que c’est la meilleure publicité électorale diffusée depuis longtemps. Un très bon message aux souverainistes qui sont tentés d’aller voir du côté du NPD, tout en touchant la fibre nationaliste. Après l’avoir écouté 50-75 fois, je peux dire qu’elle me touche beaucoup:P

Je n’ai jamais été « on the fence, » mais je dois dire que cette pub est efficace parce que positive, minimaliste et modeste. Bien joué. Sera-ce assez?

Musique très décalée avec le ton. Duceppe semble lire un texte, on sent pas que ça vient du coeur. Idée bonne, texte moyen. Images du Québec ordinaire, elles auraient pu être plus incroyables, plus surnaturelles. Il reste un certain malaise quand il dit « nous entendre parler Québec jusqu’au Canada »; on le sait souverainiste, mais ça sonne creux.

On semble nous prendre pour des inconscients si l’on ne vote pas pour le Bloc. On ne pourrait pas être de vrai Québécois; être des 8,000,000.
La drôlerie c’est que le Bloc se défini dans son discours et ses interventions comme le porte-parole, le défenseur et l’incarnation du Québec des 8,000,000.
Il est en fait le fil conducteur des souverainistes, des fédéralistes, des adéquistes, des Lucides et des Solidaires à Ottawa.

Comment depuis les 20 dernières années le Bloc Québécois a-t-il fait avancer la cause et la réalisation de l’indépendance?
À ces vingt ans, on doit enlever l’apport de Lucien Bouchard qui a sauvé la mise lors du référendum de 1995 .

L’erreur de ma génération aura été de confier notre destin collectif à des politiciens/ partisans qui sont par définition des diviseurs, des fendeurs de peuple. C’est la démocratie qui veut ça!
Or, nous avons prouvé que nous sommes capables du contraire. Nous sommes capables de nous tenir tous ensemble, tous paris confondus, contre des Suroît, des Oxford ou des Rabaska.
Nous allons maintenant assister à des changements de générations politiques, il en est plus que temps. Mais cette fois, ce sera à nous tous de dire, de dicter ce que nous voulons aux élus qui nous représenteront dans les diverses législatures. Nous en sommes capables.

Je ne peux m’empêcher d’admirer cet homme, engagé depuis tant d’années dans une cause et pour un peuple. Ils sont quelques-uns comme ça à continuer contre vents et marées, et surtout malgré l’apathie et l’absence de mémoire!
J’avoue, qu’à sa place, je nous aurais tous plantés là depuis un bon moment! La patience n’est pas ma vertu première!
Cette publicité changera-t-elle quelque chose? Je n’en suis pas certaine. Une amie vient de me dire qu’elle a voté NPD parce que « Jack est tellement sympathique, qu’il a été tellement malade, etc…! » (soupir)

Ça ne change strictement rien au fait que durant toutes ces années, des promesses, des promesses… seul résultat un Québec en perte de vitesse de plus en plus loin dans le classement des provinces du pays le plus performant au monde économiquement. Si tout les chemins mènent a Rome, il semble avoir emprunter le plus long c’est a dire exiger et ne rien récolter. La négociation demande des talents qu’apparement M.Duceppe semble ignorer.

Ce n’est pas une publicité qui influencera mon vote. Cependant, je trouve que cette publicité est excellente. Elle est positive et le ton est bon. Je me suis senti interpellé par celle-ci. Mon vote est déjà acquis à une autre formation, par contre. Votez Bloc, c’est voter pour ne jamais gouverner. Je veux un parti qui peut amener des projets de loi et les réaliser concrètement, pas seulement dénoncer ce qui est inacceptable pour le Québec. Malheureusement pour M. Duceppe, il y a déjà un bout de temps que j’ai perdu confiance au Bloc. La différence cette fois, c’est que beaucoup d’autres gens voteront pour d’autres partis.

C’est à mon avis l’une des meilleures publicités du Bloc depuis les dernières années. En convenant de la supériorité du slogan de 2004 bien sûr, je perçois cette pub comme plus profonde et plus nécessaire pour rappeler les raisons fondamentales de l’action du Bloc québécois, qui doit à chaque élection défendre sa pertinence puisqu’il n’aspire pas à diriger le Canada, à la différence des autres partis fédéraux.

Si on fait collectivement le choix électoral de délaisser le Bloc, c’est précisément cette pub là qui viendra me rappeler notre erreur, et dire: « Si le Bloc avait été là, ça ne ce serait pas passé comme ça ».

Les luttes nationales sont longues et difficiles, mais pas inutiles. Mais les peuples l’ont souvent réalisé trop tard.

Je crois que c’est le meilleur message à envoyer. Une intimité avec l’électeur pour créer l’introspection.. Pour le reste, les cancans des médias sur chaque mot ou humeur des individus qui se présentent me laissent un arrière-goût de dirigisme de l’électorat, et de ça, j’en ai marre. Il devrait exister une émission d’analyse des mots et des directions que prennent les animateurs, les nouvellistes, les analystes et ça aiderait drôlement l’électeur et troublerait grandement ceux qui cherchent à « lobotomiser » l’opinion publique.

C’est le genre de discours qu’il ne pouvait pas tenir quand il était assis entre deux chaises. Maintenant que le vote anti-conservateur est drainé par le NPD, il n’a plus le choix de lancer un appel clair, à sa vraie base cette fois-ci.

Quant à moi, ancien souverainiste, je voterai pour le Bloc parce que les Conservateurs sont 2e dans ma circonscription. Je le ferai UNIQUEMENT pour cette raison.

J’imagine les pontes du Bloc faisant pression sur Larose pour qu’il retire ses propos un peu orduriers. Ça ne cadrait pas avec l’approche sentimentale et poétique!

bonne pub.
amène de l’introspection.
très québécois dans sa facture. les grands espaces, la solitude. ca ressemble quelquefois à des tableau de Jean-Paul Lemieux. J’aime

Le vidéo est pédagogique, la langue de bois en est absente de ce clip c’est l’essentiel.

Pour le reste, si le plaisir de plusieurs consiste à lyncher un parti qui représente oui le Québec à Ottawa. Le seul!

C’est une belle pub, oui, peut-être la plus belle de la campagne. J’ai failli pleurer moi aussi. On voit un homme qui, en verité, a lutté pour son pays et son peuple le mieux qu’il était capable, mais…la fin de la route du Bloc s’approche. Duceppe, son travail fini, dit adieu, et s’en va vers le soleil couchant.

Bon travail, M. Duceppe. Adieu à vous, et bonne route.

(J’habite l’Ontario et je ne peux pas voter Bloc.)

Cette publicité me parle bien. Elle dégage cependant un parfum de tristesse, comme si le parcours avait été bien long et que la fatigue se faisait sentir.

J’ai beaucoup aimé la justification de tous les efforts de M. Duceppe : «Parce que j’ai un rêve dans la tête et un pays dans le coeur».

Ceux qui ne partagent pas ce rêve et cet amour du Québec pourront voter pour n’importe quel parti fédéral, moi pas: je voterai Bloc.

J,ai longuement hésité M. Lysée à me prononcer avec ‘Expertise’ sur cette élection. Certes j’ai clamé haut et fort de voter Bloc, j’ai décrit l’anit-démocratisme du narcissique sans Empathie de Harper. J’ai également dût comme plusieurs faire le constat que bien que M. Ignatieff est cultivé et Gentleman, il n’a pas l’Esprit de Gouvernance, il s’est laissé enrégimenté par la clique de Toronto et ce faisant, sans le savoir, peut-être, il mettait un terme à une victoire Libérale tout Azimuth. Reste le bon Jack, Courageux, persévérant et ayant des valeurs sociale-démocrates mais ce bon vieux Jack est redevable au Canada Anglais avant tout, le Québec ne peut être sur sa »short-list » car ses votes au Canada Anglais disparaîtraient. Puis le noeud de votre billet est ce Bloc, Instrument Politique de la Force Souveraine du Québec dans un Pays dominateur le Canada. Je suis convaincu que le retour de Mme Marois nous as fait perdre les dernières élections Québécoises et qui sait encore. Elle n’avait plus sa place à la tête du Parti Québécois, mais la vieille garde têtu du PQ ont fait comme tant d’autres, ils se sont foutus de la Volonté Publique qui aurait embrasé sans hésité la candidature de M. Duceppe. Mais le PQ, n’est pas plus démocratique que le parti Libéral, n’en déplaise au Souverainiste, le PQ est noyauté par une clique à l’éxécutive, plusieurs en sont conscient. Alors revoici le Tenace M. Duceppe repartit en campagne électorale. Peu importe les résultats, Mme Marois et l’exécutid du PQ devraient avoir honte d’avoir noyauté les résultats comme bon leurs semblaient plutôt que dee se référer au Peuple. Il reste un espoir pour moi et c’est M. Archambeault en qui j’ai une grande confiance mais saura-t-il déloger Marois et sa clique, j’en doute.

Trè belle video d’un homme d’honneur qui travaille pour défendre les intérêts du Québec depuis vingt ans. Merci Gilles.

@john bull
Vos diarrhées épistolaires raccourcissent mon pauvre ami. Commencez vous à manquer de souffle ou est-ce la fait que votre « natural corrupted party » bataille avec le parti vert au Québec pour le dernier rang?
Ça me fait plaisir!

Pas volage moi non plus. Le talent existe ici. La créativité, la versatilité du message et du messager sont là. Disponible. Il faut s’en servir. De plus en plus. L’opinion publique, elle, est volage et l’oligarchie l’a très bien compris. Il a suffi de deux ou trois sondages bidons et d’une spin savamment orchestrée pour que le bon Jack, éberlué de ce qui lui arrive, vienne frapper le gros lot.

Il faut savoir utiliser les armes à sa disposition. Nous, c’est le talent créatif. La preuve: ce clip. Lors de la dernière campagne fédérale, je serais curieux de connaître précisément l’impact que la petite video des gens de la culture a eu sur les résultats du Bloc.

Beau travail. Un peu tard mais pas trop.

Il y aura d’autres batailles; et de plus importantes encore.
Aux armes citoyens,
Formez vos créations…

Le monde aime ben ça… !

J’ai voté par anticipation, et pas pour le Bloc.

Cette pub, ça marche très bien au début, mais ça ne tient pas la route jusqu’à la fin.

Le ton est juste, ça s’adresse avec pertinence aux désabusés, aux branleux dans le manche, dont je suis. Par contre, à « j’ai un rêve dans la tête et un pays dans le coeur », suivi de Duceppe qui sort dehors en petit veston, je décroche. La formule sent trop le fabriqué, l’image frise le ridicule. J’ai pensé « Tu vas geler, Gilles ». Pas sûr que ce soit ce qu’on veut que le spectateur pense…

« Ils vont entendre parler de nous jusqu’au Canada » – dixit Duceppe.

Je ne savais pas que le Québec ne faisait pas parti du Canada…

Excellente pub d’un tout autre registre que celle des vieux partis NPD, LIB et CON.

Je ne crois pas que cette pub va marcher. Jouer sur les sentiments des gens a toujours été la stratégie principale des séparatiste, mais au vu des derniers sondages il semble évident que les électeurs ne sont plus dupes. En poussant la stratégie à son paroxysme avec cette pub, le Bloc joue sa dernière carte mais je ne crois pas que cela va payer à la fin.

J’aime bien ce qu’écrit simon domingue. « Les luttes nationales sont longues et difficiles. »

La souveraineté d’un peuple n’est pas en soi une idée naturelle mais bien un concept culturel qui devient un trésor national une fois que ce peuple a résolument entrepris d’en faire la fondation de son projet de mieux vivre ensemble.

John Bull à écrit:

« Et tout ça payé à presque 90 % par le Canada ! »

En parlant de démagogue, manipulateur, populiste à outrance comment êtes vous arrivez à 90% Canadien. J’arrive à 100% Québecois ce qui est 100% Canadien.

Bonsoir,
Après ce cri du coeur le dos tourné à la caméra est arrivé le cri d’horreur de Monsieur Gérald Larose, cet ancien jésuite. Mais où est passé le vieux curé de campagne ? Où est passé l’Abbé Raymond Gravel qui devrait sortir bientôt afin de demander au Ciel qui est Bleu d’intercéder pour aider la CAUSE ? Bien à vous, John Bull.

Je sais si mon opinion compte, mais j’appuie M. Duceppe dans tous ses états d’âme, qu’il soit en colère ou qu’il soit d’humeur égale.

Je vote BQ.

@lagentefeminine

Je ne sais pas si vous le savez, mais la refonte de la carte électorale fédérale prévoit une trentaine de nouveaux comtés dans l’Ouest et l’Ontario.

Si vous pensez que le Québec a reculé à cause du Bloc, vous allez vous apercevoir dans les prochaines années à quelle vitesse le Québec va reculer, n’ayant plus que 75 députés sur bientôt 338. Vous n’avez rien vu encore lagentefeminine.

Vendeur de carte de membre de porte à porte dans les années 80.J’ai depuis pris mes distances face aux politiciens en votant vert depuis les années 2000.Cette année M.Duceppe nous mentionnait « il faut bannir la droite »(Harper)et je suis d’accord Il faut représenter le Québec à OTTAWA je suis encore d’accord.MAIS quand il n’est plus le seul joueur sur le terrain (lire NPD) Ben là y veut pu jouer, les règlement ont changé,comme dans la cour d’école quand les grands décident des règlements.
MONSIEUR DUCEPPE vous êtes cuit, vous êtes un profiteur, un politicien de pure race(pléonasme)
qui est très mauvais joueur pcq quelqu’autre s’est invité dans votre cour …….Pour M.DUCEPPE LE QUÉBEC!!! mon n’oeil Ma vision mon parti,mon pouvoir….MOI MOI MOI en quoi sociologiquement est-ce si différent de M.harper et ignatief ?J’irai voter lundi je crois que je vais annuler mon vote…
Marc Renaud
3Rivières

Mieux vaux tard que jamais!
Je pense que les québecois en ont assez des campagnes mené par des faisseurs d’images il est temps pour un retour à l’autentisme et à fin de la démagogie. Pour moi, le plus dure à supporté durant une campagne sont les discours a saveurs vitriolique!

M. Brasseur, la bullshit que je vois c’est uniquement la votre.

Et vous M. l’Étalon vous êtes fidèle à vous-mêmes. À la place d’utiliser des concepts creux et édulcorés dites nous donc où se situe le populisme et la démagogie dans les propos de Duceppe ? Vous parlez de dialectique douteuse c’est votre droit bien entendu. Mais si vous ne souhaitez pas qu’on vous prenne pour un fumiste pourriez-vous expliquer votre propos ? Vous pouvez bien continuellement dénigrer la société québécoise mais il serait souhaitable que vous prouviez un tant soit peu ce que vous avancez. autrement nous vous relèguerons au rang de beau parleur qui résonne plus qu’il raisonne.

«Lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.»
[Confucius]

Bonsoir,
Après ce cri du coeur de Monsieur Gilles Duceppe, après les hauts de coeur de Monsieur Gérald Larose, à vous tous les nationalistes québécois sur la brèche, le temps presse de vous rendre à l’Oratoire St Joseph afin de demander au Saint pure laine du pays, soit le St Frère André d’intercéder auprès du Ciel qui est Bleu. Et si possible, en vous rendant dans la Salle des Miracles de l’Oratoire où sont amoncelées par centaines des béquilles et des cannes de ceux qui ont retrouvé l’usage de leurs jambes, et bien oui si possible regardez bien dans cet amoncellement de béquilles si vous n’y voyez pas des prothèses capillaires et des prothèses dentaires de tous ceux qui auraient retrouvé et leurs cheveux et leur dentition naturelle. Si tel est le cas, dites vous bien que la souveraineté est possible ! Et même sans BÉQUILLES….. Bien à vous, John Bull.

« J’irai voter lundi je crois que je vais annuler mon vote… » (Marc Renaud)

Pour donner du poids au mien.

Merci Monsieur!

Pub pas trop mal, du type « bel effort »… cependant, en ce qui me concerne, dès qu’au cours d’une campagne un parti décide de radicalement changer de message, j’ai toujours l’impression qu’ils ne font que réagir à une situation où « ça va mal »… ça sent l’improvisé, et forcément, c’est moins crédible.

Je me demande souvent pourquoi les pubs électorales du Bloc ne se résument pas à une seule chose: une énumération des bienfaits qu’apporterait l’indépendance. Pourquoi ne pas profiter de temps d’antenne pour nous faire entrevoir ce qui, après tout, est la seule véritable raison de l’existence du Bloc et de sa présence à Ottawa: la souveraineté du Québec?

M Lisée…

Mettre un lien pour une publicité du Bloc sur votre blog, sous couvert d’une « demande d’opinion »…

Appeler ceux qui votent autrement les « volages »…

Nous connaissons vos opinions politiques, mais il faudrait peut-être un peu plus d’objectivité et ne pas abuser de votre platforme à l’Actualité pour faire de la franche promotion.

Avez-vous, dans d’autres billets, mis de bonnes pubs du NPD, PLC ou PCC (il y en a!) en nous « demandant notre opinion »?

Cette pub me plait. Excellente réalisation! Bon choix musical bien employé en appui à une photo bien léchée; on a même droit à une certaine progression dramatique.

Le ton est certainement inhabituel. Pas d’attaques négatives, pas de liste d’épicerie de promesses. On a pris le risque de prendre un ton introspectif et de montrer une certaine humilité ou vulnérabilité.

Par contre, elle a le défaut d’être trop tiède. Le moment le plus fort émotivement, c’est quand il dit « un rêve dans la tête, un pays dans le coeur »… et on en reste là.

C’est le dilemme bloquiste, ou plutôt le choix qu’ils ont fait de ménager la chèvre et le chou. Ne pas effaroucher les non-indépendantistes, tout en faisant des clins d’oeil aux nationalistes.

Ma réaction : Je dirais que ça donne l’impression de quelqu’un qui s’avoue vaincu et qui ne sait plus quelle carte jouer. J’ai voté par anticipation, ça n’aurait pas changé mon vote qui a toujours été BQ jusqu’à maintenant et qui a été pour le NPD cette fois-ci.

Certains diraient que j’ai choisi le risque, d’autres le changement, mais bon c’est toujours mieux que du surplace.

Ignatieff ne m’a pas convaincu suffisamment et sa plateforme libérale, non plus, et Trudeau, le candidat dans mon comté, encore moins. Harper, humm, ça risque d’être une belle journée dans ma vie quand il démissionnera lors de la formation d’une coalition ou encore si le NPD forme le prochain gouvernement. Je crois qu’un seul départ mériterait encore plus une célébration c’est celui de Jean Charest et une cuisante défaite du parti libéral du Québec face à Pauline Marois avec une forte majorité. Ça c’est une autre histoire…

J’avais vu la pub durant le 6e match de la série contre Boston. Je n’y avais pas porté attention. Je ne sais pas si elle a passé ailleurs, mais durant un match, c’est un coup d’épée dans l’eau. Je viens de la réécouter et je dois admettre que c’est possiblement la meilleure pub électorale de cette élection.

Je n’ai pas aimé la campagne de Gilles Duceppe parce qu’elle était hargneuse et qu’elle ne fesait que se caler contre la montée du NPD et de Jack Layton. Mais dans cette pub, pour la 1re fois, le Bloc nous dit pourquoi voter pour elle. Avant, le Bloc nous disait pour qui ne pas voter plutôt que de dire pour qui voter. Et ça donne ce que ça donne…

J’avais toujours voté Bloc avant, j’ai flirté un peu avec le NPD et je penche maintenant plus pour le Bloc (ça peut encore changer) mais j’hésite suffisament pour ne pas avoir participé au vote par anticipation comme j’avais prévu.

Belle pub qui nous insite à la réflexion…

Quant à ceux qui s’insurgent des propos virulents de Monsieur Larose…
Bien sûr que Gérald n’y a pas mis la forme pour les proutts proutts ma chère qui dans leur salon se donne bonne conscience…
Quant au fond, il a parfaitement raison…
Toutes les « passes » que les fédéraux ont fait et continuent de faire subir au peuple Québécois…
le moins que l’on puisse dire c’est qu’on se fait
arnaquer…ou comme dirait probablement Gérald…
on se fait TABARNAQUER!

Video très humain et vrai.
Duceppe est un grand homme qui est honnête et croit à son Québec et le mien. Il n’est pas un politicien qui joue aux cartes, au ping pong, sert de la crème glacée, s’amuse à des jeux, il
aime son peuple et se donne même en attaquant sa santé.

Il aura mon vote!

C’est bien, il faut parler de souveraineté, car nous perdons de vue ce qui est important. L’histoire se répète. Cela ressemble au discours suivant:
« Quand je dis que nous ne devons rien à l’Angleterre, je parle au point de vue politique car je suis convaincu, et je mourrai avec cette conviction, que l’union du Haut et du Bas Canada ainsi que la Confédération nous ont été imposées dans un but hostile à l’élément français et avec l’espérance de le faire disparaître dans un avenir plus ou moins éloigné. J’ai voulu vous démontrer ce que pouvait être notre patri. J’ai fait mon possible pour vous ouvrir de nouveaux horizons et, en vous les faisant entrevoir, pousser vos cœurs vers la réalisation de nos destinées nationales. Vous avez la dépendance coloniale, je vous offre l’indépendance; vous avez la gêne et la misère, je vous offre la fortune et la prospérité; vous n’êtes qu’une colonie ignorée du monde entier, je vous offre de devenir un grand peuple, respecté et reconnu parmi les nations libres. » Honoré Mercier, premier ministre du Québec de 1887 à 1892
Source: raison numéro 2355 http://coalitionsouverainiste.com/1001raisons.aspx

Belle publicité, mais publicité. Je ne peux oublier que le seul membre du Bloc qui a droit de parole est Duceppe. Les autres sont des poteaux. Duceppe a-t-il déjà reçu plus de 50% des votes ? Non. Alors quand il prétend parler au nom de tous les Québécois je ne le prends pas. Son appel à Gérald Larose a été une grave erreur de jugement. À croire qu’il est toujours en 1970 négociateur syndical. J’ai déjà voté Bloc, pas cette fois-ci.

C’est ce genre de campagne que le Bloc aurait dû mener depuis le début. Le bon côté de la montée fulgurante du NPD est d’avoir brasser le Bloc qui semblait s’être « endormi » sur sa position de porte-parole du Québec qu’aucun autre parti ne pouvait lui ravir.

Reste à savoir ce qui va se passer le 2 mai et les jours suivants. (Beaucoup de questions sans réponse et pas seulement sur les résultats du vote, mais aussi sur ce qui va suivre).

« Comme si la lutte de libération nationale n’était pas, en soi, un projet de société.
Le bateau coule et des passagers veulent discuter de l’aménagement intérieur de la chaloupe. Ramons, câlice! On discutera ensuite de la couleur de la casquette du capitaine ou de la forme des rames. L’indépendance n’est pas
le paradis. Ce n’est pas la solution à tous nos problèmes. Mais il s’agit de choisir enfin. Ou le statut de nation annexée à jamais, ou la liberté.»
– – – Pierre FALARDEAU, cinéaste
+++++++++++++
« Tant que l’indépendance n’est pas faite, elle reste à faire. »
– – – Gaston Miron
+++++++++++++
« Aucun peuple digne de ce nom dans le monde
n’a jamais craché sur son indépendance.
Le peuple québécois serait-il si différent des autres ?
Son état de peuple annexé et soumis serait-il définitif ?»
+++++++++++++

C’est notre étalon de service qui ratatine en voyant son mentor et source d’inspiration libéral mordre la poussière avec sa superbe dégonflée telle une baudruche. C’est le fils Trudeau qui doit penser que l’heure est venue de prendre la relève…

Ayoye !

La dialectique qui disait…

Bonjour,

Nous sommes en pleine campagne électorale. Il ne reste plus que quelques jours avant le vote. M. Duceppe a choisi de parler avec ses trippes et je trouve que cela est une excellente idée. Bravo Monsieur Duceppe.

Avec l’aide de Larose qui prononce des mots comme « crapuleux » et « crosseurs professionnels », je pense que Duceppe en a pour son argent. J’ai perdu tout respect que j’avais pour lui (Duceppe) lors de sa rencontre hier pour offrir les excuses de Larose… avec un sourire narquois sur ses lèvres! Goodbye Duceppe, Binvenue Jack!

Le changement, c’est de l’interieur que ca va se produire. Donc, parlons donc de l’interieur, c’est-a-dire avec le coeur et avec nos tripes. Ce n’est pas en se comparant, en ecrasant les autres qu’on avance. Tout se paie un jour.

Comme je faisais remarquer sur Twitter, la vidéo date du 20 avril, bien avant les dérapages alors que le Bloc n’était pas autant sur la défensive, comme le dit M. Lisée.

Bonjour,
N’ayant jamais été capable de regarder les nationalistes québécois en pleine face en étant fuyant, conscient de son rôle de héros malgré lui, Monsieur Gilles Duceppe a choisi dans cette pub de parler de profil et de dos à ses ouailles comme un curé devant l’Autel. Stratégie ecclésiastique qui peut pogner avec les vieux purs et les vieux durs ! Quoi qu’il arrive le 2 de Mai, le Cheuf a perdu la face et pour lui, se présenter sur la Colline d’Ottawa sera son calvaire avec une immense brèche dans le Mur des Lamentations que fut le Bloc Québécois à Ottawa…… Bien à vous, John Bull.

ça me brise le coeur de voir notre identité se faire diluer, assimiler, détruire, effacer. au rythme où vont les choses, dans peu de temps, nous ne serons que l’ombre de nous mêmes. desfois, ça me remplie de détresse, ça me donne envie de mourir

on est pas 8 millions de quebecois qui parlent d’une même voix.Nous sommes beaucoup moins à croire ces paroles. La possibilité de faire un pays est en arrière mais on peut tres bien faire des choix du quebec en votant au élection provinciale . C’est la qu’il faut mettre nos energies afin de se realiser comme nation. Je doute que le bloc nous y conduise . Il ne peut que s’exprimer . Ca prend un quebec affirmé qui unit ses forces dans le quebec de demain.

Moi je crois que la tendance du vote actuel est une forme de réponses des québecois a ce qui se passe au gouvernement du quebec en voulant leur faire le message apres cela ca va être votre tour
on est tannées des politicailleux picosseux qui disent rien en ouvrant la bouche sinon que des âneries.et aussi tout ce qui entourent la promiscuité de ceux ci avec des gens douteux après les commandites et tous les cas qui se sont passe ici aussi ramènent presque toujours les mêmes personnages supposés influencer les décisions de nos elus et dans les fait se sont tous les politiciens qui paie pour l ère libéral de jean chrétien. en ce moment les gens cherche le plus fiable et le plus honnête.
mais si il y avait une place sur le buletin de vote marquer aucun de ces individus je crois qu on pourrait avoir de grande surprises

Moi et mon mari sommes la clientèle cible, dite « volage ». Soyons encore plus clairs, nous avons voté Bloc (dans mon cas, je rajoute toujours) mais PAS cette fois-ci.

Je suis pourtant toujours séparatiste, mon mari aussi. Justement, exploitons le mot « séparatiste ». Cette fois, j’ai décidé de séparer la politique fédérale de la politique provinciale. Nettement, clairement, on tranche.

Mon vote va pour un gouvernement fédéral, parce que la situation m’oblige à voir la réalité en face : le Québec est encore et toujours, et désespérément (!), le Canada. Au début, le Bloc québécois avait toute sa raison d’être mais le fait qu’il est devenu une institution plus qu’une révolution, je m’interroge depuis quelques années. Je commence à sérieusement me demander si le Bloc ne nuit pas à l’objectif premier de se séparer. Pour les indécis, les nouveaux-venus, on est représenté, le Bloc est devenu à la longue un palliatif. Je finis même par me demander si Duceppe n’y trouve pas son compte personnel. On est loin du plongeur qui prend des risques, tout est convenu, assis. Si je prends du recul et regarde par les yeux d’un Albertain par exemple, je pourrais être frustré de cette présence du Bloc « Ils ne sont pas capables entre québécois de se dire « oui » et ils viennent nous imposer un parti qui les représentent qu’eux ». Ça finit à la longue par avoir quelque chose d’inconvenant à mon avis.

Revenons à la pub qui est justement faite pour « nous », les volages. Je la trouve extrêmement bien faite, elle nous a émue, elle a réveillé ma fibre patriotique assez pour déplorer que ce ne soit pas d’une élection provinciale dont il s’agit. De là à me (nous) convaincre de voter Bloc, il aurait fallu miser sur le « à quoi sert le Bloc pour l’avancement de notre objectif de se séparer ». Par quel artifice (1 minutes après tout !), il aurait pu arriver à nous en convaincre, je me pose la question en toute honnêteté.

J’avais moi aussi déjà vu cette publicité avant la montée surprise du NPD et les dérapages du Bloc, ce n’est donc pas une »nouvelle » pub comme vous le laissez entendre.

Si vous souhaitez vraiment faire circuler une »vieille » vidéo partisane du Bloc (qui ne dit absolument rien, comme toujours, sur des vrais enjeux ou sur la vrai gouvernance du Canada), vous auriez pu l’envoyer à vos contacts Outlook…

« Certains diraient que j’ai choisi le risque, d’autres le changement, mais bon c’est toujours mieux que du surplace. » (Jo de Montréal)

Depuis au moins l’époque de Duplessis que les Québécois choisissent le risque et un dernière chance et reviennent toujours sur place sur place.

De rêves et de nuages. Comme si ça ne faisait pas de différence de savoir qui sera élu et quel parti dirigera le Canada au cours des prochaines années. Notre bon Gilles se prend pour Pauline et parle d’indépendance, comme si le Bloc pouvait y faire quelque chose. En somme un discours qui n’a aucun rapport avec la réalité et avec la campagne électorale en cours. Gilles S.V.P. retombe sur terre. Le NPD vous procurera un réveil douleureux.

Gilles Duceppe a subi l’influence des anglophones du Canada. Je ne saurais dir si Gilles Duceppe a influencé quoi que ce soit dans le système fédéral canadien, mais on peut constater qu’il a lui-m^me été influencé par ses contacts et amis de la Chambre des Communes à Ottawa. Quand il nous dit « qu’à la fin de la journée, il regarde tout le chemin… » il utilise un anglicisme répandu à Ottawa, mais bien peu utilisé au Québec. Il s’agit de la transposition, dans un mauvais français, de l’expression très utilisée en anglais: « At the end of the day », pour dire « qu’en fin de compte » ou « qu’en bout de piste » on fait un constat ou qu’on produit un bilan ou une réflexion.
Pendant que la pension fédérale grossit, la maitrise du français diminue.

Gilles le 2 je souhaite que ta campagne soit un échec total en commençant par ton compté qui va viré orange,celui de Chambly mauve de colère (Cé assez Tabarnak)et pleins d’autres.René Lévesque ne voulait pas de parti souverainiste à Ottawa et il avait raison t’a 4 parti officiel qui se battre pour des sièges dont le parti vert la leçon lundi; les québecois en veulent pu de cet homme imbu qui ne fait que rouspéter et qui propose rien de constructif pour notre pays tu verras la colère du peuple le 2 au soir …..

Je ne crois pas un mot de ce que dit le politicien Gilles DUCEPPE. J’ai tenté en vain d’écrire à Monsieur DUCEPPE pour discuter d’un problème grave que j’ai avec l’État et M. DUCEPPE ne veut pas le savoir, il m’ignore mais TOTALEMENT.

Jean GODBOUT

On est revenu au six millions, il faut se parler de l’Hydro-Québec d’antant. Le ton est mauvais, Gilles Duceppe n’a aucunement le timbre de voix pour soulever quelquonque émotion.

Le Québec qu’on nous montre est figé dans la froideur des routes interminables qui transpersent des paysages dénudés en fin d’hiver. Et pour clore, des levées de bras en choeur sur un scène pour le bon peuple tout en bas dont on entend qu’il y voit sa propre victoire par transpositon. On lève les bras pour n’avoir à dire quelque chose de signifiant. En en est incapable.

Minable manipilation.

j’aurais une question pour M.Lisée,est-ce le bloc québécois ne devrait pas proposé des changements à la constitution canadienne?Lors du débat M.Duceppe a cité l`union européen,il est dommage qu’on aie pas discuté de l’efficacité du système fédéraliste canadien.Est-il encore pertinant de faire élire une députation fédérale,être représenté par nos premiers ministres de chaque province, d’où à tour de rôle, chaque province pourrait représenter le pays selon un certain mandat.Cela serait peut-être suffisant et moins couteux,cela implique certe une décentralisation des pouvoirs mais éviterait d’énorme querelle.Je serais fort heureux M.Lisée de savoir ce que vous en pensé.Merci

Si on veut vraiment montrer la superficialité de la poussée orange (ce qu’elle est dans les fait puisqu’une vague c’est par définition éphémère), il faudrait que les gens partout votent NPD à outrance.

J’en suis rendu là, parce que je suis mal è l’aise depuis tellement longtemps de voter aux élections fédérales.

Et puis je me dis que parfois un remède doit être amer pour avoir un effet salutaire…

@Paul Mendes-Gagnier

« Gilles le 2 je souhaite que ta campagne soit un échec total en commençant par ton compté qui va viré orange »

Et bien continué à rêver orange et mauve de colère, car Duceppe est loin de perdre son comté. Il y a une rumeur là-dessus qui s’est même rendu sur les ondes de Radio-Canada. C’est totalement faux.

Les grands médias: La Presse et Radio-Canada se sont sont de véritables spins en faveur du NPD. Leurs sondages bidons ont donné l’illusion qu’il y avait un engouement pour le NPD. Qui parlait du NPD avant ce foutu sondage? Personne!

Les Québécois se font encore manipuler par les fédéralistes.

1973: Bourassa amène des fourgonnettes devant les grandes banques afin de faire croire que les investisseurs craignaient l’arrivée au pouvoir du PQ.

1980: Trudeau « met » sa tête en jeu et promet du changement. «Un NON, c’est un OUI»

1987: Les Conservateurs devaient ramener le Québec dans le giron constitutionnel «par la grande porte».

1995: Le Canada nous crient leur amour à Montréal.

Depuis, les Québécois se disent qu’ils ont de la mémoire et qu’ils ne se feront plus avoir. Ce qui explique d’ailleurs la grande délégation de député bloquistes à la Chambre des Communes. Les fédéralistes ne trouvaient plus rien pour attirer les Québécois jusqu’à cette élection.

Un seul et unique sondage, fait de manière peu commune, dont plusieurs journalistes et experts ont remis en doute les valeurs scientifiques, aura fait basculer le vote du Bloc au NPD.

N’est-ce pas étrange? Pensez-y, personne ne parlait du NPD avant ce sondage. Personne!

Pensez-y et voyez comment les fédéralistes nous manipulent comme ils l’ont fait si souvent dans l’histoire.

Ça ressemble à un aveu nostalgique de faillite, que le moment est passé, un peu comme le »Rise Up’, d’Ignatieff voilà quelques semaines. Un constat d’échec.

Dans la pub bien réalisée, on regarde dans la même direction. Lorsque l’on écoute le texte et que l’on regarde l’image, on saisit le jeu habile de la sémantique audio visuelle.

Mais nul n’est plus sourd que John Bull qui ne fait que répéter inlassablement les mêmes mots de haine et de mépris à l’endroit des électeurs du Québec.

Le bon Jack abuse de la confiance de Monsieur et Mme tout le monde du Québec, en laissant croire qu’il va arrêter les chicanes et le tournage en rond à Ottawa, sauf qu’il refuse de dire comment il va le faire. Ce message atteint une bonne partie de la population Québécoise particulièrement les gens de 45 ans et moins. Pourquoi?

Un seul chef fédéraliste a osé mettre de l’avant une démarche pour réintégrer le Québec dans le giron constitutionnel canadien dans lHONNEUR ET L’ENTOUSIASME. Tout le monde de l’époque se souviens que René Lévesque avait appuyé cette démarche la qualifiant de BEAU RISQUE et les Québecois avaient appuyé massivement BRIAN MULROONEY.

Tous les efforts ont été déployés ( Meech, Charletown, référendum de 1992 pour finalement faire l’objet d’un rejet massif de la part du Canada anglais.Comme ces évènements origines de 1984,l’électeur d’aujourd’hui de 45 ans et moins n’avait pas l’âge de vote à ce moment là.Ce groupe d’électeur est donc plus sensible au message du Bon Jack? Jack Layton se doit de répondre honnêtement aux électeurs afin qu’ils exercent leur droit de vote en toute clarté

M. Daniel Roy,

Merci pour ce texte d’honoré Mercier.

C’est vrai que rien ne change. Les mêmes espoirs reviennent toujours. J’ai voulu humblement adapter ce texte aux moments d’aujourd’hui.

Quand je dis que nous ne devons rien à l’Angleterre, je parle au point de vue politique et au point de vue monétaire, car je suis convaincu, et je mourrai avec cette conviction, que l’union du Haut et du Bas Canada ainsi que la Confédération nous ont été imposées. Ce fut dans un but hostile à l’élément français et avec l’espérance de le faire disparaître dans un avenir plus ou moins éloigné, et surtout pour l’Angleterre d’éviter de payer la dette du Haut Canada faisant ainsi payer plus de la moitié de cette dernière au Bas Canada, lui, sans dette.
J’ai voulu vous démontrer ce que pouvait être notre patrie. J’ai fait mon possible pour vous ouvrir de nouveaux horizons et, en vous les faisant entrevoir que pousser vos cœurs vers la réalisation de nos destinées nationales était payant pour vous. Vous avez la dépendance coloniale, je vous offre l’indépendance. Vous avez la gêne et la misère, je vous offre la fortune et la prospérité.

Vous n’êtes qu’une colonie ignorée du Canada mais, reconnue du monde entier et je vous offre de devenir un grand peuple, respecté et reconnu parmi les nations libres du monde comme plusieurs l’ont fait depuis les dernières années.

(à partir du texte d’honoré mercier)