Le Daily Show et l’amiante: HI-LA-RANT !

Je viens de Thetford Mines. J’ai travaillé dans un moulin d’amiante. J’ai suivi ce dossier toute ma vie. Il est plus compliqué que vous ne le pensez. Mais cela ne m’a pas empêché de me bidonner en écoutant le reportage du Daily Show ce jeudi  soir:

Laisser un commentaire

Je ne la trouve pas drôle, surtout qd ça se passe dans la langue de celui qui se moque de la localité. Encore une autre blague de colonisateur…

Parlant de colonisation, n’y avait-il pas une entre prise américaine exploitant l’amiante avant que ce soit nationalisé??? La General Dynamics, si je me rappelle bien. La même entreprise qui fait la plus grande partie de son chiffre d’affaires dans l’industrie de la défense.

Pas un mot là-dessus par le clown journaliste.

Quand on met sur le marché des produit dangereux on devrait au minimum les mettre sous un format sécuritaire d’utilisation. On ne peut compter que les autres pays auront tous l’information suffisante pour les utiliser de maniè;re sécuritaire. Donc transformons-les et au terme mettons à leur disposition des moyens pour les éliminer de manière sécuritaire au terme de son cycle de vie, ou récupérons-les. Je pense qu’il revient a ceux qui mettent un produit sur le marché la responsabilité de les recycler ou de les éliminer. être sociaux responsable. Ou du moins de constituer un fond pour le recyclage ou l’élimination pour éviter que des cie se remplissent les poches et disparaissent en laissant derrière eux de la cochonerie que personne ne peut assumer. Il doit certainement y avooir moyens d,enrober cette fibre pour la rendre moins dangereuse.

Ahhhhhh!!!!!

Trop drole et pathétique en même temps. L’amiante a un avenir prometteur dans l’industrie pétrolière pour en faire du propent lors de la fracturation hydraulique….. oups, un autre truc qui n’a pas la cote en ce moment…. Ca en va pas trop bien donc 😛

Alek

Comme le dit l’adage: Parlez-en en bien, parlez-en en mal, mais parlez-en!

Avez-vous remarqué qu’il y a eu substitution de cravate?

C’est peut-être drôle, mais n’empêche qu’on a l’air des beaux épais avec cette cochonnerie qu’on exporte en Inde.

Je crois que nous savons tous que le debat sur l’amiante en est un d’darriere garde.L’amiante est morte et enterre depuis longtemps.Ca me rappelle le combat,perdu d’avance des typographe du journal de montreal il y a une 40 aine d’années pour ne pas perdre leur job. Inéluctable voila un mot qu’on devrait savoir ,faute de sentir.

J’imagine qu’on trouve de très drôles documentaires sur les fabricants de tabac qui distribuent eux aussi un produit cancérigène et qui visent eux aussi les pays en développement pour assurer leur expansion.
Comment on dit douchebag dans la langue d’Imperial Tobacco?

C’est de la satire, mais elle tombe en plein dans le mille! Génial.

Il y a consensus de tous les intervenants du domaine de la santé sur l’amiante. C’est un produit toxique, dont l’utilisation sécuritaire n’a pas été démontrée. Le fait que le Canada et le Québec continuent d’endosser sa production est une honte collective dont nous devrions nous sentir responsables, point barre.

La « complexité » de ce dossier, c’est un beau spin de l’Institut du Chrysotile, qui aime financer des recherches bidon qui entretiennent une fausse controverse. Quand y’a une piastre à faire…

Allez les Thetfordois, soyez moderne et vendez aux pays pauvres des bombes à fragmentations ou des kalashnikov, comme le font ceux-là même qui viennent vous faire la leçon. 🙂

À ceux qui ne le savent pas, The Daily Show (TDS with JS) est une émission satirique de nouvelles qui expose au grand jour les faussetés véhiculées dans les médias surtout de droite, ainsi que leur commanditaires, soit les républicains, les banquiers de Wall Street, les grandes entreprises, etc. chez eux. L’émission ridiculise aussi toute forme de stupidité, paranoïa et d’excès chez les Américains. À leur honneur, TDS avait réussi à sensibiliser l’opinion publique et forcer le Congrès (contrôlé par les républicains) à débloquer les fonds pour les pompiers et policiers qui sont mourrants et sans ressource après avoir travaillé au site de World Trade Center, les jours et mois suivants le 11 septembre.
Les faux journalistes sont de très bons comédiens et comiques. Bons nombres de leurs comédiens et recherchistes sont canadiens, quoi de mieux pour se tourner en autodérision. Le comédien du vidéo est Asif Mandvi; il est d’origine indienne, donc parfait pour ridiculiser notre vente d’asbestos en Inde. Le terme Douche bag à la fin du vidéo est souvent employé par John Stewart, l’animateur de cette émission, pour désigner les genres de personnes ?&((%%$#@@$ (à vous de trouver sur internet). Vous pouvez regarder TDS du lundi au jeudi à minuit et cinq sur une chaîne en anglais à Montréal et, tant qu’à le voir, The Colbert Report à minuit et trente-cinq. Je les enregistre tous les soirs pour rigoler pendant 4 heures chaque fin de semaine tout en me renseignant sur ce qui se passe dans le monde. Oui, c’est du temps à perdre mais rire est bon pour la santé.

Le bon, la brute et le truand : Le maire, l’homme d’affaire et le bon docteur. Il ne manque que notre ami Fidèle Lachance pour compléter le portrait du Québec moderne et ouvert sur le monde.

Shame on us.

Des commentaires du genre « ils sont habitués à la pollution en Inde, ils ont des anticorps » et l’interviewer qui répond « C’est ma famille qui est là bas! » c’est très gênant à entendre. J’espère que le message va passer…

Moi aussi, je viens de Thetford. Je n’y habite plus depuis une quinzaine d’années, mais il est possible que j’y retourne après ma maîtrise.

Je suis tout de même inquiète. Si l’amiante est si dangereux, pourquoi on n’évacue pas les villes de Thetford et Asbestos? Je pouvais quand même ramasser des fibres d’amiante sur le chemin de l’école primaire…

Les gens de ces régions ont-ils plus de troubles pulmonaire qu’ailleurs? Personnellement, à Montréal, je faisais des crises d’asthme à cause de la pollution. Vraiment, je me questionne énormément et j’ai peu de réponses.

« …le portrait du Québec moderne et ouvert sur le monde. » Dupe :

===

Toujours le même sophisme. C’est pas parce que peux trouver 4 Chinois pour dire des imbécilités devant une caméra que les Chinois sont un peuple d’imbéciles.

Maintenant remplacez Chinois pas Québécois…

Jean Émard

Si je voulais qualifier ce clip, je dirais : tendantieux et désolant! Désolant parce qu’il se perd dans la démagogie et la confusion. Quand les gens parlent d’amiante, ils devraient savoir qu’il y a deux sortes d’amiante sur le marché mondial et que ces deux sortes d’amiante n’ont pas les mêmes propriétés. La Crysotile, présente au Québec est très différente de l’amosite qui l’est dans l’hémisphère sud. Les américains ne font pas cette distinction. Ce qui m’amène à la tendance : avant la nationalisation, la « John Manville » pour ne nommer qu’elle, possédait les mines québécoise. Elle a vendu pour se recycler dans la fibre de silice. Bizarement, les campagnes anti-amiante ont commencé avec le début des années 80. Concomité de faits, concomité de dates.

Quand je vois un américain d’origine indienne venir faire les gros yeux et rire de l’accent de mes compatriotes ou de la cravate d’un chercheur, je lui paie un lunch bien gras et fumant.

Jean Émard vous ne m’aurez pas bien lu. Ce n’est pas parce que les idiots présentés dans le clip défendent ou non un quelconque produit qu’ils sont pour autant stupides. C’est qu’ils le sont manifestement. Et il s’en trouvent dans toutes les sociétés.

Jean Rêve : Quant à la distinction entre les deux types d’amiante, les scientifiques ne défendent la salubrité d’aucune.

Kitty Blues : C’est la manipulation de l’amiante qui pose problème à long terme. Les travailleurs exposés développent des cancers. Ma mère est morte à 93 ans et aura souffert toute sa vie d’asthme ! On ne parle pas de deux problèmes de santé situés au même niveau.

Comme d’autres, j’ai grandi sur une halde de résidu d’amiante tout près de Thetford Mines. Ma famille y vit toujours. Pas de problème de santé, ni pulmonaire… Le village est encerclé de mines. Lorsqu’elles étaient en opération, le vent soufflait la poussière des moulins sur le village ! Imaginer ça aujourd’hui…

Ce qui me chicotte, c’est la surprenante coïncidence entre la date où les propriétaires américains des mines ont été mis à la porte et la sortie de la première étude – américaine – dénonçant l’utilisation de l’amiante.